AccueilMulticulturalisme, interculturalité, identité complexe : l’exemple du Caucase

Multiculturalisme, interculturalité, identité complexe : l’exemple du Caucase

Multiculturalism, interculturality, complex identities: the example of Caucasia

*  *  *

Publié le lundi 17 octobre 2016 par Elsa Zotian

Résumé

Le propos de cette journée d’étude est de mettre en lumière les richesses d’un espace qui constitue culturellement, historiquement, mais aussi quotidiennement, une sorte d’îlot multiculturel : le Caucase. Les échanges interculturels ont joué un rôle presque sacré dans la construction de l’identité azerbaïdjanaise. Le Caucase est un lieu d’intenses échanges interculturels : il est situé au carrefour des cultures européennes et proche-orientales, et le patrimoine culturel, musical et littéraire de ce territoire témoigne de sa diversité constitutive. L’Azerbaïdjan constitue un exemple particulier de l’importance des échanges interculturels dans la construction de l’identité complexe de cet espace : en effet, la culture d’Azerbaïdjan porte la marque des influences turcique, iranienne et européenne. Or, les recherches actuelles ignorent encore, dans l’ensemble, l’importance du multiculturalisme et de l’interculturalité dans la construction de l’espace caucasien. C’est précisément cette lacune que nous nous proposons de combler.

Annonce

Colloque international et interdisciplinaire organisé par la Chaire Nizami Gandjavi, la Faculté des Lettres Langues et Sciences Humaines Institut en Langues et Littératures Européennes (ILLE 4363)  à l'Université de Haute-Alsace (UHA) Salle du conseil de l’UHA 3 rue des Frères Lumière

Argumentaire

Le propos de cette journée d’étude est de mettre en lumière les richesses d’un espace qui constitue culturellement, historiquement, mais aussi quotidiennement, une sorte d’îlot multiculturel : le Caucase. Les échanges interculturels ont joué un rôle presque sacré dans la construction de l’identité azerbaïdjanaise. Le Caucase est un lieu d’intenses échanges interculturels : il est situé au carrefour des cultures européennes et proche-orientales, et le patrimoine culturel, musical et littéraire de ce territoire témoigne de sa diversité constitutive. L’Azerbaïdjan constitue un exemple particulier de l’importance des échanges interculturels dans la construction de l’identité complexe de cet espace : en effet, la culture d’Azerbaïdjan porte la marque des influences turcique, iranienne et européenne. Or, les recherches actuelles ignorent encore, dans l’ensemble, l’importance du multiculturalisme et de l’interculturalité dans la construction de l’espace caucasien. C’est précisément cette lacune que nous nous proposons de combler. C’est notamment l’étude des œuvres littéraires et des productions artistiques caucasiennes et azerbaïdjanaises qui nous permettra de mettre en valeur le rôle du multiculturalisme et de l’interculturalité. C’est en lisant, en écoutant, en contemplant les œuvres littéraires, musicales et visuelles des artistes de la région que l’on s’aperçoit que le multiculturalisme joue un rôle essentiel dans l’identité du Caucase. 

Voici les axes que nous nous proposons d’exploiter : 

  1. On ne peut oublier que Nizami Gandjavi est un poète du multiculturalisme, qui doit sa renommée universelle à l’éthique de la coexistence pacifique qui soutient son lyrisme. En témoigne telle image qui, inspirée d’un poème de Nizami intitulé « Le Pavillon des sept princesses », montre le roi Bahram découvrant dans une salle de son palais le portrait de sept princesses venant d’Inde, de Chine, d’Asie Centrale, de Byzance, des pays slaves, du Maghreb et de Perse. 

