AccueilLes pratiques quotidiennes des agents publics en Afrique

Les pratiques quotidiennes des agents publics en Afrique

The daily practices of public agents in Africa

« Qualitatif ! » Revue africaine de sciences sociales

"Qualitatif!" the African social sciences journal

*  *  *

Publié le lundi 14 novembre 2016 par João Fernandes

Résumé

Ce premier numéro accueillera des textes décrivant et analysant les écarts entre les normes officielles que les agents publics sont censés respecter et leurs « comportements réels », dans tel ou tel secteur des administrations et services publics en Afrique. Ces écarts sont le plus souvent routiniers, et donc régulés informellement (normes pratiques). Ils peuvent concerner des comportements relevant de phénomènes connus sous le nom de « corruption » ou de « clientélisme », mais aussi des tentatives de se « débrouiller » pour délivrer tant bien que mal un service à l’usager ou pour faire fonctionner « malgré tout » un segment d’une administration dans un contexte de pénurie. Ils peuvent également exprimer la « revanche des contextes » face à des politiques publiques standardisées et inadaptées.

Annonce

Argumentaire

Les comportements des agents publics, dans les pays africains, s’écartent fréquemment des normes professionnelles qu’ils sont censés suivre et que, pourtant, ils connaissent.  Une telle remarque pourrait certes être valable partout dans le monde, mais, dans les conditions particulières de la plupart des Etats africains (situation post-coloniale et dépendance envers l’aide au développement), ces écarts prennent une importance et des formes particulières. Ils sont par ailleurs prévisibles, convergents, routiniers. Autrement dit, ils sont relativement régulés, de façon latente, informelle, implicite. Ils suivent ce qu’on peut appeler des « normes pratiques » et constituent une partie importante des « cultures professionnelles réelles » des personnels de l’Etat. Ils sont aussi à l’origine de divers « goulots d’étranglement » dans le fonctionnement des services.

Ce numéro accueillera des textes décrivant et analysant de tels écarts, dans tel ou tel secteur des administrations et services publics en Afrique. Ces écarts peuvent concerner des comportements relevant de phénomènes connus sous le nom de « corruption » ou de « clientélisme », mais aussi des tentatives de se « débrouiller » pour délivrer tant bien que mal un service à l’usager ou pour faire fonctionner « malgré tout » un segment d’une administration dans un contexte de pénurie. Ils peuvent également exprimer la « revanche des contextes » face à des politiques publiques standardisées et inadaptées ou face à des normes, procédures et protocoles élaborés très loin du terrain.

Envoi des textes

Date limite : 30 décembre 2016.

Les textes ne doivent pas dépasser 8.000 mots (sauf exception justifiée). Ils sont à envoyer à : qualitatif.lasdel@lasdel.net 

Qualitatif ! Revue africaine de sciences sociales

Cette nouvelle revue, éditée par le LASDEL (directeur de la rédaction: JP. Olivier de Sardan), qui sera consultable en ligne en accès libre, entend promouvoir des recherches empiriques rigoureuses menées en Afrique sur la base de méthodes qualitatives (sans exclure le dialogue avec les méthodes quantitatives). Chaque numéro fera l’objet d’un appel à contribution. Toutes les contributions que publiera Qualitatif ! auront été soumises à une double évaluation par des experts internationaux.

Les numéros thématiques concerneront de façon privilégiée les travaux portant sur les politiques publiques, les actions collectives, le monde associatif, les cultures professionnelles, les collectivités locales, la délivrance des services publics ou collectifs (santé, éducation, justice, sécurité, etc.), les institutions et les projets développement, l’aide humanitaire.

Conseil scientifique

  • Agyepong, I. (Université de Legon, Accra, Ghana) 
  • Akindes F. (Université de Cocody, Côte d’Ivoire) 
  • Amadou, B. (Université Abdou Moumouni, Niamey, Niger)
  • Alber, E. (Université de Bayreuth, Allemagne) 
  • Bako Arifari, N. (Université d’Abomey-Calavi, Bénin) 
  • Bayart, J.F. (Université de Rabat, Maroc)
  • Bierschenk, T. (Université de Mainz, Allemagne) 
  • Blundo, G. (EHESS, France) 
  • Cooper, B.
  • De Herdt, T. (Université d’Anvers, Belgique)
  • Fall, A. (Université Cheikh Anta Diop, Dakar, Sénégal) 
  • Fassin, D. (School of Advanced Studies, Princeton, USA)
  • Faye, S. (Université Cheikh Anta Diop, Dakar, Sénégal) 
  • Gazibo, M. (Université de Montréal)
  • Hahonou, E. (Université de Roskilde, Danemark) 
  • Igue, J. (Université d’Abomey-Calavi, Bénin)
  • Jaffré, Y. (CNRS, Marseille, France)
  • Kpatchavi, A. (Université d’Abomey-Calavi, Bénin)
  • Koné, M. (Université de Cocody, Côte d’Ivoire) 
  • Laurent, P.J. (Université de Louvain-La-Neuve, Belgique) 
  • Lavigne Delville, P. (IRD, France)
  • Loada, A. (Université de Ouagadougou, Burkina Faso) 
  • Mebtoul, M. (Université d’Oran, Algérie) 
  • Mengue, M.T. (Université catholique d’Afrique centrale, Yaoundé, Cameroun) 
  • Mongbo, R. (Université d’Abomey-Calavi, Bénin) 
  • Olivier de Sardan, J.P. (LASDEL, Niamey, Niger) 
  • Ouedraogo, J.B. (CNRS, Paris, France)
  • Poncelet, M. (Université de Liège, Belgique) 
  • Sounaye, A. (Université Abdou Moumouni, Niamey, Niger) 
  • Tidjani Alou, M. (Université Abdou Moumouni, Niamey, Niger)
  • Villalon, L. (Université de Floride, Gainesville, USA)

Dates

  • vendredi 30 décembre 2016

Mots-clés

  • bureaucratie, service public, implementation gap, normes pratiques, Afrique

Contacts

  • Jean-Pierre Olivier de Sardan
    courriel : jeanpierre [dot] olivierdesardan [at] ird [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Jean-Pierre Olivier de Sardan
    courriel : jeanpierre [dot] olivierdesardan [at] ird [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les pratiques quotidiennes des agents publics en Afrique », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 14 novembre 2016, http://calenda.org/382149