AccueilCorps en peine

Corps en peine

Manipulations, usages et traitements des corps dans la pratique pénale depuis le Moyen Âge

*  *  *

Publié le vendredi 04 novembre 2016 par João Fernandes

Résumé

La Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine organise dans le cadre de son programme quinquennal « Des Justices et des Hommes : peine de mort, gibets et bourreaux en Europe (Moyen Âge – XXe siècle). Études interdisciplinaires des acteurs, instruments, lieux de justice et espaces d’exécution (Royaume de France – France) » le colloque de l’année 2016 intitulé « Corps en peine, Manipulations, usages et traitements des corps dans la pratique pénale depuis le Moyen Age ». Dans ce cadre, l’approche interdisciplinaire abordera la question de la peine de mort et du devenir des corps suppliciés sous l’angle compratif international (France, Espagne, Angleterre, Roumanie, Italie, Canada).

Annonce

Argumentaire

La pédagogie pénale passe par la gouvernance des corps, en particulier de ceux des criminels : qu’ils soient vivants ou morts, ils peuvent en effet être exposés, torturés, suppliciés et marqués. Il s’agit ici de démontrer comment cette gouvernance des corps est, dans l’histoire des États européens, un enjeu de pouvoir sur le plan normatif, législatif et exécutif. Le sort des condamnés recouvre le droit sous toutes ses formes, autant de la norme émanant du texte écrit que de celle procédant de la coutume, et relève de l’expérience mémorielle des témoins qui ancrent dans leurs souvenirs, non seulement la bonne manière de tuer et d’exposer, mais également le(s) endroit(s) pour exécuter et la personne qui doit y procéder. Par le biais du droit et des divers systèmes juridiques de référence, ce projet renvoie en amont à la peine de mort et à sa gestion institutionnelle autant que normative. Ce programme entend donc analyser la manipulation, le contrôle et/ou la contrainte exercée sur le corps des criminels. Qui manipule et comment ? Quels sens donner aux exécutions publiques ? Comment ces spectacles sont-ils perçus et évoluent-ils ? Comment les peines évoluent et changent de sens du Moyen Âge à la période contemporaine ?  

La production et l’administration au quotidien des « corps vifs ou morts » de la justice  requièrent, en outre, des hommes et des équipements dont la définition, la fonction et l’impact prennent sens au regard des territoires et des ressorts juridictionnels au sein desquels ils sont amenés à être opératoires. Ainsi, bourreaux et fourches patibulaires sont eux aussi au cœur de cette enquête programmée sur cinq ans. Allégories de la justice et marqueurs spatiaux de cette dernière, ils sont matériellement, territorialement et symboliquement parlant, l’expression de l’essor de la peine de mort. Dans le droit fil du renouveau de l’histoire des exécutions publiques et du rituel judiciaire, ce projet de recherche propose de repenser et de réévaluer les référents normatifs et institutionnels de la gouvernance des corps pour les périodes médiévale, moderne et contemporaine, non seulement en s’ouvrant plus largement à l’interdisciplinarité, mais également en incluant l’analyse des acteurs et des équipements pour les étudier de concert.

Programme

MSHA – Université Bordeaux Montaigne – Ausonius

Mercredi 7 décembre 14h00-17h30

13h45 : Accueil des participants

14h00 : Martine Charageat (Univ. Bordeaux Montaigne) & Mathieu Soula (Univ. de Reims) – Introduction

  • Session 1 : Dire Lire Représenter le corps en peine

Sous la présidence de Martin Aurell (Univ. de Poitiers – CESCM)

  • 14h30 : Catalina Girbea (Univ. de Bucarest) – Pendus et gibets dans les textes médiévaux didactiques et l’iconographie de leurs manuscrits
  • 14h50 : Pierre Prétou (Univ. de La Rochelle) – L’exposition et la pérégrination de la morbidité pénale à la fin du Moyen Âge français

15h10 : Discussion

15h30 : Pause

  • 16h00 : Cécile Voyer (Univ. de Poitiers) – Corps châtiés, corps suppliciés : le corps des condamnés dans les images des XIVe et XVe siècles
  • 16h20 : Franck Collard (Univ. de Paris 10)  – Crime de poison et corps en peine au Moyen Âge
  • 16h40 : Bernard Ribémont (Univ. d’Orléans) – Prison épique et corps en souffrance

