AccueilMerveilles électriques. Invention littéraire, vulgarisation et circulation médiatique

Merveilles électriques. Invention littéraire, vulgarisation et circulation médiatique

Electric wonders. Literary invention, simplification and distribution in the press

*  *  *

Publié le mardi 15 novembre 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Les XVIIIe et XIXe siècles constituent une période essentielle dans l’histoire des découvertes sur le magnétisme et l’électricité. Elle se caractérise par l’élaboration d’hypothèses scientifiques viables, par la mise en place de procédures expérimentales à même de les étayer et, bien sûr, par le développement des applications techniques et pratiques qui en découlent : éclairage, énergie motrice, progrès dans les transmissions et les transports, etc. Ces découvertes dans le domaine des fluides modifient définitivement le rapport au monde. Par le caractère spectaculaire des expériences menées et des progrès engendrés, l’histoire de ces découvertes s’ancre également dans l’imaginaire contemporain, suscitant une production abondante de textes et d’images. Ce colloque se propose d’analyser la diversité des productions scientifiques, littéraires et médiatiques, dont la circulation témoigne de deux siècles de fascination pour les « merveilles électriques ».

Annonce

Argumentaire

Les xviiie et xixe siècles constituent une période essentielle dans l’histoire des découvertes sur le magnétisme et l’électricité. Elle se caractérise par l’élaboration d’hypothèses scientifiques viables, par la mise en place de procédures expérimentales à même de les étayer et, bien sûr, par le développement des applications techniques et pratiques qui en découlent : éclairage, énergie motrice, progrès dans les transmissions et les transports, etc. Ces découvertes dans le domaine des fluides modifient définitivement le rapport au monde. Par le caractère spectaculaire des expériences menées et des progrès engendrés, l’histoire de ces découvertes s’ancre également dans l’imaginaire contemporain, suscitant une production abondante de textes et d’images. Ce colloque se propose d’analyser la diversité des productions scientifiques, littéraires et médiatiques, dont la circulation témoigne de deux siècles de fascination pour les « merveilles électriques ».

Mises en scène de l’expérience et mythologies du savant

Le caractère invisible des fluides électriques et magnétiques place au premier plan la dimension expérimentale de la science. Comment représenter cette science en train de se faire et à travers quelles visions du savant, entre pionnier héroïque et inventeur moderne ? Comment montrer l’invisible, expliquer les fluides, grâce à l’émergence d’une presse et d’une littérature de vulgarisation, visant un public toujours plus divers, depuis les cercles mondains des salons du xviiie siècle jusqu’au jeune public que la iiie République entreprend d’instruire ?

Entre merveilles et légende noire : usages et valeurs de l’électricité

Les recherches sur le magnétisme et l’électricité ont conservé dans l’esprit du public une dimension aussi mystérieuse que spectaculaire dont témoigne en particulier la fascination occulte pour le corps électrisé. Quel imaginaire naît de ces phénomènes ? Une légende noire, mettant l’accent sur les dangers de l’électricité et les menaces catastrophistes ; un émerveillement devant les usages urbains et fastueux de l’électricité (éclairage, expositions, spectacles).

Figurations utopiques et métaphores de l’électricité

Les progrès dans le domaine de l’électricité ouvrent des perspectives confiantes sur l’avenir. L’image devient allégorie : dans les métaphores révolutionnaires, la foudre signifie le terrassement de l’ordre ancien ; lors des Expositions universelles, la Fée Électricité se confond avec l’imaginaire du progrès. Comment le corpus littéraire joue-t-il de ces images pour relayer ces espérances ou pour les mettre à distance, dans des textes qui tiennent tour à tour de la célébration et de la satire ?

