AccueilActivités et formations des professionnels en éducation en santé

Activités et formations des professionnels en éducation en santé

Activities and training among health education professionals

Évolution et enjeux, pratiques et postures, connaissances et compétences

Evolution and issues, practices and postures, knowledge and skills

*  *  *

Publié le mardi 07 février 2017 par João Fernandes

Résumé

Rapprocher activités et formations des professionnels dans le champ de l’éducation en santé peut comprendre plusieurs perspectives. La première perspective plus conceptuelle, revient à observer les évolutions de systèmes de santé et des formations des professionnels ; de les faire dialoguer afin de plus généralement en faire jaillir les enjeux, les impacts, et les transformations. La seconde perspective s’attache plus précisément aux pratiques et postures des professionnels et aux apports des formations dans leurs évolutions. Enfin une dernière perspective privilégie les caractéristiques de la dimension curriculaire des formations basées davantage sur les connaissances et compétences des professionnels.

Annonce

Revue Education, Santé, Sociétés, Vol.3 n°2

Argumentaire

Rapprocher activités et formations des professionnels dans le champ de l’éducation en santé peut comprendre plusieurs perspectives. La première perspective plus conceptuelle, revient à observer les évolutions de systèmes de santé et des formations des professionnels ; de les faire dialoguer afin de plus généralement en faire jaillir les enjeux, les impacts, et les transformations. La seconde perspective s’attache plus précisément aux pratiques et postures des professionnels et aux apports des formations dans leurs évolutions. Enfin une dernière perspective privilégie les caractéristiques de la dimension curriculaire des formations basées davantage sur les connaissances et compétences des professionnels. Les intérêts multiples des questionnements autour des activités et formations des professionnels résident dans une connaissance plus approfondie des professions, et de l’apport à leurs évolutions en éducation et santé. Interroger et analyser les difficultés d’action et les problématiques de formations participent également à une volonté de les appréhender dans la globalité des tensions, des contradictions, des dilemmes, de ce qui fonde leur intégration dans les décisions prises au sein des systèmes et institutions. Cela suppose un regard analytique des conditions de ces mises en pratique en question dans l’action, dans les gestes au sein de dimensions plurielles, voire antagonistes. Si certaines recherches plus fondamentales demeurent à niveau analytique, d’autres apporteront davantage d’éléments applicables en ingénierie de formation.

Ce dossier n’entend pas être exhaustif, ni exclusif ; et les professionnels qui gravitent autour du champ de l’éducation en santé, n’appartiennent pas seulement aux secteurs de la santé et de l’éducation (du milieu éducatif surtout), nombreux sont ceux d’autres secteurs social et associatif, par exemple, mais aussi appartenant plus généralement à la communauté, membre communal d’une ville, chargé de prévention, dont les formations en éducation en santé seraient à créer pour certains, à innover pour d’autres, ou encore à modifier et améliorer. La communauté appartenant aux chercheurs en éducation et santé constitue un maillon essentiel du décryptage des pratiques et postures, de la compréhension des connaissances des professionnels et des compétences à développer, de l’apport possible en innovation dans les activités et formations. Pour ce dossier, nous souhaitons développer, autour des activités et formations des professionnels en éducation en santé, les trois axes suivants qui se complètent et interagissent :

  • Axe 1 : Evolution et enjeux
  • Axe 2 : Pratiques et postures
  • Axe 3 : Connaissances et compétences

Axes thématiques

Axe 1 : Evolution et enjeux

Penser la formation des professionnels en éducation en santé suppose d’intégrer l’idée que la santé et l’éducation servent de fil conducteur à une réflexion épistémologique dépassant une perspective conceptuelle purement thématique. Autour des recherches en sociohistoire des formations et des activités des professionnels, de celles qui étudient les systèmes et évolutions des acteurs (Condette, 2007) ; nous pouvons réfléchir non seulement à mieux comprendre la genèse de formations et d’actions de professionnels, mais aussi apporter une part non négligeable à la contribution de formations nouvelles et à leurs innovations (Parayre, 2017). En faisant dialoguer les enjeux passés, présents, et futurs des activités et formations des professionnels dans une perspective objective et constructive ; nous pouvons mieux en cerner les contours, en comprendre les fondements, systèmes, orientations, en discerner les accords et désaccords, et tenter en définitive de constituer une archéologie des savoirs autour des professions et professionnels englobant les conceptions variées d’éducation en santé. Ces éléments ne comprennent pas seulement les formations officielles, mais aussi celles d’autoformation des professionnels et leurs relations et apports dans les savoirs et compétences des individus. Quelques questionnements serviront de trame à cet axe : - Pouvons-nous convier les recherches en sociohistoire pour mieux appréhender certains questionnements et enjeux d’aujourd’hui et de quelle manière ? - Existe-t-il des professions inexplorées dans le champ de l’éducation en santé et qui mériteraient un approfondissement et davantage d’analyse ? Ou au contraire celles que nous croyons avoir suffisamment étudiées et qui recèlent encore nombre de surprises et part d’ombre ? - Quels sont les véritables enjeux qui sous-tendent certaines formations ? Et quels sont les défis encore à relever ?

