AccueilPhilosophie critique de la race et frontières de la citoyenneté II

Philosophie critique de la race et frontières de la citoyenneté II

The critical philosophy of race and the barriers of citizenship II

*  *  *

Publié le lundi 14 novembre 2016 par Elsa Zotian

Résumé

Le projet d’une philosophie critique de la race en France part d’une réflexion sur les conséquences des rapports de domination fondés sur les principes raciaux de l’époque moderne et leur interprétation actuelle. Il s’agit de faire de ce projet un questionnement sur la reconfiguration de l’espace politique et social par des altérités nouvelles et critiques, hors de toute représentation raciale, exotique et coloniale, et une interrogation sur les possibilités de réalisation des discours venant de la philosophie dans le monde commun. Cette approche fait émerger des acteurs individuels et collectifs ou encore des sujets politiques nouveaux qui affirment leur subjectivité à partir d’une approche postcoloniale, conflictuelle et transversale de la question de la race.

Annonce

Argumentaire

Le projet d’une philosophie critique de la race en France part d’une réflexion sur les conséquences des rapports de domination fondés sur les principes raciaux de l’époque moderne et leur interprétation actuelle. Il s’agit de faire de ce projet un questionnement sur la reconfiguration de l’espace politique et social par des altérités nouvelles et critiques, hors de toute représentation raciale, exotique et coloniale, et une interrogation sur les possibilités de réalisation des discours venant de la philosophie dans le monde commun. Cette approche fait émerger des acteurs individuels et collectifs ou encore des sujets politiques nouveaux qui affirment leur subjectivité à partir d’une approche postcoloniale, conflictuelle et transversale de la question de la race. Les chemins utopiques proposés par une philosophie critique de la race exploreraient d’autres possibilités d’identification dans un contexte contemporain d’ébranlement des frontières de la démocratie et de la citoyenneté. En quoi ce projet peut-il alors faire émerger la réinvention d’espaces, de sociabilités, de discours politiques et de pratiques sociales ainsi que d’autres manières d’appréhender les subjectivités individuelles et collectives ?

Le séminaire est organisé par Angelica MONTES et Pauline VERMEREN

Les séances ont lieu de 18h30 à 20h30.

Programme

Jeudi 13 octobre

  • Matthieu Renault (maître de conférences, Université Paris 8 Vincennes- Saint-Denis, LLCP) : Pour une théorie critique des nouvelles sciences de la race

Jeudi 17 novembre

  • Magali Bessone (professeure, Université de Rennes 1 - IUF) : Quelle réalité pour les races ?


Jeudi 15 décembre

  • Ary Gordien (Postdoctorant, docteur en anthropologie, Université Paris Descartes) : Du colorisme à la créolisation : pratiques et représentations liées au métissage en Guadeloupe

Jeudi 19 janvier

  • Angelica Montes (rattachée au laboratoire LLCP-Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, au Département de Langues et Cultures ESSEC et à l'Université Paris 13 UFR DSPS) et Pauline Vermeren (postdoctorante, projet EHDLM, Université Paris 13, rattachée au LCSP - Université Paris Diderot) : Méthodes et débats actuels

Catégories

Lieux

  • Centre Parisien d'Études Critiques, 37 bis rue du Sentier
    Paris, France (75002)

Dates

  • jeudi 17 novembre 2016
  • jeudi 13 octobre 2016
  • jeudi 15 décembre 2016
  • jeudi 19 janvier 2017

Mots-clés

  • race, racisme, science, philosophie, citoyenneté, subjectivation, philosophie critique de la race

Contacts

  • Pauline Vermeren
    courriel : vermeren [dot] pauline [at] gmail [dot] com
  • Angelica Montes
    courriel : angelica [dot] angmon11 [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Pauline Vermeren
    courriel : vermeren [dot] pauline [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Philosophie critique de la race et frontières de la citoyenneté II », Séminaire, Calenda, Publié le lundi 14 novembre 2016, http://calenda.org/383959