AccueilCorps et prothèses : vécus, usages, contextes

Corps et prothèses : vécus, usages, contextes

Bodies and prostheses - lived experience, practices and contexts

*  *  *

Publié le jeudi 26 janvier 2017 par João Fernandes

Résumé

La démarche de ce séminaire est de réinterroger la complexité du rapport organique / technologique au travers l'étude et l'analyse des expériences singulières liées à l'utilisation de différentes techniques d'assistance au corps telles que les prothèses, fauteuils, assistances robotiques et informatiques. L'enjeu principal de ce séminaire est d'ouvrir des fenêtres de discussions sur les diverses expériences avec ces différentes technologies à partir de la notion de terrain, de vécus subjectifs et dans une approche transdisciplinaire aux croisements de la sociologie, l'anthropologie, la philosophie, l'éthique, l'ingénierie robotique, la médecine et les sciences de la santé.

Annonce

Présentation

La démarche de ce séminaire est de réinterroger la complexité du rapport organique/technologique au travers l'étude et l'analyse des expériences singulières liées à l'utilisation de différentes techniques  d'assistance au corps telles que les prothèses, fauteuils, assistances robotiques  et informatiques.L'enjeu principal de ce séminaire est d'ouvrir des fenêtres de discussions sur les diverses expériences avec ces différentes technologies à partir de la notion de terrain, de vécus subjectifs et dans une approche transdisciplinaire aux croisements de la sociologie, l'anthropologie, la philosophie, l'éthique, l'ingénierie robotique, la médecine et les sciences de la santé.Le programme détaillé des conférences et intervenants de l'ensemble des journées est disponible sur le site internet du séminaire à l'adresse : http://corps-protheses.isir.upmc.fr/Affiche de présentation générale et affiche du premier séminaire à Strasbourg en pièce jointe.

Organisation

Séminaires transdisciplinaires organisés par :

  • Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique (UMR 7222 - Université Pierre et Marie Curie - Paris / CNRS)
  • Laboratoire Dynamiques Européennes (UMR 7367 - Université de Strasbourg / CNRS)
  • Laboratoire d'Anthropologie Des Enjeux Contemporains (Université Lumière Lyon 2 - ENS de Lyon)
  • Laboratoire Sciences, Société, Historicité, Éducation et Pratiques (EA 4148 - Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Centre d'Etudes des Techniques, des Connaissances et des Pratiques (EA 2483 - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Informations complémentaires

Ces journées sont ouvertes à tous les étudiants et chercheurs universitaires, ingénieurs, praticiens, usagers, personnes militantes et/ou d'associations portant un intérêt à ces questionnements vis-à-vis des expériences singulières corps/technologie.

Entrée libre et gratuite.

Pour tout renseignement complémentaire, merci d'envoyer un mail à l'adresse : contact@corps-protheses.org

Programme

Premier semestre 2017

Vendredi 10 février 2017 à Strasbourg

Séminaire n°1 : « Vulnérabilité et capabilité »

Résumé

L'objectif de cette première séance est d'introduire, analyser et questionner les notions complémentaires de vulnérabilité et de capabilité dans le cadre des situations de handicap physique, et tout particulièrement lorsque celles-ci font intervenir l'usage de technologies d'assistance au corps (prothèses, implants, orthèses, fauteuils roulants, appareil respiratoire, dialyse, etc). En effet, ces deux concepts nous semblent particulièrement pertinents pour nous aider à interroger cette relation dialogique (alternant sans cesse entre performance et dépendance), qu'offrent et impliquent les dispositifs d'assistance au corps dans les situations de handicap.

Si la vulnérabilité est souvent perçue comme une notion négative, parce qu'elle réfère à une certaine précarité et fragilité (Maillard, 2011), elle peut toutefois être appréhendée de façon positive et constructive (Gardou, 2014), être embrassée pleinement lors de processus de réappropriation du corps accidenté, ou dépassée par le biais de dispositifs d'aide (tels que les prothèses, qui en sont un exemple parlant), mais aussi d'une certaine (re)prise de pouvoir à travers l'affirmation de soi et l'action (« je peux »). C'est ainsi que la notion de capabilité a progressivement pénétré le champ du handicap, et s'est affirmée de plus en plus fortement comme un paradigme de compréhension des caractéristiques, possibilités et contours de l'identité des personnes en situation de handicap, des perceptions qui les entourent ou les visent, ainsi que des modalités d'action et d'intégration qui construisent leur parcours de vie. Ces deux notions nous semblent donc particulièrement riches et pertinentes pour mener une réflexion sur les personnes en situation de handicap, les corps différents (Fougeyrollas, 2016) et les environnements et dispositifs d'assistance qui le prolongent et le redéfinissent.

Les conférences plénières de la matinée nous aideront à saisir ces notions parfois mal comprises de vulnérabilité et surtout de capabilité, telles qu'elles peuvent s'exprimer dans le champ du handicap. Les interventions de la table-ronde de l'après-midi, proposeront quant à elles un regard issu du terrain, présentant des cas de figure questionnants (réanimation médicale, implants cérébraux profonds, etc), ou témoignant de situations et d'expériences évocatrices (processus d'appropriation de la situation de handicap, éléments situationnels de résilience, etc).

Planning

9h00 : Accueil - café - mot d'accueil

9h30 : Séance plénière: «Les notions de vulnérabilité et capabilité dans le cadre du handicap : émergence, cadre, modalités»

Communicants :

  • Frédéric Reichhart (MCF, Sociologie, INS HEA)
  • Michel Hasselmann - PUPH, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg
  • Thomas Stieglitz (PU, Docteur, Neurotechnologies, Université de Fribourg)

12h00 : Pause déjeuner

14h00 : Table ronde: «Situations de handicap : passer de la vulnérabilité à la capabilité ?»

Intervenants :

  • Anne-Lyse Chabert - Docteure, Philosophie, Université Paris-Diderot
  • Jean-Georges Wodling - Vice président de l'Association « Aventure, Amitié autour de l'Amputation », Strasbourg
  • Ana Calvo - Chargée d’insertion professionnelle, Institut Universitaire de Réadaptation Clémenceau, Strasbourg.
  • Denisa Butnaru, Valentine Gourinat - Docteure, Sciences Sociales, Université de Strasbourg-CNRS / Université de Fribourg ; Doctorante, Éthique, Université de Strasbourg- CNRS / Université de Lausanne.

17h : Fin de la journée de séminaire

Informations pratiques :

Horaires : 9h00 - 17h00

Salle Fustel de Coulanges

Palais Universitaire de Strasbourg

Arrêt de tram : Gallia

Arrêt de bus : Brandt

Vendredi 10 mars 2017 à Lyon

Séminaire n°2 :« Rééducation fonctionnelle et technologies d'assistance au corps »

Résumé

La démarche de cette journée est d’étudier et d’analyser les rôles et enjeux des technologies d’assistance au corps lors de cette période spécifique que constitue la rééducation fonctionnelle en milieu hospitalier suite à un traumatisme et/ou une intervention chirurgicale. Se centrant plus spécifiquement sur les dispositifs prothétiques (pour les personnes nouvellement amputées) et fauteuils roulants (pour les personnes accidentés tels que les blessés médullaires par exemple), l’objectif de cette journée est d’interroger ces dispositifs techniques d’assistance au corps au travers des approches de terrain et transdisciplinaire, à la croisée des regards (chercheurs en sc

Présentation

La démarche de ce séminaire est de réinterroger la complexité du rapport organique/technologique au travers l'étude et l'analyse des expériences singulières liées à l'utilisation de différentes techniques  d'assistance au corps telles que les prothèses, fauteuils, assistances robotiques  et informatiques.L'enjeu principal de ce séminaire est d'ouvrir des fenêtres de discussions sur les diverses expériences avec ces différentes technologies à partir de la notion de terrain, de vécus subjectifs et dans une approche transdisciplinaire aux croisements de la sociologie, l'anthropologie, la philosophie, l'éthique, l'ingénierie robotique, la médecine et les sciences de la santé.Le programme détaillé des conférences et intervenants de l'ensemble des journées est disponible sur le site internet du séminaire à l'adresse : http://corps-protheses.isir.upmc.fr/Affiche de présentation générale et affiche du premier séminaire à Strasbourg en pièce jointe.

Organisation

Séminaires transdisciplinaires organisés par :

  • Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique (UMR 7222 - Université Pierre et Marie Curie - Paris / CNRS)
  • Laboratoire Dynamiques Européennes (UMR 7367 - Université de Strasbourg / CNRS)
  • Laboratoire d'Anthropologie Des Enjeux Contemporains (Université Lumière Lyon 2 - ENS de Lyon)
  • Laboratoire Sciences, Société, Historicité, Éducation et Pratiques (EA 4148 - Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Centre d'Etudes des Techniques, des Connaissances et des Pratiques (EA 2483 - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Informations complémentaires

Ces journées sont ouvertes à tous les étudiants et chercheurs universitaires, ingénieurs, praticiens, usagers, personnes militantes et/ou d'associations portant un intérêt à ces questionnements vis-à-vis des expériences singulières corps/technologie.

