AccueilMetz, capitale du livre hébraïque, 1764-1870

Metz, capitale du livre hébraïque, 1764-1870

Metz, capital of the Hebrew book, 1764-1870

*  *  *

Publié le mercredi 01 février 2017 par João Fernandes

Résumé

Ce colloque international a vocation à faire le point sur les spécificités historiques, culturelles, linguistiques, archivistiques de l'impression hébraïque à Metz entre 1764 et 1870. À cette époque en effet, Metz est le principal centre d'impression hébraïque en France. Cette période connaît par ailleurs une évolution importante du judaïsme français, qui se ressent par exemple par la part croissante de textes imprimés tout ou partie en langue française chez les imprimeurs possédant des presses hébraïques. Le colloque est organisé par l'université de Lorraine (Centre écritures) en partenariat avec le Service régional de l'inventaire et les bibliothèques médiathèques de Metz.

Annonce

Colloque international – Université de Lorraine, Mardi 12 et mercredi 13 septembre 2017, Université de Lorraine – Metz

Argumentaire

Entre 1764, date des premières publications messines en hébreu, et l’annexion allemande en 1870, la ville de Metz a été le plus important centre français d’impression hébraïque. Le développement de cette production trouve sa source d’une part dans l’existence très ancienne d’une communauté juive dans la ville, et d’autre part dans la situation culturelle de la ville de Metz. Au carrefour des espaces francophones et germanophones, la ville de Metz est une ville dont les habitants circulent dans toute la grande région et au delà des frontières françaises. L’ouverture des Juifs messins vers les communautés de langue allemande est patente : nombreux sont les rabbins et les érudits à se former à Trèves ou à Mayence. C’est notamment le cas de Samuel Cahen, natif de Metz, fondateur des Archives israélites et premier traducteur juif de l’intégralité de la Bible hébraïque.

L’évolution culturelle de la communauté juive de Metz est cependant largement dépendante de l’histoire française : l’émancipation pendant la Révolution française, puis le décret napoléonien de 1808 ont des répercussions sur l’organisation de la vie communautaire, mais aussi sur l’assimilation progressive, qui se traduit entre autre par l’adoption croissante de la langue française dans les publications qui sortent de chez les imprimeurs juifs, et la diversification de ses publications.

Dans les dernières décennies du xviiie siècle ce sont en effet exclusivement des ouvrages en caractères hébraïques (en hébreu ou, minoritairement, en hébreu et yiddish) qui sortent des presses de Moïse May sous le nom de Joseph Antoine : des commentaires talmudiques, des livres de prières, des livres de Halakha. Progressivement, et notamment pendant la période d’activité d’Ephraïm Hadamard, paraissent des ouvrages non seulement en hébreu (de nature similaire à ce qui était déjà imprimé), mais aussi en hébreu et français (par exemple : des « catéchismes », des ouvrages destinés à l’apprentissage de la langue hébraïque : l’usage pédagogique des livres se fait très fréquent), voire en seule langue française, en lien ou non du reste avec le judaïsme.

L’histoire de la circulation et de la conservation de ce patrimoine hébraïque messin est complexe. Les Bibliothèques-Médiathèques de Metz conservent dans leur fonds ancien plusieurs dizaines d’ouvrages en hébreu de production messine, mais elles sont loin de posséder l’ensemble du catalogue. C’est sans doute l’annexion qui explique la présence importante d’exemplaires messins à Berlin. Des politiques volontaristes d’acquisitions ont eu pour conséquence la conservation de très nombreux exemplaires (plus de la moitié du nombre total) dans diverses bibliothèques des Etats-Unis et en Israël. Les collections privées en France et à l’étranger conservent également des exemplaires. Quoi qu’il en soit il est manifeste que la production messine, bien représentative d’une communauté très implantée sur son territoire, a très largement dépassé les limites de la ville et a été diffusée progressivement à l’échelle mondiale.

Le colloque aura pour vocation d’approfondir les recherches initiées sur la spécificité de l’impression hébraïque messine.

Axes thématiques

Pour ce colloque, plusieurs pistes seront privilégiées :

  •  Les conditions matérielles de l’impression
  •  Les données socio-économiques liées au commerce du livre hébraïque
  •  La reconstitution et l’analyse des catalogues des imprimeurs
  •  Le contenu des ouvrages imprimés et son évolution
  •  Le choix et la signification des langues d’impression (hébreu, yiddish, allemand, français…)
  •  Les dynamiques de transferts culturels, en particulier de l’Allemagne vers la France
  •  L’émergence de figures singulières issues du milieu juif messin : l’imprimeur Ephraïm Hadamard, Samuel Cahen…
  •  Le contenu des collections privées ou des livres retrouvés dans les genizot
  •  La circulation des imprimés hébraïque messins, pendant la période d’impression (1764-1870) et au-delà

