AccueilLa traduction de l’italien en français à l’âge moderne : modalités et conséquences d’une professionnalisation

La traduction de l’italien en français à l’âge moderne : modalités et conséquences d’une professionnalisation

Translating Italian into French in the modern age: modes and consequences of professionalisation

*  *  *

Publié le mardi 13 décembre 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Le point de départ de cette journée a été offert par l’opposition, nettement dessinée par Jean Balsamo dans l’introduction à son répertoire Les traductions de l’italien en français au XVIe siècle (2009), entre les traductions de « cour », effectuées dans les années 1530-1540, et les traductions réalisées à partir des années 1570 par des « professionnels des lettres (Belleforest, Larivey, Chappuys), attachés aux libraires et rémunérés à la tâche » (p. 35). C’est à ces traducteurs au « statut mercenaire » (ibid.) que sera consacrée cette journée d’étude.

Annonce

Présentation

Le point de départ de cette journée a été offert par l’opposition, nettement dessinée par Jean Balsamo dans l’introduction à son répertoire Les traductions de l’italien en français au XVIe siècle (2009), entre les traductions de « cour », effectuées dans les années 1530-1540, et les traductions réalisées à partir des années 1570 par des « professionnels des lettres (Belleforest, Larivey, Chappuys), attachés aux libraires et rémunérés à la tâche » (p. 35). C’est à ces traducteurs au « statut mercenaire » (ibid.) que sera consacrée cette journée d’étude.

En conclusion de cette Journée, une intervention se proposera de continuer la réflexion qu’a fait naître la table ronde qui s’est tenue le 4 mars dernier au CESR dans le cadre du colloque consacré à Chappuys: « Éditer ces traductions aujourd’hui? ».

Programme

  • 9h15 Accueil des participants
  • 9h30 Introduction : Jean Balsamo (Université de Reims Champagne-Ardenne) : La traduction de l’italien, entre loisir lettré, engagement religieux et activité éditoriale (1575-1595) Éditions, rééditions, retraductions
  • 10h00 Alessandro Bertolino (Università degli studi di Torino) : A propos de quelques traductions de Boccace: aspects matériels des éditions et réception des ouvrages
  • 10h30 discussion

10h45 pause

  • 11h00 Francesco Montorsi (Universität Zürich) : Jacques Vincent traducteur ou de l’instabilité de « l’homme d’exercice »
  • 11h30 Bruna Conconi (Alma Mater Studiorum – Università di Bologna): Arétin psalmiste entre Lyon et Paris : traductions, éditions, exemplaires
  • 12h00 discussion
  • 12h15 déjeuner

Professionnalisation et spécialisation : la traduction de textes scientifiques et techniques

  • 14h30 Monica Barsi (Università degli Studi di Milano): La terminologie des imprese de Paolo Giovio en français dans les traductions du XVIème siècle
  • 15h00 Luciano Formisano (Alma Mater Studiorum – Università di Bologna): Quelques remarques sur les traductions françaises des récits de voyage italiens au XVIème siècle
  • 15h30 discussion

15h45 pause

  • 16h00 Michel Pretalli (Université de Franche-Comté): Le lexique militaire dans les traductions françaises d’ouvrages italiens au XVIe siècle
  • 16h30 Elise Boillet (CESR, Université de Tours): Les Psaumes de l’italien au français: langage biblique et traduction à la fin du XVIème siècle
  • 17h00 discussion et conclusions

A télécharger :

Lieux

  • CESR - 59 rue Néricault Destouches
    Tours, France (37)

Dates

  • vendredi 20 janvier 2017

Mots-clés

  • traducteur, profession, professionnalisation, italien

Contacts

  • Giulia Ventrella-Proust
    courriel : giulia [dot] ventrella [at] univ-tours [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Giulia Ventrella-Proust
    courriel : giulia [dot] ventrella [at] univ-tours [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La traduction de l’italien en français à l’âge moderne : modalités et conséquences d’une professionnalisation », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 13 décembre 2016, http://calenda.org/387368