AccueilSéminaires du Collège international des sciences du territoire

Séminaires du Collège international des sciences du territoire

Seminars at the International College of Territory Sciences

*  *  *

Publié le mercredi 09 novembre 2016 par João Fernandes

Résumé

Le Collège international des sciences du territoire (CIST) organise régulièrement des séminaires dans le cadre des activités de ses neuf axes scientifiques, par vocation interdisciplinaires et inter-équipes.

Annonce

Programme des séminaires organisés dans le courant du 4e trimestre 2016

4 octobre 2016

Une analyse commonsienne de l’existence et de la diversité des agroholdings en Russie

  • Intervention de Pascal Grouiez, (LADYSS/Université Paris Diderot) dans le cadre de l'axe Agricultures, territoires et développement durable / CIST

La présentation discute de l’émergence d’exploitations agricoles intégrées aux filières agro-industrielles en Russie, dans un secteur marqué par une diversité de forme d’exploitation. La littérature économique l’interprète tantôt comme un phénomène transitoire, tantôt comme une innovation majeure qui devrait faire disparaître toute autre forme d’organisation. À partir d’une lecture commonsienne, qui offre une large place aux problématiques d’héritages institutionnels, de conflits et de compromis d’acteurs, nous rendons compte du caractère fondamentalement institutionnel de ces nouvelles organisations, ni transitoires, ni nécessairement dominantes. Les « agroholdings » émergent dans un espace combinant secteur et territoire, et en s’appuyant sur un environnement socio-économique hérité de l’époque soviétique (structure salariale des exploitations collectives, forte spécialisation des travailleurs, nature des droits de la propriété foncière collective). En mobilisant les concepts de transactions, going concerns et futurité, nous soulignons la capacité d’acteurs nationaux ou internationaux à fonder de nouvelles règles de l’action collective (working rules). Les compromis se traduisent par des nouveaux going concerns qui doivent être contextualisés. Nous en rendons compte à travers deux monographies d’entreprise, Eksima-Agro (un agroholding russe) et Bonduelle-Russie (une multinationale française).

18 novembre 2016

Médias sociaux et métropoles

Cette journée est en lien avec le projet Grandes métropoles du CIST.

Le projet Grandes métropoles a pour objectif de construire une plateforme d’échanges pour réfléchir aux problèmes soulevés par le traitement de données locales de plus en plus foisonnantes et hétérogènes : choix des échelons d’analyse pertinents pour des données élémentaires de résolution très fine, croisement de données thématiques de granulométrie ou de géométries différentes, articulation entre données d’enquête et données contextuelles, traitement et visualisation de phénomènes dont la nature discontinue ressort fortement à l’échelon local, etc.
Les premières analyses ont été réalisées sur trois villes (Paris, Chicago et Mexico) et trois thématiques (occupation du sol, démographie, marché immobilier).

7 décembre 2016

Laws in geography

  • Intervention de Michael Goodchild (University of California, Santa Barbara)

The principle that nearby things are more related than distant things has been advanced as a First Law of Geography. It is a disarmingly simple statement that has abundant and important practical ramifications, and is formalized as the foundation of geostatistics. Are there other principles that might qualify as laws about the geographic world, and might some of these laws apply to places rather than spaces?

8 décembre 2016

Le paysage agricole, entre territoire et biodiversité

  • Interventions de Richard Raymond (LADYSS/CNRS) et Christine Raimond (PRODIG) dans le cadre des axes Agricultures, territoires et développement durable et Biodiversité et territoires du CIST

