AccueilComparer en Europe

Comparer en Europe

Comparisons in Europe

*  *  *

Publié le mercredi 23 novembre 2016 par João Fernandes

Résumé

Le propos de ce colloque est de réunir des chercheurs venus de toute l'Europe autour de la question des Comparative European Studies. La question de la « Comparaison en Europe » s’impose en une époque où le continent repense son identité complexe, et c'est pourquoi nous souhaiterions interroger comparativement les façons de comparer dans les différents pays d'Europe. Notre approche sera partiellement historique, mais nous nous intéresserons également aux objets d’étude privilégiés de la littérature comparée dans telle ou telle école, et dans tel ou tel pays - la capacité de la littérature comparée à rendre compte des activités artistiques contemporaines nous intéressant tout particulièrement.

Annonce

Université de Haute-Alsace, Institut de recherche en Langues et Littératures Européennes (ILLE – EA 4363)
Colloque international, Mulhouse, 22-23 juin 2017
Sous la direction de Frédérique Toudoire-Surlapierre et Nikol Dziub

Argumentaire 

L’Institut de recherche en Langues et Littératures Européennes de l’Université de Haute-Alsace lance le projet, certes ambitieux, de réunir à Mulhouse (dont la situation transfrontalière est particulièrement propice au développement d’un programme de ce genre) des comparatistes venus de tous les pays d’Europe (soit des 28 pays membres de l’UE, et de quelques pays « invités ») pour comparer les différents comparatismes européens, et pour les fédérer aussi.

Notre but est de nous interroger sur les Comparative European Studies et de réfléchir sur la ou les méthode(s) de cette discipline des croisements qu’est la littérature comparée. La question de la « Comparaison en Europe » s’impose aujourd’hui, en une époque où l’unitas multiplex du continent tente de se réinventer.

Compare-t-on semblablement ou différemment dans des cultures géographiquement voisines (en France et Allemagne, par exemple) ? Les pays appartenant à une même aire linguistique partagent-ils une même façon de comparer ? Y a-t-il des tropismes comparatistes qui transcendent la distance qui sépare, par exemple, des pays aussi éloignés que l’Irlande et l’Estonie ? Notre défi sera de mettre en lumière ce qui distingue les pays voisins tout en soulignant ce qui rapproche les cultures comparatistes a priori éloignées.

L’Europe est le berceau de la littérature comparée. Reste que la discipline, qui est relativement jeune, s’est manifestée à différents moments dans les différents pays. Du point de vue de l’histoire littéraire, qu’est-ce qui a poussé les chercheurs à s’intéresser aux autres cultures ? Loin de vouloir imposer à ce colloque une approche uniquement historique et chronologique, nous nous intéresserons également aux objets d’étude privilégiés de la discipline.

Notre but n’est pas de proposer un simple état des lieux du comparatisme européen, mais plus concrètement d’étudier et de comprendre les manifestations vivantes d’un comparatisme conçu à la fois comme une dynamique de la pensée, comme une pratique créatrice/créative et comme le support possible d’un modus vivendi européen. C’est pourquoi nous nous intéresserons particulièrement au comparatisme comme science et comme laboratoire des cultures contemporaines. En effet, il nous semble que le comparatisme est animé par une éthique du comparer ensemble, et qu’il vise à promouvoir d’une part la diversité et la fécondité culturelles de l’Europe, et d’autre part le dialogue entre les cultures du continent.

Axes (non exclusifs)

1)      La littérature comparée en 2017 dans chaque pays représenté (état des lieux, panorama, mise en perspective historique).

2)      Que compare-t-on, aussi bien à l’échelle des pays qu’à l’échelle du continent ? Quels thèmes sont « à la mode », comment sont représentées, dans les recherches comparatistes, les formes culturelles « mineures », mais aussi les expressions artistiques contemporaines ?

3)      La comparaison comme approche disciplinaire ou critique.

4)      Les champs de recherche (cartographie, réseaux, voyages, espaces et espèces d’expression).

Modalités pratiques d'envoi des propositions

Les propositions de communication (1/2 page), accompagnées d’une brève notice bio-bibliographique, sont à envoyer

avant le 30 décembre

à Nikol Dziub (nikol.dziub@uha.fr). Langues de travail : anglais, français, espagnol, italien, allemand. Les communications feront l’objet d’une publication (sous réserve d’acceptation par le comité scientifique). Les frais d’inscription s’élèvent à 40 euros (25 euros pour les doctorants). Les repas et l’hébergement seront offerts en retour aux participants.

Comité scientifique

  • Eric Dayre (Professeur, ENS de Lyon)
  • Nikol Dziub (Post-doctorante, Université de Haute-Alsace)
  • Florence Fix (Professeure, Université de Rouen)
  • Greta Komur-Thilloy (Professeure, Université de Haute-Alsace)
  • Thomas Hunkeler (Professeur, Université de Fribourg)
  • Dominique Massonnaud (Professeure, Université de Haute-Alsace)
  • Frédéric Montégu (PRAG, Université Lyon 2)
  • Chloé Ouaked-Conant (Maître de Conférences, Université de Limoges)
  • Peter Schnyder (Professeur émérite, Université de Haute-Alsace)
  • Frédérique Toudoire-Surlapierre (Professeure, Université de Haute-Alsace)

Lieux

  • Faculté des Lettres, Langues et Sciences Humaines - 10, rue des Frères Lumière
    Mulhouse, France

Dates

  • vendredi 30 décembre 2016

Mots-clés

  • littérature comparée, études culturelles, Europe

Contacts

  • Nikol Dziub
    courriel : nikol [dot] dziub [at] uha [dot] fr

Source de l'information

  • Nikol Dziub
    courriel : nikol [dot] dziub [at] uha [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Comparer en Europe », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 23 novembre 2016, http://calenda.org/385541