AccueilRencontres esthétique(s) jazz : la scène et les images

Rencontres esthétique(s) jazz : la scène et les images

Jazz and aesthetics - stage and imagery

Quatrième édition « Animal Jazz Machine »

Animal Jazz Machine - fourth edition

*  *  *

Publié le mardi 22 novembre 2016 par João Fernandes

Résumé

Associé au monde animal comme à celui de la machine, le jazz n’en est pas à un paradoxe près. Cats, birds, racoons… mais aussi coqs, ours, panthères, chevaux, grillons… appartiennent à la mythologie du jazz à son univers linguistique et illustratif. L’animalité est dans le geste et le souffle, les sons et les rythmes et alimente tout un bestiaire fantaisiste dont le spectacle, le dessin animé, la danse, le cinéma se sont largement inspirés. Mais au cœur du jazz, la bête rencontre la machine, le primitivisme embrasse la modernité, la machine hante l’imaginaire du jazz : rouage, force, mouvement, vitesse, explosion, vapeur et charbon… Par-delà la surabondance des anecdotes et des illustrations, il s’agira de penser ensemble ces mythologies apparemment antagonistes et en même temps profondément liées, l’enjeu étant de contribuer à la construction de la théorisation d’une « esthétique jazz ».

Annonce

Argumentaire

Rencontres scientifiques internationales conçues sur une initiative du laboratoire Scènes Francophones et Écritures de l’Altérité (SeFeA) en partenariat avec  l’équipe de recherche Arts : pratiques et poétiques de l’Université Rennes 2.

Associé au monde animal comme à celui de la machine, le jazz n’en est pas à un paradoxe près. Cats, birds, racoons… mais aussi coqs, ours, panthères, chevaux, grillons… appartiennent à la mythologie du jazz à son univers linguistique et illustratif. L’animalité est dans le geste et le souffle, les sons et les rythmes et alimente tout un bestiaire fantaisiste dont le spectacle, le dessin animé, la danse, le cinéma se sont largement inspirés.

Mais au cœur du jazz, la bête rencontre la machine, le primitivisme embrasse la modernité, la machine hante l’imaginaire du jazz : rouage, force, mouvement, vitesse, explosion, vapeur et charbon…   De la locomotive hurlante à l’automobile lancée à toute allure, du phonographe au cinématographe, sans oublier les steamboats remontant le Mississippi ou les fusées de l’afrofuturisme, les associations acoustiques et chromatiques ont accompagné l’aventure du jazz et nourri une esthétique plastique, scénique, photographique, cinématographique, chorégraphique, musicale… Ce sont ces tensions jazz entre mécanique et bestialité, entre humanité augmentée et déshumanisation, que nous souhaitons interroger et tout ce qu’elles révèlent au plan anthropologique et philosophique.

Par delà la surabondance des anecdotes et des illustrations, il s’agira de penser ensemble ces mythologies apparemment antagonistes et en même temps profondément liées, l’enjeu étant de contribuer à la construction de la théorisation d’une « esthétique jazz ».

Ponctuées de projections, de tables d’écoute et de visionnage, de performances scéniques et musicales, ces rencontres scientifiques réuniront créateurs et chercheurs, artistes et spécialistes, collectionneurs et universitaires, amateurs et passionnés.

Les rencontres auront lieu le 24 novembre de 9h à 18h30 et le 25 novembre de 9h à 20h, au Centre Wallonie-Bruxelles au 46 rue Quincampoix dans le 4ème arrondissement de Paris.

Programme

24 novembre 2016

Matin

9h : Accueil

Une question philosophique

9 h 30 Discours d’ouverture : M. Laurent CRETON (Président du Conseil Académique de la Sorbonne Nouvelle), M. Gilles DECLERCQ (Directeur de l’IRET, M. Jamil Dakhlia (Directeur de l'UFR Arts & Médias), M. Pierre LETESSIER et Mme Sylvie CHALAYE (Organisateurs des rencontres).

