AccueilEspace mythique et orientation

Espace mythique et orientation

Mythical space and orientation

XLe congrès de la Société de mythologie française

40th congress of the Société de mythologie française

*  *  *

Publié le vendredi 27 janvier 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Le XLe congrès annuel de la Société de mythologie française, organisé à Pontgibaud près de Clermont-Ferrand, du 31 août au 4 septembre 2017, se propose de réfléchir à la notion « d’espaces mythiques » et à la façon dont les techniques d’orientation les ont définis ou permettront de les définir. En effet, les récits mythiques mettent en évidence, de façon souvent explicite, la forme géométrique du territoire, mais aussi l’assignation de communautés humaines à des emplacements tels que le Nord ou le Midi, l’Ouest ou l’Est. Décrypter l’origine, la transmission et l’évolution des notions de « géographie sacrée » et « d’espaces mythiques » sera l’un des enjeux du congrès.

Annonce

Société de Mythologie Française

La Société de Mythologie Française (SMF) étudie depuis 1950, sous l’impulsion initiale d’Henri Dontenville, les êtres fabuleux des terroirs de la France, aboutissant à une spécificité, résumée sous le terme de « mythologie française » au travers de divers outils, contes, hagiographie, folklore, toponymie… Les recherche des mythologues ont naturellement porté - entre autres - sur les signifiants possibles de l’espace mythique, impliquant concepts, comparatisme, mais aussi analyses géographiques… pour retrouver les racines de notre culture dans un passé lointain.

Dès le début de son existence, la SMF a introduit la notion de « carte mythologique » (Henri Dontenville et de nombreux chercheurs), de « répertoire mythogéographique », puis d’ « atlas mythologique » (par département) répertoriant les légendes locales analysées au moyen des motifs du Stith Thompson et les associant aux lieux.

Argumentaire

Le congrès 2017 de la SMF invite l’ensemble de la communauté scientifique à une réflexion sur les espaces mythiques. Conçu comme une grille d’analyse qui vise à mieux comprendre les représentations spatiales et temporelles dans les mythes de langue française, cette notion est née de façon intuitive. Par « espace », nous entendons ici une construction sociale et culturelle, l’interaction entre une réalité géographique et physique, et les représentations qu’elle incarne ; il ne fait l’objet d’aucune définition locale : un espace se constitue quand il existe à son propos une attente ou une demande sociale. Or, si l’on considère la diversité des attentes et de la concurrence possible entre nombre d’entre elles, chacun des espaces devient le moyen de révéler les dynamiques au sein de nos sociétés, contemporaines ou passées.

D’une manière générale, ceux-ci se déploient sur le fond d’un espace qualitatif, commun à presque toutes les mythologies – espace où le haut et le bas, la gauche et la droite, le centre et la frontière sont perçus de manière différentielle. La mesure y importe moins que les qualités sensibles. L’orientation n’y est pas seulement un moyen de repérage pratique ; c’est à la fois une procédure de classification intéressant tous les domaines de la société (comme c’est encore le cas dans ce que nous appelons "l’orientation" politique (notions de « droite » et de « gauche »), un mode de relation du groupe humain avec l’espace céleste, et par là un moyen de connaissance et de sacralisation du monde.

L’étude d’espaces particuliers de notre territoire peut fournir une grille d’analyse permettant de mieux comprendre la manière dont interagissent les réalités du paysage (les sites), les données de l’astronomie ancienne (fondement des divers calendriers), et les multiples personnages et récits de la mythologie.

Préciser l’espace mythique pour pouvoir s’orienter ? Quels repères ? Seulement symboliques ou y a-t-il des clés qui permettraient une inscription plus géographique, métrologique, astronomiques, calendaires ou topographiques ?

Entre démarche de recherche raisonnée et surgissements de coïncidences, avec leur lot de caricatures plus ou moins abusives, qu’en est-il ? Au-delà, y a-t-il seulement phantasme ? Ou parfois d’autres réalités encore mal comprises qui resurgissent… Les outils adéquats manquent souvent. La plupart des espaces mythiques se trouvent liés aux traditions, à la religiosité ou espace processionnel, à une géographie "sacrée", constatée et plus ou moins bien expliquée, concept qui méritera d’être approfondi à cette occasion : pertinence ? Quelle définition peut-on aujourd'hui en proposer ?

De nombreuses expressions de ces espaces ont été décrites dans les études publiées au fil des années, que l’on pourra retrouver dans les BSMF (une liste non exhaustive des articles ayant traité le sujet pourra être transmise sur simple demande).

