Calenda - Le calendrier des lettres et sciences humaines et sociales

Territoires esthétiques

Aesthetic territories - environment, art, architecture and culture

Milieu – art - architecture - culture

*  *  *

Publié le mardi 22 novembre 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Sommes-nous suffisamment sensibles aux conditions de production et de réception des choses qui conditionnent notre environnement ? La perspective du séminaire de recherches doctorales Territoires esthétiques est d’ouvrir l’horizon délimité par l’art contemporain, l’espace public, la théorie esthétique pris dans le cycle insoutenable de la société marchande, en invitant des auteurs dont les propos nous touchent de par leur radicalité et actualité, à exposer leur pensée dans laquelle nous voyons sinon une échappatoire du moins un déplacement de l’esthétique vers le politique. Nous interrogerons le déplacement de l’attention aux objets vers une esthétique de l’expérience.

Annonce

Objet du séminaire

Pour l’année 2016-2017, le séminaire de recherches doctorales Territoires esthétiques  de l’ENSAPVS et de l’ED 395 (École nationale supérieure d’architecture de Paris-Val de Seine et Ecole doctorale Paris-ouest Nanterre) aura pour ligne directrice de présenter les positions éthiques, esthétiques et politiques d’auteurs d’ouvrages parus depuis 2010 afin d’éclairer, de déplacer et d’élargir les perspectives de recherches en esthétique menées dans le séminaire.

Celui-ci se déploie selon deux axes de réflexions, le premier que nous nommons Tournant culturel de la relation art(s)/territoire, concerne les enjeux et effets sur les territoires des dispositifs utilisant la culture et les arts dans les processus d’aménagement et de production de valeurs.

Le second, que nous nommons Esthétique systémique, part du principe qu’il est nécessaire de sortir de l’approche esthétique classique par une méthodologie ouverte intégrant les relations dynamiques et les interactions entre ce qui génère les phénomènes complexes et globaux d’esthétisation du monde, du politique ou de la société.

La perspective des Territoires esthétiques est d’ouvrir l’horizon délimité par l’art contemporain, l’espace public, la théorie esthétique pris dans le cycle insoutenable de la société marchande, en invitant des auteurs dont les propos nous touchent de par leur radicalité et actualité, à exposer leur pensée dans laquelle nous voyons sinon une échappatoire du moins un déplacement de l’esthétique vers le politique.

Nous interrogerons le déplacement de l’attention aux objets vers une esthétique de l’expérience.

Programme

Mardi 8 novembre 2016

de 9H30 à 12h30.

  • « Le jardin partagé, un modèle de société démocratique » par Joëlle ZASK, auteure de La Démocratie aux champs, Éditions la Découverte, 2016

Conférence suivie d’un débat - Discutant Yankel FIJALKOW

ENSA Paris Val de Seine - 15 quai Panhard et Levassor 75013 Paris - salle 705

Les jardins partagés existent depuis toujours et un peu partout sur la planète : jardins ouvriers, jardins familiaux, Mir russe, community gardens américains, plantages suisses, jardins pédagogiques, jardins thérapeutiques, etc. Si variés qu’ils soient, ces jardins présentent une double caractéristique : séparés en parcelles individuelles, ils constituent aussi un « commun », à tous les sens du terme.

Le but de l’intervention sera de justifier la généralisation de cette forme et de l’utiliser comme une clé pour définir les idéaux démocratiques depuis leur origines jusqu'à aujourd’hui, à travers les mouvements politiques qui en ont entrepris la défense et la mise en oeuvre.

Joëlle ZASK est MdC HdR au département de philosophie de l’université Aix-Marseille, actuellement en délégation au CNRS-EHESS (Paris). Spécialiste de philosophie politique et de la philosophie pragmatiste américaine, elle étudie les enjeux politiques des théories de l'art et de la culture. Outre des articles dont certains sont présents sur son site (http://joelle.zask.over-blog.com/) et sur academia.edu, elle est l'auteure de divers ouvrages dont Outdoor Art. La sculpture et ses lieux (Éditions la Découverte, 2013), Introduction à John Dewey (Éditions la Découverte, 2016).

