AccueilLe lien social au regard de la circulation des biens, des personnes et des capitaux

Le lien social au regard de la circulation des biens, des personnes et des capitaux

The social link in view of the circulation of Goods, People and Capital

Chaire Singleton 2017

Singleton Symposium 2017

*  *  *

Publié le lundi 28 novembre 2016 par Elsa Zotian

Résumé

La Chaire Singleton de l’Université de Louvain aura pour thème cette année 2017 « Le lien social au regard de la circulation des biens, des personnes et des capitaux ». Le don constitue l’un des enjeux théoriques les plus pérennes des sciences sociales et humaines. Chemin faisant, il a suscité de nombreux débats, notamment en anthropologie, qui l’ont fait sortir de son contenu sémantique premier (donner sans attendre en retour). Sa spécificité a été interrogée au regard de types de transactions multiples (échanges, transmission, collaboration, coopération, offrande, sacrifice, etc.), jetant parfois le trouble sur ses contours, et sa surface conceptuelle. Cette Chaire naît du projet de questionner à nouveaux frais l’articulation entre ce qui circule, les modalités de circulation et les relations unissant les acteurs. Prudent à l’égard de débats trop exclusivement théoriques, le colloque se focalisera sur des descriptions nourries de travaux de terrain et de données empiriquement fondées.

Annonce

Argumentaire

Le don constitue l’un des enjeux théoriques les plus pérennes des sciences sociales et humaines. Chemin faisant, il a suscité de nombreux débats, notamment en anthropologie, qui l’ont fait sortir de son contenu sémantique premier (donner sans attendre en retour). Sa spécificité a été interrogée au regard de types de transactions multiples (échanges, transmission, collaboration, coopération, offrande, sacrifice, etc.), jetant parfois le trouble sur ses contours, et sa surface conceptuelle. Parce qu’il se situe à l’interface des relations économiques et du tissu social, parce qu’il est porteur de normativité et d’intentionnalité, le don est un outil conceptuel qui s’invente et se réinvente sans cesse.

L’une de ses vertus a été de mettre en rapport la circulation de biens, de personnes et de capitaux avec les liens sociaux que ces transactions mobilisent ou mettent en place.
Cette Chaire nait du projet de questionner à nouveaux frais l’articulation entre ce qui circule, les modalités de circulation et les relations unissant les acteurs.
En raison de l’augmentation des intermédiaires impliqués dans les transferts, mais aussi de l’extension du domaine de la marchandisation (au corps ou aux réalités virtuelles, par exemple), et de la généralisation des tensions entre local et global, la mise en mouvement et en relation des êtres et des objets doit sans cesse s’adapter.

Par conséquent, il devient urgent de comprendre les transformations des liens sociaux, au regard de la « globalisation » et des modalités nouvelles de circulation.
Notre colloque s’attachera particulièrement à détailler ce qui peut contraindre ou motiver les transactions diverses (don, échange, (re)distribution, collaboration…). Il traitera des intentions non immédiatement réductibles aux qualités morales des individus (altruisme VS individualisme), de manière à laisser émerger les spécificités contextuelles de chaque cas
et les formes émergentes que peuvent estomper les questions de la gratuité, du désintéressement et de la générosité.

Sur la base d’observations de ce qui circule et ne circule pas/plus aujourd’hui (tant au niveau des êtres humains que des non humains, des objets, des idées, des savoir, etc.), il sera question d’analyser les impacts des transactions actuelles sur les groupes sociaux et le vivre ensemble.
Prudent à l’égard de débats trop exclusivement théoriques, le colloque se focalisera sur des descriptions nourries de travaux de terrain et de données empiriquement fondées.
Quatre axes thématiques seront privilégiés, et la mise en perspective entre des contextes sociaux, historiques et culturels variés sera encouragée.

