AccueilParis et ses peuples

Paris et ses peuples

Paris and its peoples

Sociabilités et cosmopolitismes urbains au siècle des Lumières

Urban sociability and cosmopolitanism in the Enlightenment

*  *  *

Publié le jeudi 26 janvier 2017 par João Fernandes

Résumé

Ce colloque international voudrait explorer Paris au XVIIIe siècle en interrogeant les populations qui l’ont faite, dans ses murs et au-delà, au croisement des espaces, des institutions et des savoirs qu’elles ont traversés. Au fondement de cette réflexion – le titre de l’événement ne s’en cache pas – se trouve Le peuple de Paris (1981) de Daniel Roche, qui fut l’une des contributions les plus importantes sur l’histoire sociale et culturelle de la capitale au siècle des Lumières. La pluralité des cultures et des identités sociales des peuples de Paris conférait à la ville, et au livre qui la parcourait d’une toute nouvelle manière, un caractère spécifique et distinctif appelant, entre autres choses, à une nouvelle interprétation des origines de la Révolution.

Annonce

Colloque organisé par Pascal Bastien et Simon Macdonald (résidents de l'IEA de Paris), en collaboration avec le Groupe de recherche en histoire des sociabilités (GRHS - Université du Québec à Montréal), avec le soutien de l'Institut d'histoire moderne et contemporaine (UMR 8066) et du Comité d'histoire de la Ville de Paris.

Présentation

Ce colloque international voudrait explorer Paris au XVIIIe siècle en interrogeant les populations qui l’ont faite, dans ses murs et au-delà, au croisement des espaces, des institutions et des savoirs qu’elles ont traversés.

Au fondement de cette réflexion – le titre de l’événement ne s’en cache pas – se trouve Le peuple de Paris (1981) de Daniel Roche, qui fut l’une des contributions les plus importantes sur l’histoire sociale et culturelle de la capitale au siècle des Lumières. La pluralité des cultures et des identités sociales des peuples de Paris conférait à la ville, et au livre qui la parcourait d’une toute nouvelle manière, un caractère spécifique et distinctif appelant, entre autres choses, à une nouvelle interprétation des origines de la Révolution. Daniel Roche investissait les populations laborieuses de la capitale et retraçait leurs expériences dans la ville, révélant des individus multiples, imaginatifs, capables d’écrire leur propre histoire et d’agir sur leur environnement. Ces Parisiennes et ces Parisiens n’étaient pas victimes de leur sort et, au contraire, conscients des libertés autant que des fragilités de leur existence, ils traversaient un espace dynamique qui les encadraient mais dont ils pouvaient aussi s’affranchir. Les relations complexes entre la culture et le social et une attention plus marquée sur les échanges et les influences réciproques entre les discours, les pratiques et les représentations, déployèrent de nombreux chantiers de recherche dont l’historiographie est encore tributaire aujourd’hui. Dans le cadre de ces deux journées de travail, il s’agira de revisiter les grands thèmes abordés dans Le Peuple de Paris et de présenter de nouvelles perspectives de recherche pour une histoire des Parisiennes et des Parisiens, de leurs sociabilités, des institutions qui les organisaient et des identités qui s’y sont construites.

Au-delà des classes laborieuses salariées qui firent l’objet principal du livre, les populations pourront être ici déployées dans leurs espaces, leur solidarité, leur débordement et leur diversité : domestiques, artisans et boutiquiers ; mais aussi marchands et étrangers, notables et gens de justice, hommes et femmes, vieillards et enfants, espions, curés, journalistes et libellistes qui participèrent à l’émergence d’une identité citadine d’abord, citoyenne ensuite. 

Programme

Jeudi 18 mai

9h30 - Mots de bienvenue, Pascal Bastien (UQAM – IEA)

9h50 - Le peuple du livre, Sabine Juratic (IHMC)

  • 10h30 - ‘Un livre qu’on lit et qui change chaque matin’ : affiches de vente et information commerciale à Paris au XVIIIe siècle, Laurent Cuvelier (Science Po)

11h10 - Pause

  • 11h30 - Les centres commerciaux du Paris moderne, Nicolas Lyon-Caen (IHMC)
  • 12h10 - Madame Legros (1749-1821) et sa famille : entre bourgeoisie et milieu populaire, Laurence Croq (Paris 10)

13h00 - Pause déjeuner

  • 14h00 - Présentation du « Groupe d’études sur Paris au XVIIIe siècle » de l’IHMC, Sabine Juratic, Vincent Denis, Nicolas Lyon-Caen, Charlotte Guichard et Rahul Markovits
  • 14h40 - De la foire aux bêtes à la ménagerie républicaine : Paris, laboratoire de la ‘monstration’ animale, Pierre Serna (Paris 1)
  • 15h20 - Comment peut-on être Tahitien ? Un Polynésien à Paris, Antoine Lilti (EHESS)

16h00 - Pause

  • 16h20 - Autorité paternelle et cultures punitives à Paris au siècle des Lumières, Julie Doyon (Paris 13)
  • 17h00 - Paris côté jardins : nature urbaine et sociabilités au XVIIIe siècle, Jan Synowiecki (EHESS)
  • 17h40 - Un îlot de quiétude dans la Cité : habitat et habitants du cloître Notre-Dame au XVIIIe siècle, Youri Carbonnier (Artois) 

Vendredi 19 mai

  • 9h10 - Aimer et détester la police ? Le peuple et les polices au siècle des Lumières, Vincent Milliot (UCBN)
  • 9h50 - Les femmes aux seins mercenaires : les nourrices et leur police dans le Paris du XVIIIe siècle, Clyde Marlo Plumauzille (IHMC)
  • 10h30 - Quand le peuple élit sa police : réflexions sur les policiers de Paris pendant la Révolution, Vincent Denis (Paris 1)

11h10 - Pause

  • 11h30 - Des Parisiens aux Parisii : le Peuple de Paris au miroir des savoirs antiquaires, Stéphane Van Damme (European University Institute)
  • 12h10 - Le tireur de carte de la rue d’Anjou : célébrité, charlatanisme et sociabilité urbaine dans le Nouveau Paris de Mercier, Geneviève Lafrance (UQAM)

13h00 - Pause déjeuner

  • 14h00 - Rumeurs populaires dans l’espace urbain. Enjeux et dynamiques socio-culturelles, de l’affaire Desrues (1777) au pillage de la manufacture Réveillon (1789), Hans-Jürgen Lüsebrink (Universität des Saarlandes)
  • 14h40 - Le monde parisien des Conventionnels en l’an II, Colin Jones (Queen Mary University of London)

15h20 - Pause

  • 15h40 - Paris au travail. La production de guerre dans la capitale sous la Révolution, Haïm Burstin (Milan)
  • 16h20 - Consommations et Révolution : Paris sous la Terreur, entre pénurie et luxuriance, Natacha Coquery (Lyon 2)

17h00 - Conclusion, Daniel Roche

Lieux

  • Institut d'études avancées de Paris, Hôtel de Lauzun - 17 quai d'Anjou
    Paris, France (75004)

Dates

  • jeudi 18 mai 2017
  • vendredi 19 mai 2017

Mots-clés

  • Paris, peuples, cosmopolitisme, Lumières, population, espace, institution, savoir, sociologie

Contacts

  • IEA Information
    courriel : information [at] paris-iea [dot] fr

Source de l'information

  • Élodie Saubatte
    courriel : elodie [dot] saubatte [at] paris-iea [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Paris et ses peuples », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 26 janvier 2017, http://calenda.org/391520