AccueilProtestants et juifs entre « affinités électives » et dialogue impossible ?

Protestants et juifs entre « affinités électives » et dialogue impossible ?

Protestants and Jews between "elective affinities" and impossible dialogue?

*  *  *

Publié le lundi 06 février 2017 par Elsa Zotian

Résumé

Le 31 octobre 2017, les célèbres thèses de Martin Luther, considérées comme le point de départ de la Réforme, auront 500 ans. Alors que « l'année Luther » bat déjà son plein en Allemagne et donne lieu à maintes cérémonies et conférences, la question des relations entre juifs et protestants reste un des points les plus controversés dans l'histoire du protestantisme.  Afin de situer cette question épineuse dans un contexte élargi permettant une nouvelle mise en perspective, le colloque s’intéressera en particulier à la manière dont ces relations ont évolué dans les espaces germanophone et francophone (France, Allemagne, Suisse) et se propose d’interroger ces liens d’un point de vue culturel, sociologique, historique, politique, littéraire, philologique et spirituel.

Annonce

Argumentaire

Le 31 octobre 2017, les célèbres thèses de Martin Luther, considérées comme le point de départ de la Réforme, auront 500 ans. Alors que « l'année Luther » bat déjà son plein en Allemagne et donne lieu à maintes cérémonies et conférences, la question des relations entre juifs et protestants reste un des points les plus controversés dans l'histoire du protestantisme. Afin de situer cette question épineuse dans un contexte élargi permettant une nouvelle mise en perspective, le colloque s’intéressera en particulier à la manière dont ces relations ont évolué dans les espaces germanophone et francophone (France, Allemagne, Suisse) et se propose d’interroger ces liens d’un point de vue culturel, sociologique, historique, politique, littéraire, philologique et spirituel.

Si, dans les deux aires culturelles, la Réforme constitue incontestablement une césure dans les relations entre les deux religions, son impact ne semble pas être le même d’un pays à l’autre. En France, du fait de la situation minoritaire des deux religions, on peut constater l’existence des nombreuses alliances entre juifs et protestants, en parlant, comme le fait Patrick Cabanel, d’« affinités électives », marquées par des « liens et [des] regards, [des] emprunts et parfois [un] coude à coude entre deux minorités », alors que dans l’espace germanophone, les relations entre juifs et protestants sont généralement présentées comme bien plus tendues et inégales. Ainsi l'élite protestante de la fin du XIXe siècle aurait vu dans les juifs des « gebildete Doppelgänger » (Uffa Jensen), des doubles qui suscitaient des craintes justement parce qu'au terme d'une intégration réussie dans la société allemande ils leur ressemblaient de plus en plus.  Les interrogations sur les visions juives du protestantisme et sur les visions protestantes du judaïsme ainsi que sur l’interaction entre les deux communautés religieuses, qui doivent être envisagées dans leur pluralité et diversité, constitueront le fil directeur de cette conférence. De l’incompréhension qui peut engendrer la persécution, à la tolérance, jusqu'à l'ébauche d'un dialogue, voire de projets interreligieux, il s'agira de mettre en lumière ces « proximités complexes » entre juifs et protestants. L'asymétrie fondamentale entre aire francophone et aire germanophone, aussi bien que les liens tissés au cours des siècles, seront au cœur des réflexions. Si les protestants français se sont beaucoup identifiés, au cours de leur histoire, à l'Israël de la Bible juive, notamment dans les périodes de « traversée du désert », ne peut-on pas observer des formes d'identification similaires entre protestants et Juifs dans les territoires de langue allemande au point que les termes de « sensibilité particulière » (A. Kaspi) ou de « fraternité exigeante » (Jean-Charles Tenreiro) s'appliqueraient également à l'espace germanophone? 

Voici une proposition de thématiques en lien avec des périodes historiques qui pourraient faire l’objet d’une intervention: 

1) Juifs et protestants au moment de la Réforme :  Réponses juives à la Réforme et propositions alternatives. Luther l’antisémite et Calvin le philosémite? Les relations particulières entre Juifs et huguenots. Juifs et protestants en France en tant que marginaux/persécutés, etc.

2) Juifs et protestants au siècle des Lumières :  Balbutiements du « dialogue » judéo-chrétien (Moïse Mendelssohn). La philosophie de l’Aufklärung et des Lumières et la pensée de la religion. Juifs et protestants dans l’art et dans la littérature, etc.

3) Juifs et protestants au XIXe siècle :  Influences protestantes sur le judaïsme « réformé ». Mission et conversion. Juifs et protestants face à l’antisémitisme, etc. 

4) Juifs et protestants au début du XXe siècle :  Première Guerre mondiale et République de Weimar : solidarités et animosités durant la guerre, revue Die Kreatur, Martin Buber, etc. 

5) Juifs et protestants face au fascisme/national-socialisme
 Collaboration et opposition. Rôle des protestants en Allemagne et en France dans le sauvetage des Juifs, etc.

6) Les relations entre juifs et protestants après 1945  Les protestants et la Shoah. La théologie après Auschwitz. Le dialogue judéo-chrétien. Les sociétés d'Amitié judéo-chrétienne, etc. 

7) Juifs et protestants aujourd’hui.  Les protestants et Israël/Palestine. Juifs et Protestants et les 500 ans des thèses de Luther, etc.

Conditions de soumission

Les propositions d’exposé d’une page environ accompagnées d’un CV peuvent être envoyées aux organisatrices :

  • laurence.guillon@u-paris10.fr
  • heidiknoerzer@web.de
  • kschubert@u-paris10.fr

jusqu’au 30 mai 2017

La conférence se tiendra aux Universités Paris Ouest et Paris Sorbonne Nouvelle le 16/17 novembre 2017.

Responsables scientifiques

  • Laurence Guillon, enseignante-chercheure en études germaniques, Université Paris X
  • Heidi Knoerzer, enseignante en langue et culture allemandes, Ecole polytechnique
  • Katja Schubert, enseignante en études germaniques, Université Paris X

Lieux

  • Université Paris-Ouest Nanterre, Université Sorbonne Nouvelle
    Paris, France (75005)

Dates

  • mardi 30 mai 2017

Mots-clés

  • judaïsme, protestantisme, relations interreligieuses

Contacts

  • Heidi Knorzer
    courriel : heidiknoerzer [at] web [dot] de

Source de l'information

  • Heidi Knorzer
    courriel : heidiknoerzer [at] web [dot] de

Pour citer cette annonce

« Protestants et juifs entre « affinités électives » et dialogue impossible ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 06 février 2017, http://calenda.org/392574