AccueilLes trente ans de la revue « Études et documents berbères »

Les trente ans de la revue « Études et documents berbères »

Thirty year anniversary of the Études et documents berbères journal in Berber studies

*  *  *

Publié le mercredi 09 novembre 2016 par João Fernandes

Résumé

Le colloque international pour cette année va avoir lieu à l’université Alger 2, en établissant un partenariat entre des établissements académiques de la région parisienne et des institutions universitaires d’Alger. L’opportunité est de faire un bilan sur la production scientifique dans un domaine pluridisciplinaire et un travail de valorisation scientifique, en faisant participer aussi bien des spécialistes reconnus que des jeunes chercheurs.

Annonce

Colloque international Les trente ans de la revue "Études et Documents Berbères", Alger, 7 et 8 décembre 2016

Argumentaire

La revue Études et Documents Berbères, localisée à la Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord (dans l’Axe 1 « Industries des cultures et Arts ») et bien connue des spécialistes de la linguistique berbère, est en train de célébrer ses trente années d’existence. L’an dernier, en novembre et décembre 2015, un colloque international eut lieu avec succès, en région parisienne, à la MSH Paris Nord. Cette année, au mois de décembre prochain, une nouvelle édition de l’événement est prévue à Alger à intention des chercheurs du Sud, toujours autour de cette revue fondée en 1986, avec 34 volumes parus.

Ce sera l’occasion d’un bilan à travers un colloque international et un travail de valorisation scientifique. Il porte sur une publication périodique qui a pour rôle de diffuser des connaissances en direction d’une communauté de chercheurs dans un domaine spécialisé. En trente années, la revue est devenue une référence internationale et une mine d’informations en matière de la linguistique et de la littérature berbère dans leurs différentes déclinaisons.

Du bilan qui va être tiré, ce qui est attendu est, outre la richesse des échanges et la confrontation des approches et des résultats, de consolider un réseau de chercheurs européens et maghrébins travaillant sur des objets communs et de disséminer des connaissances à travers des séminaires et des journées d’études et au sein des plateformes numériques. Un bilan qui concerne aussi bien l’aspect scientifique de l’organe que les conditions et modalités de partage de la connaissance au sein d’une communauté ouverte de chercheurs venus d’horizons différents.

Dès son entrée à la MSH Paris Nord, en 2002, la revue est mue par la volonté de proposer une vitrine de la recherche menée par des spécialistes berbérisantsdans une perspective interdisciplinaire (linguistique, littérature, traductologie, histoire, civilisation, médias) et interculturelle. Créée en 1985, la revue s’est imposée promptement, par son sérieux et la qualité de son contenu, comme le principal périodique berbérisant dans le champ scientifique. Partie avec peu de moyens, la revue Études et Documents Berbères s’assure depuis sa fondation la collaboration régulière de la plupart des spécialistes internationaux dans le domaine.

Elle se situe dans la temporalité de l’archive. Et elle permet de retrouver sur trente ans, avec un temps réel à l’échelle du semestre (le concept temps réel ne signifie pas vitesse, quasi instantanéité, celui de la dérive des continents qui se situe en millénaires, mais bien temporalité pertinente de l’étude d’un phénomène). Cette échelle du semestre n’est pas arbitraire mais est en relation avec le rythme réel de l’évolution lissée de la pensée sous la conduite d’un chercheur (ou des chercheurs) en sciences humaines engagé dans un travail scientifique soumis aux changements et coupures épistémologiques (une pensée n’évolue pas de jour en jour, même s’il peut y avoir des changements dramatiques de paradigmes, des événements). Il s’agira de vérifier si le rythme de la revue correspond bien à une distance temporelle juste.

Le second aspect est la place originale qu’occupe Études et Documents Berbères au sein de la MSH Paris Nord parmi les revues de l’établissement. Une revue académique dont l’objet est l’étude de la linguistique et de la philologie ainsi que toutes les branches des sciences humaines qui accordent un intérêt certain à la langue (sociolinguistique, anthropologie, ethnolinguistique, cognition, etc.) ainsi qu’aux contenus que celle-ci véhicule (études littéraires, esthétiques et pragmatiques, entre autres) matérialisés sous forme de corpus et de bibliothèques.