  2. Le multiculturalisme constitutif de l’identité caucasienne s’affirme de façon particulièrement éclatante dans la tradition orale et dans ses émanations. Le Livre de Dédé Korkut est à cet égard exemplaire, puisqu’il est le fruit d’une rencontre de cultures. Du point de vue de la mythocritique, le livre mérite d’être étudié de près : en effet, il illustre une mythologie originale et novatrice – celle du peuple oghuz en quête de sa propre identité culturelle et sociale. On remonte de la sorte jusqu’aux premières traces d’une tradition et d’un mode de vie encore vivants aujourd’hui. De plus, Dédé Korkut a connu une réception multiculturelle particulièrement riche. Le cycle a inspiré aussi bien les poètes (on pensera aux Rêves et légendes de Nabi Hazri) que les dramaturges (voir le Deli Domrul d’Altaî Mamedov) et les cinéastes (Dédé Gorgut d’Anar, 1975). 

  3. Ce sont aussi les expressions et les manifestations du multiculturalisme dans les littératures contemporaines qui retiendront notre attention (voir, par exemple, Ali et Nino de Kurban Said, récemment adapté au cinéma (Grande-Bretagne, 2016), avec des scènes tournées en Turquie et en Azerbaïdjan). 

  4. Par ailleurs, les rapports entre multiculturalisme, intermédialité et multimédialité constituent un objet d’étude particulièrement foisonnant. On peut penser, entre autres, aux œuvres de Gara Garayev, depuis le poème symphonique Leyli et Medjnoun jusqu’aux ballets Par le chemin de tonnerre et Sept Beautés (cette dernière œuvre étant inspirée d’un poème de Nizami Gandjavi). 

  5. Qu’en est-il, enfin, du rôle et de la place du multiculturalisme dans les processus d’apprentissage? Selon Charles Taylor (Multiculturalisme, 2014), le multiculturalisme est un « mélange des horizons », et il est fondé sur le double respect de la diversité des cultures d’une part et de l’éthique du vivre-ensemble d’autre part. Ce à quoi nous voudrions nous intéresser plus précisément, c’est à l’éthique de l’apprendre-ensemble et de l’étudier/enseigner-à-plusieurs. 

Conditions de soumission

Merci d'envoyer le résumé d' une page maximum au plus tard à Nikol Dziub, e-mail : nikol.dziub@uha.fr

pour le 30 octobre 2016

date du colloque : 5 décembre 2016

Comité scientifique

  • Felipe Aparicio, UHA
  • Michael Barry, Université de Princeton
  • Nikol Dziub, UHA
  • Mukhtar Imanov, Directeur de l'Académie des Sciences et l'Institut de Folklore, Baku
  • Greta Komur-Thilloy, UHA
  • Dominique Massonaud, UHA
  • Tatiana Musinova, UHA
  • Mahram Orukov, Université de Gandja
  • Aynur Qezenferqizi, l'Académie des Sciences et l'Institut de Folklore, Baku
  • Pierre Thilloy, compositeur
  • Frédérique Toudoire-Surlapierre, UHA
  • Ali Shamil, Directeur du département des relations internationales, Académie des Sciences et l'Institut de Folklore, Baku 

Comité d’organisation 

  • Nikol Dziub, e-mail : nikol.dziub@uha.fr
  • Greta Komur-Thilloy, e-mail : greta.komur-thilloy@uha.fr 
  • Inkar Kuramayeva, e-mail : inkar.kuramayeva@uha.fr 
  • Mahan Saatchi, e-mail : mahan.saatchi@uha.fr 

Information

  • Konul Gasimova, e-mail : konul.gasimova@uha.fr 

Lieux

  • Salle du Conseil - Université de Haute-Alsace 3 rue des Frères Lumière
    Mulhouse, France (68093)

Dates

  • dimanche 30 octobre 2016

Mots-clés

  • multiculturalisme, interculturalité, identité culturelle, Caucase

Contacts

  • Greta Komur-Thilloy
    courriel : greta [dot] komur-thilloy [at] uha [dot] fr

Source de l'information

  • Inkar Kuramayeva
    courriel : inkar [dot] kuramayeva [at] uha [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Multiculturalisme, interculturalité, identité complexe : l’exemple du Caucase », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 17 octobre 2016, http://calenda.org/379922