17h00 : Discussion

17h30 Fin de la journée

Jeudi 8 décembre 9h00- 12h00

Sous la présidence de Martine Charageat (Univ. Bordeaux Montaigne)

  • 9h00 : Mathieu Soula (Univ. de Reims) –  Les deux corps du régicide. Ravaillac et Damiens en représentations (XVIIe-XVIIIe s.)
  • 9h20 : Géraud de Lavedan (Archives Municipales de Toulouse) – De l’identification à l’inhumation: les vicissitudes du corps des victimes dans la pratique judiciaire d’Ancien Régime

9h40 : Discussion

10h00 : Pause

  • 10h30 : Julie Doyon (Univ. de Paris 13) – Châtier les époux criminels. Sanctifier le mariage. La répression de l’homicide conjugal dans le ressort du Parlement de Paris au XVIIIe siècle »
  • 10h50 : Gwenola Ricordeau (Univ. de Lille) – À l’ombre des murs et des hommes. Les femmes dans les « films de prison »
  • 11h10 : Emma Battell Lowman (Univ. de Leicester) & Adam Barker (Univ. De Leicester) – Prisons of Grass : Incarcerated bodies, the reserve system, and punitive elimination of indigeneity in early 20th century Canada.

11h30 : Discussion

12h00 : Pause déjeuner

Jeudi 8 décembre 14h00-17h00  

  • Session 2 : Manipulation et traitement des corps

Sous la présidence de Claude Gauvard (Professeur émérite, Univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

  • 14h20 : Flocel Sabaté (Univ. de Lérida) – Le corps du condamné à la punition physique dans la pratique judiciaire (Catalogne, bas Moyen Âge)
  • 14h40 : Inaki Bazan Diaz (Univ. du Pays Basque) – El verdugo en la Corona de Castilla en la Edad Media (Le bourreau dans la couronne de Castille au Moyen Âge)

15h00 : Discussion

15h20 : Pause

  • 15h50 : Andrea Zorzi, (Univ. de Florence) – Il boia e i fanciulli : pratiche di manipolazione dei corpi dei condannati a morte nelle città italiane del tardo medioevo
  • 16h10 : Cyrielle Chamot (Univ. de Paris 2) – Le bourreau et l’accusé : le corps à l’épreuve de l’instruction pénale (XVIe-XVIIIe s.)

16h30 : Discussion

17h00 : Fin de la journée

Vendredi 9 décembre 9h30-12h00

  • Session 3 : Usages des corps

Sous la présidence de Jean Pierre Allinne (Univ. de Pau)

  • 9h30 : Alessandro Pastore (Univ. de Bologne) – Usage du corps des condamnés à la peine de mort: quelques témoignages italiens (XVIe-XVIIe s.)
  • 9h50 : Concetta Pennuto (Univ. de Tours) – Un cas de cardianastrophe au XVIIe siècle : l’autopsie d’une criminelle d’après Friedrich Hoffman

10h10 : Discussion

10h30 : Pause

  • 11h00 : Jean-Lucien Sanchez (Ministère de la Justice) – L’utopie de la colonisation pénale en Guyane française (XIXe-XXe s.) et l’exemple des relégués
  • 11h20 : Bruno Bertherat (Univ. d’Avignon) – Les tombes des criminels à l’époque contemporaine en France

11h40 : Discussion

12h00 : Fin du colloque

 

Catégories

Lieux

  • 33680 Pessac - 10 esplanade des Antilles
    Bordeaux, France (33)

Dates

  • mercredi 07 décembre 2016
  • jeudi 08 décembre 2016
  • vendredi 09 décembre 2016

Mots-clés

  • peine de mort, gibets, pratique pénale, bourreau

Contacts

  • Martine Charageat
    courriel : martine [dot] charageat [at] u-bordeaux-montaigne [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Jan Oliva
    courriel : jan [dot] oliva [at] msha [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Corps en peine », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 04 novembre 2016, http://calenda.org/380430