Entrée libre et gratuite.

Pour tout renseignement complémentaire, merci d'envoyer un mail à l'adresse : contact@corps-protheses.org

Programme

Premier semestre 2017

Vendredi 10 février 2017 à Strasbourg

Séminaire n°1 : « Vulnérabilité et capabilité »

Résumé

L'objectif de cette première séance est d'introduire, analyser et questionner les notions complémentaires de vulnérabilité et de capabilité dans le cadre des situations de handicap physique, et tout particulièrement lorsque celles-ci font intervenir l'usage de technologies d'assistance au corps (prothèses, implants, orthèses, fauteuils roulants, appareil respiratoire, dialyse, etc). En effet, ces deux concepts nous semblent particulièrement pertinents pour nous aider à interroger cette relation dialogique (alternant sans cesse entre performance et dépendance), qu'offrent et impliquent les dispositifs d'assistance au corps dans les situations de handicap.

Si la vulnérabilité est souvent perçue comme une notion négative, parce qu'elle réfère à une certaine précarité et fragilité (Maillard, 2011), elle peut toutefois être appréhendée de façon positive et constructive (Gardou, 2014), être embrassée pleinement lors de processus de réappropriation du corps accidenté, ou dépassée par le biais de dispositifs d'aide (tels que les prothèses, qui en sont un exemple parlant), mais aussi d'une certaine (re)prise de pouvoir à travers l'affirmation de soi et l'action (« je peux »). C'est ainsi que la notion de capabilité a progressivement pénétré le champ du handicap, et s'est affirmée de plus en plus fortement comme un paradigme de compréhension des caractéristiques, possibilités et contours de l'identité des personnes en situation de handicap, des perceptions qui les entourent ou les visent, ainsi que des modalités d'action et d'intégration qui construisent leur parcours de vie. Ces deux notions nous semblent donc particulièrement riches et pertinentes pour mener une réflexion sur les personnes en situation de handicap, les corps différents (Fougeyrollas, 2016) et les environnements et dispositifs d'assistance qui le prolongent et le redéfinissent.

Les conférences plénières de la matinée nous aideront à saisir ces notions parfois mal comprises de vulnérabilité et surtout de capabilité, telles qu'elles peuvent s'exprimer dans le champ du handicap. Les interventions de la table-ronde de l'après-midi, proposeront quant à elles un regard issu du terrain, présentant des cas de figure questionnants (réanimation médicale, implants cérébraux profonds, etc), ou témoignant de situations et d'expériences évocatrices (processus d'appropriation de la situation de handicap, éléments situationnels de résilience, etc).

Planning

9h00 : Accueil - café - mot d'accueil

9h30 : Séance plénière: «Les notions de vulnérabilité et capabilité dans le cadre du handicap : émergence, cadre, modalités»

Communicants :

  • Frédéric Reichhart (MCF, Sociologie, INS HEA)
  • Michel Hasselmann - PUPH, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg
  • Thomas Stieglitz (PU, Docteur, Neurotechnologies, Université de Fribourg)

12h00 : Pause déjeuner

14h00 : Table ronde: «Situations de handicap : passer de la vulnérabilité à la capabilité ?»

Intervenants :

  • Anne-Lyse Chabert - Docteure, Philosophie, Université Paris-Diderot
  • Jean-Georges Wodling - Vice président de l'Association « Aventure, Amitié autour de l'Amputation », Strasbourg
  • Ana Calvo - Chargée d’insertion professionnelle, Institut Universitaire de Réadaptation Clémenceau, Strasbourg.
  • Denisa Butnaru, Valentine Gourinat - Docteure, Sciences Sociales, Université de Strasbourg-CNRS / Université de Fribourg ; Doctorante, Éthique, Université de Strasbourg- CNRS / Université de Lausanne.

17h : Fin de la journée de séminaire

Informations pratiques :

Horaires : 9h00 - 17h00

Salle Fustel de Coulanges

Palais Universitaire de Strasbourg

Arrêt de tram : Gallia

Arrêt de bus : Brandt

Vendredi 10 mars 2017 à Lyon

Séminaire n°2 :« Rééducation fonctionnelle et technologies d'assistance au corps »

Résumé

La démarche de cette journée est d’étudier et d’analyser les rôles et enjeux des technologies d’assistance au corps lors de cette période spécifique que constitue la rééducation fonctionnelle en milieu hospitalier suite à un traumatisme et/ou une intervention chirurgicale. Se centrant plus spécifiquement sur les dispositifs prothétiques (pour les personnes nouvellement amputées) et fauteuils roulants (pour les personnes accidentés tels que les blessés médullaires par exemple), l’objectif de cette journée est d’interroger ces dispositifs techniques d’assistance au corps au travers des approches de terrain et transdisciplinaire, à la croisée des regards (chercheurs en sciences humaines et en médecine, soignants, patients, cinéaste). Autrement dit : qu’est ce que rééduquer fonctionnellement un patient dont le corps a été traumatisé et altéré ? Comment les patients saisissent-ils et s’habituent-ils aux dispositifs techniques d’assistance aux corps qui tendent à palier leurs situations de handicap ? Quels sont les apports et potentialités, mais aussi les tensions, complications et processus d’ajustement (Winance, 2007) suscités par ces dispositifs ? Bien loin de mythe contemporain du corps machinique réparé et performant, quels types d’efficacité dans les conduites motrices (Warnier, 2005) avec ces dispositifs sont recherchés par et pour le patient ? Quels en sont les enjeux identitaires et sociaux à l’œuvre lors de cette période essentielle pour la reconstruction globale de la personne ?

Planning

9h00 Accueil - café - mot d'accueil

9h30 Séance plénière: «Rééducation fonctionnelle, technologies d’assistance aux corps et reconstruction identitaire»

Communicants :

  • Peggy Tessier (Docteure en philosophie ; ingénieure d’étude CNRS - Paris)
  • Gilles Rode (PUPH, Médecine Physique et de Réadaptation – Lyon ; Doyen de la faculté de médecine de Lyon-est)

12h00 : Pause déjeuner

13h45 : Table ronde: «Focus sur la rééducation des patients amputés/appareillés»

Introduction et projection du documentaire (78mn): « La mécanique des corps » de Mathieu Chatelier

Table ronde (70mn): « Qu’est ce qu’est ce que rééduquer et appareiller un patient amputé ? »

Intervenants :

  • Mathieu Chatelier - Cinéaste et réalisateur- Paris
  • Solange Ehrler - Médecin MPR – Institut Universitaire de Réadaptation Clémenceau, Strasbourg
  • Bruno Saurel - Kinésithérapeute - CHU Grenoble
  • Pierre Chabloz  - Prothésiste – Grenoble
  • Philippe Louzeau - Président de l’Association de Défense et d’Etude des Personnes Amputées (ADEPA) - Lyon.

17h00 : Fin de la journée de séminaire

Informations pratiques

Horaires : 9h00 - 17h00

Salle des conférences de la médiathèque

Faculté de médecine Lyon Est

Université Claude Bernard Lyon 1

Présentation

La démarche de ce séminaire est de réinterroger la complexité du rapport organique/technologique au travers l'étude et l'analyse des expériences singulières liées à l'utilisation de différentes techniques  d'assistance au corps telles que les prothèses, fauteuils, assistances robotiques  et informatiques.L'enjeu principal de ce séminaire est d'ouvrir des fenêtres de discussions sur les diverses expériences avec ces différentes technologies à partir de la notion de terrain, de vécus subjectifs et dans une approche transdisciplinaire aux croisements de la sociologie, l'anthropologie, la philosophie, l'éthique, l'ingénierie robotique, la médecine et les sciences de la santé.Le programme détaillé des conférences et intervenants de l'ensemble des journées est disponible sur le site internet du séminaire à l'adresse : http://corps-protheses.isir.upmc.fr/Affiche de présentation générale et affiche du premier séminaire à Strasbourg en pièce jointe.

Organisation

Séminaires transdisciplinaires organisés par :

  • Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique (UMR 7222 - Université Pierre et Marie Curie - Paris / CNRS)
  • Laboratoire Dynamiques Européennes (UMR 7367 - Université de Strasbourg / CNRS)
  • Laboratoire d'Anthropologie Des Enjeux Contemporains (Université Lumière Lyon 2 - ENS de Lyon)
  • Laboratoire Sciences, Société, Historicité, Éducation et Pratiques (EA 4148 - Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Centre d'Etudes des Techniques, des Connaissances et des Pratiques (EA 2483 - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Informations complémentaires

Ces journées sont ouvertes à tous les étudiants et chercheurs universitaires, ingénieurs, praticiens, usagers, personnes militantes et/ou d'associations portant un intérêt à ces questionnements vis-à-vis des expériences singulières corps/technologie.