Afin de faire face aux changements globaux ou à l’évolution des préoccupations des populations en relation à ces changements, on assiste à la redéfinition des conditions de rencontre entre deux mondes : le monde de l’écologie et le monde de l’agriculture. Ainsi, de nombreux appels sont lancés pour mieux associer pratiques agricoles et écologie. Cela se traduit, notamment, par le développement d’un ensemble de dispositifs politiques se référant à l’agro-écologie. Dans certains contextes, ces dispositifs recherchent ou affirment rechercher l’écologisation des pratiques agricoles. Dans d’autres contextes, ces dispositifs composent avec une tension encore réelle entre écologie et agriculture.
A partir de deux exemples d’aires protégées, l’un emprunté au Nord (en France), l’autre situé au Sud (au Cameroun), Christine Raimond et Richard Raymond présenteront deux modèles de rencontre entre écologie et agriculture. Dans le premier cas, nous verrons que cette rencontre tend moins à l’écologisation des pratiques agricoles que des présentations de l’agriculture dans ce territoire réputé naturel. Le second cas illustre un zonage strict entre aire protégée et espace agricole, où l’agrosystème repose encore sur des processus écologiques (diversité et associations culturales, variétés locales, peu d’intrants) mais reste perçu comme une menace contre la biodiversité. Dans ce contexte, l’agricolisation des dispositifs de protection permettrait de reconsidérer les tensions entre pratiques agricoles et biodiversité. Ces exemples éclairent les relations entre agricultures et territoire.

14 décembre 2016

Migrations et agriculture dans le sud de l’Italie. Itinéraires, formes de vie et mobilisations

  • Intervention de Alessandra Corrado (Università della Calabria, Dipartimento di Scienze Politiche e Sociali) dans le cadre de l'axe Agricultures, territoires et développement durable / CIST

Papier de tournesol ou miroir des changements de la société, la migration l’est aussi dans le cas de l’agriculture. D’une part, le travail migrant constitue un élément structurel dans les dynamiques anticycliques de l’agriculture italienne, en révélant au même temps les pressions exercées par les marchés, et ceci tout au long des filières, ainsi que la réorganisation de l’ensemble du secteur agro-alimentaire et de l’agriculture familiale elle-même. D’autre part, la crise économique a dérouté beaucoup de flux migratoires vers les zones rurales, surtout dans les zones spécialisées ou de production intensive. En même temps, on a assisté à une crise profonde du système d’asile politique et beaucoup de demandeurs d’asile et de réfugiés se trouvent à vivre dans des zones rurales, employés de façon précaire dans l’agriculture. On peut parler de globalisation des campagnes en soulignant comment l’agriculture et les territoires ruraux deviennent de plus en plus liés aux marchés, aux chaînes de valeur, aux circuits de la mobilité internationale. Les pressions en amont et en aval des marchés font que les coûts du travail sont souvent la seule véritable variable d’ajustement des fermes pour poursuivre ou agrandir leurs marges de profit. Le recours au travail étranger devient alors fondamental dans un secteur caractérisé par des conditions d’exploitation parfois très inquiétantes, des rémunérations faibles, abandonné des autochtones, connaissant un processus de vieillissement et de difficile remplacement des générations. On assiste à la croissance du travail subordonné salarié, également en raison d’un processus progressif d’individualisation ou de défamiliarisation de l’agriculture. Les migrations sont donc essentielles à la restructuration compétitive mais aussi à la résilience de l’agriculture et des territoires ruraux ; elles sont aussi les instigateurs de formes inédites d’auto-organisation et de mobilisation. L’analyse porte sur les dynamiques opérant surtout dans le sud de l’Italie.

Informations

Ces séminaires sont gratuits mais sur inscription directement sur leur page de présentation.

Attention, pour ceux qui se déroulent dans le bâtiment Olympe de Gouges du campus Paris Diderot, vous devrez laisser une pièce d'identité afin de récupérer un badge visiteur vous donnant accès aux étages.

Lieux

  • bât. Olympe de Gouges, campus Paris Diderot 8 - 2 rue Valette | place Paul Ricoeur
    Paris, France (75005 | 75013)

Dates

  • mardi 04 octobre 2016
  • vendredi 18 novembre 2016
  • mercredi 07 décembre 2016
  • jeudi 08 décembre 2016
  • mercredi 14 décembre 2016

Mots-clés

  • territoire

Contacts

  • Marion Gentilhomme
    courriel : marion [dot] gentilhomme [at] gis-cist [dot] fr

Source de l'information

  • Marion Gentilhomme
    courriel : marion [dot] gentilhomme [at] gis-cist [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Séminaires du Collège international des sciences du territoire », Séminaire, Calenda, Publié le mercredi 09 novembre 2016, http://calenda.org/384103