AccueilEthnomusicologie et patrimonialisation

Ethnomusicologie et patrimonialisation

Etnomusicologia e patrimonializzazione

Ethnomusicology and heritage - SEMEP 2016/2017

SEMEP 2016/2017

SEMEP 2016/2017

*  *  *

Publié le mardi 22 novembre 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Le Séminaire en ethnomusicologie et patrimonialisation (SEMEP) souhaite renforcer les relations en ethnomusicologie et en anthropologie musicale entre la France et l’Italie, à travers des activités spécialement destinées aux étudiants du deuxième et troisième cycles. Ce « multi-séminaire » possède une vocation transfrontalière, interdisciplinaire et transculturelle. Il se veut un moment d’échanges entre experts de deux pays et d’approfondissement de thèmes au cœur du débat scientifique international contemporain. Après avoir examiné, l’année dernière, l’histoire et l’ethnomusicologie de la patrimonialisation musicale en Italie et en France, le sujet de cette seconde édition 2016-2017 du SEMEP est dédié à la patrimonialisation des objets sonores et des instruments de musique.

Annonce

Argumentaire

Le Séminaire en ethnomusicologie et patrimonialisation (SEMEP) souhaite renforcer les relations en ethnomusicologie et en anthropologie musicale entre la France et l’Italie, à travers des activités spécialement destinées aux étudiants du deuxième et troisième cycles.

Ce « multi-séminaire » possède une vocation transfrontalière, interdisciplinaire et transculturelle. Il se veut un moment d’échanges entre experts de deux pays et d’approfondissement de thèmes au cœur du débat scientifique international contemporain. Après avoir examiné, l’année dernière, l’histoire et l’ethnomusicologie de la patrimonialisation musicale en Italie et en France, le sujet de cette seconde édition 2016-2017 du SEMEP est dédié à la patrimonialisation des objets sonores et des instruments de musique.

Ce séminaire 2016/2017 a comme protagonistes les Professeurs Luc Charles-Dominique, Renato Meucci et les chercheurs Cristina Ghirardini et Guido Raschieri.

Après la première étape qui a eu lieu en France, le 30 novembre 2016, à la Faculté des Lettres de l’Université Nice Sophia Antipolis (avec Renato Meucci, Cristina Ghirardini et Guido Raschieri), les activités du 2017 vont se dérouler à travers trois rendez-vous en Italie, dont le protagoniste sera le Prof. Luc Charles-Dominique. Les deux premiers séminaires sont prévus le 21 et 22 d’avril au Musée du Paysage Sonore de Riva presso Chieri (TO). Le troisième sera le 02 de mai, à Milan, auprès la Faculté de Lettres et Philosophie de l’Université « Statale ».

À travers des analyses interdisciplinaires et transculturelles, à la fois diachroniques et synchroniques, les quatre conférenciers ont abordé et aborderont les processus d’identification, de collecte de données et de recherche, de mise en valeur, de transmission et de revitalisation de certains patrimoines à sauvegarder, notamment à travers la création de musées.

Programme

30 novembre 2016 / 30 novembre 2016

Université de Nice “Sophia Antipolis”, Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines
Salle 177 (RDC du bât. D), Campus Carlone, 98 db Edouard Helliot,, BP 3209 – 06204 Nice Cedex 3

17h00 – 20h00

  • Prof. Cristina Ghirardini, L’ethno-organologie en Italie / L’etno-organologia in Italia
  • M. Guido RaschieriL’ethno-organologie appliquée. Expériences de patrimonialisation des objets sonores en Italie. / L’etno-organologia applicata. Esperienze di patrimonializzazione degli oggetti sonori in Italia.
  • Prof. Renato MeucciL’organologie en Italie entre histoire et patrimonialisation / L’organologia in Italia tra storia e patrimonializzazione

Résumés des intervenants 

  • Renato Meucci L’organologie en Italie entre histoire et patrimonialisation.

Cette conférence examinera les diverses notions liées à l’organologie mais, surtout, tentera de faire l’état des lieux des recherches organologiques en Italie et de leurs domaines d’application (muséographie, gestion du patrimoine culturel, etc.). Pour cela, elle examinera plus particulièrement le cas du Musée du Violon de Cremone (Museo del Violino di Cremona), lieu conservant les trésors de maîtres cremonesi (entre autres, les chefs-d’œuvre de Stradivari et Amati).

