AccueilLa classe de français, espace et scène de parole(s)

La classe de français, espace et scène de parole(s)

Ve journée de réflexion didactique des Lettres de l'UPPA

*  *  *

Publié le mercredi 04 janvier 2017 par Elsa Zotian

Résumé

À l’heure où les nouveaux programmes du collège accordent une grande place à la maîtrise de l’oral et « ambitionnent de définir ce qu'est ou peut être un programme d'enseignement de l'oral (savoirs spécifiques et compétences langagières à construire par les élèves, etc.) en s'appuyant sur les apports de la recherche », il convient d’observer plus en détails les modalités de cet apprentissage dans la classe de français. En continuité avec l’enseignement de l’oral en maternelle, qui fonde l’élève et le locuteur en devenir, l’oral combine valeurs sociale, réflexive et affective, il est outil de communication, de compréhension et d’expression. Plus spécifiquement, la cinquième journée de réflexion didactique veut s’intéresser aux enjeux de la parole, et des paroles, dans l’espace de la classe de français.

Annonce

Le parcours Lettres du master MEEF organise chaque année une journée de réflexion didactique sur un enjeu de l'enseignement dans la classe de français. Pour son édition 2017, les présentations et les échanges porteront sur la parole en classe de français. 

Argumentaire

À l’heure où les nouveaux programmes du collège accordent une grande place à la maîtrise de l’oral et « ambitionnent de définir ce qu'est ou peut être un programme d'enseignement de l'oral (savoirs spécifiques et compétences langagières à construire par les élèves, etc.) en s'appuyant sur les apports de la recherche[1] », il convient d’observer plus en détails les modalités de cet apprentissage dans la classe de Français. En continuité avec l’enseignement de l’oral en maternelle, qui fonde l’élève et le locuteur en devenir, l’oral combine valeurs sociale, réflexive et affective, il est outil de communication, de compréhension et d’expression. Plus spécifiquement, la cinquième journée de réflexion didactique veut s’intéresser aux enjeux de la parole, et des paroles, dans l’espace de la classe de Français. Quelle place accorder à cet « acte individuel de volonté et d'intelligence[2] » ? Quelles stratégies collectives et théoriques l’enseignant peut-il proposer, pour ne pas endiguer l’élan d’expression sans toutefois mettre en péril l’homogénéité d’un espace d’écoute privilégié et consacré à l’acquisition des savoirs ? Comment faire de la classe de Français une scène sur laquelle peut résonner la voix de chacun (celles des élèves, de l’enseignant, des auteurs et des artistes) sans dissonance avec la voix de tous (celle des savoirs et du consensus didactique) ?

Ces questions pourront être explorées par le parcours de plusieurs pistes. Les communications pourront envisager les enjeux identitaires ou sociaux de la parole du point de vue des élèves : maîtrise des niveaux de langue, l’oralité comme entrée dans la littérature[3]. Elles pourront aussi rendre compte des rapports à la corporéité du point de vue de l’enseignant : maîtrise de la voix et de ses effets[4], stratégies pédagogiques, ritualisation de la parole. L’articulation entre oral et écrit pourra également être analysée, que ce soit dans la formation aux épreuves orales du DNB, de l’EAF ou des BTS ou dans le renouvellement du travail de l’écrit. On attendra aussi une réflexion critique sur les différents outils à disposition de l’enseignant, qu’ils soient linguistiques (comme la description diachronique et synchronique de phénomènes de l’oralité), littéraires (comme l’approche plurielle des genres littéraires) ou artistiques (tels les arts favorisant l’écoute et la parole comme la musique, les arts scéniques ou le cinéma). On envisagera également la question de l’évaluation de l’oral, que rendent particulièrement difficile la volatilité et la variation des normes selon les contextes. On ouvrira encore la réflexion au travail de l’éloquence, qui tisse un lien à travers les siècles entre l’enseignement des Lettres et la rhétorique antique. On questionnera la place faite à cette forme de mise en voix traditionnelle qu’est la récitation, si importante dans les premiers contacts du jeune enfant avec la littérature, mais progressivement minimisée dans les niveaux du secondaire. On explorera les liens entre les disciplines : si le travail de l’oral est transversal à toutes les matières, il demeure associé de manière privilégiée au cours de Français, et est souvent le départ des collaborations entre collègues. On pourra également s'intéresser à l'ensemble de ces enjeux dans le champ disciplinaire du Français Langue Étrangère.

[1] « Français cycle 3 – Le langage oral », URL : <http://eduscol.education.fr/cid101008/francais-cycle-langage-oral.html> (consulté en novembre 2016).

[2] Ferdinand de Saussure, Cours de linguistique générale [1906-1911], Payot, 1975.

[3] Voir par exemple Marie-Françoise CHANFRAULT-DUCHET, « Restaurer l’oralité en classe de Français », 2002, URL : <http://eduscol.education.fr/cid46397/restaurer-l-oralite-en-classe-de-francais.html>.

[4] Voir par exemple Lucile Cadet, Marion Tellier, Le Corps et la voix de l’enseignant, Éditions Maison des langues, 2014.

Conditions de soumission

Ces quelques directions sont autant d’indications, non exhaustives, vers lesquelles pourront tendre les propositions de communication.

Les intervenants sont invités à soumettre un résumé de leur communication d’environ 2500 caractères à l’adresse suivante : journee.reflexion.didactique.lettres@univ-pau.fr

avant le 5 mars 2017.

La journée de réflexion didactique aura lieu le mercredi 10 mai 2017 à l’UFR Lettres, Langues, Sciences Humaines et Sport (LLSHS) de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (UPPA).

Les communications seront publiées dans la revue électronique Les Cahiers de Didactique des Lettres.

Le repas du midi des intervenants sera pris en charge, mais pas les frais de transport ni d’hébergement.

Responsables scientifiques

Lieux

  • UFR des Lettres et Langues, Avenue du Doyen Poplawski
    Pau, France (64)

Dates

  • dimanche 05 mars 2017

Mots-clés

  • oral, français, enseignement

Contacts

  • Bérengère Moricheau-Airaud
    courriel : berengere [dot] moricheau-airaud [at] univ-pau [dot] fr
  • Vanessa Loubet-Poëtte
    courriel : vanessa [dot] loubet-poette [at] univ-pau [dot] fr

Source de l'information

  • Bérengère Moricheau-Airaud
    courriel : berengere [dot] moricheau-airaud [at] univ-pau [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La classe de français, espace et scène de parole(s) », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 04 janvier 2017, http://calenda.org/388234