AccueilL’habitat en hauteur

L’habitat en hauteur

Habitat in high places

Discours, représentations et modes de valorisation dans la métropole lyonnaise

Discourse, representations and promotion in Lyon

*  *  *

Publié le vendredi 03 février 2017 par Céline Guilleux

Résumé

La recherche porte sur les enjeux liés à la verticalisation de l’habitat dans les métropoles contemporaines, en s’attachant aussi bien à la production qu’aux discours et aux manières d’habiter sur plusieurs terrains, notamment à Lyon. La personne recrutée pour le post-doc sera impliquée dans l’enquête sur le terrain lyonnais et sur l’un des axes du projet consistant à recueillir et analyser les discours des acteurs publics et privés chargés de la conception, de la commercialisation et de la gestion des ensembles sous forme de tours.

Annonce

Le projet

La recherche HIGHRISE financée dans le cadre de l’ANR-FAPESP (2017-2019), porte sur les enjeux liés à la verticalisation de l’habitat dans les métropoles contemporaines. Malgré l’image négative, héritée des grands ensembles de la ville fordiste, qui a nourri les réticences à l’égard des immeubles élevés, l’augmentation de la hauteur des constructions neuves tend à se répandre dans le secteur résidentiel, après avoir surtout concerné l’immobilier de bureaux. Cette tendance est présentée comme une façon de densifier la ville, de permettre la croissance métropolitaine tout en réduisant l’étalement urbain. Elle est également portée par la financiarisation de la production urbaine, l’évolution du rôle des promoteurs immobiliers et des politiques locales. Dans ce cadre, la verticalisation ne se limite pas à la morphologie, mais se présente souvent comme une approche innovante de l’aménagement des nouveaux quartiers, du paysage urbain et des services et prestations mises à disposition des habitants. Elle engage ainsi un ensemble de représentations portant sur les usages de la ville, les modes de vie et les manières d’habiter. Les discours sur la densification mettent ainsi la capacité de ces nouvelles formes d’habitat à susciter du lien social et à favoriser une ville inclusive.

En s’attachant aussi bien à la production qu’aux discours et aux manières d’habiter, la recherche questionne ces représentations, en particulier celles tournant autour de l’idée de ville inclusive. Elle vise à construire un cadre théorique pour appréhender les spécificités de la vie en hauteur, et s’appuie pour cela sur des études de cas menées par une équipe pluridisciplinaire. Elle porte sur plusieurs terrains offrant des caractéristiques contrastées, principalement à Lyon et à Sao Paulo, de façon à saisir les différents aspects du processus. 

La mission

Le (ou la) post doc devra réaliser un travail bibliographique en géographie et sociologie urbaine sur les conditions et les spécificités de la vie en hauteur par rapport à la forte densité et la vie au sol. Il (ou elle) sera impliqué dans l’enquête sur le terrain lyonnais et sur l’un des axes du projet consistant à recueillir et analyser les discours des acteurs publics et privés chargés de la conception, de la commercialisation et de la gestion des ensembles sous forme de tours. L’objectif est de faire ressortir la façon dont ces discours construisent les valeurs économiques et sociales qui leur sont attachées, font la promotion de certains styles de vie et accordent, ou non, une place à la mixité et à la ville inclusive. Il (ou elle) travaillera sur les études de cas dans l’agglomération lyonnaise, devra mener les entretiens auprès de ces acteurs, et participer à leur analyse avec les membres de l’équipe. La personne recrutée aura à produire un rapport et sera amenée à participer à l’écriture collective d’un ou plusieurs articles.

Le (ou la) post-doc contribuera également aux tâches de coordination : préparation, animation et restitution des séminaires prévus dans le cadre du projet, contribution à la mise en ligne des corpus et workshops.

Profil du candidat

  • Titulaire d’un doctorat en sociologie ou en géographie
  • Compétences en méthodes d’enquêtes qualitatives, expérience importante de passation d’entretiens
  • Spécialisation en sociologie urbaine ou en géographie urbaine
  • Qualités rédactionnelles
  • Goût du travail en équipe

Modalités pratiques du contrat

  • Le ou la post-doc travaillera dans une équipe pluridisciplinaire composée de chercheurs en  géographie, sociologie et anthropologie
  • Recruteur : université Lyon 2
  • Durée : 6 mois renouvelables 6 mois
  • Laboratoire de rattachement : EVS (UMR5600) ou CMW(UMR 5283)
  • Lieu de travail : Université Lyon 2

Calendrier du recrutement

  • Date limite des candidatures : 10 février 2017

  • Date des entretiens pour les candidat.e.s pré-sélectionné.e.s  : entre le 15 et le 20 février
  • Décision : 20 février
  • Début du contrat : mars 2017

Candidature

Envoyer avant le 10 février 2017 à Loic.Bonneval@univ-lyon2.fr et Christian.Montes@univ-lyon2.fr

  • un CV
  • Une lettre de motivation (deux pages) décrivant votre expérience de la recherche et votre motivation à candidater

Jury de sélection

  • Christian Montès (PR géographie université Lyon 2),
  • Loïc Bonneval (MCF sociologie université Lyon 2),
  • Manuel Appert (MCF géographie, université Lyon 2),
  • Bianca Botea (MCF Anthropologie, université Lyon 2)

Catégories

Lieux

  • Lyon, France (69)

Dates

  • vendredi 10 février 2017

Fichiers attachés

Mots-clés

  • habitat, verticalité

Contacts

  • Loïc Bonneval
    courriel : loic [dot] bonneval [at] univ-lyon2 [dot] fr

Source de l'information

  • Loïc Bonneval
    courriel : loic [dot] bonneval [at] univ-lyon2 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L’habitat en hauteur », Bourse, prix et emploi, Calenda, Publié le vendredi 03 février 2017, https://calenda.org/392547

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal