AccueilLes gauches et l'éducation

Les gauches et l'éducation

The left and education - programs, educational policies and debates (1918-2013)

Programmes, politiques éducatives, débats (1918-2013)

*  *  *

Publié le jeudi 27 octobre 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Les gauches sont définies comme l'ensemble des organisations (partis, syndicats, associations) se réclamant de cette étiquette et aspirant à exercer le pouvoir. La référence au savoir et à l'éducation apapraît comme une référence stable, même s'il existe de nombreuses divergences dans les analyses et les conceptions (conception de l'école, laïcité, politiques éducatives à mener). Trois thématiques seront abordées, en présence de témoins qui débattront au cours de tables rondes successives (anciens élus, anciens ministres,  anciens hauts fonctionanires) : les programmes éducatifs ; les politiques éducatives ; débats et controverses.

Annonce

Argumentaire

Les gauches sont ici entendues comme les forces organisationnelles (partis, associations, syndicats) se réclamant de cette étiquette, et aspirant à exercer ou travailler avec le pouvoir. Elles partagent quelques valeurs communes. Parmi celles-ci, la priorité au savoir et à l’éducation apparaît comme une référence stable dans le temps. En effet, depuis la IIIe République, l’éducation est une préoccupation récurrente pour les différentes gauches. C’est particulièrement le cas après la Première Guerre mondiale. Cette période fut en effet marquée par les Compagnons de l’Université nouvelle, qui lièrent progrès social et réforme démocratique de l’enseignement. Des Compagnons à la loi de Refondation de l’école (2013), cet intérêt ne s’est pas démenti : la place accordée à l’éducation par les forces de gauche, tant dans leurs programmes que dans leurs expériences gouvernementales, le confirme.

Cependant, les gauches se sont divisées, parfois de manière sensible, sur ce thème de l’éducation (entendu ici comme le système éducatif), de 1918 à nos jours. Ainsi, la laïcité scolaire a été ni définie de la même manière, ni défendue de façon uniforme, par celles-ci. De même, la nature même de l’école (perçue comme une institution de libération ou au contraire de domination) les a profondément divisées, et ce depuis les grandes réformes scolaires de la IIIe République. Enfin, les politiques éducatives de gauche ont suscité des différences d’appréciation. Cette dialectique entre tensions et convergences permet une approche globale des rapports entre gauches et éducation. Pourtant à ce jour, aucun colloque n’a encore eu lieu pour étudier ce sujet de manière spécifique et c’est pourquoi le CAREF organise cet évènement scientifique.

Programme

Jeudi 1er décembre 2016

  • 9h-9h45 : Discours de bienvenue des institutions partenaires (UPJV, CAREF, Fondation Jean-Jaurès, Office Universitaire de Recherche Socialiste).
  • 9h45-10h05 : Ismail Ferhat, introduction générale du colloque.

10h05-11h05 : « Les programmes éducatifs ».

Présidence : Marc Lazar (Sciences-Po Paris).

  • Fabien Conord (Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand), « Les gauches françaises et l’EPS : programmes et controverses (1945-1981) ».
  • Sébastien Repaire (Sciences-Po, Paris), « L’écologie politique, une gauche contre l’École ? (Années 1970-années 1990) ».

Discussion.

11h05-11h20 : Pause.

11h20-12h30 : «  Les programmes éducatifs ». Table ronde et discussion.

Présidence : Bruno Poucet (Université de Picardie Jules Verne, Amiens).

  • Robert Chapuis, dirigeant du PSU (1973-1974), Secrétaire d’État chargé de l'Enseignement technique (1988-1991).
  • Jean-Louis Piednoir, Inspecteur général de l’Éducation nationale honoraire, délégué national à l’Éducation nationale du PS (1981-1984).
  • Eliane Lefèvre, ancienne conseillère générale de la Somme, commission enseignement du PCF.

12h30 -14h15 : Pause repas.

14h15-15h : «  Les programmes éducatifs » (suite).

Présidence : Alain Maillard (Université de Picardie Jules Verne, Amiens)

  • Ismail Ferhat (Université de Picardie Jules Verne, Amiens), « Qui produit les programmes éducatifs ? Le secteur éducation du PS (1971- 2010) ».

Discussion

15h-16h15 : « Les politiques éducatives ».

Présidence : Alain Maillard (Université de Picardie Jules Verne, Amiens)

  • Jean-François Condette (Université d’Artois, Arras), « Les gauches et la réforme scolaire du Front populaire (1936-1939) : entre propositions, soutien et oppositions ».
  • Isabelle Clavel (Université Bordeaux-Montaigne), « Les députés de gauche au sein de la Commission de l’Éducation nationale sous la IVe République ».

Discussion.

16h15-16h30 : pause.

16h30-17h30 : « Les politiques éducatives ». Table ronde et discussion.

Présidence : Julien Cahon (Université de Picardie Jules Verne, Amiens).

