AccueilMutantes / vampires

Mutantes / vampires

Mutants and vampires

Autour des oeuvres de Virginie Despentes et de Paul Beatriz Preciado

The works of Virginie Despentes and Paul Beatriz Preciado

*  *  *

Publié le jeudi 10 novembre 2016 par João Fernandes

Résumé

Ce colloque entend dresser un bilan scientifique de l’apport de Virginie Despentes et de Paul Beatriz Preciado à la littérature et aux pensées féministes. En dépit de la popularité de ces auteur·e·s, aucune journée d’étude ni aucun colloque les concernant n’ont encore eu lieu. Ce premier colloque francophone souhaite combler un manque en analysant, dans une perspective transdisciplinaire, les œuvres de ces deux auteur·e·s. 

Annonce

Argumentaire

Le colloque Mutantes/Vampires, autour des œuvres de Virginie Despentes et de Paul Beatriz Preciado se tiendra à l’Université de Paris8, Amphi X, les mercredi 14 et jeudi 15 Décembre 2016.

Auteur.e.s féministes, transgressives, queer, punk, trash, grunge, underground, issu.e.s de la génération x, de tendance libertaire, obscène, tout en étant activistes, artistes, critiques, romancières et essayistes, Virginie Despentes et Paul Beatriz Preciado évoluent parallèlement dans des univers singuliers. 

Ce colloque entend dresser un bilan scientifique de l’apport de Virginie Despentes et de Paul Beatriz Preciado à la littérature et aux pensées féministes. En dépit de la popularité de ces auteur.e.s, aucune journée d’étude ni aucun colloque les concernant n’ont encore eu lieu. Ce premier colloque francophone souhaite combler un manque en analysant, dans une perspective transdisciplinaire, les œuvres de ces deux auteur.e.s. Œuvres hybrides qui méritent d’être interrogées de manière interdisciplinaire. En effet, l’œuvre despentienne se décline en roman, roman graphique, essai, nouvelle, pamphlet et manifeste ; elle concerne également la traduction et la rédaction de textes de chansons, et touche à une écriture tant littéraire que cinématographique et documentaire. L’œuvre preciadienne oscille elle aussi entre l’essai, le pamphlet et le manifeste, mais encore l’essai philosophique, la chronique, la critique d’art et la performance. Les deux auteur.e.s questionnent largement les notions de norme, de sexualité, de genre, d’identité, de féminisme et de radicalité. Leur œuvre et leur démarche se font écho à différents niveaux. 

Cet évènement féministe et queer offre un format original mêlant interventions universitaires, conférences, débats, performances, lectures et théâtre.

Programme

-Mercredi 14 Décembre 2016-

09h15-10h : Accueil des participant.e.s

10h-10h15 : Allocution d’accueil : Eugénie Péron-Douté, plasticienne, Paris8.

10h15-11h : Conférence d’ouverture : Cha Prieur, Docteur.e en géographie, Laboratoire ENeC, chargé.e de cours à l’Université Paris-Sorbonne.

Coup de théâtre

  • 11h00-11h30 : Virginie Despentes, du texte à la scène : adapter, créer et jouer King Kong Théorie au théâtre : La Compagnie 411 Pierres, avec Emmanuelle Jacquemard, metteuse en scène.
  • 11h30-12h05 : King Kong Théorie : extrait de spectacle, d’après Virginie Despentes, sous le regard dramaturgique de Julie Nayer assistée par Lisa Cogniaux, avec Marie-Noëlle Hébrand, Maud Lefebvre, Delphine Ysaye ; création sonore et vidéo Ludovic Romain.

12h05-12h30 : Table ronde animée par Alban Jacquemart, Maître de Conférence, Université Paris-Dauphine, IRISSO, chercheur associé au Centre d’études de l’emploi et au Centre Maurice Halbwachs.

Pause

Résonnances despentiennes, proliférations hors cadre

  • 14h-14h25 : La vie comme manifeste. Ravages de Violette Leduc et King Kong Théorie de Virginie Despentes : Alexandre Antolin, doctorant, lettres modernes et histoire du genre, Université Lille 3, Alithila.
  • 14h25-14h50 : Enseigner Despentes dans le secondaire ? Frontières entre culture et contre-culture : Julie Grisolia, enseignante, lettres modernes, Viarmes.
  • 14h50-15h15 : Intervention vidéo-projetée : Les Chiennes Savantes ou l’obligation à l’hétérosexualité : Michèle A. Schaal, Assistant Professor, Iowa State University.

