AccueilAppréhender la figure de l'acteur dans la globalisation. Étude des rapports conflictuels dans les pays émergents

Appréhender la figure de l'acteur dans la globalisation. Étude des rapports conflictuels dans les pays émergents

Apprehending the figure of the actor in globalisation. The study of conflictual relationships in emerging countries

Journée d'études des doctorants du Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains (CESSMA) 2016

Doctoral study days at the Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains (CESSMA) 2016

*  *  *

Publié le lundi 07 novembre 2016 par Elsa Zotian

Résumé

Le potentiel créateur des rapports conflictuels est souvent oublié dans les sciences sociales. Les positions contradictoires d’où émergent un certain nombre de convergences dans le cadre des négociations sur le climat sont une illustration de ce mécanisme. Au cœur de ces conflits se trouvent une multitude d’acteurs à différentes échelles, sous différentes formes, avec des logiques d’action diverses. Pour comprendre les dynamiques contemporaines dans les pays émergents, une identification des nouvelles figures de l’acteur dans la globalisation semble donc indispensable, en particulier puisqu’il permettrait d’ouvrir un dialogue transdisciplinaire.

Annonce

Le CESSMA - Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques, est une unité mixte de recherche (UMR 245) multidisciplinaire à triple tutelle : l’Université Paris Diderot, l’Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco), l’Institut de recherche pour le développement (IRD). Avec ses 40 membres titulaires et ses 78 doctorants, le laboratoire s’est donné pour mission l’analyse des configurations historiques et spatiales des dynamiques de développement et de mondialisation.

Argumentaire

Ces trente dernières années, l’intégration progressive de la plupart des pays émergents dans le processus de globalisationi a eu pour conséquence un accroissement des échanges, avec deux effets majeurs. D’une part, elle a encouragé la croissance économique et le progrès technique, et d’autre part, elle a entrainé des tensions identitaires, économiques, et à une plus large échelle, géopolitiques. Ces composantes, fonctionnant fréquemment en interaction, résultent du processus de mise en relation des territoires à l’échelle globale. Pourtant, le potentiel créateur des rapports conflictuels est souvent oublié dans les sciences sociales. Les positions contradictoires d’où émergent un certain nombre de convergences dans le cadre des négociations sur le climat sont une illustration de ce mécanisme.

Au cœur de ces conflits se trouvent une multitude d’acteurs à différentes échelles (mondiale, locale), sous différentes formes (l’individu, le groupe social, le territoire, l’Etat), avec des logiques d’action diverses (exit, voice, loyalty, neglectii). Pour comprendre les dynamiques contemporaines dans les pays émergents, une identification des nouvelles figures de l’acteur dans la globalisation semble donc indispensable, en particulier puisqu’il permettrait d’ouvrir un dialogue transdisciplinaire.

Programme

Programme provisoire : l'ordre des différentes sessions peut subir des modifications en fonction des disponibilités des discutants.

9h00 : Ouverture de la journée par Véronique Dupont (IRD, CESSMA) et Manuelle Franck (INALCO, CESSMA)

9h15 : Introduction par Rémi Desmoulière et Téphanie Sieng (INALCO, CESSMA)

9h30 : Session 1 – D’une globalisation à l’autre : inclusions et exclusions.

  • Véronique Acking (Université Paris-Diderot, CESSMA), « L’île Maurice à l’heure de la globalisation : « miracle économique » et fabrique de la marginalisation »
  • Housasmoudine Ankili (Université Paris-Diderot, CESSMA), « L’indépendance des Comores; particularisme politique et économique »
  • Elsa Paris (Université Paris-Diderot, CESSMA), « Construire une « université africaine » : l’Université de Dakar (Sénégal) après les indépendances (1960-1980) »

11h : Pause café

11h30 : Session 2 – Les réseaux et territoires de la globalisation

Xavier Aurégan (Université Paris 8, IFG), « Les nouveaux espaces africains de la globalisation : les Chinamarkets d’Abidjan et de Dakar »

Bertrand Joël Foe (Université Paris-Diderot, CESSMA), « Vendre et acheter sur le net au Cameroun : peut-on se passer des rabatteurs ? »

Isabelle Wilhelm (Université de Bruxelles, IRASEC), « Le développement d’activités transnationales de Lao de France dans leur pays d’origine : enjeux du rapprochement des populations locale et expatriée au Laos »

13h : Buffet

14h30 : Session 3 – Résistances et conflits

  • Jérôme Fresneau (Université Paris-Diderot, CESSMA), « Dynamiques territoriales et conflits socio-environnementaux. Le cas de la vallée de Condebamba – Pérou »
  • Arnaud Kaba (EHESS, LIST), « Victimes de la globalisation ? Aspirations et résistances chez les ouvriers métallurgistes bhopalis »
  • Julien Paret (INALCO, CREE), « La brigade Prizrak et le spectre du national-communisme dans le Donbass : vers une internationale rouge-brune contre le nouvel ordre mondial ? »

16h30 : Session 4 – Les échelles et modes de gouvernance à l’épreuve de la globalisation

  • Renata Callaça Gadioli dos Santos (UNB-Université Paris-Diderot, CEAM-CESSMA), « La gestion du service public de l’éducation dans la région métropolitaine de Brasilia »
  • Urânia Flores Da Cruz Freitas (UNB, CEAM), « La lutte sur le recensement de la population en situation de rue au Brésil »
  • Nahirou Sy (Université Paris-Diderot, CESSMA), « L’insertion des jeunes vers le marché du travail en Mauritanie »

18h : Synthèse et conclusion par Rémi Desmoulière et Téphanie Sieng

Lieux

  • 3e étage, salle 3.15 - INALCO 65, rue des Grands Moulins
    Paris, France (75013)

Dates

  • jeudi 10 novembre 2016

Fichiers attachés

Mots-clés

  • acteur, conflit, échange, circulation, flux, échelle, espace, globalisation, identité, intégration, mobilité, mondialisation, pays émergent, réseaux, résistance, sud, tension, territoire

Contacts

  • Rémi Desmoulière
    courriel : doctorants [dot] cessma [at] gmail [dot] com
  • Yves-Marie Rault
    courriel : yves [dot] marie [dot] rault [at] gmail [dot] com
  • Téphanie Sieng
    courriel : doctorants [dot] cessma [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Rémi Desmoulière
    courriel : doctorants [dot] cessma [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Appréhender la figure de l'acteur dans la globalisation. Étude des rapports conflictuels dans les pays émergents », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 07 novembre 2016, http://calenda.org/382611