Renato Meucci est Professeur d’organologie à l’Université de Milan et Directeur du Conservatoire de Novara. En 2012 il a obtenu le prix international Curt Sachs Award par l’American Musical Instrument Society. Il est actuellement Président du Comitat Scientific du Musée du Violon de Cremone et Président de la Conférence National Italienne de Directeurs de Conservatoire.

  • Cristina Ghirardini L’ethno-organologie en Italie.

À partir de ses recherches sur les instruments de musique du Museo Guatelli de Ozzano Taro (Parme) et du Museo del paesaggio sonoro di Riva presso Chieri (Turin), Cristina Ghirardini se propose d’étudier les caractéristiques de l’ethno-organologie italienne. Elle s’appuiera pour cela sur le Gabinetto Armonico de Filippo Bonanni et sur les instruments des deux musées précités, qui seront mis en relation avec les travaux fondamentaux de Febo Guizzi.

Cristina Ghirardini est Docteure en ethnomusicologie. Elle collabore à différentes institutions culturelles italiennes, parmi lesquelles le Centre pour le dialecte romagnol (Fondation Casa di Oriani, Ravenna), le Ravenna Festival et la Fondation Levi (Venise).

  • Guido Raschieri L’ethno-organologie appliquée. Expériences de patrimonialisation des objets sonores en Italie.

Guido Raschieri présentera les instruments de musique traditionnelle du Piémont, en particulier à travers l’expérience muséographique du Musée du paysage sonore (Museo del paesaggio sonoro) de Riva presso Chieri, né en 2012 du travail mené pendant plusieurs années par une équipe mise en place par le Professeur Febo Guizzi. Au-delà des collections constituées, il s’agira de réfléchir sur la valorisation de ce patrimoine par le biais de ce projet muséographique et de ses actions pédagogiques et scientifiques : quelles sont les raisons, les fonctions et les modalités d’un processus de patrimonialisation dans le milieu des musiques vivantes ?

Guido Raschieri est Docteur en Ethnomusicologie. Il a contribué à la création en Piémont du Musée du Paysage Sonore de Riva presso Chieri (Turin). Collaborateur de plusieurs instituts de recherche, il enseigne l’ethnomusicologie et l’anthropologie de la musique à l’Université de la Basilicate et à l’Université de Turin. 

21 avril 2017 / 21 aprile 2017

Università  degli Studi di Torino, Civico Museo del Paesaggio Sonoro
Palazzo Grosso, Piazza della Parrocchia, 4,
10020 – Riva presso Chieri (TO)

16h00 – 19h00

  • Prof. Luc Charles-Dominique, Les instruments de musique dans les musées ethnographiques / Gli strumenti musicali nei musei etnografici

22 avril 2017 / 22 aprile 2017

Università  degli Studi di Torino
Civico Museo del Paesaggio Sonoro
Palazzo Grosso, Piazza della Parrocchia, 4,
10020 – Riva presso Chieri (TO)

16h00 – 19h00

  • Prof. Luc Charles-Dominique, Les bandes de violons en Europe : entre ethnomusicologie, histoire et anthropologie / Le bande di violini in Europa tra etnomusicologia, storia e antropologia

02 mai 2017 / 02 mai 2017

Università degli Studi di Milano “Statale”
Dipartimento di Beni Culturali e Ambientali
Facoltà di Lettere e Filosofia
Via Noto, 6
20141 – Milano

16h00 – 18h00

  • Prof. Luc Charles-Dominique, Les bandes de violons en Europe : entre ethnomusicologie, histoire et anthropologie / Le bande di violini in Europa tra etnomusicologia, storia e antropologia

Abstracts des interventions du Professeur Luc Charles-Dominique

  • Les bandes de violons en Europe : entre ethnomusicologie, histoire et anthropologie.

Travaillant plus de 35 ans comme ethnomusicologue et historien sur l’histoire des ménétriers français (musiciens que l’on dirait aujourd’hui « populaires » ou « traditionnels »), grâce aussi à une pratique de violoniste et à sa connaissance ethnomusicologique des musiques tsiganes de violons d’Europe centrale, Luc Charles-Dominique a été frappé de la ressemblance troublante existant entre les anciennes bandes de violons des ménétriers français et européens (principalement aux xviie et xviiie siècles) et celles d’Europe centrale (Hongrie, Roumanie, un peu Serbie), essentiellement tsiganes. Il a donc décidé de travailler sur l’hypothèse de transferts culturels (transhistoriques) entre ces deux univers culturels et musicaux.