Programme

Mercredi 16 novembre 2016

Bibliothèque de l’Université Lyon 1. Salle de conférence

  • 10h30 : Ouverture du colloque 
  • 10h45 : Sylvie Thorel (Université Lille 3), Conférence d’ouverture 
  • 11h30 : Discussion

Mythes de l’électricité

Présidence : Alain Beltran (CNRS)

  • 11h40 : Cyril Devès (École Émile Cohl), L’électricité : naissance d’une mythologie scientifique
  • 12h05 : Valérie Stiénon (Université Paris 13), Savant éclairé ou génie de l’ombre ? Les figures croisées de Tesla et Edison dans la culture populaire et médiatique

12h30 : Discussion 

Déjeuner (Bâtiment Domus)

Corps électrisés

Présidence : Sylvie Thorel (Université Lille 3)

  • 14h30 : Émilie Pézard (ENS-Lyon), Cadavres électrisés. Le galvanisme dans le romantisme frénétique des années 1830
  • 14h55 : François Kerlouégan (Université Lyon 2), L’interprétation électrique de phénomènes organiques : une fiction herméneutique. Le cas Angélique Cottin (1846)

15h20 : Discussion et pause

  • 15h50 : Denis Reynaud (Université Lyon 2), L’électricité punitive de Georg Wilhelm Richmann à William Kemmler
  • 16h15 : Jean-François Chassay (Université du Québec à Montréal), Le corps-machine ou le sujet électrisé : Locus Solus de Raymond Roussel
  • 16h40 : Discussion

Visite de l’exposition « Électromania »

18h : Spectacle « Électromania’Ks

Jeudi 17 novembre 2016

Maison Internationale des Langues et des Cultures

Amphithéâtre de la MILC

Accueil des participants : 9h15

L’électricité dans la presse

Présidence : Maxime Prévost (Université d’Ottawa)

  • 9h30 : Axel Hohnsbein (Université de Cergy), Petit panorama électrique dans la presse de vulgarisation scientifique (1851-1903)
  • 9h55 : Stéphanie Dord-Crouslé (CNRS), Variations électriques dans La Vie moderne, époque Charpentier (1879-1883)

10h20 : Discussion et pause 

Électricité et modernité

Présidence : Laurent Baridon (Université Lyon 2)

  • 10h45 : Bernadette Bensaude-Vincent (Université Paris 1), 1900, l’électricité entre science et mystère

11h10 : Discussion

  • 11h20 : Stéphanie Le Gallic (Université Bordeaux-Montaigne, CEMMC), Le merveilleux de Noël : une mise en scène électrique (1920-1930)
  • 11h45 : Claude Jamain (Université Lille 3), L’instrument de musique électrique : une machine merveilleuse

12h10: Discussion

Déjeuner (MILC)

La scène en lumière

Présidence : Anne Pellois (ENS-Lyon)

  • 13h45 : Mariglen Sulejmani (Université Lyon 2), L’électricité dans les théâtres forains : l’exemple du « Grand Théâtre Cocherie »
  • 14h10 : Pauline Noblecourt (ENSATT), « De la lumière électrique et des femmes nues » : les commentaires médiatiques sur les débuts de la lampe à arc au théâtre (1849-1881)

14h35 : Discussion

  • 14h45 : Mireille Losco-Lena (ENSATT), De la merveille au travail du regard : l’éclairage électrique dans la mise en scène française du tournant 1900

15h10 : Discussion et pause

Spectacles électriques

Présidence : Mireille Losco-Lena (ENSATT)

  • 15h35 : Pauline Picot (Université Lyon 2), Quand l’électricité s’invite dans le champ domestique : le fantasme du mobilier électrique au théâtre (1846-1917)
  • 16h : Laurent Baridon (Université Lyon 2) et Jean-Louis Izbicki (Université Toulouse 3), Danse électrique et ondulations spatiales : le théâtre de Loïe Fuller

16h25 : Discussion

  • 16h35 : Marine Wisniewski (UMR IHRIM), Music Hall et café concert. Revues lumineuses

17h : Discussion

Vendredi 18 novembre 2016

ENS-Lyon

Amphithéâtre Descartes

9h15 : Accueil des participants

Médiations scientifiques et vulgarisation

Présidence : Hugues Chabot (Université Lyon 1)                                                              

  • 9h30 : Yann Piot (Université de Saint-Étienne), L’électricité selon Jean-Antoine Nollet : quand la pratique des arts mécaniques façonne la théorie
  • 9h55 : Françoise Khantine-Langlois (Université Lyon 1), De l’abbé Nollet au palais de la découverte : des expériences spectaculaires pour le grand public.

10h20 : Discussion et pause

Du discours scientifique à l’imaginaire, textes romanesques et illustrations

Présidence : Delphine Gleizes (Université Lyon 2)

  • 10h45 : Joël Castonguay-Bélanger (Université de Colombie Britannique, Vancouver), « La première machine volante électrique ». Le Philosophe sans prétention ou l’histoire d’un malentendu
  • 11h10 : Kieran Murphy (Université du Colorado-Boulder), Légitimer l’imagination volatile au xixe siècle

11h35 : Discussion 

  • 11h45 : Isabelle Guillaume (Université de Pau), L’électricité sera-t-elle l’avenir de l’homme ? La Babylone électrique d’Albert Bleunard

12h10 : Discussion

Déjeuner (Restaurant de l’ENS, salle des colloques)

L’électricité entre merveille et légende noire : littérature populaire et littérature de jeunesse

Présidence : Claire Barel-Moisan (CNRS)

  • 13h45 : Charlotte Bertrand (Université de Namur), Applications et implications électriques en littérature populaire
  • 14h10 : Anne Orset (Université Paris Sorbonne), De la merveille technique au miracle anthropologique : l’épopée du cable télégraphique sous-marin

14h35 : Discussion

  • 14h45 : Maxime Prévost (Université d’Ottawa), Prodiges fluidiques : la science au service de l’occulte dans Les Indes noires et Mathias Sandorff de Jules Verne. 

15h10 : Discussion et pause

  • 15h35 : Alain Beltran (CNRS), Conférence de clôture

16h20 : Discussion

16h30 : Clôture du colloque

Inscriptions

L’assistance au colloque est en  principe libre, en fonction des places disponibles. Vous pouvez réserver une place en contactant l’organisation du colloque.

Organisatrices

  • Claire Barel-Moisan (CNRS. ENS-Lyon. UMR IHRIM)
  • Delphine Gleizes (Université Lyon 2. UMR IHRIM)

Comité scientifique

  • Claire Barel-Moisan (CNRS. ENS-Lyon. UMR IHRIM)
  • Alain Beltran (CNRS. UMR IRICE)
  • Christine Blondel (Université Paris I)
  • Hugues Chabot (Université Lyon I)
  • Jean-François Chassay (Université du Québec à Montréal)
  • Delphine Gleizes (Université Lyon II. UMR IHRIM)
  • Michel Pierssens (Université de Montréal)
  • Maxime Prévost (Université d’Ottawa)
  • Sylvie Thorel (Université Lille III)

Contacts

  • claire.barel-moisan@ens-lyon.fr
  • delphine.gleizes@univ-lyon2.fr

Lieux

  • Salle de conférence | Amphithéâtre de la MILC | Amphithéâtre Descartes - Bibliothèque de l’Université Lyon 1, 27-29 Boulevard du 11 Novembre 1918| Maison Internationale des Langues et des Cultures, 35 Rue Raulin | ENS-Lyon, 46 Allée d'Italie
    Lyon, France (69622 | 69007)

Dates

  • mercredi 16 novembre 2016
  • jeudi 17 novembre 2016
  • vendredi 18 novembre 2016

Fichiers attachés

Mots-clés

  • électricité, presse, modernité, spectacles, vulgarisation, littérature, illustration

Contacts

  • Delphine Gleizes
    courriel : delphine [dot] gleizes [at] univ-lyon2 [dot] fr
  • Claire Barel-Moisan
    courriel : claire [dot] barel-moisan [at] ens-lyon [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Claire Barel-Moisan
    courriel : claire [dot] barel-moisan [at] ens-lyon [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Merveilles électriques. Invention littéraire, vulgarisation et circulation médiatique », Colloque, Calenda, Publié le mardi 15 novembre 2016, http://calenda.org/384728