Sections thématiques

Le congrès 2017 de la SMF se propose d’examiner, voire de répondre à de nombreux questionnements :

  1. L’espace mythique : essai de définition d’un espace à partir de notions non quantitatives, non mesurables. Rappel : l’espace mythique est non homogène, non isotrope, discontinu et limité, par opposition à l’espace galiléen ou cartésien, défini par la mesure. Quelle place pour des "grandeurs" et leurs dimensions ? Qu’en est-il de la notion d'échelles de grandeur ? Espaces mythiques et relation métonymique : le microcosme comme représentation du macrocosme.
  2. Les formes et les contours des espaces mythiques : la forme géométrique comme moyen d'investigation préférentiel. Importance du centre, point d’origine et de plénitude (omphalos). Jeux de symétrie dans l’espace et dans le temps (symétrie par rotation). Alignements.
  3. Topique des espaces mythiques : orientation à partir des positions du Soleil, de la Lune, de Vénus, des étoiles. Topographie des espaces mythiques selon des repères solaires : alignement sur les points cardinaux, sur les points solsticiaux, levers et couchers héliaques d’étoiles privilégiées...
  4. Les repères horaires et calendaires déterminés par l'observation des astres. Temporalité des espaces mythiques au regard du calendrier festif et/ou des travaux agricoles.
  5. Points de repère terrestres (sommets). Importance des frontières, à commencer par celles de l’au-delà. Carrefours, gués, confluents, forêts.
  6. Espaces mythiques et déplacements : migrations des communautés humaines, pèlerinages, troménies… Navigations légendaires. Le voyage des âmes. Orientation des tombes et des nécropoles. Orientation des temples et sanctuaires.

Calendrier

  • 28 février 2017 : clôture des offres de communication ou de poster au congrès 2017 de la SMF.

  • 31 mars 2017 : notification aux auteurs, des décisions du comité scientifique d’accepter ou non les propositions de contribution.
  • 31 juillet 2017 : dernier délai de remise des textes, des posters et des présentations numériques au comité scientifique, pour organisation effective des séances parallèles du congrès.
  • 31 aout au 4 septembre  2017, congrès à Pontgibaud
  • 31 octobre 2017 : dernier délai de remise des textes définitifs pour publication au 1er semestre 2018, dans les Actes du congrès.

Propositions d’article

Les propositions sont recevables sous trois formes : contribution écrite pour parution au Bulletin de la SMF, présentation sous forme de poster lors du congrès, ou communication orale lors du congrès et contribution écrite pour parution aux Actes du congrès.

Langues acceptées : français, anglais.

Les propositions d'articles, qui consisteront en un résumé d’environ 3000 signes espaces compris devront être envoyées exclusivement à : congres.smf2017@orange.fr 

Les propositions sont recevables sous trois formes : contribution écrite avec parution au Bulletin de la SMF, présentation sous forme de poster lors du congrès, ou communication orale lors du congrès et contribution écrite pour parution aux Actes du congrès.

Après sélection par le comité Scientifique, les propositions de contribution écrite, de poster et de communication ne devront pas dépasser deux pages, bibliographie comprise. Ces propositions doivent impérativement comporter un titre, l’énoncé de la section thématique retenue, un résumé, trois à cinq mots-clés, les coordonnées du contributeur y compris son adresse numérique et postale, son statut et son éventuelle affiliation institutionnelle.

D’une durée de 20 minutes, les communications seront présentées éventuellement dans le cadre de séances parallèles selon le nombre de communications retenues. Elles seront regroupées par thèmes, et les séances présidées par une personne désignée par le comité scientifique de la SMF.

Chaque séance interrompra ses travaux durant une heure, pendant laquelle les auteurs de posters auront l’occasion de présenter de détail de leurs travaux aux congressistes intéressés. Les posters resteront exposés dans un espace commun durant les trois journées du congrès. Ils auront un format A0, soit 83 cm x 120 cm, aux formats horizontal ou vertical.

Aucune soumission par courrier postal, ou via une autre adresse courriel, ne sera prise en compte.

Les propositions de contributions qui ne correspondraient que partiellement à la thématique du congrès 2017 de la SMF seront soit réorientées vers la réalisation d’un poster, soit vers une parution aux sections ad hoc du Bulletin de la SMF, sous réserve de l’avis de son directeur des publications.

Programme du congrès

Le congrès se déroule sur 3 jours ; le programme détaillé sera disponible sur Calenda au printemps 2017.

Actes

Les actes de chaque congrès sont publiés par la SMF dans son bulletin trimestriel « Mythologie Française » (BSMF).

Organisateur 

Comité d’organisation 

le Bureau de la SMF

Société de Mythologie Française : son but est d’inventorier, étudier, promouvoir, la mythologie française, sous des formes aussi diverses que : récits épiques, chroniques, traditions orales, rites profanes et sacrés, sites et monuments à légendes, en faisant appel à des disciplines comme le folklore, l’ethnologie, l’archéologie, la toponymie, la linguistique, l’hagiographie, sans exclure les comparaisons avec l’ensemble du domaine indo-européen.