Entrée libre et gratuite.

Pour tout renseignement complémentaire, merci d'envoyer un mail à l'adresse : contact@corps-protheses.org

Programme

Premier semestre 2017

Vendredi 10 février 2017 à Strasbourg

Séminaire n°1 : « Vulnérabilité et capabilité »

Résumé

L'objectif de cette première séance est d'introduire, analyser et questionner les notions complémentaires de vulnérabilité et de capabilité dans le cadre des situations de handicap physique, et tout particulièrement lorsque celles-ci font intervenir l'usage de technologies d'assistance au corps (prothèses, implants, orthèses, fauteuils roulants, appareil respiratoire, dialyse, etc). En effet, ces deux concepts nous semblent particulièrement pertinents pour nous aider à interroger cette relation dialogique (alternant sans cesse entre performance et dépendance), qu'offrent et impliquent les dispositifs d'assistance au corps dans les situations de handicap.

Si la vulnérabilité est souvent perçue comme une notion négative, parce qu'elle réfère à une certaine précarité et fragilité (Maillard, 2011), elle peut toutefois être appréhendée de façon positive et constructive (Gardou, 2014), être embrassée pleinement lors de processus de réappropriation du corps accidenté, ou dépassée par le biais de dispositifs d'aide (tels que les prothèses, qui en sont un exemple parlant), mais aussi d'une certaine (re)prise de pouvoir à travers l'affirmation de soi et l'action (« je peux »). C'est ainsi que la notion de capabilité a progressivement pénétré le champ du handicap, et s'est affirmée de plus en plus fortement comme un paradigme de compréhension des caractéristiques, possibilités et contours de l'identité des personnes en situation de handicap, des perceptions qui les entourent ou les visent, ainsi que des modalités d'action et d'intégration qui construisent leur parcours de vie. Ces deux notions nous semblent donc particulièrement riches et pertinentes pour mener une réflexion sur les personnes en situation de handicap, les corps différents (Fougeyrollas, 2016) et les environnements et dispositifs d'assistance qui le prolongent et le redéfinissent.

Les conférences plénières de la matinée nous aideront à saisir ces notions parfois mal comprises de vulnérabilité et surtout de capabilité, telles qu'elles peuvent s'exprimer dans le champ du handicap. Les interventions de la table-ronde de l'après-midi, proposeront quant à elles un regard issu du terrain, présentant des cas de figure questionnants (réanimation médicale, implants cérébraux profonds, etc), ou témoignant de situations et d'expériences évocatrices (processus d'appropriation de la situation de handicap, éléments situationnels de résilience, etc).

Planning

9h00 : Accueil - café - mot d'accueil

9h30 : Séance plénière: «Les notions de vulnérabilité et capabilité dans le cadre du handicap : émergence, cadre, modalités»

Communicants :

  • Frédéric Reichhart (MCF, Sociologie, INS HEA)
  • Michel Hasselmann - PUPH, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg
  • Thomas Stieglitz (PU, Docteur, Neurotechnologies, Université de Fribourg)

12h00 : Pause déjeuner

14h00 : Table ronde: «Situations de handicap : passer de la vulnérabilité à la capabilité ?»

Intervenants :

  • Anne-Lyse Chabert - Docteure, Philosophie, Université Paris-Diderot
  • Jean-Georges Wodling - Vice président de l'Association « Aventure, Amitié autour de l'Amputation », Strasbourg
  • Ana Calvo - Chargée d’insertion professionnelle, Institut Universitaire de Réadaptation Clémenceau, Strasbourg.
  • Denisa Butnaru, Valentine Gourinat - Docteure, Sciences Sociales, Université de Strasbourg-CNRS / Université de Fribourg ; Doctorante, Éthique, Université de Strasbourg- CNRS / Université de Lausanne.

17h : Fin de la journée de séminaire

Informations pratiques :

Horaires : 9h00 - 17h00

Salle Fustel de Coulanges

Palais Universitaire de Strasbourg

Arrêt de tram : Gallia

Arrêt de bus : Brandt

Vendredi 10 mars 2017 à Lyon

Séminaire n°2 :« Rééducation fonctionnelle et technologies d'assistance au corps »

Résumé

La démarche de cette journée est d’étudier et d’analyser les rôles et enjeux des technologies d’assistance au corps lors de cette période spécifique que constitue la rééducation fonctionnelle en milieu hospitalier suite à un traumatisme et/ou une intervention chirurgicale. Se centrant plus spécifiquement sur les dispositifs prothétiques (pour les personnes nouvellement amputées) et fauteuils roulants (pour les personnes accidentés tels que les blessés médullaires par exemple), l’objectif de cette journée est d’interroger ces dispositifs techniques d’assistance au corps au travers des approches de terrain et transdisciplinaire, à la croisée des regards (chercheurs en sciences humaines et en médecine, soignants, patients, cinéaste). Autrement dit : qu’est ce que rééduquer fonctionnellement un patient dont le corps a été traumatisé et altéré ? Comment les patients saisissent-ils et s’habituent-ils aux dispositifs techniques d’assistance aux corps qui tendent à palier leurs situations de handicap ? Quels sont les apports et potentialités, mais aussi les tensions, complications et processus d’ajustement (Winance, 2007) suscités par ces dispositifs ? Bien loin de mythe contemporain du corps machinique réparé et performant, quels types d’efficacité dans les conduites motrices (Warnier, 2005) avec ces dispositifs sont recherchés par et pour le patient ? Quels en sont les enjeux identitaires et sociaux à l’œuvre lors de cette période essentielle pour la reconstruction globale de la personne ?

Planning

9h00 Accueil - café - mot d'accueil

9h30 Séance plénière: «Rééducation fonctionnelle, technologies d’assistance aux corps et reconstruction identitaire»

Communicants :

  • Peggy Tessier (Docteure en philosophie ; ingénieure d’étude CNRS - Paris)
  • Gilles Rode (PUPH, Médecine Physique et de Réadaptation – Lyon ; Doyen de la faculté de médecine de Lyon-est)

12h00 : Pause déjeuner

13h45 : Table ronde: «Focus sur la rééducation des patients amputés/appareillés»

Introduction et projection du documentaire (78mn): « La mécanique des corps » de Mathieu Chatelier

Table ronde (70mn): « Qu’est ce qu’est ce que rééduquer et appareiller un patient amputé ? »

Intervenants :

  • Mathieu Chatelier - Cinéaste et réalisateur- Paris
  • Solange Ehrler - Médecin MPR – Institut Universitaire de Réadaptation Clémenceau, Strasbourg
  • Bruno Saurel - Kinésithérapeute - CHU Grenoble
  • Pierre Chabloz  - Prothésiste – Grenoble
  • Philippe Louzeau - Président de l’Association de Défense et d’Etude des Personnes Amputées (ADEPA) - Lyon.

17h00 : Fin de la journée de séminaire

Informations pratiques

Horaires : 9h00 - 17h00

Salle des conférences de la médiathèque

Faculté de médecine Lyon Est

Université Claude Bernard Lyon 1

Campus Rockefeller

Lyon

Arrêt de métro : Grange Blanche

Arrêt de tram : Grange Blanche 

 

Jeudi 4 mai 2017 à Paris

Séminaire n°3 : « Normes, usages et détournements »

Résumé

L'objectif de cette journée sera d'étudier les relations entre la prothèse (au sens de tout appareillage technologique) et la définition de certaines les normes et représentations sociales et culturelles du handicap (Stiker ; 2005, 2009), ainsi que les possibles évolutions de ces relations induites par de nouveaux usages et détournements de ces technologies. Est-ce que les détournements artistiques (body-art, body-modification, performances), sportifs (performance, compétitivité), ludiques/culturels (science-fiction, cosplay, etc.) ou idéologiques (biohacking, transhumanisme) de ces technologies de réparation influencent les usagers premiers quotidiens de ces dispositifs thérapeutiques ? Et si oui de quelle(s) manière(s) ? Est ce que ces détournements, qui vont de pair avec une "généralisation" auprès de nouveaux contextes et publics, influencent les perceptions des usagers et du grand public, voire "faciliteraient" - comme il est parfois évoqué - inclusion (Gardou, 2012) des personnes appareillées? Ou au contraire, assistons-nous simplement à l'apparition d'une nouvelle catégorie du monstrueux (au sens de Foucault, 1999) qui creuse un décalage toujours plus fort entre imaginaire et réalité technoscientifiques? ? Quels sont les enjeux éthiques derrière ces détournements, notamment dans le contexte actuel de transformation de la médecine thérapeutique en une anthropotechnie sensible aux questions de normes et de cultures ?