L’activité berbérisante de la revue a été confortée par plusieurs types de recherche développés dans des thèmes de l’axe 1 de la MSH Paris Nord. Cette mise en relation s’est établie à partir de travaux sur l’explicitation de la sémantique des textes codés dans des machines au travers de métadonnées (Dublin core, TEI, …), ce qui, par exemple, a permis la réflexion sur les bibliothèques numériques. D’autre part, la revue a ouvert à des problématiques concernant la relation entre la culture orale et la culture écrite, entre le texte et son commentaire, entre une proposition heuristique et la discussion de cette proposition. De plus, et c’est un parti pris, Études et Documents Berbères ne synthétise que peu voire pas du tout, il n’y a pas vraimentde ‘keynote papers’ dans la revue. Tout cela permet de conduire une réflexion sur la revue perçue comme un micro appareil, tel que ce concept a été développé dans le cadre du programme “Arts, Appareils, Diffusion” (axe 1/ thème 4) de la MSH Paris Nord. Et voici les grands thèmes qui ont été traités dans les colonnes de la revue, dans ses numéros thématiques : (1) Sur le centenaire de la disparition du grand poète de langue berbère Si Mohand Ou Mhand, EDB n° 25-26 (2007) ; (2) La Bibliothèque numérique berbère, EDB n° 28 (2009) ; (3) La chanson kabyle en France et la mémoire de l’immigration, 1930-1974, EDB n° 25-26 (2007) ; (4) Mélanges en l’honneur de Pierre Encrevé, EDB n° 29-30 (2011) ; (5) Les manuscrits arabo-berbères, EDB n° 35-36 (2016), sous presse.

Les axes de propositions

L’appel à communications s’adresse à tous ceux et celles qui, par le passé, ont déjà contribué dans les colonnes d’Études et Documents Berbères, mais aussi à tous les amis et sympathisants du périodique, enseignants-chercheurs et doctorants. L’ensemble des propositions s’inscrit dans un travail qui se décline en quatre niveaux où sont combinés plusieurs types de méthodes de recherche issues des nombreuses disciplines en SHS (sociologie, philosophie, anthropologie, sciences de l’information et la communication, sciences du langage, études littéraires) :

– Premier axe : Une revue peut être envisagée comme un média, à la fois vecteur et diffuseur de connaissances dans un domaine scientifique général ou particulier. Un média désigné ici comme “naturel” utilisant le langage, l’écriture et un support (papier) par opposition au média "technique" (comme la radio, la télévision, le cinéma, Internet). Outre cet aspect important, les revues peuvent être aussi considérées comme des lieux d’organisation de débats de connaissances et de perspectives scientifiques.

– Deuxième axe : Il s’agira d’examiner de manière précise la politique documentaire et éditoriale, dont la publication des revues, dans la structure d’accueil, la MSH Paris Nord. Des expériences similaires émanant d’institutions universitaires du Sud sont particulièrement appréciées.

– Troisième axe : Il y aura lieu de faire l’étude de contenu dans la revue Études et Documents Berbères aussi bien en synchronie qu’en diachronie. Plusieurs approches peuvent être envisagées (celle d’Habermas, où l’un des aspects de la recherche sur les revues scientifiques pourrait être celui du profil et de la place du périodique, à côté des autres médias, dans le paysage éditorial dans la formation des idées et dans la circulation de l’information, tout en soulignant le rôle tenu par ses concepteurs, producteurs et médiateurs. ; celle de Pierre Bourdieu sur le champ, l’habitus et le capital…).

– Quatrième axe : Il portera sur les études berbères proprement dites. Sans être exhaustif, les différentes sous-disciplines des études berbères particulièrement appréciés sont la linguistique descriptive, formelle synchronique ou diachronique (phonologie, morphologie, syntaxe, grammaire), l’étude de sens (lexique, sémantique, pragmatique, contenu discursif), la sociolinguistique dans ses différentes "écoles", les lettres et les arts (sous oublier les productions provenant de l’oralité), les ressources linguistiques, leur archivage et leur diffusion, etc. 

Calendrier

  • 5 novembre 2016 : Date limite de réception des propositions (résumé et CV) pour évaluation.

  • 10 novembre 2016 : Début des notifications et retour des expertises à tous les auteurs.
  • 15 novembre 2016 : Date limite de réception des versions corrigées et définitives des textes acceptés.
  • 20 novembre 2016 : Date limite d’inscription à la conférence pour au moins l’un des auteurs.

Conditions de l’appel à communications

Les propositions de communication sont à envoyer avant le 5 novembre 2016 aux responsables de l’organisation du colloque : Ouahmi Ould-Brahanm (ouahmi.ould-braham@mshparisnord.fr) ; Malika Chakiri  (chakirimalika@yahoo.fr).