Bibliographie sélective

  • Béatrice CabedoceCent ans d'histoire des jardins ouvriers, 1896-1996, sous la direction de Philippe Pierson et Béatrice Cabedoce, Grâne, éditions Créaphis, 1996.
  • Ralph Waldo Emerson, The Works of Ralph Waldo Emerson, in 12 vols. Fireside Edition, Boston and New York, 1909, vol. 7, Chap. 4, « Farming » [En ligne]
  • Yona Friedman, Utopie urbaine, le village urbain, éditions de l’Eclat, 2000
  • Masanobu FukuokaL’agriculture naturelle. Théorie et pratique pour une philosophie verte (1985), traduit Guy Trédaniel Editeur, 2004
  • Jardins en ville, villes en jardin, J.J. Terrin (ed) éd Parenthèses, Marseille, 2013, p. 246
  • H. Lefebvre, Writings on Cities, E. Kofman and E. Lebas trans. and eds., Oxford, Basil Blackwell, 1996, p. 79. Le droit à la ville antrhopos, 1968
  • Éric Mollard, Annie Walter, Annie. IntroductionAgricultures singulières Montpellier, IRD Éditions, 2008.
  • Karl Polanyi, La Grande Transformation. Aux origines politiques et économiques de notre temps (1944), Paris, Gallimard, 1983
  • J. Zask, Participer -– Essai sur les formes démocratiques de la participation, Ed. Le Bord de l’eau, 2011.

13 Décembre 2016

  • Marc PERELMAN, Smart Stadium, le stade numérique du spectacle sportif,  Paris, Editions l’Echappée, 2016

24 Janvier 2017

  • Dominique BERTHET, La réception de l’art –Revue Recherches en esthétiques 2015

14 Février 2017

  • Philippe CLERGEAU, Manifeste pour la ville biodiversitaire. Changer pour un urbanisme inventif, écologique et adaptatif, Paris, Éditions Apogée, 2015

21 Mars de 9h30 à 12h30

  • Yves MICHAUD, Le contrat social : a quoi bon ?

ENSAPVS salle 705

Conférence suivie d’un débat

L'idée de contrat social ne tombe pas du ciel. Elle est apparue en Europe au moment des guerres de religion (XVIème siècle) et aussi pour répondre à la question : à qui doit-on obéissance ?

Face aux conflits religieux qui font retour et à la pluralité des autorités (familiales, locales, communautaires, nationales, supranationales), l'idée de contrat social reprend aujourd'hui du sens et de l'urgence. Au-delà du sens à lui redonner, il faut envisager aussi par quels moyens.

Résumé du dernier livre d’Yves Michaud : Citoyenneté et loyauté, Editions Kero, 2017

« Non, nous n’assistons pas à une crise de la démocratie – nous ne nous sommes même jamais autant exprimés. Nous vivons clairement une crise de la citoyenneté. Nous ne savons plus ce que veut dire « être citoyen » puisque le seul fait de naître nous en donne les bénéfices et la protection sans autre contrepartie. En revanche les attaques contre la République prolifèrent : des incivismes en tous genres à la fraude massive et au terrorisme de citoyens ayant fait allégeance à l’ennemi. Sans oublier le défi durable du flux immense des migrants arrivant en Europe qui ne rend que plus pressante l’urgence de répondre à ces questions : qu’est-ce qu’être citoyen aujourd’hui ? et à quelles conditions le devenir ?

Après avoir dénoncé les aveuglements de la politique de l'émotion et de la compassion, Yves Michaud détaille ses propositions concrètes pour former des citoyens loyaux et engagés. »

Yves MICHAUD a enseigné la philosophie aux universités de Clermont-Ferrand, Montpellier, Rouen, Berkeley, Édimbourg, Tunis et Sao Paulo, puis à Paris Sorbonne.