Comité scientifique

  • Claire Decomps (conservatrice du patrimoine au Service régional de l’Inventaire),
  • Francine Kaufmann (Professeur émérite, Université Bar-Ilan, Israël),
  • Claire Placial (Maître de conférence, Université de Lorraine),
  • Jean-Sébastien Rey (Professeur, université de Lorraine),
  • Dominique Ribeyre, Conservateur des bibliothèques, Responsable du département Patrimoines des Bibliothèques-Médiathèques de Metz)

Comité organisateur

Claire Placial

Claire Decomps

Modalités de participation

Les propositions (500 mots maximum au format .doc), accompagnées d'un titre, de 5 mots clés, et d'une notice biographique (200 mots maximum), sont à envoyer

au plus tard le 1er mai 2017

à l'adresse suivante : claire.placial@univ-lorraine.fr

Les propositions seront examinées début mai et les auteurs avertis dès que possible, les confirmations et informations supplémentaires seront envoyées dans les meilleurs délais.

Références bibliographiques

  • Berkovitz, Jay R., The Shaping of Jewish Identity in Nineteenth century France, Detroit, Wayne State University Press, 1989.
  • Berkovitz, Jay R., Rites and Passages. The Beginnings of Modern Jewish Culture in France, 1650-1860, Philadelphia, University of Pennsylvania Press, 2004
  • Chouraqui, Jean-Marc, « La tradition juive confrontée à la modernité politique », dans Romantisme , revue du XIXe siècle, N° 125, p 9-25, 2004.
  • Chouraqui, Jean-Marc, « Emancipation politique et tradition juive : quelques usages de la Bible et du Talmud au XIXe siècle chez les rabbins français », dans L’Ecriture de l’Histoire juive : mélanges en l’honneur de Gérard Nahon, dir.Danièle Iancu-Agou et Carol Iancu, Collection de la Revue des Etudes Juives, Peeters-Paris-Louvain, p 541-555, 2012.
  • Kaufmann, Francine, « Samuel Cahen (1796-1861) : éducateur et premier traducteur juif de la Bible en français », dans Tsarfat. Mutations de l’identité juive à l’époque moderne et contempraine, sous la direction d’Erik H. Cohen, Bar Ilan University Press, 2014, p. 77-118.
  • Landau, Philippe, « Olry Terquem (1782-1862) : régénérer les juifs et réformer le judaïsme », dans Revue des études juives, vol. 160, 2001, p. 169-187.
  • Landau, Philippe, « Les conversions dans l’élite juive strasbourgeoise sous la restauration », Archives Juives, vol. 40, n° 1, 1er semestre 2007, p. 131-139.
  • Knörzer, Heidi (dir), Expériences croisées. Juifs de France et d’Allemagne aux xixe  et xxe siècles, éditions de l’éclat, 2010.
  • Schwarzbach, Bertram Eugene  “Samuel Cahen’s Bible Commentary”, in Ilana Y. Zinguer and Sam W. Bloom, Eds., L’antisémitisme éclairé. Inclusion et exclusion depuis l’époque des Lumières jusqu’à l’affaire Dreyfus / Inclusion and Exclusion : Perspectives on Jews from the Enlightenment to the Dreyfus Affair. Leiden and Boston : Brill, 2003
  • Schwarzfuchs, Simon, «La Haskalah et le cercle de Metz à la veille de la Révolution», dans Politique et religion dans le judaïsme moderne. Des communautés à l'émancipation, Presses Université de Paris- Sorbonne, 1987.
  • Simon-Nahum Perrine, « Samuel Cahen entre Lumières et science du judaïsme », dans Romantisme, 2004, n°125. Juifs, judéité à Paris au début du XIXe siècle. p. 27-42.
  • Traverso, Enzo, « Les Juifs et la culture allemande. Le problème des générations intellectuelles », dans Revue germanique internationale [En ligne], 5 | 1996, mis en ligne le 26 septembre 2011, consulté le 13 octobre 2012. URL : http:// rgi.revues.org/544
  • Weill, Georges, Émancipation et progrès : l'Alliance israélite universelle et les droits de l'homme, préface de André Wormser Paris. 2000

Lieux

  • Université de Lorraine, Ile du Saulcy
    Metz, France (57)

Dates

  • lundi 01 mai 2017

Mots-clés

  • imprimerie hébraïque, Metz, judaïsme français, émancipation, livre hébreu, livre yiddish

Contacts

  • Claire Placial
    courriel : claire [dot] placial [at] univ-lorraine [dot] fr

Source de l'information

  • Claire Placial
    courriel : claire [dot] placial [at] univ-lorraine [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Metz, capitale du livre hébraïque, 1764-1870 », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 01 février 2017, http://calenda.org/392299