AccueilCirque et approches comparées

Cirque et approches comparées

Comparative approaches to the circus

Professionnalisations en question : enjeux, identités, processus

Professionnalisation: issues, identities and processes

*  *  *

Publié le mardi 15 novembre 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Dans la continuité de plusieurs rencontres consacrées aux recherches sur le cirque, le collectif de chercheurs sur le cirque, le Centre national des arts du cirque et le Centre de recherche européen des arts du cirque, ont mutualisé leurs compétences pour organiserune journée d’études le 3 février 2017 à Marseille, dans le cadre de la biennale internationale des arts du cirque. Cette journée d'études a pour but de réunir les chercheurs de différents horizons dont les travaux portent sur le cirque ou d’autres arts, mais également de contribuer à la diffusion des travaux de recherche scientifiques auprès des publics et des professionnels du secteur.

Annonce

Argumentaire

Depuis plus de dix ans, les travaux en sciences humaines et sociales sur le cirque se sont multipliés, notamment sur les questions d’identité et du statut d’artiste (Sizorn, 2006 ; Caudal, 2009 ; Cordier, 2009 ; Salaméro, 2009 ; Cézard, 2012 etc.) ou de la spécificité de son travail physique et artistique (Dumont, 2011, Garcia, 2011, etc) dans le contexte professionnel et institutionnel français actuel. Plus récemment, certains projets de recherche ont pris pour objet les contenus de formation et l’activité des formateurs exerçant dans les écoles européennes de cirque (Programme Intents, FEDEC, 2014-2017). D’autres activités telles que celles des intermédiaires artistiques exerçant dans ce secteur - programmateurs, administrateurs, chargés de diffusion, directeurs d’école, syndicats, critiques, responsables de politiques culturelles locales etc. - restent encore peu investies par les chercheurs. Quel rôle jouent ou ont joué ces acteurs au sein du cirque, notamment sur sa structuration ? Comment ces acteurs ont-ils été amenés à s’y investir ? Comment définissent-ils leurs activités et comment collaborent-ils avec ceux qui les entourent ?

Après une première journée d’études organisée au Centre National des Arts du Cirque , il apparaît désormais nécessaire d’élargir les questionnements en investissant d’autres territoires nationaux (en Europe, Amériques, etc.). La mise en réseau des professionnels, tant du côté de la formation que de l'accompagnement des artistes, de la production et de la diffusion des spectacles, a modifié les manières de faire et les activités dévolues à chacun. Comment faut-il désormais envisager la mobilité des artistes à l'échelle du territoire européen, voire mondial, et comment les parcours professionnels et les modes de reconnaissance artistique, se trouvent-ils influencés par cette nouvelle donne ? La multiplication des programmes de coopérations internationales dans le secteur ces dernières années a-t-elle induit des transformations ?

Cette mise en perspective permettrait aussi, par exemple, d'identifier, en fonction des dynamiques locales (structuration locale des acteurs, investissement des politiques publiques, conditions et statuts socio-économiques des professionnels etc.), des rapports différenciés à la construction d'une identité professionnelle, mais également de repérer les différents acteurs qui contribuent à définir et à qualifier les productions artistiques.

De même, analyser les processus de professionnalisation dans le secteur du cirque en France (Perez-Roux, Etienne, Vitali, 2016) ou ailleurs, nécessite d’ouvrir la réflexion à des travaux s’intéressant à des  processus similaires dans d’autres disciplines artistiques, notamment celles dont la structuration est récente ou en cours et dont le paysage professionnel a connu de fortes évolutions : bande dessinée (Maigret, 1994), danse contemporaine (Faure, 2008), musiques amplifiées (Deslyper, 2013), arts de la rue, etc.  L’essor de ces différents secteurs s’est notamment appuyé sur la mise en place de réseaux de diffusion spécialisés (festivals, institutions dédiées). De quelle manière ces nouvelles instances influent-elles sur les modalités de production et de circulation des œuvres ? Comment les artistes perçoivent-ils en retour l’arrivée de ces nouveaux acteurs qui tendent à modifier leurs pratiques et représentations du métier ?

Dans la continuité de plusieurs rencontres consacrées aux recherches sur le cirque, le collectif de chercheurs sur le cirque, le Centre national des arts du cirque et le Centre de Recherche Européen des Arts du Cirque, ont mutualisé leurs compétences pour organiser une journée d’études le 3 février 2017 à Marseille, dans le cadre de la Biennale internationale des arts du cirque. Cette journée d'études a pour but de réunir les chercheurs de différents horizons dont les travaux portent sur le cirque ou d’autres arts, mais également de contribuer à la diffusion des travaux de recherche scientifiques auprès des publics et des professionnels du secteur.