Dans le cadre de son activité de critique d’art, il a été directeur de l'École des Beaux-Arts à Paris de 1989 à 1996. Il a été le concepteur et l'organisateur de L'université de tous les savoirs, une université populaire libre faisant le bilan des connaissances actuelles (www.utls.fr). Ses domaines de travail sont la philosophie politique, l'esthétique, l'art contemporain et la philosophie de la culture. Dans son livre de 2014 Narcisse et ses avatars (Paris, Grasset, 2014) Yves Michaud examine en vingt-six rubriques (abécédaire) les basculements de notre société, depuis A comme Avatar jusqu'à Z comme Zapper en passant par P comme People et Q comme Quantifier. Son avant-dernier essai, Contre la bienveillance (Paris, Stock, 2016) prend à bras le corps les trois défis de la politique actuelle : la montée du fondamentalisme religieux, celle des populismes, la faillite des politiques internationales idéalistes. Il a donné une suite à cet essai dans Citoyenneté et loyauté (Paris, Kero, 2017) où il propose des mesures concrètes pour reconstruire une citoyenneté loyale.

9 Mai 2017

  • François HERS, Xavier DOUROUX, L’art sans le capitalisme, Paris, Les presses du réel, 2012

13 Juin 2017

  • Colloque de clôture : « La seine de Paris au Havre : Fabrication d’un territoire esthétique », en partenariat avec l’ENSA-N-Rouen

Modalités de fonctionnement et de validation

Séminaire annuel

Tous les seconds mardis du mois

9h30-12h30 : Conférence et débat autour d’un(e) invité(e) – (24h)-3ECTS

14h -16h30 : Séminaire des doctorants - exposé des notes de lecture, présentation des thèses en cours, discussion autour d’une notion problématique proposée par un doctorant (32h)- 3ECTS

Colloque de clôture

Validation suivant - la participation active aux débats, présentation d’un ouvrage récent et ses enjeux, présentation de l’état d’avancement de la thèse, présentation et mise en débat d’une notion clé.

Coordination

Responsable scientifique

Martine BOUCHIER : professeure d’esthétique et d’arts visuels à ENSAPVS, docteure et HDR en art et sciences de l’art - Chercheur au CRH/LAVUE (UMR CNRS 7218) - Directrice de la collection d’essais CROSSBORDERS – Archibooks-Sautereau Editeur

Partenariat : Dominique DEHAIS : artiste et professeur en art visuel, ENSA de Normandie, Membre du Laboratoire ATE-Normandie - Membre du comité directeur du séminaire de recherche de l’école Camondo, « Ambiance pour habiter »- Membre du réseau de recherche inter écoles d’architecture Polygonale

Rattachements Institutionnels

  • Ecole Nationale supérieure d’Architecture de Paris - Val de Seine (ENSAPVS)
  • Université Paris Ouest - ED 395 « Milieux, cultures et sociétés du passé et du présent » (Paris Ouest- Nanterre) - Ministère de la culture et de la communication (MCC) - Bureau de la recherche architecturale, urbaine et paysagère – BRAUP- Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche
  • Ecole Nationale supérieure d’architecture de Normandie (ENSA-N)

Centres De Recherche

  • CRH - Centre de recherches sur l’habitat
  • LAVUE (UMR-CNRS 7218) - Laboratoire Architecture, Ville, Urbanisme, Environnement
  • ATE-Normandie

Chercheurs et Laboratoires Partenaires

  • Wang Yuang, Research centre of Urban Environment, School of Architecture and Urban Planning, Huazhong University of Science and Technology, Wuhan, Chine

Catégories

Lieux

  • École Nationale Supérieure d'Architecture Paris-Val de Seine, Salle 705 - 15 quai Panhard et levassor
    Paris, France (75013)

Dates

  • mardi 08 novembre 2016
  • mardi 13 décembre 2016
  • mardi 24 janvier 2017
  • mardi 14 février 2017
  • mardi 21 mars 2017
  • mardi 09 mai 2017
  • mardi 13 juin 2017
  • mardi 21 mars 2017

Mots-clés

  • territoire, esthétique, art, politique

Contacts

  • Martine Bouchier
    courriel : martine [dot] bouchier [at] paris-valdeseine [dot] archi [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Bénédicte Moreau
    courriel : benedicte [dot] moreau [at] paris-valdeseine [dot] archi [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Territoires esthétiques », Séminaire, Calenda, Publié le mardi 22 novembre 2016, http://calenda.org/383921