AccueilMémoire, traces et empreintes

Mémoire, traces et empreintes

Memoirs, traces and imprints

*  *  *

Publié le lundi 13 février 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Le colloque « Mémoire, traces et empreintes » s'intéresse aux diverses formes d’expression littéraires, sociologiques, philosophiques et artistiques de la mémoire, qu’elle soit collective, familiale ou individuelle. Il s’agira plus généralement d’évoquer le texte comme lieu de mémoire ainsi que sa relation aux autres lieux de mémoire.

Annonce

Argumentaire

La mémoire conçue comme « faculté de conserver et de rappeler des états de conscience passés et ce qui s’y trouve associé » est indissociable des multiples formes que peut prendre son expression. Il s’agira donc de s’intéresser aux diverses formes d’expression littéraires, sociologiques, philosophiques et artistiques de la mémoire, qu’elle soit collective, familiale ou individuelle. La mémoire nourrit aussi bien la fiction que l’autobiographie, le journal intime, la biographie et bien sûr le mémoire, genre littéraire de l’entre-deux qu’il conviendra de redéfinir.

Ce colloque devrait donc permettre de se situer à la croisée de plusieurs champs disciplinaires étant donné que le mémoire est étroitement lié à l’historiographie, mais peut aussi entrer dans le champ de la chronique ou des annales. Entre écrit public et écrit privé, ses accointances avec l’autobiographie, le journal ou le simple recueil de souvenirs le situent dans le champ des études de l’intime mais la fiction peut tout aussi bien se faire vecteur de mémoire lorsqu’il s’agit d’évoquer des événements marquants de l’Histoire ou la mémoire d’une personnalité en particulier.

Il s’agira plus généralement d’évoquer le texte comme lieu de mémoire ainsi que sa relation aux lieux de mémoire eux-mêmes (on pense au Mausolée, au monument funéraire, à certains sites historiques préservés et à tout type de monument destiné à honorer la mémoire de certains événements, groupes sociaux ou personnalités marquants). L’analogie entre architecture et texte est particulièrement utile à cet égard. La trace écrite et architecturale sera donc au centre d'une réflexion qui pourra allier littérature, histoire et culture.

Modalités de soumission

Les propositions de communication, accompagnées d’une brève biographie, sont à transmettre par voie électronique à Elisabeth Bouzonviller (elisabeth.bouzonviller@univ-st-etienne.fr), (Floriane Reviron Piegay (floriane.reviron.piegay@univ-st-etienne.fr) et Emmanuelle Souvignet (emmanuelle.souvignet@univ-st-etienne.fr)

au plus tard le 31 mai 2017.

Comité de sélection des propositions

  • Emmanuelle Souvignet, CELEC (EA 3069), MCF, département d'études hispaniques, Université Jean Monnet, Saint Etienne.
  • Elisabeth Bouzonviller, CELEC (EA 3069), MCF, HDR, département d'études anglophones, Université Jean Monnet, Saint Etienne.
  • Floriane Reviron-Piégay, CELEC (EA 3069), MCF, département d'études anglophones, Université Jean Monnet, Saint Etienne.

Catégories

Lieux

  • Université de Saint-Etienne campus Tréfilerie
    Saint-Étienne, France (42)

Dates

  • mercredi 31 mai 2017

Mots-clés

  • mémoire, culture, littérature étrangère, littérature comparée

Contacts

  • Elisabeth Bouzonviller
    courriel : elisabeth [dot] bouzonviller [at] univ-st-etienne [dot] fr
  • Floriane Reviron Piegay
    courriel : floriane [dot] reviron [dot] piegay [at] univ-st-etienne [dot] fr
  • Emmanuelle Souvignet
    courriel : emmanuelle [dot] souvignet [at] univ-st-etienne [dot] fr

Source de l'information

  • Emmanuelle Perrin
    courriel : emmanuelle [dot] perrin [dot] touche [at] univ-st-etienne [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Mémoire, traces et empreintes », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 13 février 2017, http://calenda.org/392135