AccueilCes projets qui font la ville

Ces projets qui font la ville

Projects that make cities

L’historien Patrick Boucheron, invité 2016-2017 de la chaire Gilles Deleuze

The historian Patrick Boucheron, the 2016-2017 guest of the Gilles Deleuze chair

*  *  *

Publié le lundi 14 novembre 2016 par Elsa Zotian

Résumé

L’historien Patrick Boucheron, professeur au Collège de France est l’invité 2016-2017 de la chaire Gilles Deleuze. Il interviendra, en novembre 2016 et en mars 2017, sur le thème « Ces projets qui font la ville » et pourra notamment témoigner de ce que l'histoire peut apporter aux travaux menés dans le cadre de la chaire.

Annonce

Présentation

L’historien Patrick Boucheron, professeur au Collège de France est l’invité 2016-2017 de la chaire Gilles Deleuze. Il interviendra, en novembre 2016 et en mars 2017, sur le thème "Ces projets qui font la ville" et pourra notamment témoigner de ce que l'Histoire peut apporter aux travaux menés dans le cadre de la chaire.

Il est professeur d'histoire au Collège de France (chaire "Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIe-XVIe siècle"). Portant tout d'abord sur les villes au Moyen-Âge en Italie, ses travaux conjuguent histoire du pouvoir et histoire des espaces urbains. Il a également engagé une réflexion sur l'écriture et l'épistémologie de l'histoire (Conjurer la peur, 2013/2015 ; Léonard et Machiavel, 2008/2013). Investi dans le monde éditorial et de nombreuses manifestations publiques, Patrick BOUCHERON tente de défendre la voix d’un discours engagé et de témoigner de ce que l'Histoire peut apporter aux débats actuels.

"La ville est une somme d’expériences sociales : elle est ce que les sociétés en font, en l’habitant et en la transformant, mais aussi en la parcourant et en l’énonçant, parfois aussi en la rêvant. Ces projets urbains qui font la ville renvoient à une multiplicité d’acteurs, de savoirs, de pouvoirs. Mais aussi à l’histoire longue de l’expérience communale et de la gestion politique du projet urbain dans sa globalité : le rassemblement des diversités. Par les mots autant que par les murs, à travers les images et les pratiques, c’est à un savoir partagé de la ville que l’histoire nous convie." Patrick Boucheron

Programme

Bordeaux, Ces projets qui font la ville

Evènements grand Public

Jeudi 17 novembre 2016, de 11h30 à 14h00

Conférence de lancement,  le projet urbain

Sciences Po Bordeaux

"À travers la notion de projet urbain, c’est la question de l’invention qui est posée, dans sa dimension politique : qui invente la ville, pourquoi et pour qui ? Sont-ce les aménageurs ou les usagers qui trament le sens social de lieux ? Car le projet urbain ne désigne pas seulement la capacité de transformer la ville, mais le pouvoir qu’a la ville de changer la société qui l’habite, la façonne, l’énonce. Autrement dit, par projet urbain, on doit aussi comprendre l’invention d’un message politique dont la ville est porteuse.", Patrick BOUCHERON

Débat

Mercredi 15 mars 2017, à 19h00 TnBA

Étonner la catastrophe évènement proposé dans le cadre de la manifestation "Débats publics" organisée par l’Université Bordeaux Montaigne, le TnBA et la librairie Mollat.

Lancement de la collection et conférence de clôture

Vendredi 31 mars 2017, de 18h00 à 20h00

Station Ausone, librairie Mollat
  •  Présentation de la collection "Polis académie"

Cette collection vise à poursuivre la réflexion engagée par la chaire et ses invités depuis 2013.

Le premier ouvrage sera alors dévoilé, celui d’Eloi LAURENT, économiste enseignant à Sciences Po Paris et Stanford University, et invité 2015 de la chaire : A l’horizon d’ici, les territoires au cœur de la transition social-écologique (éditions Le Bord de l’eau).

  • Peut-on avoir confiance en l’avenir ?

Discussion entre Patrick BOUCHERON et Éloi LAURENT, animée par Thierry OBLET (université de Bordeaux)

Une conférence devrait également être programmée au Collège de France à Paris courant 2017.

 À propos de Patrick Boucheron

Patrick BOUCHERON est professeur d’histoire au Collège de France (chaire "Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIe-XVIe siècle"). Portant tout d’abord sur les villes au Moyen-Âge en Italie, ses travaux conjuguent histoire du pouvoir et histoire des espaces urbains. Il a également engagé une réflexion sur l’écriture et l’épistémologie de l’histoire (Conjurer la peur, 2013/2015 ; Léonard et Machiavel, 2008/2013). Investi dans le monde éditorial et de nombreuses manifestations publiques, Patrick BOUCHERON tente de défendre la voix d’un discours engagé et de témoigner de ce que l’Histoire peut apporter aux débats actuels.