Axe 1 : Institutions et perversion du lien social

Le premier axe s’intéresse aux transactions faisant intervenir des acteurs intermédiaires. Dans des contextes d’exacerbation des luttes de pouvoir et de renforcement des mouvements de globalisation, peut-on encore parler de dons visant à créer ou à maintenir un lien social? N’assiste-t-on pas au contraire au déploiement de dons pervers (entendus ici dans le sens premier de sa racine latine « pervetere » : retourner, renverser, inverser) visant à soumettre les receveurs, transformant ainsi l’essence des liens de sociétés ? Les objectifs promus et les stratégies imaginées par les organisations caritatives ou humanitaires internationales, par les organismes bancaires et financiers (Cash Transfer, Pay Pal…), ou encore par certains groupes politiques sont-ils créateurs de liens et plus précisément de quels types de liens ? Ces stratégies favorisent-elles l’émergence d’organisations sociales ? Ces transactions engendrent-elles de nouveaux enjeux, aux marges des donataires et récipiendaires ? A l’inverse, pourraient-elles être à la source de tensions, de défiance et de destructions du patrimoine organisationnel des sociétés, à travers la corruption, le clientélisme et les processus d’allégeance ? Dans certains contextes, la circularité du don ne cèderait-elle pas la place à des échanges linéaires (ou univoques), à l’immédiateté, creusant les inégalités, et légitimant des stratégies prédatrices ?

Axe 2 : Statuts sociaux, relations et transferts

Donner, échanger ou prendre supposent des rapports distincts entre protagonistes, ainsi qu’une distribution particulière de leurs rôles et statuts respectifs. Que les relations actualisées par un transfert de biens soient réciproques ou unilatérales, symétriques ou asymétriques, elles impliquent une conception de l’autre comme partenaire ou rival, comme subalterne ou alter égo, comme proche ou distant, comme familier ou étranger.
Cet axe privilégie les contributions qui envisagent les logiques sociales, politiques et cosmologiques régissant la circulation des biens entre les personnes et les groupes. A quelles stratégies répondent les transferts (ascension, soumission, alliance…) ? De quels enjeux relationnels répondent-ils ? Sur quels types de relations reposent leurs modalités (don, échange, distribution, redistribution, collaboration…) ? Sur quelles structures hiérarchiques s’adossent-ils ? Quels types de relation sous-tendent-ils ?
La visée de cet axe est d’abord de documenter différentes formes de transferts/relations, dans des contextes culturels variés. Ensuite, d’un point de vue plus théorique, il entend exemplifier ou interroger la portée analytique universelle des concepts de don et d’échange.
Il sera aussi question d’explorer les relations entretenues entre des protagonistes humains et/ou non humains, mais aussi les actes qui matérialisent ces relations, en mettant l’accent sur ce qui circule et/ou ne circule pas entre eux.

Axe 3 : Corps, dons, transactions

Cet axe entend se pencher spécifiquement sur le corps, ses fluides, son patrimoine biologique, ses organes, ses attributs… Les transactions multiples qui le concernent s’inscrivent dans des thématiques variées.
Dans le champ de la sexualité, le corps peut par exemple être dé-personnifié, et son mouvement renvoyer au commerce économico-sexuel. Il peut devenir monnaie d’échange : prostitué, vendu, décodé, négocié, prêté…
Dans le champ de l’esthétique et de la publicité, il est le support mobile d’imaginaires, véhiculant des représentations du pouvoir, de la beauté, de la réussite.
Dans le champ de la médecine, il s’inscrit au coeur d’enjeux vitaux : il renvoie notamment à la circulation d’organes, et au don de sang.
Au centre d’enjeux variés, cet axe entend mettre en lumière les nouvelles formes de mobilisation du corps, les modalités de ses représentations et de sa circulation.

Axe 4 : Transmission, héritage, famille et migrations

Ce dernier axe aborde l’accélération de la circulation des personnes et son influence sur la famille, la parenté et les formes de la transmission. Au sein de familles vivant l’éloignement de façon durable, comment les échanges de biens et d’informations s’organisent-ils ? Comment se matérialisent les liens unissant leurs membres ? Comment s’articulent les dons et les dettes ; comment s’organisent la mémoire et la transmission, en dépit des contraintes spatiales et temporelles ? Cet axe met au centre de l’analyse les notions de patrimoine et d’héritage, d’échanges institués sur plusieurs générations, ainsi que sur l’établissement et le maintien de relations à distance entre des individus et des familles.

Conditions de soumission

Les propositions doivent inclure : un titre, un résumé de maximum 250 mots, en français ou en anglais, les informations de contact ainsi que le rattachement institutionnel de l’auteur·e

pour le 15 janvier 2017 à minuit

à l'adresse suivante : chairesingleton2017@gmail.com

Dates du colloque : du 3 au 5 mai 2017, Louvain la Neuve

Contact et informations

chairesingleton2017@gmail.com

Centres de recherche associés à l’organisation

  • Laboratoire d’anthropologie prospective (LAAP, Université catholique de Louvain, Belgique),
  • Laboratoire de Recherches Historiques (LaRHis, Université catholique de Louvain, Belgique),
  • Laboratoire d’Anthropologie des Mondes Contemporains (LAMC, Université libre de Bruxelles, Belgique),
  • Unité de Recherches de Philosophie Politique (Université de Liège, Belgique).

