AccueilConvergences ou divergences entre les discours et pratiques RSE relatifs aux salariés et la gestion des ressources humaines – dans le contexte de compétitivité-profitabilité

Convergences ou divergences entre les discours et pratiques RSE relatifs aux salariés et la gestion des ressources humaines – dans le contexte de compétitivité-profitabilité

Convergences and divergences between the discourse and practices of Corporate Social Responsibility relating to employees and the management of human ressources – in the context of compétitivity-profitability

85e congrès de l'ACFAS – Colloque 418

*  *  *

Publié le jeudi 12 janvier 2017 par João Fernandes

Résumé

Ce colloque s’inscrit dans le prolongement de réflexions sur la responsabilité sociale de l’entreprise menées à la fois par le Réseau International sur les organisations et le développement durable (Riodd) et par la Chaire de responsabilité sociale et de développement durable de l’Uqam. Il s’agit de nous interroger sur les conséquences des évolutions récentes des Discours et pratiques RSE (DPRSE) et de la Gestion des ressources humaines (GRH), et sur les incidences de ces évolutions sur la gestion des salariés par l’entreprise.

Annonce

Argumentaire

Il s’agit de nous interroger sur les conséquences des orientations récentes des Discours et Pratiques RSE (DPRSE) et de la Gestion des Ressources Humaines (GRH) :

 1°) La RSE est de plus en plus soumise aux impératifs de compétitivité-rentabilité des capitaux (cf, position des organisations patronales en France au sein de la Plateforme Nationale de Promotion de la RSE auprès du Premier Ministre).

 Conséquences :

  •  La RSE traite des salariés sous contrainte compétitivité-profitabilité,
  •  Le salarié est une simple « partie-prenante »,la complexité du salariat est ignorée,
  •  Le rapport salariés/RSE est envisagé dans ses aspects formels. Deux moyens sont privilégiés pour emporter l’adhésion des salariés : l’information et la formation (salariés extérieurs à la RSE).

2°) Les impératifs de compétitivité-profitabilité orientent la GRH vers la dimension stratégique et la maîtrise des coûts salariaux :

Conséquences :

  •  distanciation avec les dimensions pratiques, notamment recherche du bien-être des salariés, du compromis entre besoins individuels - besoins de l’organisation, de mobilisation des salariés autour des objectifs de l’entreprise,
  •  soutien à la stratégie de réduction des coûts (notamment du travail, par sa flexibilisation et la transformation de l’organisation du travail).
  •  recherche d’efficacité économique conduisant à : 1/un élargissement de la fonction RH qui s’étend à toutes les parties prenantes (intégration des problématiques RSE et développement durable : formation, rémunération, communication interne) ; 2/ une segmentation de la GRH en domaines d’action nombreux parfois sous-traités.

Ces constats conduisent à poser quelques questions de recherche sur l’évolution des DPRSE et de la GRH et sur l’évolution de leurs rapports. Les discussions engagées lors de ce colloque ouvriront des perspectives de renouvellement de la recherche sur les rapports entre RSE et GRH.

Nous poserons la question des rapports entre la GRHet les Discours et Pratiques RSE (DPRSE) relatifs aux salariés,vdans un contexte de compétitivité-profitabilité résultant de la concurrence internationale. De nouvelles questions de recherche émergent :

1/Une GRH désormais plus orientée « stratégie », (donc davantage soucieuse de performances, d’engagements des salariés, de réductions des coûts salariaux, de flexibilisation du travail) n’évolue-t-elle pas au détriment de son caractère « protecteur »à l’égard des salariés ?

2/Les DPRSE réduisant les salariés à une simple « partie prenante » sans spécificités particulières, ne prenant en compte ni leurs particularités économiques, ni leurs particularités sociologiques, ni les particularités juridiques liées à leur statut, ni leur système de motivations, ne conduisent-ils pas à une banalisation des salariés et de leur rôle et à en faire une simple variable d’ajustement des coûts ?

3/ Les missions RSE ne vont-t-elles pas être progressivement intégrées aux missions RH sous l’effet des pratiques de mobilisation des salariés autour des objectifs de compétitivité-profitabilité d’une part, et, d’autre part, sous l’effet du changement de nature de la GRH (caractère stratégique plus affirmé conduisant la GRH à rechercher principalement la mobilisation des salariés et se déclinant en de multiples dimensions opérationnelles, dans un mouvement contradictoire d’élargissement-segmentation) ?

Ce colloque posera plusieurs questions de recherche, inspirant de nouveaux projets :

-Quel statut théorique pour le salariat, pour quelle RSE ?

-Indépendance possible de la RSE par rapport aux impératifs de compétitivité-profitabilité des entreprises ?

-L’orientation « stratégie » de la GRH est-elle perceptible dans les pratiques d’entreprises et dans la littérature ?

-L’intégration de la RSE dans la GRH se confirme-t-elle ?