15h15-15h40 : Table ronde animée par Milena Younes-Linhart, doctorante, études de genre, sociologie, Legs, Université Paris8.

Pause

Des pentes cinématographiques

  • 15h55-16h20 : Adaptation(s) cinématographique(s). Despentes dans la tourmente : Jean-Max Méjean, écrivain, critique de cinéma.
  • 16h20-16h45 : Bye Bye Blondie : une rom’ com’ mutante : Sye-Kyo Lerebours, doctorante, communication, arts, spectacle, Université Bordeaux 3.
  • 16h45-17h10 : Les communautés queer à l’œuvre : les affinités critiques de Virginie Despentes et des séries télé américaines (Looking, Transparent, Orange is the New Black) : Clara Zgola, doctorante, lettres, EHESS, Paris, CRAL.

17h10-17h35 : Table ronde animée par Alba Nabulsi, masterante, philosophie, études de genre, Université Paris8.

Fin de journée : Lecture performée par Nadège Piton, artiste, Bourges.

-Jeudi 15 Décembre 2016-

10h-10h45 : Accueil des participant.e.s.

  • 10h45-11h30 : Conférence d’ouverture : Rachele Borghi, Maîtresse de Conférence, Université Paris-Sorbonne.

Preciado cum Dustan

  • 11h30-11h50 : Paul B. Preciado et Guillaume Dustan : deuil, amour et politiques queer. Kira Ribeiro, doctorante, sciences politiques, Cresppa-Labtop, Université Paris8.
  • 11h50-12h10 : Spectre de Dustan : Souvenirs d’un Poète Disparu. Présence fantôme et mémoire queer dans Testo Junkie de Paul B. Preciado. Matthieu Foucher, Master of Arts in Media Studies, University of Amsterdam.

12h10-12h30 : Table ronde animée par Flo Morin, doctorant, études de genre, Legs, Université Paris8.

Pause

Contre-culture pornographique

  • 14h-14h20 : « Notre trou-du-cul est révolutionnaire » : analyse du concept d’anus chez Hocquenghem et Preciado. Quentin Dubois, masterant, philosophie, sociologie, anthropologie, Université Libre de Bruxelles.
  • 14h20-14h40 : Temps pornotopiques, masculinités « pathétiques » : la pornographie et l’historiographie de l’art selon Paul B. Preciado. Alain Ayotte, doctorant, Histoire de l’art, Université du Québec, Montréal.
  • 14h40-15h00 : La performance biodrag : penser l’art transgenre avec les théories de Paul B. Preciado et vice versa. Luc Schicharin, Docteur, art, esthétique, sciences de l’art, Université de Lorraine.

15h00-15h30 : Table ronde animée par Mathieu Trachman, Chercheur, INED, EHESS.

Pause

Biotechno-graphie queer

  • 15h45-16h05 : Conférence performée : Techno queer. Testo Junkie, pour une incorporation des queer. Camille Khoury, doctorante, arts, lettres, langues, philosophie et communication, Université Toulouse 2, ALLPH@.
  • 16h05-16h25 : Paul B. Preciado, lecteur de Villiers de l’Isle-Adam.Technologie et ironie du genre dans l’Eve future. Léonore Brassard, doctorante, littérature comparée et gender studies, Université de Montréal.
  • 16h25-16h45 : Manifeste auto-cobaye : le corps chez Preciado. Bruna Martins Coelho, doctorante, philosophie, Université de Toulouse Jean Jaurès.
  • 16h45-17h05 : Ficto-théorie d’un sujet gouine. Claire Finch, masterante, études de genre, création littéraire, Université Paris8.

17h05-17h35 : Table ronde animée par Jules Falquet, Maîtresse de Conférence, Université Paris7.

Pause

17h50 : Fin du colloque : performance d'Hélène Mourrier, artiste, performeuse, Paris.

Lieux

  • Amphi X, Université Paris8, Vincennes à Saint-Denis, - 2 rue de la Liberté
    Saint-Denis, France (93526)

Dates

  • mercredi 14 décembre 2016
  • jeudi 15 décembre 2016

Mots-clés

  • auteur·e féministe, transgressive, queer, punk, trash, grunge, underground, issu·e de la génération x, de tendance libertaire, obscène, tout en étant activistes, artistes, critiques, romancières et essayistes, Virginie Despentes, Paul Beatriz Prec

Contacts

  • Eugénie Péron-Douté
    courriel : colloque [dot] mutantes [dot] vampires [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Eugénie Péron-Douté
    courriel : colloque [dot] mutantes [dot] vampires [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Mutantes / vampires », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 10 novembre 2016, http://calenda.org/382367