Comité scientifique

  • Thomas Bierschenk, (Université de Mainz, Allemagne),
  • Clément Crucifix (Université catholique de Louvain, Belgique),
  • Laurie Daffe (Université catholique de Louvain, Belgique),
  • Jean-Frédéric de Hasque (Université catholique de Louvain, Belgique),
  • Édouard Delruelle (Université de Liège, Belgique),
  • Christine Grard (Université catholique de Louvain, Belgique),
  • Sten Hagberg (Université de Uppsala, Suède),
  • Frédéric Laugrand (Université Laval, Canada),
  • Pierre-Joseph Laurent (Université catholique de Louvain, Belgique),
  • Jacinthe Mazzocchetti (Université catholique de Louvain, Belgique),
  • Anaïs Misson (Université catholique de Louvain, Belgique),
  • Silvia Mostaccio (Université catholique de Louvain, Belgique),
  • Nosta Mukirania Kahambu (Université catholique du Graben, République Démocratique du Congo et Université catholique de Louvain, Belgique),
  • Pierre Petit (Université libre de Bruxelles, Belgique),
  • Caroline Sappia (Université catholique de Louvain, Belgique),
  • Olivier Servais (Université catholique de Louvain, Belgique),
  • Lionel Simon (Université catholique de Louvain, Belgique),
  • Aurore Vermylen (Université catholique de Louvain, Belgique),
  • Anne-Marie Vuillemenot (Université catholique de Louvain, Belgique),
  • Pierre-Yves Wauthier (Université catholique de Louvain, Belgique).

Nous nous réjouissons de déjà pouvoir compter sur la participation de

Alain Caillé, Université Paris X-Nanterre, France
Edouard Delruelle, Université de Liège, Belgique
Erwan Dianteill, Université Paris-Descartes, France
Jacques Godbout, INRS-Université du Québec, Canada
Anne Gotman, Université Paris-Descartes, France
James Greenberg, University of Arizona, États-Unis
Élodie Lecuppre-Desjardin, Université de Lille 3, France
Raphaël Liogier, Université d’Aix-en-Provence, France
Bill Maurer, University of Irvine, États-Unis
Basile Ndjio, Université de Douala, Cameroun
Nancy Scheper-Hughes, University of California, Etats-Unis