Un appel à contribution est lancé. Les propositions peuvent notamment aborder l’un ou plusieurs des axes suivants :

  • Coopérations artistiques et professionnelles : enjeux, formes, modalités  et effets
  • Parcours individuels, carrières, processus de professionnalisation, rapports travail/hors travail
  • Conditions et définition des activités professionnelles, formes d’organisation, revendications et luttes professionnelles
  • Évolutions historiques, sémantiques et terminologiques des activités professionnelles

Les contributions permettant de mettre en perspectives les approches françaises et/ou centrées sur le cirque seront particulièrement encouragées. Elles peuvent concerner des territoires distincts, d’autres disciplines artistiques et s’appuyer sur différentes sciences sociales : histoire, sociologie, sciences de l’éducation, sciences de l'art, économie, géographie etc.

Modalités de soumission

Les propositions de communication devront être envoyées à l’adresse suivante : cccirque-marseille2017@outlook.fr

avant le 12 décembre

Se présentant sous la forme d’un résumé de 500 mots maximum, elles devront également indiquer le statut et le rattachement institutionnel des auteurs.

Comité scientifique

  • Agathe Dumont, Docteure, chercheuse indépendante
  • Marine Cordier, Mcf, Université de Nanterre
  • Emilie Salamero, Mcf, Université de Poitiers
  • Magali Sizorn, Mcf, Université de Rouen
  • Cyril Thomas, chargé de la recherche au CNAC.

Mentions

Etablissement supérieur de formation et de recherche, le Centre national des arts du cirque a été créé en 1985 à l'initiative du ministère de la Culture et de la Communication. Plus de 300 artistes, représentant 35 nationalités, sont issus du Cnac. Ils sont aujourd'hui des acteurs majeurs du cirque contemporain sur la scène internationale. Ce centre de référence a pour ambition d'être à la pointe de l'innovation pédagogique, artistique et technique, pour se mettre plus encore au service de ses étudiants, des chercheurs et professionnels du cirque et, plus largement, du spectacle vivant.

Le Cnac est financé par le ministère  de la Culture et de la Communication / DGCA et reçoit le soutien du Conseil régional de Champagne-Ardenne, du Conseil général de la Marne, de la Communauté d'agglomération et de la Ville de Châlons-en-Champagne.

Le Centre de Recherche Européen des Arts du Cirque, né de la compagnie Archaos, installée à Marseille, est labellisé depuis 2012 Pôle national des arts du cirque par le ministère de la Culture. Tourné vers l’accompagnement artistique, il est à l’origine d’une Biennale des Arts du Cirque Marseille Provence Alpes Côte d’Azur, dont la 2e édition se tiendra en 2017.

Le Collectif de Chercheurs sur le Cirque, réseau informel de chercheurs en sciences sociales sur le cirque, est né en 2005 d’une première journée de rencontre autour des métiers du cirque. Depuis, il s’est appuyé sur HorsLesmurs, centre national des ressources des arts de la rue et des arts du cirque (aujourd’hui devenu Artcena) et le Centre national des arts du cirque afin de favoriser les échanges autour de travaux ayant pour objet le cirque, et de développer leurs diffusion et reconnaissance.

Cette journée est organisée en collaboration avec la Chaire ICiMa : http://icima.hypotheses.org/707

La chaire d'innovation Cirque et Marionnette ICiMa reçoit le soutien du ministère de la Culture et de la Communication, du Conseil régional du Grand Est, du Conseil départemental de la Marne, du Conseil départemental des Ardennes,
de la Communauté d'Agglomération de Châlons-en-Champagne
et de la Communauté d'Agglomération Ardenne Métropole.

Lieux

  • Marseille, France (13)

Dates

  • lundi 12 décembre 2016

Fichiers attachés

Mots-clés

  • cirque, art du spectacle, intermédiaire, professionnalisation, comparaison

Contacts

  • Magali Sizorn
    courriel : Magali [dot] sizorn [at] univ-rouen [dot] fr

Source de l'information

  • Magali Sizorn
    courriel : Magali [dot] sizorn [at] univ-rouen [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Cirque et approches comparées », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 15 novembre 2016, http://calenda.org/382633