Séance plénière (9h30 - 12h00)

« Hybridités et stéréotypes »

  • Communication : Bertolt Meyer (Prof. & Directeur Institute of Psychology, Chemnitz University of Technology, Germany) : « Disabled or Superhuman? The effect of bionics and the enhancement discourse on stereotypes towards people with physical disabilities »
  • Communication : Hervé Chneiweiss (Directeur de recherche CNRS & directeur du comité d'éthique de l'INSERM) : « Hybridation, de quoi avons-nous peur, de quoi devrions-nous avoir peur ? »

Table ronde (14h - 17h)

« Prothèse et (re)création d'identité »

Projection de courts métrages suivie d'une table ronde avec:

  • Jérôme Gofette (MCF - HDR en philosophie - Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Amandine Labbe (Représentante de la société U-exist - Tourcoing)
  • Christophe Lazaro (Chercheur au Centre de Recherche Information, Droit et Société (CRIDS) – Université de Namur)
  • Denis Vidal (Anthropologue, directeur de recherche à l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD) - Paris)
  • Modérateurs : Nathanael Jarrassé (CR CNRS Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique, UPMC) et Paul-Fabien Groud (Doctorant en anthropologie - Université Lumière Lyon 2 & Université Claude Bernard Lyon 1)

Informations pratiques

Salle 106 - Barre 44-45

Université Pierre et Marie Curie, 4 place Jussieu, 75005 Paris (métro Jussieu)

Informations complémentaires

Entrée libre et gratuite.

Affiche et programme du séminaire en pièce-jointe.

Le résumé complet et le programme sont disponibles sur le site internet du séminaire à l’adresse : http://www.corps-protheses.org

Pour tout renseignement complémentaire, merci d’envoyer un mail à l’adresse : contact@corps-protheses.org

Vendredi 5 mai 2017 à Paris, 9h-17h.

« Innovations, intégrations et technologies : interroger les limites du corps »

- Paris - Salle 1

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 12 place du Panthéon, 75005 Paris

Résumé

L’objectif de cette journée d’étude est d’interroger les contextes, les savoirs, les pratiques et les représentations à l’œuvre dans les recherches en cours dans le domaine de la prothétique et des technologies d’assistance au corps.

L’organisation en deux temps de la journée reflète une double intention de réflexion.

On voudrait, dans un premier temps, aborder les questions liées à l’idée d’innovation qui sous-tend les conceptions et approches théoriques et expérimentales dans la conception de nouveaux dispositifs prothétiques. L’intention est celle d’explorer les contours du décalage, souvent non explicité, entre les « promesses » des technologies émergentes, les attentes des usagers et des praticiens et l’état de la recherche actuelle. Le cas du membre fantôme est ici particulièrement intéressant. Phénomène qui peut surgir suite à une amputation et provoquant des sensations et des douleurs souvent difficiles à traiter, le membre fantôme reste encore non complètement expliqué du point de vue médical, physiologique et neurologique. Il est néanmoins à l’origine d’une série d’approches innovantes qui visent à en exploiter les potentialités et alimente l’espoir de la recherche robotique de rendre la prothèse de plus en plus « naturelle ».

Un deuxième temps de cette journée sera consacré à explorer le contexte culturel et de représentation de la vulnérabilité et du handicap dans lequel on développe ces nouvelles technologies « capacitantes », en portant un regard issu du terrain et des acteurs qui les constituent. Cette approche nous semble peu développée dans les débats actuels, plutôt cantonnés à aborder le thème de l'augmentation de l'humain sans interroger ce que augmentation veut dire dans le contexte quotidien des usagers et du personnel de santé.

Introduction (9h - 9h20)

"Prolongements, intégrations, limites et frontières du corps : approches et problèmes posés à la socioanthropologie des corps et des techniques"

  • Communicants: Marina Maestrutti, Valérie Souffron (MCF, sociologie, CETCOPRA, Paris)

Communication (9h20 - 10h20)

"Phantom limb : Amputation, embodiment and prosthetic technology"

  • Cassandra S. Crawford (sociologue, Northern Illinois University)

Table ronde 1 (10h35 - 12h35)

"Les technologies prosthétiques à l’épreuve de l’innovation : les « ressources » du membre fantôme"

avec:

  • Amélie Touillet (médecin, IRR, Nancy)
  • Nathanaël Jarrassé (chargé de recherche CNRS robotique, ISIR, UPMC, Paris)
  • Jozina De Graf (MCF, Institut des Sciences du Mouvement, Marseille)
  • Marina Maestrutti (MCF, sociologue, CETCOPRA, Paris)

Communication (14h15 - 15h15)

"Repenser le handicap : apports et limites du modèle social, de la sociologie des sciences et des techniques, de l’éthique du care"

  • Myriam Winance (sociologue, INSERM, CNRS, CERMES3, Paris)

Table ronde 2 (15h30 - 17h30)

"Interroger les limites et prolongements du corps dans une approche sensible : quelle place à la complexité des expériences singulières ?"

avec:

  • François Codemard (Orthoprothésiste, IRR, Nancy)
  • Valérie Sanamane (ergothérapeute, IRR, Nancy)
  • Nicolas Huchet (Bionicohand, Rennes)

 Informations pratiques

Paris - Salle 1

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 12 place du Panthéon, 75005 Paris

Informations complémentaires

Entrée libre et gratuite.

Affiche et programme du séminaire en pièce-jointe.

Le résumé complet et le programme sont disponibles sur le site internet du séminaire à l’adresse : http://www.corps-protheses.org

Pour tout renseignement complémentaire, merci d’envoyer un mail à l’adresse : contact@corps-protheses.org

Comité d'organisation

  • Butnaru Denisa (Chercheuse en Sciences Sociales ; Laboratoire Dynamiques Européennes - UMR 7367 -  Université de Strasbourg / CNRS ; Institut für Soziologie, Albert-Ludwigs-Universität, Freiburg, Allemagne)
  • Goffette Jérôme (MCF-HDR en philosophie ; S2HEP - EA 4148 - Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Gourinat Valentine (Doctorante en éthique et en sciences de la vie ; Laboratoire Dynamiques Européennes - UMR 7367 -  Université de Strasbourg / CNRS ; Faculté de Biologie et de Médecine - Université de Lausanne)
  • Groud Paul-Fabien (Doctorant en anthropologie ; LADEC - Université Lumière Lyon 2 / ENS de Lyon, S2HEP - EA 4148 -  Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Guïoux Axel (MCF en anthropologie ; S2HEP - EA 4148 - Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Jarrassé Nathanaël (Chargé de recherche (CR1) en robotique CNRS, Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique, CNRS UMR 7222, INSERM U1150 - Université Pierre et Marie Curie - Paris)
  • Lasserre Évelyne (MCF en anthropologie ; S2HEP - EA 4148 - Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Maestrutti Marina (MCF en sociologie ; CETCOPRA - EA 2483 - Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
  • Roby-Brami Agnès (Docteur en médecine, directrice de recherche DR2 en neurosciences ; CNRS, Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique, CNRS UMR7222, INSERM U1150 - Université Pierre et Marie Curie - Paris)

Campus Rockefeller

Lyon

Arrêt de métro : Grange Blanche

Arrêt de tram : Grange Blanche 

 

Jeudi 4 mai 2017 à Paris

Séminaire n°3 : « Normes, usages et détournements »

Résumé

L'objectif de cette journée sera d'étudier les relations entre la prothèse (au sens de tout appareillage technologique) et la définition de certaines les normes et représentations sociales et culturelles du handicap (Stiker ; 2005, 2009), ainsi que les possibles évolutions de ces relations induites par de nouveaux usages et détournements de ces technologies. Est-ce que les détournements artistiques (body-art, body-modification, performances), sportifs (performance, compétitivité), ludiques/culturels (science-fiction, cosplay, etc.) ou idéologiques (biohacking, transhumanisme) de ces technologies de réparation influencent les usagers premiers quotidiens de ces dispositifs thérapeutiques ? Et si oui de quelle(s) manière(s) ? Est ce que ces détournements, qui vont de pair avec une "généralisation" auprès de nouveaux contextes et publics, influencent les perceptions des usagers et du grand public, voire "faciliteraient" - comme il est parfois évoqué - inclusion (Gardou, 2012) des personnes appareillées? Ou au contraire, assistons-nous simplement à l'apparition d'une nouvelle catégorie du monstrueux (au sens de Foucault, 1999) qui creuse un décalage toujours plus fort entre imaginaire et réalité technoscientifiques? ? Quels sont les enjeux éthiques derrière ces détournements, notamment dans le contexte actuel de transformation de la médecine thérapeutique en une anthropotechnie sensible aux questions de normes et de cultures ?