Repères bibliographiques

  • Abélès, Marc. 2002. Les nouveaux riches. Un ethnologue dans la Silicon Valley. Paris : Odile Jacob.
  • Caillé, Alain. 2005. Don, intérêt et désintéressement : Bourdieu, Mauss, Platon et quelques autres. Paris : La Découverte.
  • Caillé, Alain. 2007. Anthropologie du don. Paris : La Découverte.
  • Derrida, Jacques. 1991. Donner le temps. Paris : Galilée.
  • Dickenson, Donna. 2009. Body Shopping: Converting Body Parts to Profit
  • Godbout, Jacques. 2000. Le don, la dette et l’identité. Homo donator vs homo oeconomicus.
  • Paris : La Découverte/M.A.U.S.S..
  • Godbout, Jacques. 2007. Ce qui circule entre nous : donner, recevoir, rendre. Paris : Le Seuil.
  • Godelier, Maurice. 2008. L’énigme du don. Paris: Flammarion.
  • Gregory, Christopher. 1982. Gifts and Commodities. Londres: London Academic Press.
  • Guilhot, Nicolas. 2006. Financiers, philanthropes : sociologie de Wallstreet. Paris : Raisons d’agir.
  • Jorion, Paul. 2016. Le prix. Paris : Flammarion.
  • Lévi-Strauss, Claude. 2009. Les structures élémentaires de la parenté, Presses Universitaires de France (1949)
  • Lévi-Strauss, Claude. 2012. Introduction à l’oeuvre de Mauss. Paris : Presses Universitaires de France.
  • Liogier, Raphaël. 2016. Sans emploi. La condition de l’Homme postindustriel. Paris : Les Liens qui Libèrent.
  • Malinowski, Bronislaw. 1989. Les argonautes du Pacifique occidental. Paris : Gallimard.
  • Martiniello, Marco, Mazzocchetti Jacinthe et Rea Andrea (eds.). 2013. Les nouveaux enjeux migratoires en Belgique, REMI, Revue Européenne des Migrations Internationales, vol. 29 (2).
  • Maurer, Bill. 2012. « Payment: Forms and Functions of Value Transfer in Contemporary Society». Cambridge Anthropology, n°30, vol.2, pp. 15-35.
  • Mauss, Marcel. 2012 Essai sur le don. Forme et raison de l’échange dans les sociétés archaïques. Paris : Presses Universitaires de France.
  • Mazzocchetti, Jacinthe (eds.). 2014. Migrations subsahariennes et condition noire en Belgique. A la croisée des regards, Louvain-la-Neuve, Academia, coll. « Investigations d’Anthropologie Prospective », n°8.
  • Mazzocchetti, Jacinthe, Nyatanyi Biyiha, Marie-Pierre (eds.).2016. Plurielles. Femmes de la diaspora africaine, Paris, Karthala (Photographies de Véronique Vercheval)
  • N. Chen, Nancy. 2014. BioInsecurity and Vulnerability, SAR Press, Santa Fe.
  • Ndjio, Basile. 2012. Magie et enrichissement illicite : Feymania au Cameroun (Magic and illicit enrichment), Paris : Karthala/SEPHIS.
  • Ndjio, Basile.2013. “Sexualities and nationalist ideologies in postcolonial Africa” in Saskia Wieringa and Horacio, F. Sivori, eds. Sexualities and modernity in the global South. Zed books.
  • Nouss, Alexis. 2015. La condition de l'exilé : Penser les migrations contemporaines, Paris, Maison des Sciences de l'Homme, Coll. Interventions
  • Ostrower, Francie. 1997. Why the wealthy give: the culture of elite philanthropy. Princeton: Princeton University Press.
  • Polanyi, Karl. 1957. The Great Transformation: The Political and Economic Origins of our Times. Boston: Beacon Press.
  • Rainhorn, Jean-Daniel. 2015. "New cannibal markets" avec S. El Boudamoussi.
  • Rodier, Claire et Portevin Catherine. 2016. Migrants et réfugiés, Paris, La découverte.
  • Sahlins, Marshall. 1976. Âge de pierre, âge d’abondance : l’économie des sociétés primitives. Paris : Gallimard.
  • Schoff, Leonard Hastings. 2007. Bodies, Commodities, and Biotechnologies: Death, Mourning, and Scientific Desire in the Real of Human Organ Transfer, Columbia University Press (2007)
  • Strathern, Marilyn. 1988. The Gender of the Gift: Problems with Women and Problems with Society in Melanesia. Berkeley: University of California Press.
  • Tabet, Paola. 2004. La grande arnaque. Sexualité des femmes et échange économico-sexuel, Paris, L’Harmattan.
  • Testart, Alain. 2006. Critique du don : Etudes sur la circulation non marchande. Paris : Editions Syllepse.
  • Veyne, Paul. 1976. Le Pain et le Cirque : Sociologie historique d’un pluralisme politique. Paris : Seuil.
  • Vidal, Denis. 2014. « The three Graces, or the allegory of the gift. A contribution to the history of an idea in anthropology ».  Journal of Ethnographic Theory, 4 (2), pp. 339-368.
  • Viveiros de Castro, Eduardo. 2004. « Le don et le donné : trois nano-essais sur la parenté et la magie ». Ethnographiques.org, n°6.
  • Weiner, Annette. 1992. Inalienable possessions: the paradox of keeping-while-giving. Berkeley: University of California Press.
  • Wihtol de Wenden, Catherine. 2013. La question migratoire au 21e siècle, Paris, Presse de sciences po.

Lieux

  • Salle Lecl93 - Collège Jacques Leclecq, Place Montesquieu 1
    Louvain-la-Neuve, Belgique (1348)

Dates

  • dimanche 15 janvier 2017

Mots-clés

  • don, circulation des biens, lien social, capitaux

Contacts

  • Singleton Chaire
    courriel : chairesingleton2017 [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Caroline Sappia
    courriel : chairesingleton2017 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Le lien social au regard de la circulation des biens, des personnes et des capitaux », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 28 novembre 2016, http://calenda.org/385934