Introduction : Pierre Letessier

10h Présidence de séance : Gilles Declercq

Conférences

  •  Humains et non-humains dans l’esthétique africaine-américaine (Emmanuel Parent)
  •  La connivence homme-animal-machine dans les musiques du champ jazzistique(Christian Béthune)

Débat et pause

Interlude : Un mot de Polyfree. La Jazzosphère, et ailleurs (1970-2015) Avec Alexandre Pierrepont, Pierre Sauvanet, Marc Chemillier, Francis Hofstein, Daniel Soutif… (10’)

  • 11h Mécanique et représentation animale du jazz : table de visionnage animée par Jean-François Pitet et Sylvie Chalaye avec Francis Hofstein et Daniel Soutif

APRÈS-MIDI

Machine et « animal attitude »

14h Présidence de séance : Jamil Dakhlia

Conférences

  • Du caractère animal dans l’interprétation vocale : panorama de la vocalité jazz (Pauline Cornic)
  • Mike Stern, machine féline (Pierre Sauvanet)
  • Les corps dansants de Paul Colin : entre les machines de la modernité et l’animal de la jungle (Pascal Blanchard)

Débat et pause

16h Interlude : Une machine de jazz avec Marc Chemillier et Charles Zana-Rotsy en musique

  • 17h Du « racisme nominanimal » au « racisme machinique ». Et quelques exemples de luddisme musical (Alexandre Pierrepont)

Autour des Black Panthers :

  • Son & Révolution : Panthères noires, Free Jazz & Poésie, insurrectionnelle américaine-caribéenne. table d’écoute animée par Coline-Lee Toumson avec Archie Shepp et Mike Ladd (sous réserve)

25 novembre 2016

MATIN

Histoire de jazz, mythes et détours animaliers

9h30 Prélude : La truite et le cerf-volant, un film d’Alexandre Zeff (20’)

Présidence de séance : Laurent Creton

Conférences

  • Louis l’alligator dans La Princesse et la Grenouille des studios Walt Disney : le carnaval comme médiateur entre l’animal et les orchestres jazz des steamboats de la Nouvelle-Orléans. (Blodwenn Mauffret)
  • Autour des Aristochats et autres bébêtes (Yannick Séité, Sylvie Chalaye et Marc Chemillier)

Débat et pause

11h Les Cats de Pannonica : Entretien de Yannick Séité avec Nadine de KOENIGSWARTER

APRES-MIDI

Les machineries animales du jazz

14h

Présidence de séance : Cécile Prévost-Thomas

Conférences

  • Les primitifs futuristes et l’esprit animal-mécanique : pour une interprétation futuriste de la notion de jazz (Rosaria Ruffini)
  • Matisse, le jazz, le cirque et le cheval (Carlos Pereira)
  • Conférence dansée autour de Matt Mattox (Aline Laignel)

Débat et pause

16h-18h Interlude : Lancement de la collection Esthétique(s) jazz aux éditions Passage(s) (10 ‘)

Projection : Extraits de Big Shoot et Jaz de Koffi Kwahulé dans la mise en scène d’Alexandre Zeff

Jazz band, animalité et machines de théâtre.

table d’écoute et de visionnage animée par Pierre Letessier avec Alexandre Zeff et les artistes

Carte blanche à Alexandre Zeff

  • autour de Big Shoot et Jaz de Koffi Kwahulé
  • avec le Myster Quartet et Ludmilla Dabo

Cocktail de Clôture

Comité scientifique

  • Sylvie Chalaye (Paris 3),
  • Pierre Letessier (Paris 3),
  • Gilles Mouëllic (Rennes 2),
  • Emmanuel Parent (Rennes 2),
  • Alexandre Pierrepont (Paris 7),
  • Yannick Séité (Paris 7),
  • Jean-François Pitet,
  • Christian Béthune.

Responsabilité scientifique : Sylvie Chalaye et Pierre Letessier

Comité de coordination et d’accueil : Chercheurs SeFeA

Coordination logistique : Raphaëlle Tchamitchian & Thomas Horeau

Secrétariat scientifique : Pénélope Dechaufour

Catégories

Lieux

  • Centre Wallonie-Bruxelles - 46 rue Quincampoix
    Paris, France (75004)

Dates

  • jeudi 24 novembre 2016
  • vendredi 25 novembre 2016

Mots-clés

  • arts du spectacle, asthétique, jazz, musique, musicologie, animal

Contacts

  • Thomas Horeau
    courriel : thomashoreau [at] epistrophy [dot] fr

Source de l'information

  • Thomas Horeau
    courriel : thomashoreau [at] epistrophy [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Rencontres esthétique(s) jazz : la scène et les images », Colloque, Calenda, Publié le mardi 22 novembre 2016, http://calenda.org/384954