Séance plénière (9h30 - 12h00)

« Hybridités et stéréotypes »

  • Communication : Bertolt Meyer (Prof. & Directeur Institute of Psychology, Chemnitz University of Technology, Germany) : « Disabled or Superhuman? The effect of bionics and the enhancement discourse on stereotypes towards people with physical disabilities »
  • Communication : Hervé Chneiweiss (Directeur de recherche CNRS & directeur du comité d'éthique de l'INSERM) : « Hybridation, de quoi avons-nous peur, de quoi devrions-nous avoir peur ? »

Table ronde (14h - 17h)

« Prothèse et (re)création d'identité »

Projection de courts métrages suivie d'une table ronde avec:

  • Jérôme Gofette (MCF - HDR en philosophie - Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Amandine Labbe (Représentante de la société U-exist - Tourcoing)
  • Christophe Lazaro (Chercheur au Centre de Recherche Information, Droit et Société (CRIDS) – Université de Namur)
  • Denis Vidal (Anthropologue, directeur de recherche à l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD) - Paris)
  • Modérateurs : Nathanael Jarrassé (CR CNRS Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique, UPMC) et Paul-Fabien Groud (Doctorant en anthropologie - Université Lumière Lyon 2 & Université Claude Bernard Lyon 1)

Informations pratiques

Salle 106 - Barre 44-45

Université Pierre et Marie Curie, 4 place Jussieu, 75005 Paris (métro Jussieu)

Informations complémentaires

Entrée libre et gratuite.

Affiche et programme du séminaire en pièce-jointe.

Le résumé complet et le programme sont disponibles sur le site internet du séminaire à l’adresse : http://www.corps-protheses.org

Pour tout renseignement complémentaire, merci d’envoyer un mail à l’adresse : contact@corps-protheses.org

Vendredi 5 mai 2017 à Paris, 9h-17h.

« Innovations, intégrations et technologies : interroger les limites du corps »

- Paris - Salle 1

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 12 place du Panthéon, 75005 Paris

Résumé

L’objectif de cette journée d’étude est d’interroger les contextes, les savoirs, les pratiques et les représentations à l’œuvre dans les recherches en cours dans le domaine de la prothétique et des technologies d’assistance au corps.

L’organisation en deux temps de la journée reflète une double intention de réflexion.

On voudrait, dans un premier temps, aborder les questions liées à l’idée d’innovation qui sous-tend les conceptions et approches théoriques et expérimentales dans la conception de nouveaux dispositifs prothétiques. L’intention est celle d’explorer les contours du décalage, souvent non explicité, entre les « promesses » des technologies émergentes, les attentes des usagers et des praticiens et l’état de la recherche actuelle. Le cas du membre fantôme est ici particulièrement intéressant. Phénomène qui peut surgir suite à une amputation et provoquant des sensations et des douleurs souvent difficiles à traiter, le membre fantôme reste encore non complètement expliqué du point de vue médical, physiologique et neurologique. Il est néanmoins à l’origine d’une série d’approches innovantes qui visent à en exploiter les potentialités et alimente l’espoir de la recherche robotique de rendre la prothèse de plus en plus « naturelle ».

Un deuxième temps de cette journée sera consacré à explorer le contexte culturel et de représentation de la vulnérabilité et du handicap dans lequel on développe ces nouvelles technologies « capacitantes », en portant un regard issu du terrain et des acteurs qui les constituent. Cette approche nous semble peu développée dans les débats actuels, plutôt cantonnés à aborder le thème de l'augmentation de l'humain sans interroger ce que augmentation veut dire dans le contexte quotidien des usagers et du personnel de santé.

Introduction (9h - 9h20)

"Prolongements, intégrations, limites et frontières du corps : approches et problèmes posés à la socioanthropologie des corps et des techniques"

  • Communicants: Marina Maestrutti, Valérie Souffron (MCF, sociologie, CETCOPRA, Paris)

Communication (9h20 - 10h20)

"Phantom limb : Amputation, embodiment and prosthetic technology"

Cassandra S. Crawford (sociologue, Northern Illinois University)

Table ronde 1 (10h35 - 12h35)

"Les technologies prosthétiques à l’épreuve de l’innovation : les « ressources » du membre fantôme"

avec:

  • Amélie Touillet (médecin, IRR, Nancy)
  • Nathanaël Jarrassé (chargé de recherche CNRS robotique, ISIR, UPMC, Paris)
  • Jozina De Graf (MCF, Institut des Sciences du Mouvement, Marseille)
  • Marina Maestrutti (MCF, sociologue, CETCOPRA, Paris)

Communication (14h15 - 15h15)

"Repenser le handicap : apports et limites du modèle social, de la sociologie des sciences et des techniques, de l’éthique du care"

  • Myriam Winance (sociologue, INSERM, CNRS, CERMES3, Paris)

Table ronde 2 (15h30 - 17h30)

"Interroger les limites et prolongements du corps dans une approche sensible : quelle place à la complexité des expériences singulières ?"

avec:

François Codemard (Orthoprothésiste, IRR, Nancy)

- Valérie Sanamane (ergothérapeute, IRR, Nancy)

- Nicolas Huchet (Bionicohand, Rennes)

 

Informations complémentaires

Entrée libre et gratuite.

Affiche et programme du séminaire en pièce-jointe.

Le résumé complet et le programme sont disponibles sur le site internet du séminaire à l’adresse : http://www.corps-protheses.org

Pour tout renseignement complémentaire, merci d’envoyer un mail à l’adresse : contact@corps-protheses.org

 

Comité d'organisation

  • Butnaru Denisa (Chercheuse en Sciences Sociales ; Laboratoire Dynamiques Européennes - UMR 7367 -  Université de Strasbourg / CNRS ; Institut für Soziologie, Albert-Ludwigs-Universität, Freiburg, Allemagne)
  • Goffette Jérôme (MCF-HDR en philosophie ; S2HEP - EA 4148 - Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Gourinat Valentine (Doctorante en éthique et en sciences de la vie ; Laboratoire Dynamiques Européennes - UMR 7367 -  Université de Strasbourg / CNRS ; Faculté de Biologie et de Médecine - Université de Lausanne)
  • Groud Paul-Fabien (Doctorant en anthropologie ; LADEC - Université Lumière Lyon 2 / ENS de Lyon, S2HEP - EA 4148 -  Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Guïoux Axel (MCF en anthropologie ; S2HEP - EA 4148 - Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Jarrassé Nathanaël (Chargé de recherche (CR1) en robotique CNRS, Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique, CNRS UMR 7222, INSERM U1150 - Université Pierre et Marie Curie - Paris)
  • Lasserre Évelyne (MCF en anthropologie ; S2HEP - EA 4148 - Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Maestrutti Marina (MCF en sociologie ; CETCOPRA - EA 2483 - Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
  • Roby-Brami Agnès (Docteur en médecine, directrice de recherche DR2 en neurosciences ; CNRS, Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique, CNRS UMR7222, INSERM U1150 - Université Pierre et Marie Curie - Paris)

iences humaines et en médecine, soignants, patients, cinéaste). Autrement dit : qu’est ce que rééduquer fonctionnellement un patient dont le corps a été traumatisé et altéré ? Comment les patients saisissent-ils et s’habituent-ils aux dispositifs techniques d’assistance aux corps qui tendent à palier leurs situations de handicap ? Quels sont les apports et potentialités, mais aussi les tensions, complications et processus d’ajustement (Winance, 2007) suscités par ces dispositifs ? Bien loin de mythe contemporain du corps machinique réparé et performant, quels types d’efficacité dans les conduites motrices (Warnier, 2005) avec ces dispositifs sont recherchés par et pour le patient ? Quels en sont les enjeux identitaires et sociaux à l’œuvre lors de cette période essentielle pour la reconstruction globale de la personne ?

Planning

9h00 Accueil - café - mot d'accueil

9h30 Séance plénière: «Rééducation fonctionnelle, technologies d’assistance aux corps et reconstruction identitaire»

Communicants :

  • Peggy Tessier (Docteure en philosophie ; ingénieure d’étude CNRS - Paris)
  • Gilles Rode (PUPH, Médecine Physique et de Réadaptation – Lyon ; Doyen de la faculté de médecine de Lyon-est)

12h00 : Pause déjeuner

13h45 : Table ronde: «Focus sur la rééducation des patients amputés/appareillés»

Introduction et projection du documentaire (78mn): « La mécanique des corps » de Mathieu Chatelier

Table ronde (70mn): « Qu’est ce qu’est ce que rééduquer et appareiller un patient amputé ? »

Intervenants :

  • Mathieu Chatelier - Cinéaste et réalisateur- Paris
  • Solange Ehrler - Médecin MPR – Institut Universitaire de Réadaptation Clémenceau, Strasbourg
  • Bruno Saurel - Kinésithérapeute - CHU Grenoble
  • Pierre Chabloz  - Prothésiste – Grenoble
  • Philippe Louzeau - Président de l’Association de Défense et d’Etude des Personnes Amputées (ADEPA) - Lyon.