Cours 

mercredi 16 novembre 2016, de 14h00 à 17h00

Sciences Po Bordeaux
  • Science Politique, Expériences communales et épreuves de la modernité

"A plusieurs reprises dans l’histoire, depuis le Moyen Âge au moins, des régimes politiques ont fait l’expérience de l’autonomie communale. Mais on peut également appeler expérience communale la participation active des citoyens dans le gouvernement civique, et l’émotion collective qu’elle suscite. Dans les deux cas - du point de vue politique comme du point de vue individuel - ces expériences mettent à l’épreuve l’idée que l’on se fait de la modernité. C’est à cette expérience que l’on s’intéressera, en tentant de comprendre comment le détour par l’histoire permet de jeter des lueurs d’intelligibilité vers le présent."

Mercredi 16 novembre 2016, de 18h00 à 20h00

Maison des Suds
  • "Mercredis de l’expertise" - Géographie, urbanisme  la place du savant dans la cité

"Dans un entretien à Histoire pour tous en 2011, Patrick BOUCHERON discute la "diffusion sociale des usages de l’histoire bien au-delà de l’histoire universitaire". Il a cette formule que nous pourrions appliquer à la géographie à l’aménagement et a bien d’autres sciences : "soit on s’en chagrine, soit on l’accompagne". Comment ? A l’occasion de ce "mercredi de l’expertise", Patrick BOUCHERON traitera du lien entre l’exercice académique de l’historien de la ville et une forme pratique plus ouverte, réflexion autour de la place de l’historien et de l’universitaire. L’historien peut-il circuler entre l’expertise du chercheur, l’expertise opérationnelle de l’acteur et l’expertise d’usage ou d’usager, qui se diffuse notamment par Internet ? Quelle éthique pour le chercheur, l’acteur et l’usager dans cette circulation ?"

 Autres formats (ateliers, séminaires, etc.) séminaire

Mardi 14 mars 2017, de 18h15 à 20h15

Maison de l’archéologie
  •  La "fabrique urbaine" dans la fabrique de l’histoire

Concept anglais, la fabrique urbaine, dont les historiens et archéologues français se sont largement emparés, notamment "l’école de Tours", pour l’étude conjointe des dynamiques de la construction et des pratiques spatiales, a été déclinée à différentes échelles : celle relative aux marqueurs de l’espace public et à la définition de cet espace (de l’échelle de l’attribut matériel du gouvernement urbain au monumental) à celle de l’espace urbain dans sa globalité. La première tend à privilégier une approche synchronique du processus, la seconde une approche plus diachronique. Cette dernière, telle qu’elle est menée dans la collection de l’Atlas historique des villes de France, se joue d’une multiplicité de sources (textuelles, archéologiques, iconocartographiques) et d’une interdisciplinarité, pour rendre compte de la fabrique urbaine par l’intermédiaire d’une production centrale : le plan historique ; élaboré à partir du cadastre napoléonien, le plan donne une vision cumulative des formes spontanées et planifiées du processus de construction spatiale. Ainsi, les atlas constituent de véritables outils pour tous les acteurs de l’urbain et du patrimoine (chercheurs, aménageurs, élus, habitants).

En partenariat avec les laboratoires Ausonius et LaScArBx

Séminaire

 Villes et territoire face au changement global 

mardi 15 mars 2017,de 16h00 à 18h00

IUT Bordeaux Montaigne

Animé par Denis SALLES (Irstea), ce séminaire vise à échanger à partir des travaux de trois chercheurs de disciplines différentes.

  •  Bordeaux et son estuaire, quels impacts de la métropole sur l’estuaire de la Gironde ?  Henri ETCHEBER, laboratoire EPOC, chercheur émérite Le programme de recherche multidisciplinaire ETIAGE est une étude Intégrée de l’effet des apports amont et locaux sur le fonctionnement de la Garonne Estuarienne.
  • La ville, espace de valorisation des produits de la terre, XIXe - début XXe siècle - Corinne MARACHE, Université Bordeaux Montaigne, maître de conférences, actuellement en délégation CNRS auprès de l’équipe ERHIMOR du Centre de Recherches Historiques (EHESS)

Il s’agira d’envisager en quoi les villes (en insistant sur les villes petites et moyennes) ont tout d’abord participé à la modernisation et l’amélioration des productions agricoles grâce à l’intervention de certains acteurs (médecins, vétérinaires, pharmaciens, mais aussi artisans et commerçants) et structures en lien direct ou indirect avec ce secteur (comices agricoles, syndicats, caisses de crédit et d’assurances agricoles, haras, enseignement agricole…).

  • L’adaptation de la ville aux changements globaux : le cas de la mobilité quotidienne - Guillaume POUYANNE, université de Bordeaux - UMR GREThA, enseignant-chercheur

Cette intervention s’appuie sur une quinzaine d’années de recherches personnelles sur l’articulation entre urbanisme et transport dans la ville contemporaine, et par extension sur le phénomène de mobilité quotidienne en milieu urbain.

