AccueilSéminaire en ethnomusicologie et patrimonialisation

Séminaire en ethnomusicologie et patrimonialisation

Seminario in etnomusicologia e patrimonializzazione

Seminar in ethnomusicology and heritage - SEMEP 2016/2017

SEMEP 2016/2017

SEMEP 2016/2017

*  *  *

Publié le mardi 22 novembre 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Le Séminaire en ethnomusicologie et patrimonialisation (SEMEP) souhaite renforcer les relations en ethnomusicologie et en anthropologie musicale entre la France et l’Italie, à travers des activités spécialement destinées aux étudiants du deuxième et troisième cycles. Ce « multi-séminaire » possède une vocation transfrontalière, interdisciplinaire et transculturelle. Il se veut un moment d’échanges entre experts de deux pays et d’approfondissement de thèmes au cœur du débat scientifique international contemporain. Après avoir examiné, l’année dernière, l’histoire et l’ethnomusicologie de la patrimonialisation musicale en Italie et en France, le sujet de cette seconde édition 2016-2017 du SEMEP est dédié à la patrimonialisation des objets sonores et des instruments de musique.

Annonce

Argumentaire

Le Séminaire en ethnomusicologie et patrimonialisation (SEMEP) souhaite renforcer les relations en ethnomusicologie et en anthropologie musicale entre la France et l’Italie, à travers des activités spécialement destinées aux étudiants des deuxième et troisième cycles.

Ce « multi-séminaire » possède une vocation transfrontalière, interdisciplinaire et transculturelle. Il se veut un moment d’échanges entre experts de deux pays et d’approfondissement de thèmes au cœur du débat scientifique international contemporain. Après avoir examiné, l’année dernière, l’histoire et l’ethnomusicologie de la patrimonialisation musicale en Italie et en France, le sujet de cette seconde édition 2016-2017 du SEMEP est dédié à la patrimonialisation des objets sonores et des instruments de musique.

Ce séminaire 2016/2017 a comme protagonistes les Professeurs Luc Charles-Dominique, Renato Meucci et les chercheurs Cristina Ghirardini et Guido Raschieri.

La première étape aura lieu le 30 novembre 2016, à la Faculté des Lettres de l’Université Nice Sophia Antipolis, avec Renato Meucci, Cristina Ghirardini et Guido Raschieri.

Prochaines séances

Les autres deux étapes verront Luc Charles-Dominique intervenir à Riva presso Chieri (Turin-Italie), au sein du Musée du Paysage Sonore (en collaboration avec l’Université de Turin), puis à Milan, à la Faculté des Lettres et de Philosophie de l’ « Université degli Studi » de Milan (entre janvier et mai 2017).

À travers des analyses interdisciplinaires et transculturelles, à la fois diachroniques et synchroniques, les quatre conférenciers aborderont les processus d’identification, de collecte de données et de recherche, de mise en valeur, de transmission et de revitalisation de certains patrimoines à sauvegarder, notamment à travers la création de musées.

Organisation

L’organisation de la deuxième édition de SEMEP est coordonnée par Raffaele Pinelli (doctorant en Ethnomusicologie à l’Université Nice Sophia Antipolis) LIRCES (EA 3159) de l’Université de Nice Sophia Antipolis (membre de l’Université Côte d’Azur) en collaboration avec les Universités de Turin et Milan, le Musée du Paysage Sonore de Riva presso Chieri (Turin – Italie)

Cette édition est possible grâce au soutien de l’Université Franco-Italienne

Programme

30 novembre 2016

Université de Nice Sophia Antipolis, Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines, salle 177 (bâtiment D) - Campus Carlone, 98 bd Édouard Herriot, 06204 Nice Cedex 3

17h00 – 20h00

Conférence / Conferenza :

  • Prof. Renato Meucci
  • Chercheuse Cristina Ghirardini
  • Chercheur Guido Raschieri

Résumés des intervenants 

  • Renato Meucci : L’organologie en Italie entre histoire et patrimonialisation.

Cette conférence examinera les diverses notions liées à l’organologie mais, surtout, tentera de faire l’état des lieux des recherches organologiques en Italie et de leurs domaines d’application (muséographie, gestion du patrimoine culturel, etc.). Pour cela, elle examinera plus particulièrement le cas du Musée du Violon de Cremone (Museo del Violino di Cremona), lieu conservant les trésors de maîtres cremonesi (entre autres, les chefs-d’œuvre de Stradivari et Amati).

Renato Meucci est Professeur d’organologie à l’Université de Milan et Directeur du Conservatoire de Novara. En 2012 il a obtenu le prix international Curt Sachs Award par l’American Musical Instrument Society. Il est actuellement Président du Comitat Scientific du Musée du Violon de Cremone et Président de la Conférence National Italienne de Directeurs de Conservatoire.

  • Cristina Ghirardini : L’ethno-organologie en Italie.

À partir de ses recherches sur les instruments de musique du Museo Guatelli de Ozzano Taro (Parme) et du Museo del paesaggio sonoro di Riva presso Chieri (Turin), Cristina Ghirardini se propose d’étudier les caractéristiques de l’ethno-organologie italienne. Elle s’appuiera pour cela sur le Gabinetto Armonico de Filippo Bonanni et sur les instruments des deux musées précités, qui seront mis en relation avec les travaux fondamentaux de Febo Guizzi.

Cristina Ghirardini est Docteure en ethnomusicologie. Elle collabore à différentes institutions culturelles italiennes, parmi lesquelles le Centre pour le dialecte romagnol (Fondation Casa di Oriani, Ravenna), le Ravenna Festival et la Fondation Levi (Venise).

  • Guido Raschieri : L’ethno-organologie appliquée. Expériences de patrimonialisation des objets sonores en Italie.

Guido Raschieri présentera les instruments de musique traditionnelle du Piémont, en particulier à travers l’expérience muséographique du Musée du paysage sonore (Museo del paesaggio sonoro) de Riva presso Chieri, né en 2012 du travail mené pendant plusieurs années par une équipe mise en place par le Professeur Febo Guizzi. Au-delà des collections constituées, il s’agira de réfléchir sur la valorisation de ce patrimoine par le biais de ce projet muséographique et de ses actions pédagogiques et scientifiques : quelles sont les raisons, les fonctions et les modalités d’un processus de patrimonialisation dans le milieu des musiques vivantes ?

Guido Raschieri est Docteur en Ethnomusicologie. Il a contribué à la création en Piémont du Musée du Paysage Sonore de Riva presso Chieri (Turin). Collaborateur de plusieurs instituts de recherche, il enseigne l’ethnomusicologie et l’anthropologie de la musique à l’Université de la Basilicate et à l’Université de Turin.

Comité scientifique et d'organisation

  • Luc Charles-Dominique (Université Nice Sophia Antipolis)
  • Raffaele Pinelli (Université Nice Sophia Antipolis)

Lieux

  • Salle 177 (bâtiment D) - Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines , Campus Carlone, 98 boulevard Édouard Herriot, Cedex 3
    Nice, France (06024)

Dates

  • mercredi 30 novembre 2016

Mots-clés

  • ethnomusicologie, patrimoine, muséologie, objet sonore, intrument de musique, organologie

Contacts

  • Raffaele Pinelli
    courriel : raffaelepinelli [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Solen Cozic
    courriel : solen [dot] cozic [at] unice [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Séminaire en ethnomusicologie et patrimonialisation », Séminaire, Calenda, Publié le mardi 22 novembre 2016, http://calenda.org/384684