AccueilLes dialogues sur le Brésil contemporain

*  *  *

Publié le mercredi 16 novembre 2016 par João Fernandes

Résumé

Depuis 2013, le Brésil vit une importante crise politique. Nous avons assisté à l’éclatement de plusieurs manifestations dans le pays. Des milliers de personnes sont descendues dans les rues, munies de revendications diverses et portant différents drapeaux, ce qui témoignait du mécontentement généralisé de la population vis-à-vis de la politique et de la gestion publique. Le colloque Dialogues sur le Brésil contemporain se configure ainsi comme un espace de réflexion dans l’objectif d’élargir les perspectives sur le contexte brésilien actuel.

Annonce

Argumentaire

Depuis 2013, le Brésil vit une importante crise politique. Nous avons assisté à l’éclatement de plusieurs manifestations dans le pays. Des milliers de personnes sont descendues dans les rues, munies de revendications diverses et portant différents drapeaux, ce qui témoignait du mécontentement généralisé de la population vis-à-vis de la politique et de la gestion publique. Le résultat de ce malaise social a été constaté en 2014, année de la Coupe du Monde de Football, mais également des élections présidentielles. La campagne électorale a été marquée par la polarisation politique et par les attaques entre les candidats. La présidente Dilma Rousseff (Parti des travailleurs – PT) a remporté les élections avec 51,64% des voix, contre 48,36% du candidat opposant Aécio Neves (Parti de la social-démocratie brésilienne – PSDB). Le résultat serré du scrutin a confirmé l’atmosphère d’indignation concernant le cadre général de la politique nationale.

La crise économique s’empire et l’impopularité du gouvernement Dilma Rousseff accroît. Les cas de plaidoyers de marchandage de l’opération « Lava-Jato » (Petrobrás) sont largement explorés par les médias brésiliens. La chambre des députés accepte l’ouverture de la mise en accusation de la présidente par les députés. Elle a été accusée d’assujettissement à l’impôt (les « pédalages fiscaux ») en septembre 2015. Ces derniers événements soulèvent une nouvelle vague de protestations au Brésil et à l’étranger. Ces mobilisations se partagent entre ceux qui sont pour ou contre la destitution de la présidente. Confirmée la destitution, c’est le vice-président Michel Temer (PMDB) qui assume le gouvernement, établissant alors une politique conservatrice, également impopulaire. Cette politique se veut capable de résoudre la crise économique en supprimant les investissements dans les programmes sociaux et dans les secteurs élémentaires, comme l’éducation et la santé. La crise politique, économique et morale brésilienne est loin de se terminer.

Les faits décrits ci-dessus sont un bref récit de la situation actuelle brésilienne, qui se présente extrêmement complexe et suscite des analyses venues des plus divers champs disciplinaires. Le colloque Dialogues sur le Brésil contemporain se configure ainsi comme un espace de réflexion dans l’objectif d’élargir les perspectives sur le contexte brésilien actuel.

À partir d’un dialogue interdisciplinaire, cette rencontre cherchera à appréhender la crise brésilienne en observant ses aspects les plus variés, avec des contributions de plusieurs domaines de connaissance. Nous souhaiterons également mettre en perspective les antécédents de cette crise, en problématisant des questions sociales, politiques et culturelles qui sont enracinées dans l’histoire du pays, telles quelles : la fragilité démocratique, les politiques économiques, l’inégalité sociale, le manque d’investissements dans des secteurs élémentaires (éducation, santé, etc.), la répression et la violence policière, les inégalités de genre et les intolérances de tout ordre, le rôle des médias dans l’imaginaire politique des brésiliens, entre autres. Par ailleurs, nous n’oublierons pas que le Brésil contemporain devient aussi un terrain fertile pour l’émergence de politiques publiques positives d’inclusion sociale ainsi que d’autres actions progressistes, résistantes et de caractère inclusif provenant notamment de la société civile. Dans ce sens, seront appréciés des travaux qui permettent de problématiser et de discuter ces questions à la lumière de la littérature, de la linguistique, de la philosophie, de la sociologie, des arts et des sciences dures, en mettant en évidence dans les travaux présentés les effets de ces initiatives dans le contexte socio-culturel brésilien.

En temps de crise, quand le présent semble être incompréhensible et le futur n’est pas encore accessible, l’APEB-Fr convie les chercheurs et chercheuses intéressés à envoyer leurs propositions, pour que nous puissions réfléchir ensemble sur les questions du Brésil contemporain.

Consignes pour l’envoi des résumés

Les résumés relatifs aux propositions de communication doivent comporter 500 caractères maximum (sans compter les espaces) ou 100 mots. Ils seront accompagnés de 3 mots-clés séparés par points.

Les résumés doivent être envoyés à l’adresse colloque@apebfr.org jusqu’au 30 novembre 2016.

Seront acceptés des résumés et des communications en portugais ou en français.

Critères de sélection

1. La clarté de la proposition, qui doit présenter le thème de la communication ainsi que la méthodologie employée et les principales conclusions.

2. La pertinence du travail par rapport à la démarche du colloque.

Les chercheurs qui auront leurs travaux acceptés doivent adhérer à l’APEB-Fr (pour s’associer, renseignez-vous ici) et payer la taxe d’inscription de 10 euros (via le paypal de l’association).

Calendrier

  • Date limite pour l’envoi des propositions : 30/11/2016

  • Diffusion des propositions acceptées : 08/12/2016
  • Date limite pour confirmer l’inscription au colloque : 15/12/2016

Comité scientifique

  • Afrânio Garcia (EHESS) Carlos Ramisch (Université Aix-Marseille)
  • Marcelo Marinho (Universidade Federal da Integração Latino-Americana - UNILA)
  • Sylvio Ramires (Universidade Federal de Roraima - UFRR)
  • Camila Cesar (Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 / APEB-FR)
  • Lorreine Beatrice Petters (Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 / APEB-FR)
  • Marina Duarte (Université Paris Diderot - Paris 7 / APEB-Fr)
  • Solange Kurpiel (Université Lyon 2 & Universidade Federal do Paraná – UFPR / APEB-FR)

Lieux

  • MIE - Maison des Initiatives Étudiantes - 50 rue des Tournelles
    Paris, France (75003)

Dates

  • mercredi 30 novembre 2016

Mots-clés

  • Brésil, politique, société, minorité

Contacts

  • APEB-Fr Association des chercheurs et étudiants brésiliens en France
    courriel : colloque [at] apebfr [dot] org

URLS de référence

Source de l'information

  • Lorreine Petters
    courriel : colloque [at] apebfr [dot] org

Pour citer cette annonce

« Les dialogues sur le Brésil contemporain », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 16 novembre 2016, http://calenda.org/383470