  • Marie-Françoise Bechtel, Députée de l’Aisne, membre du cabinet de Jean-Pierre Chevènement (1984-1986).
  • Bernard Toulemonde, Inspecteur général de l’Éducation nationale honoraire, directeur des affaires générales (1982-1987), recteur honoraire, directeur de l’enseignement scolaire (1998-2000).
  • Valérie Kumm, Chef d’établissement, maire de Péronne (2008-2014), vice-présidente du Conseil régional de Picardie en charge de l’éducation (2010-2015).

Journée du 2 décembre 2016

9h15-10h45 : «  Les politiques éducatives » (suite).

Présidence : Jean-François Condette (Université d’Artois, Arras)

  • Julien Cahon (Université de Picardie Jules-Verne, Amiens), « Les municipalités socialistes et l’École (1971-1989) ».
  • Stéphane Lembré (Université d’Artois, Arras), « Une politique de gauche pour l’enseignement professionnel : le cas de la région Nord-Pas-de-Calais (1986-1993) ».

Discussion.

10h45-11h : Pause.

11h-12h15 : « Débats et controverses ».

Présidence : Noëlline Castagnez (Université d’Orléans).

  • Pierre Kahn (Université de Caen) et André Robert (Université Lumière-Lyon II), « Retour sur l'offensive du PCF contre Freinet (1949-1954) : un révélateur multiforme ».
  • Bruno Poucet (Université de Picardie Jules Verne, Amiens), « À écoles publiques, fonds publics ; à écoles privées, fonds privés (1945-…) ».

Discussion.

12h15-13h45 : Pause repas.

13h45-15h : « Débats et controverses » (suite).

Présidence : Jacques Girault (Université Paris XIII).

  • Jérôme Kropp (Université d’Artois, Arras), « La gauche et la création du collège unique : débats et contestation de la loi Haby (1974-1977) ».
  • Philippe Bongrand (Université de Cergy-Pontoise), « Face à l’institutionnalisation. Les gauches face aux relances de droite de l’éducation prioritaire (2003-2012) ».

Discussion.

15h-15h15 : Pause.

15h15-16h30 : « Débats et controverses ». Table ronde et discussion.

Présidence : Bernard Toulemonde, Inspecteur général de l’Éducation nationale honoraire, directeur des affaires générales (1982-1987), recteur honoraire, directeur de l’enseignement scolaire (1998-2000).

  • Jacques Guyard, ancien député-maire honoraire d’Evry, animateur d’Ecole et socialisme, 1975-1994.
  • Michel Duffour, sénateur honoraire des Hauts-de-Seine, responsable de la commission enseignement du PCF, 1975-1982).
  • Jean-Paul Delahaye, Inspecteur général de l’Éducation nationale honoraire, directeur de la Degsco, 2012-2014.

16h30-17h : Antoine Prost (Université de Paris I), Conclusion générale du colloque.

Inscriptions

L’entrée est libre, l’inscription préalable étant obligatoire. Les personnes assistant au colloque peuvent participer au déjeuner organisé dans le bâtiment du colloque (10 euros par repas, date limite de réponse pour les repas : 20 novembre).

Pour les inscriptions au colloque et la participation aux repas : nicole.debureaux@u-picardie.fr

Pour les demandes de renseignements sur le colloque : gaucheseteducation@u-picardie.fr

Accès au colloque : le Logis du Roy (marqué d’un point rouge) est accessible à pied depuis la gare. Un parking souterrain existe par ailleurs à proximité immédiate du bâtiment.

Organismes

  • Centre amiénois de recherche en éducation et en formation (CAREF, Université de Picardie Jules-Verne),
  • Fondation Jean-Jaurès,
  • Office universitaire de recherche socialiste (OURS).

Comité scientifique

  • Ludivine Balland (Université de Nantes),
  • Alain Bergounioux (IGEN),
  • Julien Cahon (UPJV, Amiens),
  • Michel Casta (UPJV, Amiens),
  • Noelline Castagnez  (Université d’Orléans),
  • Jean-François Condette (Université d’Artois, Arras),
  • Ismail Ferhat (UPJV, Amiens),
  • Jacques Girault (Université Paris XIII),
  • Marc Lazar (Sciences-po Paris),
  • Rémi Lefebvre (Université Lille II),
  • Claude Lelièvre (Université Paris V),
  • Bruno Poucet (UPJV, Amiens),
  • François Prigent (Université Rennes II),
  • Antoine Prost (Université Paris I),
  • André Robert (Université Lyon II).

Comité d’organisation

  • Julien Cahon (UPJV, Amiens),
  • Michel Casta (UPJV, Amiens),
  • Ismail Ferhat (UPJV, Amiens),
  • Bruno Poucet (UPJV, Amiens),
  • Alain Maillard (UPJV, Amiens).

Secrétariat

Nicole Debureaux (UPJV, Amiens).

Lieux

  • Rez de chaussée - Logis du Roy, 9 square Jules Bocquet
    Amiens, France (80)

Dates

  • jeudi 01 décembre 2016
  • vendredi 02 décembre 2016

Mots-clés

  • gauche, éducation, programme, politique éducative, parti, association, syndicat

URLS de référence

Source de l'information

  • Bruno Poucet
    courriel : poucet [dot] bruno [at] u-picardie [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les gauches et l'éducation », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 27 octobre 2016, http://calenda.org/381382