17h00 : Fin de la journée de séminaire

Informations pratiques

Horaires : 9h00 - 17h00

Salle des conférences de la médiathèque

Faculté de médecine Lyon Est

Université Claude Bernard Lyon 1

Présentation

La démarche de ce séminaire est de réinterroger la complexité du rapport organique/technologique au travers l'étude et l'analyse des expériences singulières liées à l'utilisation de différentes techniques  d'assistance au corps telles que les prothèses, fauteuils, assistances robotiques  et informatiques.L'enjeu principal de ce séminaire est d'ouvrir des fenêtres de discussions sur les diverses expériences avec ces différentes technologies à partir de la notion de terrain, de vécus subjectifs et dans une approche transdisciplinaire aux croisements de la sociologie, l'anthropologie, la philosophie, l'éthique, l'ingénierie robotique, la médecine et les sciences de la santé.Le programme détaillé des conférences et intervenants de l'ensemble des journées est disponible sur le site internet du séminaire à l'adresse : http://corps-protheses.isir.upmc.fr/Affiche de présentation générale et affiche du premier séminaire à Strasbourg en pièce jointe.

Organisation

Séminaires transdisciplinaires organisés par :

  • Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique (UMR 7222 - Université Pierre et Marie Curie - Paris / CNRS)
  • Laboratoire Dynamiques Européennes (UMR 7367 - Université de Strasbourg / CNRS)
  • Laboratoire d'Anthropologie Des Enjeux Contemporains (Université Lumière Lyon 2 - ENS de Lyon)
  • Laboratoire Sciences, Société, Historicité, Éducation et Pratiques (EA 4148 - Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Centre d'Etudes des Techniques, des Connaissances et des Pratiques (EA 2483 - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Informations complémentaires

Ces journées sont ouvertes à tous les étudiants et chercheurs universitaires, ingénieurs, praticiens, usagers, personnes militantes et/ou d'associations portant un intérêt à ces questionnements vis-à-vis des expériences singulières corps/technologie.

Entrée libre et gratuite.

Pour tout renseignement complémentaire, merci d'envoyer un mail à l'adresse : contact@corps-protheses.org

Programme

Premier semestre 2017

Vendredi 10 février 2017 à Strasbourg

Séminaire n°1 : « Vulnérabilité et capabilité »

Résumé

L'objectif de cette première séance est d'introduire, analyser et questionner les notions complémentaires de vulnérabilité et de capabilité dans le cadre des situations de handicap physique, et tout particulièrement lorsque celles-ci font intervenir l'usage de technologies d'assistance au corps (prothèses, implants, orthèses, fauteuils roulants, appareil respiratoire, dialyse, etc). En effet, ces deux concepts nous semblent particulièrement pertinents pour nous aider à interroger cette relation dialogique (alternant sans cesse entre performance et dépendance), qu'offrent et impliquent les dispositifs d'assistance au corps dans les situations de handicap.

Si la vulnérabilité est souvent perçue comme une notion négative, parce qu'elle réfère à une certaine précarité et fragilité (Maillard, 2011), elle peut toutefois être appréhendée de façon positive et constructive (Gardou, 2014), être embrassée pleinement lors de processus de réappropriation du corps accidenté, ou dépassée par le biais de dispositifs d'aide (tels que les prothèses, qui en sont un exemple parlant), mais aussi d'une certaine (re)prise de pouvoir à travers l'affirmation de soi et l'action (« je peux »). C'est ainsi que la notion de capabilité a progressivement pénétré le champ du handicap, et s'est affirmée de plus en plus fortement comme un paradigme de compréhension des caractéristiques, possibilités et contours de l'identité des personnes en situation de handicap, des perceptions qui les entourent ou les visent, ainsi que des modalités d'action et d'intégration qui construisent leur parcours de vie. Ces deux notions nous semblent donc particulièrement riches et pertinentes pour mener une réflexion sur les personnes en situation de handicap, les corps différents (Fougeyrollas, 2016) et les environnements et dispositifs d'assistance qui le prolongent et le redéfinissent.

Les conférences plénières de la matinée nous aideront à saisir ces notions parfois mal comprises de vulnérabilité et surtout de capabilité, telles qu'elles peuvent s'exprimer dans le champ du handicap. Les interventions de la table-ronde de l'après-midi, proposeront quant à elles un regard issu du terrain, présentant des cas de figure questionnants (réanimation médicale, implants cérébraux profonds, etc), ou témoignant de situations et d'expériences évocatrices (processus d'appropriation de la situation de handicap, éléments situationnels de résilience, etc).

Planning

9h00 : Accueil - café - mot d'accueil

9h30 : Séance plénière: «Les notions de vulnérabilité et capabilité dans le cadre du handicap : émergence, cadre, modalités»

Communicants :

  • Frédéric Reichhart (MCF, Sociologie, INS HEA)
  • Michel Hasselmann - PUPH, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg
  • Thomas Stieglitz (PU, Docteur, Neurotechnologies, Université de Fribourg)

12h00 : Pause déjeuner

14h00 : Table ronde: «Situations de handicap : passer de la vulnérabilité à la capabilité ?»

Intervenants :

  • Anne-Lyse Chabert - Docteure, Philosophie, Université Paris-Diderot
  • Jean-Georges Wodling - Vice président de l'Association « Aventure, Amitié autour de l'Amputation », Strasbourg
  • Ana Calvo - Chargée d’insertion professionnelle, Institut Universitaire de Réadaptation Clémenceau, Strasbourg.
  • Denisa Butnaru, Valentine Gourinat - Docteure, Sciences Sociales, Université de Strasbourg-CNRS / Université de Fribourg ; Doctorante, Éthique, Université de Strasbourg- CNRS / Université de Lausanne.

17h : Fin de la journée de séminaire

Informations pratiques :

Horaires : 9h00 - 17h00

Salle Fustel de Coulanges

Palais Universitaire de Strasbourg

Arrêt de tram : Gallia

Arrêt de bus : Brandt

Vendredi 10 mars 2017 à Lyon

Séminaire n°2 :« Rééducation fonctionnelle et technologies d'assistance au corps »

Résumé

La démarche de cette journée est d’étudier et d’analyser les rôles et enjeux des technologies d’assistance au corps lors de cette période spécifique que constitue la rééducation fonctionnelle en milieu hospitalier suite à un traumatisme et/ou une intervention chirurgicale. Se centrant plus spécifiquement sur les dispositifs prothétiques (pour les personnes nouvellement amputées) et fauteuils roulants (pour les personnes accidentés tels que les blessés médullaires par exemple), l’objectif de cette journée est d’interroger ces dispositifs techniques d’assistance au corps au travers des approches de terrain et transdisciplinaire, à la croisée des regards (chercheurs en sciences humaines et en médecine, soignants, patients, cinéaste). Autrement dit : qu’est ce que rééduquer fonctionnellement un patient dont le corps a été traumatisé et altéré ? Comment les patients saisissent-ils et s’habituent-ils aux dispositifs techniques d’assistance aux corps qui tendent à palier leurs situations de handicap ? Quels sont les apports et potentialités, mais aussi les tensions, complications et processus d’ajustement (Winance, 2007) suscités par ces dispositifs ? Bien loin de mythe contemporain du corps machinique réparé et performant, quels types d’efficacité dans les conduites motrices (Warnier, 2005) avec ces dispositifs sont recherchés par et pour le patient ? Quels en sont les enjeux identitaires et sociaux à l’œuvre lors de cette période essentielle pour la reconstruction globale de la personne ?

Planning

9h00 Accueil - café - mot d'accueil

9h30 Séance plénière: «Rééducation fonctionnelle, technologies d’assistance aux corps et reconstruction identitaire»

Communicants :

  • Peggy Tessier (Docteure en philosophie ; ingénieure d’étude CNRS - Paris)
  • Gilles Rode (PUPH, Médecine Physique et de Réadaptation – Lyon ; Doyen de la faculté de médecine de Lyon-est)

12h00 : Pause déjeuner

13h45 : Table ronde: «Focus sur la rééducation des patients amputés/appareillés»

Introduction et projection du documentaire (78mn): « La mécanique des corps » de Mathieu Chatelier

Table ronde (70mn): « Qu’est ce qu’est ce que rééduquer et appareiller un patient amputé ? »

Intervenants :

  • Mathieu Chatelier - Cinéaste et réalisateur- Paris
  • Solange Ehrler - Médecin MPR – Institut Universitaire de Réadaptation Clémenceau, Strasbourg
  • Bruno Saurel - Kinésithérapeute - CHU Grenoble
  • Pierre Chabloz  - Prothésiste – Grenoble
  • Philippe Louzeau - Président de l’Association de Défense et d’Etude des Personnes Amputées (ADEPA) - Lyon.

