AccueilPoétiques du texte francophone : nouvelles approches

Poétiques du texte francophone : nouvelles approches

The poetics of the francophone text - new approaches

*  *  *

Publié le jeudi 26 janvier 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Depuis une quinzaine d’années, les débats relatifs à la francophonie littéraire se polarisent sur la question des « poétiques francophones » (Dominique Combe, 1995). La diversité linguistique, historique et sociologique de la francophonie – cet « ensemble flou à l’intérieur de la République mondiale des Lettres » (Lise Gauvin 2007 : 5) – est l’aiguillon qui a favorisé la recherche de cadres théoriques et de méthodes d’analyse.

Annonce

Journées d’études organisées par le Centre International d’Études Francophones (CIEF) de l’Université Paris-Sorbonne les 20 et 21 octobre 2017.

Toutes les communications se dérouleront à la Fondation Lucien Paye (45, boulevard Jourdan, 75014 Paris).

Argumentaire

Depuis une quinzaine d’années, les débats relatifs à la francophonie littéraire se polarisent sur la question des « poétiques francophones » (Dominique Combe 1995). La diversité linguistique, historique et sociologique de la francophonie – cet « ensemble flou à l’intérieur de la République mondiale des Lettres » (Lise Gauvin 2007 : 5) – est l’aiguillon qui a favorisé la recherche de cadres théoriques et de méthodes d’analyse. Dans nombre d’études, la construction d’approches globales se fonde sur la prise en compte du contexte de production des œuvres, l’observation des choix d’écriture opérés par les écrivains, l’examen de leurs trajectoires au sein du « système littéraire francophone » (Pierre Halen 2001, 2003) et la comparaison de ce corpus avec d’autres grands ensembles littéraires. Le prisme des dominations socio‑symboliques, les problématiques linguistiques, la démarche institutionnelle, l’analyse du discours et les modélisations inspirées de la théorie bourdieusienne du champ littéraire figurent ainsi parmi les voies les plus frayées.

Aussi virulent soit-il, le manifeste de Michel Le Bris et Jean Rouaud publié en 2007, Pour une littérature-monde, a également contribué à la réflexion sur les poétiques francophones. Les ambiguïtés d’un texte se défendant de sacrifier à un quelconque « impérialisme linguistique » (Michel le Bris, Jean Rouaud 2007 : 47), mais dont le point d’ancrage demeure la langue française, ont été amplement relevées. L’appel à une littérature transnationale a cependant eu le mérite d’attirer l’attention sur la place de l’écrivain francophone à l’ère de la mondialisation et de la vogue de la world literature. Cette démarche a d’ailleurs été contemporaine de nouveaux travaux d’histoire littéraire qui ont mis en cause le paradigme national – le fameux « pacte » entre langue et nation – pour préférer une dynamique de la globalité ou de l’interrelation.

Le panorama scientifique a été aussi redessiné par l’émergence des cultural studies, dont au premier chef les théories postcoloniales. Ces dernières ont permis à une logique interdisciplinaire déjà solidement implantée dans les études francophones de conquérir de nouveaux territoires.

Qu’ils s’intéressent à la littérarité des textes ou relèvent d’une approche idéologique de l’objet littéraire, ces différents courants témoignent d’un intense travail théorique et herméneutique. À l’aune d’inflexions qui demandent au chercheur d’être attentif aux « enjeux scientifiques » et aux « mots de son exercice » (Romuald Fonkoua 2006 : 4), nous nous proposons de réunir les étudiants, doctorants et post-doctorants désireux de mettre en lumière les outils méthodologiques forgés pour appréhender la variété des écritures francophones. Le souhait du comité scientifique est de croiser les regards et les disciplines – la littérature, la psychanalyse, l’histoire, la géographie, les sciences politiques, la sociologie, l’anthropologie, les sciences de l’éducation et la philosophie – afin de rendre compte des « tensions créatrices » (Lise Gauvin 1997 : 6) caractéristiques du corpus francophone. Les orientations proposées sont les suivantes :