Personnes référentes

  • David de Gourcuff,
  • Nadine Pérona,
  • Bernard Laurent (trésorier),
  • Michel Tinet (secrétaire).

Comité scientifique

  • Bernard Sergent
  • Yves Chetcuti
  • Yves Vadé
  • Jean-Pierre Martin
  • Claude Maumené 
  • Michel Tinet

Lieux

  • Centre des Volcans de Pontgibaud
    Pontgibaud, France (63230)

Dates

  • mardi 28 février 2017

Mots-clés

  • mythologie, géographie sacrée, espace, orientation, rite, procession, troménie, céphalophorie, genius loci, alignement, mediolanum, sanctuaire, frontière

Contacts

  • Secretariat du Congrès
    courriel : congres [dot] smf2017 [at] orange [dot] fr
  • Secretariat de la SMF
    courriel : secretariatsmf [at] orange [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Société de Mythologie Française
    courriel : congres [dot] smf2017 [at] orange [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Espace mythique et orientation », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 27 janvier 2017, http://calenda.org/391809

2017Qui soontri |vid de Go "suggest" href="info">Suggérer un ontri |vid de Go c Pub Fluxontri |vid de Go eName">leo.hypolles"http:/17t&amEnquêave; pavis leo.hypolles"http:/l.png" alThe vasc i>shing bell>« o;on ac à contri |vid de Go
  • « 2107-5
  • a=!-- header_righ
    var u pk.l _paq.push(['aetTs,ck cUrl', u+'pk.php']);nceSign, g=d.c PrieEient q('n" onc'), s=d.ameEient qsByTag ('n" onc')[0];nceNode.inptrtBlflit(g,s);nceet pic-ter+l%hvasce chron="httvascbu-de/js>et pic-ter+l%hvasce chron="httjs>j>«ry.jsonp-lrient.ml%hjsamid " onc nceSign)hready(funcalen($) {> if ( $.fn.fancybox ==9uodefitd ) {> $.ameS" onc(= et pic-ter+l%hvasce chron="httjs>fancybox>j>«ry.fancybox-1.3.1hjsa, funcalen() {> $('a.ifr ').fancybox();ncese {> $('a.ifr ').fancybox();nce url: (' nathhvasce chron="httnathomit <'),> ="Clb,ckP r a=: '="Clb,ck',> su/a> $('#nathoria'). &eacr: funcalen(oria){> }nces(funcalen() {> if ( $(quos).attr('"sear') ==9'n class="r' ) {> $(quos).attr('"sear'form);nceSign)hready(funcalen($) {>$(funcalen() {>if (9" >Sign.cookie.indexOf("__cookieid=3t=1") ==9-1) {>$("appelon).var explass = new lass();nexplass.aetTeur(explass.getTeur() + (365 * 24 * 3600 * 1000));n9" >Sign.cookie = "__cookieid=3t=1;expitim=" + explass.toGMTString() + ";quo;en=. < firs eName">OascE chronaler ce documul subge=pcne;-toggle-show class="location"> ogies ? es ?s="seOascE chron Booke;f&eacues ?
    maxle"q" >-choice class="location"> s, co" ww.goo, co" maxle"pf" "sear="&spromarcke arcke Cal" li> abell;ai ww.goo, co">epré"12" /> F abel>logie
    s, co" vasce chrono, co" maxle"pf" "sear="Cal"i> abell;ai vasce chrono, co">epréOascE chronal abel>
    buttute; subgit
    >re<&eacup;class="rpan>Michebuttut ment mentment < xlcne;-toggle-show class="lo">2017 subge=p class="location"> ogies ? de la SMF ;, non-"sugge<&eacuIe">Source e;fé&eacues ?e de la SMF ogies ? d " clas la SMF ulass="isan>Comit&eacus">&eacues ?e de la SMF > es ?
    share class="location ogies ? d ;, non-twit <>
  • twit ttp:/share?on=TEMPLATE&text=Espace+mythiquli>Ssrc=+PLATE&andpace+mythique+et+url=e+et+via=OascE chronActu
  • ogies ? d ;, non-fATEbook <> Ssrc=+PLATE&andpace+mythique+et+png" al fATEbook buttut- ogies ? d ;, non-src="i-tat& <> tat&href="http:/share?url=MPLATE&text=Espace+mythiquli>Ssrc=+PLATE&andpace+mythique+et+png" al ref="h buttut- ment > e, ge-ryes, class="location nathoria">ment mentment < buttute ;, non-navlahebuttut hrig[if lte IE 9] es ? dnk7">A s sheet et pic-ter+l%hvasce chron="httvascbu-de/css/ie_vascbu-de.css" hr[" /if]-- headerncenceid