Les propositions devront s’inscrire dans l’un des quatre axes définis ci-dessus. Elles feront obligatoirement apparaître : l’axe dans lequel se situe la proposition, le nom de l’auteur, son établissement, ses fonctions et coordonnées, le titre de la contribution, la problématique proposée, la méthodologie de recherche, le plan de la communication (2 000 signes maximum), 4 mots clés.

Chaque proposition sera évaluée par au moins deux membres du comité scientifique. Les avis d’acceptation seront envoyés aux auteurs à partir du 20 octobre 2016.

Un document sera joint précisant les normes typographiques à respecter pour l’édition des actes.

La durée prévue des communications est de 20 minutes. Les textes complets, longs de 25 000 signes au maximum (espaces compris), doivent parvenir avant fin octobre 2016 pour être inclus dans les Actes. Ils devront être accompagnés d’un résumé (1 000 signes) en français.

Co-présidents du colloque

  •  Ouahmi Ould-Braham (Paris 8 & MSH Paris Nord, France).
  •  Khemissi Hamidi (Recteur Alger 2, Algérie).
  •  Abderrezak Dourari (CNPLET, Alger, Algérie).

Comité scientifique (Liste non limitative)

  •  Karima Ait Dahmane (Alger 2, Algérie).
  •  Zineb Ali-Benali (Paris 8, France).
  •  Fatsiha Aoumer (Université de Bejaïa, Algérie).
  •  Ghislaine Azemard (Paris 8 & MSH Paris Nord).
  •  Mme Fatma Boukhris (Université Mohammed V, Rabat, Maroc).
  •  Abdelkader Bouzida (Alger 2, Algérie).
  •  Anna-Maria Di Tolla (Università “L’Orientale” di Napoli, Italie).
  •  M. Mohamed Elmedlaoui (IURS, Rabat, Maroc).
  •  Merzak Gharnaout (Alger 1, Algérie).
  •  Ratiba Guidoum (Alger 2, Algérie).
  •  Mohand Oulhadj Laceb (Alger, Algérie).
  •  Pierre Mœglin (Paris 13 & MSH Paris Nord, France).
  •  Jean-Marie Pradier (MSH Paris Nord, France).
  •  Michel Porchet (MSH Paris Nord, France).
  •  Ouerdia Sadat-Yermeche (ENS, Alger-Bouzaréah, Algérie).
  •  Jilali Saïb (IURS, Rabat, Maroc).
  •  Harry Stroomer (Leiden University, Pays-Bas).
  •  Khaoula Taleb-Ibrahimi (Alger 2, Algérie).
  •  Lahbib Zenkouar (École Mohammadia d’Ingénieurs, Rabat, Maroc).

Comité d’organisation (liste non limitative) 

  •  Dalila Abdoun (Alger 1, Algérie).
  •  Nora Belgasmia (Université de Tizi-Ouzou, Algérie).
  •  Ramdane Boukherrouf (Université de Tizi-Ouzou, Algérie).
  •  Malika Chakiri (Paris 8, France).
  •  Saliha Ibri (Université de Tizi-Ouzou, Algérie).
  •  Hakim Hessas (Alger 2, Algérie).
  •  Ouahmi Ould-Braham (Paris 8 & MSH Paris Nord, France).

Partenaires pressentis

  • Université Alger 1
  • Université Alger 2
  • Université Alger 3
  • CNPLET (MEN, Alger)
  • Campus France (Alger)
  • Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord
  • Campus Condorcet

Site internet

http://www.mshparisnord.fr/fr/actualites/appels-a-communications/item/1996-colloque-international-sur-le-theme-l-les-trente-ans-de-la-revue-etudes-et-documents-berberes-r.html

Lieux

  • Auditorium - Université Alger 2 – Bouzaréah, Boulevard Djamel Eddine El Afghani
    Alger, Algérie

Dates

  • samedi 05 novembre 2016

Mots-clés

  • périodique scientifique, valorisation, sciences humaines, sciences du langage, infocom, éludes berbères

Contacts

  • Ouahmi Ould-Braham
    courriel : ouahmi [dot] ould-braham [at] mshparisnord [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Ouahmi Ould-Braham
    courriel : ouahmi [dot] ould-braham [at] mshparisnord [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les trente ans de la revue « Études et documents berbères » », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 09 novembre 2016, https://calenda.org/381964

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal