AccueilSciences sociales, subversion et marginalité

Sciences sociales, subversion et marginalité

Social sciences, subversion and marginality

Journée d’étude en Hommage à Jean-Marc Ela

Study day - tribute to Jean-Marc Ela

*  *  *

Publié le mardi 03 janvier 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Le 26 décembre 2008, à la Culumbian Royal Hospital de Vancouver au Canada, Jean-Marc Ela quittait ce monde. Ainsi, s’éteignait à 72 ans, la voix de celui qui, très vite et durant de très longues décennies, s’imposa comme le sociologue le plus lucide et le plus fécond de sa génération.

Annonce

Présentation

Le 26 décembre 2008, à la Culumbian Royal Hospital de Vancouver au Canada, Jean-Marc ELA quittait ce monde. Ainsi, s’éteignait à 72 ans, la voix de celui qui, très vite et durant de très longues décennies, s’imposa comme le sociologue le plus lucide et le plus fécond de sa génération. Unanimement salué par ses amis et collègues à l’époque, comme :  un « infatigable veilleur » (Mbembe) ; un « baobab de la sociologie africaine » (Nga Ndongo) ; une « conscience aiguë des luttes auxquelles le continent africain est en permanence confronté » (Motaze Akam), il a laissé derrière lui une pensée sociologique extrêmement dynamique et dense intégrant tous les acteurs sociaux dans les champs aussi variés que la philosophie, l’anthropologie, l’économie, la politique, la culture, la démographie, l’environnement, la religion, la débrouille, l’histoire, et la science (Motaze Akam, 2011). 

Programme

8h00-9h00 : Arrivée et installation des participants

9h00-9h30 : Panel d'ouverture : Présidé par Honoré MIMCHE, Sociologue, Maitre de Conférences, IFORD/UYII-SOA)

  • Ma « rencontre » avec Jean-Marc ELA. Par Armand LEKA ESSOMBA, Directeur exécutif du CERESC (5 min.).
  • « Au sociologue et théologien des pauvres ». Déclamation de poème. Par Baudouin EDIMO NGOCK,  (5 min.).
  • Jean-Marc ELA, esquisse biographique d’une dissidence en douce, Par Gérard AMOUGOU, Pole Sud, Université de Liège, CERDAP-UYII (10 min.).
  • Histoire des sciences sociales selon Jean-Marc ELA. Mémoire de cours. Par Laurent MBASSI, Chercheur associé à l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (10 min.).

9h30-11h00 : Panel I

Présidé par Claude ABE, Sociologue, Professeur, Université Catholique d’Afrique Centrale.

  1. L’épistémologie et l’éthique de la transgression chez Jean-Marc ELA. Par Alain-Patrice Minkanda, Université de Yaoundé I.
  2. Exacerbation du cri de l’homme africain, stase des dynamiques sociales et lutte pour la survie. La place du religieux en contexte d’extrémisme.  Par AMADA TALIKOA, Université de Yaoundé I/ENS
  3. Pour une science des marginalisés et l’éveil des consciences au développement. Par Cédric KENGMO FOMETIO, CERESC, Université de Yaoundé I.
  4. Sciences sociales et développement au ras du sol chez Jean-Marc ELA. Par Salomon ETEME ESSAGA, Université de Yaoundé I.
  5. La question de l’anthropologie et l’inégalité sociale : le cas du discours de la dénonciation dans l’œuvre de Jean-Marc ELA. Par  EDONGO NTEDE, CERESC,  Université de Yaoundé I.
  6. L’accès aux  innovations socio techniques dans le milieu éducatif au  Cameroun : étude sur les comportements socio-culturels et économiques dans les établissements  secondaires  de Yaoundé. Par Hortense E. BALE, Centre National d’Éducation-MINRESI/ Université de Douala.
  7. Découvrir une « théorie » de l’Afro-renaissance avec Jean-Marc Ela : assumer un héritage épistémologique dans l’Afrique actuelle. Par José Donadoni MANGA KALNIGA, Centre National d’Éducation-MINRESI/ Université de Maroua et, Salifou NDAM, Centre National d’Éducation-MINRESI/ CERESC, Université de Yaoundé 1.

