AccueilJames Guillaume

James Guillaume

James Guillaume - emancipation through knowledge

L'émancipation par les savoirs

*  *  *

Publié le mercredi 19 octobre 2016 par Elsa Zotian

Résumé

À l’occasion du centenaire de la mort de James Guillaume (1844-1916) est organisé à l’Université de Genève un colloque consacré aux engagements multiples de cet internationaliste. L’hypothèse qui sous-tend cette rencontre scientifique est l’existence d’une continuité entre son action politique au sein de l’Association internationale des travailleurs (AIT) et son engagement pédagogique aux côtés de Ferdinand Buisson après son arrivée en France en 1878. Les dix-huit communications et la table ronde de cette rencontre internationale permettront d’éclairer les réseaux au sein desquels a évolué James Guillaume. Il s'agira aussi de réfléchir à l’actualité de la conception libertaire de l’éducation en ce début de XXIe siècle.

Annonce

Colloque organisé par l'Équipe de didactique de l'histoire et de la citoyenneté (Édhice)

Argumentaire

James Guillaume (1844-1916) a été actif dans de nombreux réseaux politiques et pédagogiques. Ces engagements se succèdent dans le temps et parfois se juxtaposent en raison de ses liens étroits avec certains des pivots de ces réseaux de sociabilités militantes, Ferdinand Buisson par exemple. Son départ de Suisse pour Paris le 1er mai 1878 est une rupture car James Guillaume n’occupe plus de position politique de premier plan. Nous postulons une continuité entre son militantisme politique et pédagogique. L’enjeu de ce colloque est de montrer qu’il a été un penseur et un acteur majeur de l’émancipation par le savoir au tournant des XIXème et XXème siècles. Il s’agira de restituer toute la complexité de son engagement politique et de son parcours intellectuel car il resta toujours dans l’ombre. Son parcours éclaire la diversité des formes de son engagement, ce dernier ayant milité dans les premières décennies du XXème siècle pour le syndicalisme révolutionnaire, tout en participant à la publication de sources historiques dont il rendait compte lors de séances d’universités populaires.

Ce colloque invite à reconstituer les réseaux intellectuels politiques et pédagogiques au sein desquels il s’est inséré. Situé à la rencontre entre les milieux républicains, les milieux libertaires, étroitement lié à l’élaboration des outils théoriques qui ont accompagné la mise en place de l’école primaire gratuite, laïque et obligatoire en France, ce portrait de James Guillaume à plusieurs voix est un point d’entrée dans l’histoire d’un milieu, d’une époque traversés par les échanges autour de la question de l’émancipation. Au sein de ce mouvement d’intense activité intellectuelle, James Guillaume a servi de passeur : entre la Suisse et la France, entre la politique et la pédagogie ou encore entre l’histoire de la Révolution française et le présent de la Troisième République. La vie et l’œuvre de ce penseur et praticien de l’engagement politico-pédagogique conduisent à accorder une large place à une réflexion sur l’actualité de cette vision libertaire de l’école en ce début de XXIème siècle, en France, en Suisse et ailleurs.

Programme

Jeudi 24 novembre 2016

10h30-10h45 : Accueil des participant-e-s

  • 10h45-11h00 : Introduction du colloque par Charles Heimberg

11h00-12h30 : L’engagement politique et pédagogique de James Guillaume

  • Marianne Enckell : James Guillaume, anarchiste ?
  • Hugues Lenoir : James Guillaume, pionnier d’une pédagogie émancipatrice
  • Patrick Dubois : James Guillaume dans la fabrique du Dictionnaire de Buisson

14h00-15h30 : James Guillaume et la Révolution française

  • Pierre Kahn : James Guillaume, lecteur de Condorcet
  • Jean-Charles Buttier : L’école pendant la Révolution française : une expérience fondatrice
  • Gaetano Manfredonia : Guillaume, Kropotkine et la Révolution française

16h00-17h30 : Enseignements et disciplines

  • Federico Ferretti : James Guillaume géographe
  • Philippe Pelletier : L’Allemagne en discussion chez James Guillaume, Michel Bakounine, Élisée Reclus et Pierre Kropotkine : histoire, géographie et politique
  • Quentin Hardy : James Guillaume et la question religieuse : aux origines de l’éducation laïque

Vendredi 25 novembre 2016

9h00-10h30 : Un libertaire au service de l’école de la Troisième République

  • Grégory Chambat : De l’école de la Commune à l’école de Jules Ferry : deux projets pédagogiques, deux projets politiques
  • Nathalie Brémand : L’éducation et le changement social chez James Guillaume et Paul Robin
  • Christiane Demeulenaere-Douyère : Robin, Guillaume, Buisson : de la Première Internationale à l’éducation intégrale

11h00-12h30 : Les formes de l’éducation populaire et ouvrière

  • Olivier Sigaut : James Guillaume et la naissance du mouvement des universités populaires
  • Frédéric Mole : Les instituteurs syndicalistes, James Guillaume et les conceptions libertaires de l’école du peuple
  • David Hamelin : Passeur de révolution et d’éducation : James Guillaume et la CGT

14h00-15h30 : Actualité de James Guillaume

  • Charles Heimberg :James Guillaume, pédagogie, savoirs et émancipation. Une lecture historico-didactique
  • Nora Köhler : La formation du futur citoyen à l’école entre hier et aujourd’hui : présentation d’une recherche en cours
  • Laurence De Cock : Quelle laïcité pour quelle école aujourd’hui ?

16h00-17h00 : Table ronde sur l’émancipation par les savoirs d’hier à aujourd’hui

Participant-e-s :

  • Grégory Chambat
  • Laurence De Cock
  • David Hamelin
  • Charles Heimberg

17h00-17h15 : Clôture du colloque

Comité scientifique

  • Jean-Charles Buttier,
  • Federico Ferretti,
  • Charles Heimberg,
  • Nora Köhler
  • et Anne Sgard.

Lieux

  • Uni Bastions, salle B111 - Rue de Candolle, 5
    Genève, Confédération Suisse (1205)

Dates

  • jeudi 24 novembre 2016
  • vendredi 25 novembre 2016

Fichiers attachés

Mots-clés

  • James Guillaume, éducation libertaire, anarchisme, engagement politico-pédagogique, Ferdinand Buisson, Révolution française, Condorcet, Kropotkine, géographie libertaire, Bakounine, Reclus, éducation laïque, Jules Ferry, Commune de Paris, Paul Robi

Contacts

  • Jean-Charles Buttier
    courriel : Jean-Charles [dot] Buttier [at] unige [dot] ch
  • Nora Köhler
    courriel : Nora [dot] Koehler [at] unige [dot] ch
  • Charles Heimberg
    courriel : Charles [dot] Heimberg [at] unige [dot] ch

Source de l'information

  • Jean-Charles Buttier
    courriel : Jean-Charles [dot] Buttier [at] unige [dot] ch

Pour citer cette annonce

« James Guillaume », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 19 octobre 2016, http://calenda.org/381046