17h00 : Fin de la journée de séminaire

Informations pratiques

Horaires : 9h00 - 17h00

Salle des conférences de la médiathèque

Faculté de médecine Lyon Est

Université Claude Bernard Lyon 1

Campus Rockefeller

Lyon

Arrêt de métro : Grange Blanche

Arrêt de tram : Grange Blanche 

 

Jeudi 4 mai 2017 à Paris

Séminaire n°3 : « Normes, usages et détournements »

Résumé

L'objectif de cette journée sera d'étudier les relations entre la prothèse (au sens de tout appareillage technologique) et la définition de certaines les normes et représentations sociales et culturelles du handicap (Stiker ; 2005, 2009), ainsi que les possibles évolutions de ces relations induites par de nouveaux usages et détournements de ces technologies. Est-ce que les détournements artistiques (body-art, body-modification, performances), sportifs (performance, compétitivité), ludiques/culturels (science-fiction, cosplay, etc.) ou idéologiques (biohacking, transhumanisme) de ces technologies de réparation influencent les usagers premiers quotidiens de ces dispositifs thérapeutiques ? Et si oui de quelle(s) manière(s) ? Est ce que ces détournements, qui vont de pair avec une "généralisation" auprès de nouveaux contextes et publics, influencent les perceptions des usagers et du grand public, voire "faciliteraient" - comme il est parfois évoqué - inclusion (Gardou, 2012) des personnes appareillées? Ou au contraire, assistons-nous simplement à l'apparition d'une nouvelle catégorie du monstrueux (au sens de Foucault, 1999) qui creuse un décalage toujours plus fort entre imaginaire et réalité technoscientifiques? ? Quels sont les enjeux éthiques derrière ces détournements, notamment dans le contexte actuel de transformation de la médecine thérapeutique en une anthropotechnie sensible aux questions de normes et de cultures ?

Séance plénière (9h30 - 12h00)

« Hybridités et stéréotypes »

  • Communication : Bertolt Meyer (Prof. & Directeur Institute of Psychology, Chemnitz University of Technology, Germany) : « Disabled or Superhuman? The effect of bionics and the enhancement discourse on stereotypes towards people with physical disabilities »
  • Communication : Hervé Chneiweiss (Directeur de recherche CNRS & directeur du comité d'éthique de l'INSERM) : « Hybridation, de quoi avons-nous peur, de quoi devrions-nous avoir peur ? »

Table ronde (14h - 17h)

« Prothèse et (re)création d'identité »

Projection de courts métrages suivie d'une table ronde avec:

  • Jérôme Gofette (MCF - HDR en philosophie - Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Amandine Labbe (Représentante de la société U-exist - Tourcoing)
  • Christophe Lazaro (Chercheur au Centre de Recherche Information, Droit et Société (CRIDS) – Université de Namur)
  • Denis Vidal (Anthropologue, directeur de recherche à l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD) - Paris)
  • Modérateurs : Nathanael Jarrassé (CR CNRS Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique, UPMC) et Paul-Fabien Groud (Doctorant en anthropologie - Université Lumière Lyon 2 & Université Claude Bernard Lyon 1)

Informations pratiques

Salle 106 - Barre 44-45

Université Pierre et Marie Curie, 4 place Jussieu, 75005 Paris (métro Jussieu)

Informations complémentaires

Entrée libre et gratuite.

Affiche et programme du séminaire en pièce-jointe.

Le résumé complet et le programme sont disponibles sur le site internet du séminaire à l’adresse : http://www.corps-protheses.org

Pour tout renseignement complémentaire, merci d’envoyer un mail à l’adresse : contact@corps-protheses.org

Vendredi 5 mai 2017 à Paris, 9h-17h.

« Innovations, intégrations et technologies : interroger les limites du corps »

- Paris - Salle 1

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 12 place du Panthéon, 75005 Paris

Résumé

L’objectif de cette journée d’étude est d’interroger les contextes, les savoirs, les pratiques et les représentations à l’œuvre dans les recherches en cours dans le domaine de la prothétique et des technologies d’assistance au corps.

L’organisation en deux temps de la journée reflète une double intention de réflexion.

On voudrait, dans un premier temps, aborder les questions liées à l’idée d’innovation qui sous-tend les conceptions et approches théoriques et expérimentales dans la conception de nouveaux dispositifs prothétiques. L’intention est celle d’explorer les contours du décalage, souvent non explicité, entre les « promesses » des technologies émergentes, les attentes des usagers et des praticiens et l’état de la recherche actuelle. Le cas du membre fantôme est ici particulièrement intéressant. Phénomène qui peut surgir suite à une amputation et provoquant des sensations et des douleurs souvent difficiles à traiter, le membre fantôme reste encore non complètement expliqué du point de vue médical, physiologique et neurologique. Il est néanmoins à l’origine d’une série d’approches innovantes qui visent à en exploiter les potentialités et alimente l’espoir de la recherche robotique de rendre la prothèse de plus en plus « naturelle ».

Un deuxième temps de cette journée sera consacré à explorer le contexte culturel et de représentation de la vulnérabilité et du handicap dans lequel on développe ces nouvelles technologies « capacitantes », en portant un regard issu du terrain et des acteurs qui les constituent. Cette approche nous semble peu développée dans les débats actuels, plutôt cantonnés à aborder le thème de l'augmentation de l'humain sans interroger ce que augmentation veut dire dans le contexte quotidien des usagers et du personnel de santé.

Introduction (9h - 9h20)

"Prolongements, intégrations, limites et frontières du corps : approches et problèmes posés à la socioanthropologie des corps et des techniques"

  • Communicants: Marina Maestrutti, Valérie Souffron (MCF, sociologie, CETCOPRA, Paris)

Communication (9h20 - 10h20)

"Phantom limb : Amputation, embodiment and prosthetic technology"

  • Cassandra S. Crawford (sociologue, Northern Illinois University)

Table ronde 1 (10h35 - 12h35)

"Les technologies prosthétiques à l’épreuve de l’innovation : les « ressources » du membre fantôme"

avec:

  • Amélie Touillet (médecin, IRR, Nancy)
  • Nathanaël Jarrassé (chargé de recherche CNRS robotique, ISIR, UPMC, Paris)
  • Jozina De Graf (MCF, Institut des Sciences du Mouvement, Marseille)
  • Marina Maestrutti (MCF, sociologue, CETCOPRA, Paris)

Communication (14h15 - 15h15)

"Repenser le handicap : apports et limites du modèle social, de la sociologie des sciences et des techniques, de l’éthique du care"

  • Myriam Winance (sociologue, INSERM, CNRS, CERMES3, Paris)

Table ronde 2 (15h30 - 17h30)

"Interroger les limites et prolongements du corps dans une approche sensible : quelle place à la complexité des expériences singulières ?"

avec:

  • François Codemard (Orthoprothésiste, IRR, Nancy)
  • Valérie Sanamane (ergothérapeute, IRR, Nancy)
  • Nicolas Huchet (Bionicohand, Rennes)

 Informations pratiques

Paris - Salle 1

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 12 place du Panthéon, 75005 Paris

Informations complémentaires

Entrée libre et gratuite.

Affiche et programme du séminaire en pièce-jointe.

Le résumé complet et le programme sont disponibles sur le site internet du séminaire à l’adresse : http://www.corps-protheses.org

Pour tout renseignement complémentaire, merci d’envoyer un mail à l’adresse : contact@corps-protheses.org

Comité d'organisation

  • Butnaru Denisa (Chercheuse en Sciences Sociales ; Laboratoire Dynamiques Européennes - UMR 7367 -  Université de Strasbourg / CNRS ; Institut für Soziologie, Albert-Ludwigs-Universität, Freiburg, Allemagne)
  • Goffette Jérôme (MCF-HDR en philosophie ; S2HEP - EA 4148 - Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Gourinat Valentine (Doctorante en éthique et en sciences de la vie ; Laboratoire Dynamiques Européennes - UMR 7367 -  Université de Strasbourg / CNRS ; Faculté de Biologie et de Médecine - Université de Lausanne)
  • Groud Paul-Fabien (Doctorant en anthropologie ; LADEC - Université Lumière Lyon 2 / ENS de Lyon, S2HEP - EA 4148 -  Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Guïoux Axel (MCF en anthropologie ; S2HEP - EA 4148 - Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Jarrassé Nathanaël (Chargé de recherche (CR1) en robotique CNRS, Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique, CNRS UMR 7222, INSERM U1150 - Université Pierre et Marie Curie - Paris)
  • Lasserre Évelyne (MCF en anthropologie ; S2HEP - EA 4148 - Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Maestrutti Marina (MCF en sociologie ; CETCOPRA - EA 2483 - Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
  • Roby-Brami Agnès (Docteur en médecine, directrice de recherche DR2 en neurosciences ; CNRS, Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique, CNRS UMR7222, INSERM U1150 - Université Pierre et Marie Curie - Paris)

Campus Rockefeller

Lyon

Arrêt de métro : Grange Blanche

Arrêt de tram : Grange Blanche 

 

Jeudi 4 mai 2017 à Paris

Séminaire n°3 : « Normes, usages et détournements »

Résumé

L'objectif de cette journée sera d'étudier les relations entre la prothèse (au sens de tout appareillage technologique) et la définition de certaines les normes et représentations sociales et culturelles du handicap (Stiker ; 2005, 2009), ainsi que les possibles évolutions de ces relations induites par de nouveaux usages et détournements de ces technologies. Est-ce que les détournements artistiques (body-art, body-modification, performances), sportifs (performance, compétitivité), ludiques/culturels (science-fiction, cosplay, etc.) ou idéologiques (biohacking, transhumanisme) de ces technologies de réparation influencent les usagers premiers quotidiens de ces dispositifs thérapeutiques ? Et si oui de quelle(s) manière(s) ? Est ce que ces détournements, qui vont de pair avec une "généralisation" auprès de nouveaux contextes et publics, influencent les perceptions des usagers et du grand public, voire "faciliteraient" - comme il est parfois évoqué - inclusion (Gardou, 2012) des personnes appareillées? Ou au contraire, assistons-nous simplement à l'apparition d'une nouvelle catégorie du monstrueux (au sens de Foucault, 1999) qui creuse un décalage toujours plus fort entre imaginaire et réalité technoscientifiques? ? Quels sont les enjeux éthiques derrière ces détournements, notamment dans le contexte actuel de transformation de la médecine thérapeutique en une anthropotechnie sensible aux questions de normes et de cultures ?