Pistes de réflexion

  • Dans quelle mesure les approches critiques les plus souvent plébiscitées (l’analyse du discours, la perspective sociocritique, socio-discursive, psychocritique et linguistique) ont-elles été renouvelées ? Quels sont les nouveaux courants critiques ?
  • Quels traitements des nouvelles écritures francophones caractérisées par une hybridité et une intermédialité accrues ? Comment appréhender les genres littéraires à la lumière de ces évolutions ? Comment se construisent les nouveaux instruments conceptuels ? Quelles réflexions sur les concepts les plus utilisés dans les études littéraires francophones ? 
  • Quelles sont les nouvelles démarches comparatistes ? Quelles sont les méthodologies des études menées sur des corpus larges ? Comment saisir l’unité du fait francophone au-delà de la répartition traditionnelle « francophonies du Nord » / « francophonies du Sud » ? Quelles sont les nouvelles modélisations théoriques et historiographiques de la francophonie littéraire ? Comment penser les liens unissant littératures francophones et littérature française ?
  • Quels usages théoriques, critiques et historiographiques des discours articulant le littéraire et le politique ? Quels sont les apports de l’interdisciplinarité et des cultural studies (théories postcoloniales, subaltern studies, études de « genre », de « race », écocritique) ?

Ces axes ne sont pas exhaustifs : toutes les propositions traitant le sujet de ces deux journées d’études seront bienvenues.     

Modalités

  • Envoi des propositions : au plus tard le 17 avril 2017.

Les propositions (titre et résumé : 300 mots) et une brève présentation de l’auteur (nom, prénom, courriel, affiliation(s), recherches) doivent être envoyées à l’adresse suivante : poetiques.francophones@gmail.com.

  • Réponse du comité scientifique : 29 mai 2017.
  • Date des journées d’études : 20 et 21 octobre 2017.

Langue des interventions : français.

Veuillez noter que les frais de déplacement et d’hébergement sont à la charge des participants.

Comité scientifique

  • Ninon DUBREUCQ
  • Céline GAHUNGU
  • Philippe N’GUESSAN
  • Orane TOUZET
  • Chloé VANDENDORPE
  • Stéphanie VÉLIN

Avec le soutien de Romuald FONKOUA et Florian ALIX (CIEF, Université Paris‑Sorbonne).

Bibliographie indicative

Anokhina Olga, Davaille Florence, Sanson Hervé, « Mythes et réalités de l’écriture. Les écrivains plurilingues et francophones savent-ils écrire ? », Continents Manuscrits, mis en ligne le 22 avril 2014, http://coma.revues.org/296.

beniamino michel, La Francophonie littéraire. Essai pour une théorie, Paris, L’Harmattan, coll. « Espaces francophones », 1999.    

BLANC Nathalie, CHARTIER Denis, PUGHE Thomas, « Littérature & écologie : vers une écopoétique », Écologie et politique, n°36, 2008/2, p. 15-28.

BONN Charles, GARNIER Xavier (dir.), Littérature francophone. Le roman, Paris, Hatier :  AUPELF-UREF, coll. « Universités francophones », 1997.

— Littérature francophone. Récits courts, poésie, théâtre, Paris, Hatier : AUF, coll. « Universités francophones », 1999.

Bourdieu Pierre, Les Règles de l’art. Genèse et structure du champ littéraire, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Libre examen », 1992.

CASANOVA Pascale, La République mondiale des lettres, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Point/Essais », 2008.

COMBE Dominique, Poétiques francophones, Paris, Hachette, coll. « Contours littéraires », 1995.

Dambre Marc, Gosselin-Noat Monique (dir.), L’Éclatement des genres au XXe siècle, Paris, Presses de la Sorbonne nouvelle, 2001.

D’HULST Lieven, MOURA Jean-Marc (éd.), Les Études littéraires francophones : état des lieux, Villeneuve d’Ascq, Éditions du Conseil scientifique de l’Université Charles‑de‑Gaulle-Lille 3, 2003.

DIRKX Paul, Sociologie de la littérature, Paris, Armand Colin, coll. « Cursus », 2000.