En partenariat avec le laboratoire d’excellence cote

Séminaire

Les émotions, la ville et le politique

Jeudi 16 mars 2017, de 14h00 à 16h30

université de Bordeaux - site Victoire

D’une part, il est indispensable d’intégrer l’analyse des émotions dans notre vision des sociétés. D’autre part, l’expression des émotions dans l’espace public, plus que d’illustrer l’existence d’invariants anthropologiques, relève d’une historicité dont le décodage met à jour les phénomènes culturels les plus profonds d’une société.

  • Histoire de la terreur guerrière - Mathias DELORI, Centre Emile Durkheim, chargé de recherches
  • Une approche "affective" des enjeux environnementaux - Emmanuel PETIT, GREThA, professeur d’économie
  • L’acclamation populaire au XVIIIe siècle : objet d’une approbation par l’émotion ? - Pauline VALADE, Centre d’Etudes des Mondes Moderne et Contemporain (CEMMC), docteur en Histoire Moderne

En partenariat avec le Centre Emile Durkheim et le GREThA

Atelier

Vendredi 17 mars 2017, de 9h00 à 12h00

Cap Sciences

  • Du crieur à la Smart City : pouvoir, éthique et traduction de la donnée dans la fabrique de la ville

Des crieurs de rue du Moyen-âge aux acteurs de la smart city d’aujourd’hui, l’information occupait et continue d’occuper une place centrale dans la manière dont nous habitons et concevons nos villes. Désormais omniprésentes, les données mobilisent une diversité d’acteurs qui, chacun a son niveau, opère des choix structurants quant à leur usage : les créateurs et les "traducteurs" de données d’abord, qui les imprègnent de leurs objectifs propres (acteurs publics, start-ups, "géants du web", bureaux d’étude, médiateurs) ; les décideurs ensuite, qui choisissent ou non de s’en saisir et en maitrisent l’accès ; les acteurs économiques dont les modalités de production et d’usage des données n’est pas sans soulever certaines questions éthiques, liées notamment à la protection de la vie privée et à la production de valeur ; les citoyens enfin qui brouillent les cartes, les rôles et les prérogatives des producteurs historiques par leur capacité à rendre visibles et à faire circuler des (nouveaux) jeux de données. Quelles sont les logiques d’action de chacun, comment s’opère la fabrique, la sélection, la circulation des données, ont-elles la capacité à transformer le monde qui nous entoure ? Autant de questions qui seront abordées au cours de cet atelier, dont l’objectif est de stimuler le dialogue et d’accompagner ainsi les mutations de la ville contemporaine.

En partenariat avec le Forum Urbain, Cap Sciences et l’a’urba

La Fondation Bordeaux université

Interface entre monde académique et monde socioéconomique, la fondation développe ici une chaire alliant formation, recherche et diffusion du savoir.

A travers de nouvelles formes de collaboration, la fondation Bordeaux Université fédère autour d’elle des entreprises, des associations, des institutions et des citoyens. Ces partenariats sont financés par des dons, conformément aux missions d’intérêt général de la fondation.

La chaire "Gilles Deleuze - métropole, nature, démocratie"

Soutenue par bordeaux métropoleedF et sYstra, et en partenariat avec le C2D, Sciences Po Bordeaux, l’université Bordeaux Montaigne et l’université de Bordeaux, la chaire Gilles DELEUZE a pour vocation de produire et partager une réflexion originale sur l’articulation entre ville, participation politique et environnement.

Il s’agit à la fois de contribuer à la réflexion collective sur la vie et le devenir de la métropole, et de rapprocher universitaires et société civile, experts et novices, ceux qui pensent la ville et ceux qui la font (institutions, entreprises, citoyens).

les trois premiers invités de la chaire

  • éloi laurent, économiste, en 2015
  • mireille delmas-martY, professeur honoraire de droit au Collège de France, en 2014
  • cynthia FleurY, philosophe politique et psychanalyste, en 2013

Contact et inscription

Ces interventions sont gratuites et ouvertes à toussur inscription, dans la limite des places disponibles.

Ce programme est édité sous réserve de modifications.

Pour consulter le programme mis à jour : www.fondation.univ-bordeaux.fr/projet/ chaire-gilles-deleuze/programme-2016-2017

S’insrire : www.fondation.univ-bordeaux.fr/projet/chaire-gilles-deleuze contact : chaire.deleuze@univ-bordeaux.fr

Lieux

  • Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine | Village by CA | Station Ausone
    Bordeaux, France (33)
  • Sciences Po Bordeaux | Maison des Suds
    Pessac, France (33)

Dates

  • mercredi 16 novembre 2016
  • jeudi 17 novembre 2016
  • mercredi 15 mars 2017
  • jeudi 16 mars 2017
  • vendredi 17 mars 2017
  • jeudi 30 mars 2017
  • vendredi 31 mars 2017

Mots-clés

  • projet urbain, ville, société, politique, usagers, sens, habiter

Contacts

  • Céline Selleron
    courriel : chaire [dot] deleuze [at] univ-bordeaux [dot] fr

Source de l'information

  • Céline Selleron
    courriel : chaire [dot] deleuze [at] univ-bordeaux [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Ces projets qui font la ville », Cycle de conférences, Calenda, Publié le lundi 14 novembre 2016, http://calenda.org/382084