Modalités pratiques

Compte tenu des délais qu’impose le calendrier de l’Acfas, nous vous rappelons les dates limites :

1/ envoi de l’intention de communication selon la forme ci-dessous mercredi : 15 février 2017

2/ examen par le Conseil Scientifique des intentions de communication samedi : 25 février 2017

3/ dans l’hypothèse d’une validation de votre proposition, envoi du texte de la communication présentée au colloque : vendredi 5 mai 2017

Formulaire de proposition des intentions de communication

(A remplir obligatoirement et complètement pour pouvoir intégrer le processus de sélection)

1°) Présentation du (ou des) communiquant(s) :

Nom :

Prénom :

Institution (Laboratoire et Université) :

Adresse professionnelle :

Téléphone :

Courriel :

2°) Titre précis de la communication :

3°) Résumé et six mots-clés :

4°) Plan détaillé de la communication (1 500 caractères maximum) :

5°) Synthèse de la communication (12 000 caractères maximum) :

La question de départ, idée-force ou thèse défendue, problématique mobilisée, l’état de l’art, méthodologie (si enquête).

6°) Bibliographie (10 à 15 références fondamentales pour la communication) présentée suivant les normes académiques :

à envoyer avant le mercredi 15 février 2017 par mail en format Word à :

  • pierre.bardelli@wanadoo.fr
  • ramboarisata.lovasoa@uqam.ca

Conseil scientifique

  •  Arroyo Pardo Paulina, Professeure, Ecole de sciences de la Gestion - département des sciences comptables (arroyo_pardo.paulina@uqam.ca)
  •  Capron Michel, Professeur Emérite (Sciences de Gestion), Université de Paris-Est (michel.capron@univ-paris8.fr)
  •  Chanteau Jean Pierre, Maître de Conférences HDR (Sciences Economiques), Université de Grenoble 2 (jean-pierre.chanteau@upmf-grenoble.fr)
  •  Déjean Frédérique, Professeure (Sciences de Gestion), Université Paris-Dauphine (fred.dejean@gmail.com)
  •  Gendron Corinne, Professeur (Sciences de Gestion), Titulaire de la Chaire de Responsabilité Sociale et de Développement Durable, Université du Quebec à Montréal (gendron.corinne@uqam.ca)
  •  Greselle Olpha, Maître de Conférences (Sciences de Gestion), Université de lorraine (olfazaibet@yahoo.fr).
  •  Jacquot Lionel Professeur (Sociologie), Directeur du laboratoire 2L2S, Université de Lorraine (lionel.jacquot@univ-lorraine.fr)
  •  Jimenez Amparo, Professeure, Département d'organisation et gestion des ressources humaines, École des sciences de la gestion, UQAM (Quebec, Canada). jimenez.amparo@uqam.ca)
  •  Langevin Marie, Professeure, Ecole Sciences de Gestion - département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale - UQAM (langevin.marie@uqam.ca)
  •  Lebas Christian, Professeur Emérite (Sciences Economiques), Université Lumière-Lyon2 (clebas@univ-catholyon.fr)
  •  Michaud Valérie, Professeure, Ecole de sciences de la Gestion - département d'organisation et ressources humaines, UQAM (michaud.valerie@uqam.ca)
  •  Moulin Yves, Professeur (Sciences de Gestion), Université de Lorraine (yves.moulin@univ-lorraine.fr)
  •  Perez Roland, Professeur Emérite (Sciences de Gestion), Université de Montpellier 1 (perez.roland@free.fr)
  •  Postel Nicolas, Maître de Conférences HDR (Sciences Economiques), Université Lille1 (nicolas.postel@univ-lille1.fr)
  •  Poussing Nicolas, Chargé de Recherche (HDR) au CEPS/INSTEAD (Sciences Economiques), Luxembourg (nicolas.poussing@ceps.lu)
  •  Ramboarisata Lovasoa, Professeure, ESG (Sciences de Gestion), Département d'organisation et gestion des ressources humaines, École des sciences de la gestion, UQAM (Quebec, Canada) (ramboarisata.lovasoa@uqam.ca)
  •  Salmon Anne, Professeure (Sociologie), Université de Lorraine (anne-salmon@aliceadsl.fr)
  •  Simard Gilles, Professeur, Département d'organisation et gestion des ressources humaines, École des sciences de la gestion, UQAM (Quebec, Canada) (simard.gilles@uqam.fr)
  •  Sobczak André, Directeur académique Audencia Nantes (HDR) (Sciences de Gestion), (asobczak@audencia.com)

Catégories

Lieux

  • Université Mc Gill, - 845 rue Sherbrooke, Ouest Montréal
    Montréal, Canada (H3AoG4)

Dates

  • mercredi 15 février 2017

Fichiers attachés

Mots-clés

  • responsabilité sociale des entreprises, gestion des ressources humaines, salariat, compétitivité, profitabilité

Contacts

  • Pierre Bardelli
    courriel : pierre [dot] bardelli [at] wanadoo [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Pierre Bardelli
    courriel : pierre [dot] bardelli [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Convergences ou divergences entre les discours et pratiques RSE relatifs aux salariés et la gestion des ressources humaines – dans le contexte de compétitivité-profitabilité », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 12 janvier 2017, http://calenda.org/389826