Séance plénière (9h30 - 12h00)

« Hybridités et stéréotypes »

  • Communication : Bertolt Meyer (Prof. & Directeur Institute of Psychology, Chemnitz University of Technology, Germany) : « Disabled or Superhuman? The effect of bionics and the enhancement discourse on stereotypes towards people with physical disabilities »
  • Communication : Hervé Chneiweiss (Directeur de recherche CNRS & directeur du comité d'éthique de l'INSERM) : « Hybridation, de quoi avons-nous peur, de quoi devrions-nous avoir peur ? »

Table ronde (14h - 17h)

« Prothèse et (re)création d'identité »

Projection de courts métrages suivie d'une table ronde avec:

  • Jérôme Gofette (MCF - HDR en philosophie - Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Amandine Labbe (Représentante de la société U-exist - Tourcoing)
  • Christophe Lazaro (Chercheur au Centre de Recherche Information, Droit et Société (CRIDS) – Université de Namur)
  • Denis Vidal (Anthropologue, directeur de recherche à l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD) - Paris)
  • Modérateurs : Nathanael Jarrassé (CR CNRS Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique, UPMC) et Paul-Fabien Groud (Doctorant en anthropologie - Université Lumière Lyon 2 & Université Claude Bernard Lyon 1)

Informations pratiques

Salle 106 - Barre 44-45

Université Pierre et Marie Curie, 4 place Jussieu, 75005 Paris (métro Jussieu)

Informations complémentaires

Entrée libre et gratuite.

Affiche et programme du séminaire en pièce-jointe.

Le résumé complet et le programme sont disponibles sur le site internet du séminaire à l’adresse : http://www.corps-protheses.org

Pour tout renseignement complémentaire, merci d’envoyer un mail à l’adresse : contact@corps-protheses.org

Vendredi 5 mai 2017 à Paris, 9h-17h.

« Innovations, intégrations et technologies : interroger les limites du corps »

- Paris - Salle 1

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 12 place du Panthéon, 75005 Paris

Résumé

L’objectif de cette journée d’étude est d’interroger les contextes, les savoirs, les pratiques et les représentations à l’œuvre dans les recherches en cours dans le domaine de la prothétique et des technologies d’assistance au corps.

L’organisation en deux temps de la journée reflète une double intention de réflexion.

On voudrait, dans un premier temps, aborder les questions liées à l’idée d’innovation qui sous-tend les conceptions et approches théoriques et expérimentales dans la conception de nouveaux dispositifs prothétiques. L’intention est celle d’explorer les contours du décalage, souvent non explicité, entre les « promesses » des technologies émergentes, les attentes des usagers et des praticiens et l’état de la recherche actuelle. Le cas du membre fantôme est ici particulièrement intéressant. Phénomène qui peut surgir suite à une amputation et provoquant des sensations et des douleurs souvent difficiles à traiter, le membre fantôme reste encore non complètement expliqué du point de vue médical, physiologique et neurologique. Il est néanmoins à l’origine d’une série d’approches innovantes qui visent à en exploiter les potentialités et alimente l’espoir de la recherche robotique de rendre la prothèse de plus en plus « naturelle ».

Un deuxième temps de cette journée sera consacré à explorer le contexte culturel et de représentation de la vulnérabilité et du handicap dans lequel on développe ces nouvelles technologies « capacitantes », en portant un regard issu du terrain et des acteurs qui les constituent. Cette approche nous semble peu développée dans les débats actuels, plutôt cantonnés à aborder le thème de l'augmentation de l'humain sans interroger ce que augmentation veut dire dans le contexte quotidien des usagers et du personnel de santé.

Introduction (9h - 9h20)

"Prolongements, intégrations, limites et frontières du corps : approches et problèmes posés à la socioanthropologie des corps et des techniques"

  • Communicants: Marina Maestrutti, Valérie Souffron (MCF, sociologie, CETCOPRA, Paris)

Communication (9h20 - 10h20)

"Phantom limb : Amputation, embodiment and prosthetic technology"

Cassandra S. Crawford (sociologue, Northern Illinois University)

Table ronde 1 (10h35 - 12h35)

"Les technologies prosthétiques à l’épreuve de l’innovation : les « ressources » du membre fantôme"

avec:

  • Amélie Touillet (médecin, IRR, Nancy)
  • Nathanaël Jarrassé (chargé de recherche CNRS robotique, ISIR, UPMC, Paris)
  • Jozina De Graf (MCF, Institut des Sciences du Mouvement, Marseille)
  • Marina Maestrutti (MCF, sociologue, CETCOPRA, Paris)

Communication (14h15 - 15h15)

"Repenser le handicap : apports et limites du modèle social, de la sociologie des sciences et des techniques, de l’éthique du care"

  • Myriam Winance (sociologue, INSERM, CNRS, CERMES3, Paris)

Table ronde 2 (15h30 - 17h30)

"Interroger les limites et prolongements du corps dans une approche sensible : quelle place à la complexité des expériences singulières ?"

avec:

  • François Codemard (Orthoprothésiste, IRR, Nancy)
  • Valérie Sanamane (ergothérapeute, IRR, Nancy)
  • Nicolas Huchet (Bionicohand, Rennes)

Informations complémentaires

Entrée libre et gratuite.

Affiche et programme du séminaire en pièce-jointe.

Le résumé complet et le programme sont disponibles sur le site internet du séminaire à l’adresse : http://www.corps-protheses.org

Pour tout renseignement complémentaire, merci d’envoyer un mail à l’adresse : contact@corps-protheses.org

Comité d'organisation

  • Butnaru Denisa (Chercheuse en Sciences Sociales ; Laboratoire Dynamiques Européennes - UMR 7367 -  Université de Strasbourg / CNRS ; Institut für Soziologie, Albert-Ludwigs-Universität, Freiburg, Allemagne)
  • Goffette Jérôme (MCF-HDR en philosophie ; S2HEP - EA 4148 - Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Gourinat Valentine (Doctorante en éthique et en sciences de la vie ; Laboratoire Dynamiques Européennes - UMR 7367 -  Université de Strasbourg / CNRS ; Faculté de Biologie et de Médecine - Université de Lausanne)
  • Groud Paul-Fabien (Doctorant en anthropologie ; LADEC - Université Lumière Lyon 2 / ENS de Lyon, S2HEP - EA 4148 -  Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Guïoux Axel (MCF en anthropologie ; S2HEP - EA 4148 - Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Jarrassé Nathanaël (Chargé de recherche (CR1) en robotique CNRS, Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique, CNRS UMR 7222, INSERM U1150 - Université Pierre et Marie Curie - Paris)
  • Lasserre Évelyne (MCF en anthropologie ; S2HEP - EA 4148 - Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Maestrutti Marina (MCF en sociologie ; CETCOPRA - EA 2483 - Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
  • Roby-Brami Agnès (Docteur en médecine, directrice de recherche DR2 en neurosciences ; CNRS, Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique, CNRS UMR7222, INSERM U1150 - Université Pierre et Marie Curie - Paris)

Lieux

  • Salle Fustel de Coulanges, Palais Universitaire de Strasbourg
    Strasbourg, France (67)
  • Salle des conférences de la médiathèque, Faculté de médecine Lyon Est, Université Claude Bernard Lyon 1, Campus Rockefeller
    Lyon, France (69)
  • Paris, France (75)

Dates

  • vendredi 10 février 2017
  • vendredi 10 mars 2017
  • jeudi 04 mai 2017

Mots-clés

  • corp, prothèse, usage, robotique, handicap, apprentissage

URLS de référence

Source de l'information

  • Marina Maestrutti
    courriel : Marina [dot] Maestrutti [at] univ-paris1 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Corps et prothèses : vécus, usages, contextes », Séminaire, Calenda, Publié le jeudi 26 janvier 2017, http://calenda.org/391626