La première partie de la conférence examinera, à partir du cas français, les divers contextes de mise en contact des anciens ménétriers et des Tsiganes historiques, entre le xve jusqu’à la fin du xviiie siècle. Mais un examen plus large sera également entrepris des diverses traditions de bandes de violons en Europe occidentale (Belgique, Pologne, Suisse, Italie), pour la plupart toujours actuelles, et qui ont très probablement joué un rôle important dans ces processus de transferts culturels.

La seconde partie de la conférence tentera d’examiner la nature de ce transfert. Est-il seulement organologique ou également musical (rôle des instruments dans la bande, organisation polyphonique et rythmique de ces ensembles, jeu violonistique) ? Dans cette hypothèse, alors qu’il existe aujourd’hui divers projets de reconstitution de bandes historiques de violons, il pourrait être possible, en partant de l’étude des actuels ensembles violonistiques d’Europe centrale et des traditions occidentales encore vivantes, de proposer des reconstitutions aussi bien organologiques que musicales.

Cela reviendrait alors à documenter historiquement le jeu de ces anciennes bandes, pour la plupart de tradition orale. C’est pourquoi la conférence se conclura sur une rapide synthèse théorique, épistémologique et méthodologique sur l’apport d’une interdisciplinarité entre ethnomusicologie, histoire, sociologie, anthropologie.

  • Les instruments de musique dans les musées ethnographiques.

La conférence portera dans un premier temps sur l’histoire de la notion de patrimoine, depuis la Révolution française de 1789 jusqu’à nos jours, et sur l’anthropologie de cette notion en regard de celles qui lui sont attachées (institutionnalisation, prise en charge sociétale et politique du patrimoine, territorialisation, redéfinition des identités politiques locales, nationales ou internationales), en rappelant, pour ce qui est de la France, quelques jalons importants de cette patrimonialisation dans le domaine des musiques de traditions orales.

Puis l’accent sera mis plus spécifiquement sur l’institution muséale ethnographique et sur la place qu’y occupent les instruments de musique dits « traditionnels ». Quelques exemples français et internationaux serviront d’illustrations mais Luc Charles-Dominique abordera plus particulièrement une réalisation muséale dont il est l’un des fondateurs : Músic, le Musée des instruments de Céret (France, Pyrénées-Orientales). Il s’agira alors, au-delà d’une réalisation particulière, de s’interroger sur la difficulté qu’il y a à mener à terme une telle entreprise, ainsi que de mettre en scène la musique dans un tel type d’institution.

Organisation

L’organisation de la deuxième édition de SEMEP est coordonnée par

  • Raffaele Pinelli (doctorant en Ethnomusicologie à l’Université Nice Sophia Antipolis) LIRCES (EA 3159) de l’Université de Nice Sophia Antipolis (membre de l’Université Côte d’Azur)

en collaboration avec

  • les Universités de Turin et Milan,
  • le Musée du Paysage Sonore de Riva presso Chieri (Turin – Italie)

Cette édition est possible grâce au soutien de  l’Université Franco-Italienne www.universite-franco-italienne.org

et de l’Institut Universitaire de France www.iufrance.fr

Comité scientifique et d'organisation

  • Luc Charles-Dominique (Université Nice Sophia Antipolis)
  • Raffaele Pinelli (Université Nice Sophia Antipolis)

Lieux

  • Salle 177 (bâtiment D) - Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines , Campus Carlone, 98 boulevard Édouard Herriot, Cedex 3
    Nice, France (06024)
  • Museo Civico del Paesaggio Sonoro - Piazza della Parrocchia, 4
    Riva presso Chieri, Italie (10020)
  • Università degli Studi di Milano “Statale” Dipartimento di Beni Culturali e Ambientali – Facoltà di Lettere e Filosofia - Via Noto, 6
    Milan, Italie (20141)

Dates

  • mercredi 30 novembre 2016
  • vendredi 21 avril 2017
  • samedi 22 avril 2017
  • mardi 02 mai 2017

Mots-clés

  • ethnomusicologie, patrimoine, muséologie, objet sonore, instrument de musique, organologie, musée, anthropologie de la musique, anthropologie historique de la musique

Contacts

  • Raffaele Pinelli
    courriel : raffaele [dot] pinelli [at] unice [dot] fr

Source de l'information

  • Solen Cozic
    courriel : solen [dot] cozic [at] unice [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Ethnomusicologie et patrimonialisation », Séminaire, Calenda, Publié le mardi 22 novembre 2016, http://calenda.org/384684