AccueilLes transitions politiques en Méditerranée (XIXe-XXe siècles)

Les transitions politiques en Méditerranée (XIXe-XXe siècles)

Political transitions in the Mediterranean (19th-20th centuries)

Acteurs et réseaux, moments d’exception et de ruptures, pratiques et représentations

Actors and networkds - moments of exception and rupture, practices and representations

*  *  *

Publié le jeudi 12 janvier 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Le thème portera de ce colloque portera sur « Les transitions politiques en Méditerranée » à l'époque contemporaine. Ce sujet sera abordé sous un angle résolument pluridisciplinaire. Le thème invite à des approches comparées, et à des études portant sur les deux rives de la Méditerranée, des littoraux européens au Maghreb et au Machrek.

Annonce

« Les 3e rendez-vous méditerranéens de Porticcio », 1er-2 juin 2017

Argumentaire 

Dans le prolongement de l’ANR ICEM qui a organisé deux années consécutives des rencontres scientifiques internationales à Porticcio (Corse du Sud), d’abord en mai 2015 sur « Être maire en Méditerranée », puis en mai 2016 sur « Les élites parlementaires méditerranéennes (XIXe-XXe siècles) », le CHPP et l’équipe CEPOC du laboratoire POLEN (Centre d’études politiques, Pouvoirs, Lettres, Normes) de l’université d’Orléans préparent pour juin 2017 la 3e session des « Rendez-vous de Porticcio ». Le thème portera cette année 2017 sur « Les transitions politiques en Méditerranée ».

Ce sujet sera abordé sous un angle résolument pluridisciplinaire : à côté des propositions de contributions des historiens spécialisés dans la période contemporaine, celles des juristes de droit public, constitutionnalistes, historiens du droit, de l’art ou de la littérature, politistes, géopoliticiens, géographes, sociologues, anthropologues, littéraires, civilisationnistes et linguistes seront les bienvenues.

Le thème invite à des approches comparées, et à des études portant sur les deux rives de la Méditerranée, des littoraux européens au Maghreb et au Machrek. Si le sujet entre en résonance avec une actualité souvent dramatique, l’ensemble du champ chronologique sera embrassé, de la Révolution française puis l’expédition de Bonaparte en Égypte à la tragédie syrienne du temps présent.

Ces journées continueront d’aborder l’existence de cultures politiques, parlementaires et constitutionnelles méditerranéennes à travers un regard comparatiste et selon les angles de la prosopographie des élites, des réseaux de décideurs, de l’articulation des pouvoirs économiques, partisans, civils et militaires ; de l’analyse des « moments » décisifs de rupture, d’exception, de sortie de crise et de conflits internes, de troubles et de guerres, de « transition démocratique » et d’entrée, brutale ou progressive, en dictature militaire ou en théocratie.

Diversité et stratégie des acteurs individuels ou collectifs, pratiques et discours, représentations littéraires ou artistiques des évolutions des pouvoirs intéresseront au premier chef les organisateurs.

Les propositions de communication devront s’inscrire dans au moins l’un de ces axes de travail :

  • Bilan historiographique des transitions politiques en Méditerranée depuis la Révolution française.
  • Approches nationales, régionales ou monographiques des transitions autoritaires, libérales ou démocratiques (XIXe-XXe siècles).
  • Approche prosopographique du personnel politique : spécificité méditerranéenne des acteurs des transitions ? Des réseaux mobilisés ?
  • Approche par genre et par génération : place et rôle des femmes, des jeunes, des héritages dynastiques ou idéologiques.
  • Approche sociale et culturelle : influence des origines sociales, religieuses et géographiques, de la formation et des cursus avant, pendant et après les transitions.
  • Interactions des transitions politiques avec les groupes de pression, les intérêts fonciers, agricoles, économiques et financiers, les syndicats d’employeurs et de salariés, la presse et les médias, les clientèles et les réseaux.
  • Étude des rites, comportements, violences et ruptures dans l’encadrement des régimes constitutionnels, l’équilibre des pouvoirs.
  • Analyse des discours, cris, charivaris, slogans, chansons, poèmes, rumeurs.
  • Étude des représentations des acteurs, des périodes et de la mémoire des transitions dans les organes de presse, la caricature, les arts, la littérature, le théâtre, le cinéma.

Les propositions comparatistes seront particulièrement appréciées.

Le colloque se tiendra à Porticcio (Corse du sud, baie d’Ajaccio) les 2 et 3 juin 2017.

Les frais de transport et d’hébergement seront à prendre en charge par les laboratoires des intervenants.

Les langues du colloque seront le français et l’anglais 

Calendrier de soumission

Les propositions de communication (résumé de 700 signes et bref CV scientifique) doivent être adressées

au plus tard le 15 mars 2017

à ces trois adresses :

alexandreborrell@hotmail.fr ; pierre.allorant@univ-orleans.fr ; jeang78@orange.fr

L’acceptation des propositions sera communiquée le 31 mars 2017.

Les textes destinés à la publication des actes (30 000 signes) devront être soumis aux organisateurs d’ici le 31 octobre 2017.

Comité scientifique

  • Jean Garrigues, professeur des universités en histoire contemporaine, université d’Orléans, directeur de l’équipe CEPOC-POLEN, président du CHPP.
  • Pierre Allorant, professeur des universités en histoire du droit, doyen de la faculté de droit, économie, gestion de l’université d’Orléans, secrétaire général du CHPP.

Lieux

  • Portocciolo, France

Dates

  • mercredi 15 mars 2017

Mots-clés

  • transition, acteur, réseau, représentation

Contacts

  • Alexandre Borrell
    courriel : alexandreborrell [at] hotmail [dot] fr

Source de l'information

  • Alexandre Borrell
    courriel : alexandreborrell [at] hotmail [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les transitions politiques en Méditerranée (XIXe-XXe siècles) », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 12 janvier 2017, http://calenda.org/389724