DORLIN Elsa, Sexe, genre et sexualités : introduction à la théorie féministe, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Philosophies », 2008.   

Dubois Jacques, L’Institution de la littérature, Bruxelles, Labor, 2005 [1978]. 

Fonkoua Romuald, « Comment appréhender “la sagesse des barbares” ? », in « La critique littéraire », Notre Librairie, n°160, décembre 2005-janvier 2006, p. 4-5. 

— « Pour une histoire littéraire de la francophonie », in « Défense et illustration des langues françaises », Magazine littéraire, dossier coordonné par Valérie Marin la Meslée, n°451, mars 2006, p. 30-31.  

Fonkoua Romuald, HALEN Pierre (dir.), avec la collaboration de Katharina STÄDTLER, Les Champs littéraires africains, Paris, Karthala, coll. « Lettres du Sud », 2001.

GARNIER Xavier, « Les littératures francophones sont-elles mineures, déterritorialisées ou rhizomatiques ? », Frontières de la francophonie, francophonie sans frontières, Paris, L’Harmattan, coll. « Itinéraires et contacts de cultures », 2002, vol. 30, p. 97-102.

Gauvin Lise, L’Écrivain francophone à la croisée des langues, Paris, Karthala, 1997.

— Écrire, pour qui ? L’écrivain francophone et ses publics, Paris, Karthala, coll. « Lettres du Sud », 2007.

GLISSANT Édouard, Introduction à une poétique du divers, Paris, Gallimard, 1996.

GONTARD Marc, GRAY Denise, Regards sur la francophonie, Rennes, Plurial, 1997.

HALEN Pierre, « Constructions identitaires et stratégies d’émergence : notes pour une analyse institutionnelle du système littéraire francophone », Études françaises, vol. 37, n°2, 2001, p. 13-31. 

HÉBERT Louis, GUILLEMETTE Lucie (dir.), Intertextualité, interdiscursivité et intermédialité, Québec, Presses de l’Université Laval, coll. « Vie des signes. Série Actes », 2009. 

LAROUSSI Farid, MILLER Christopher, « French and Francophone : The Challenge of Expanding Horizons », Yale French Studies, n°103, 2003, p. 1-6.

Le Bris Michel, Rouaud Jean (dir.), Pour une littérature-monde, Paris, Gallimard, 2007.

Mangeon Anthony (dir.), Postures postcoloniales : domaines africains et antillais, Paris, Karthala, coll. « Lettres du Sud », 2012.

— « Pour une histoire littéraire intégrée (des centres aux marges, du national au transnational : littératures françaises, littératures francophones, littératures féminines) », in Abdoulaye Imourou (dir.), La littérature africaine francophone, mesures d’une présence au monde, Dijon, Éditions Universitaires de Dijon, coll. « Écritures », 2014, p. 87-104.

MOURA Jean-Marc, Littératures francophones et théorie postcoloniale, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Écritures francophones », 1999.

MOURALIS Bernard, Littérature et développement : essai sur le statut, la fonction et la représentation de la littérature négro-africaine d’expression française, Paris, Silex, 1984.

POLET Jean-Claude, « Périodisation et grands ensembles littéraires. Limites nationales et cohérences transversales », Revue d’histoire littéraire de la France, vol. 102, n°5, 2002, p. 733-746.

Veldwachter Nadège, « Littérature française et littératures francophones : une union inconvenante ? », Fabula-LhT, n° 8, « Le partage des disciplines », mai 2011, http://www.fabula.org/lht/8/veldwachter.html.

Catégories

Lieux

  • Fondation Lucien Paye - 45 boulevard Jourdan
    Paris, France (75014)

Dates

  • lundi 17 avril 2017

Mots-clés

  • poétique, francophone

Contacts

  • Céline Gahungu
    courriel : cgahungu [at] hotmail [dot] fr

Source de l'information

  • Céline Gahungu
    courriel : cgahungu [at] hotmail [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Poétiques du texte francophone : nouvelles approches », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 26 janvier 2017, http://calenda.org/391525