Échanges

11h00-11h30 : pause-café

11h30-13h00 : Panel II

Présidée par Mathias OWONA NGUINI, Socio-politiste, Maitre de Conférences, Fondation Paul ANGO ELA, UYII-SOA

Appels aux oubliés du développement, à travers l’œuvre de Jean-Marc ELA. Par Pierre MBOUOMBOUO, Centre National d’Éducation-MINRESI.

  1. Le paradigme du « monde d’en bas » dans l’heuristique des crimes de masse en Afrique postcoloniale. Par Amadou MFONDI GHOUENZEN, Université de Yaoundé I.
  2. Jean-Marc ELA : Une biographie littéraire sur la plume d’un grand penseur et porteur de l’émergence d’une sociologie africaine. Par Carole Joëlle BEYALA, CERESC, Université de Yaoundé I.
  3. La marginalisation  de la production historienne au Cameroun. Par Patrick TSOUNGUI ELLE, Université de Yaoundé I.
  4. La marginalité et la subversité de la discipline historique. Par Patrick Martin MVONDO EWODO, Université de Douala.
  5. Stratégies d’ascension sociale des courtiers et des acteurs locaux en milieu rural et la riposte paysanne à l’Extrême-Nord : le cas du Département du Mayo-Danay. Par Pierre MAKAÏNI BOUGOLLA, CERESC, Université de Yaoundé I.
  6. Discours sur le développement rural en Afrique noire : entre ruptures postcoloniales et libération des gens du « monde d’en bas » chez Jean-Marc ELA. Par Jean Roger ONAH, CERESC, Université de Yaoundé I.

Échanges

13h30-15h00 : Panel III

Présidée par Alawadi ZELAO, Maitre de Recherche-CNE/MINRESI, Vice-Doyen chargé de la recherche et de la coopération Université de Dschang

  1. De la marginalité à l’utopie chez Jean-Marc ELA.Par Serge Armand MBIENKEU, CERESC,Université de Yaoundé I
  2. Sciences sociales, « riposte à la crise » et « innovations sociales » : contribution à la désoccultation  et à la revalorisation des rôles des acteurs de développement, produits par les sciences sociales, en contexte camerounais. Par Perrier Elias NGUEULIEU, Université de Yaoundé 1.
  3. Science et pouvoir chez Jean-Marc Ela : de la crise des théories totalitaires à l’insurrection des savoirs assujettis. Par Achille NOAH EKENE, CERESC, Université de Yaoundé I.
  4. Sciences sociales et prises de décision politique au Cameroun. La paradoxale distanciation. Par Delmas TSAFACK, GRAPS, Université de Dschang.
  5. Les sciences sociales face à la doctrine du développement en Afrique. Par Donald NGOUO DJOUMESSI, CERESC, Université de Yaoundé I.
  6. Autour du fratricide postcolonial. Critique de la raison politicienne et vocation actuelle de la sociologie en sociétés africaines. Par Armand LEKA ESSOMBA, CERESC, Université de Yaoundé I.

Échanges

16h : séance de clôture

  • Mot de remerciement et perspectives
  • Fin de la journée.

Lieux

  • FALSH, salle NBP5 - Université de Yaoundé I
    Yaoundé, Cameroun

Dates

  • vendredi 23 décembre 2016

Mots-clés

  • Jean-Marc Ela, subversion, marginalité

Contacts

  • Armand Leka Essomba
    courriel : armandleka [at] yahoo [dot] fr
  • Jean Manga Marcellin
    courriel : marcellinlebongo [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Salifou Ndam
    courriel : salifndam [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Sciences sociales, subversion et marginalité », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 03 janvier 2017, http://calenda.org/389469