Axe 2 : Pratiques et postures

Nous proposons ainsi d’intégrer dans notre réflexion l’étude et l’analyse de la pratique au sein d’une organisation complexe où l’ingénierie de la formation et le rôle de l’évolution des curricula rend compte des intentions des acteurs et de la construction des postures des professionnels (Rothier Bautzer, 2014). Dans ce registre, la question du sens à donner dans toutes les activités de care et les relations engagées et à améliorer entre citoyens et professionnels sont davantage à mettre en évidence et à analyser à l’aune de recherches prenant en compte toutes les dimensions du développement de l’être humain (Usclat, Hétier & Monjo, 2016 ; Andrieu, 2016). La place du patient (patient expert par exemple) dans les pratiques de soin et d’éducation, dans les dispositifs de formation et prise en charge implique une réélaboration de la relation à l’autre dans l’éducation thérapeutique et de nouvelles modalités de formation (Catherine Tourette-Turgis, 2015) Ainsi les questions qui jalonneront cet axe pourront être les suivantes : - Que peut apporter l’étude d’analyse de pratiques aux formations des professionnels ? Les transformations qui traversent les pratiques et les postures professionnelles pourront être mises en évidence dans ce qu’elles pourraient apporter aux constructions et mutations des formations. - Que nous révèlent les pratiques et postures professionnelles sur l’identité de l’éducation en santé, et de la direction à donner aux activités des professionnels ? - Peut-il exister des pratiques et postures différentiées et quels en sont les éléments déterminants, et de quelle manière interagissent-elles avec les activités et formations ?

Axe 3 : Connaissances et compétences

Les habiletés requises pour les formations nécessitent des compétences. Celles-ci reposent et supposent des connaissances professionnelles nombreuses et hétérogènes. Nous posons la question sur les plans sociaux et scientifiques de l’évaluation des compétences dans la contextualisation et recontextualisation des savoirs en jeu dans des situations complexes et différentes (Vergnaud 2011 ; Numa Bocage, 2015). Cela consiste à mettre à l’épreuve les apports de la didactique professionnelle et de confronter les compétences convoquées lors d’activités et de formations (Albéro & Nagels, 2011 ; Pastré, 2011). L’évaluation des compétences professionnelles comprend aussi une réflexion sur les dimensions des activités dans les hiérarchies professionnelles, ce qui implique une compréhension des territoires professionnels dans lesquels les formations à dominante pratique s’exercent. Que la compétence soit observable ou non, cela laisse entière la question de la conceptualisation (Guiet-Silvain, 2014), et des modèles théoriques observant sa mobilisation. Ses emboîtements successifs dans différentes situations posent alors des questions perceptibles : - Comment le sujet s’y prend-il pour résoudre des problèmes nouveaux et dans des situations nouvelles ? Les formations peuvent-elles l’aider à y répondre ? - Quels sont les obstacles auxquels son fonctionnement résiste ? Par voie de conséquence, si les problématiques de santé lui posent d’autres obstacles, quels sont-ils ? Quelles sont les intelligences situant les actions, quelles sont celles qui les mettent en synergie ? Et de quelle manière adapter les formations et activités des professionnels ?

Modalités pratiques d'envoi des propositions

Les articles sont à envoyer à revue.ess@unires-edusante.fr

avant le 28 février 2017.

Les modalités de soumission complètes sont précisées en ligne. Plus d’information sur la revue Education, Santé, Sociétés.

Les auteurs doivent soumettre leur proposition à la rédaction (revue.ess@unires-edusante.fr) en version électronique de type MSWord, RTF, ou OpenOffice dans les délais précisés dans le calendrier.

L’objet du mail fera référence à l’appel à communication concerné.

Ils fourniront deux documents :

Une page d’identification (non transmise aux évaluateurs) :

  • nom et prénom o institution / rattachement o adresse postale complète et adresse électronique o titre et mots-clés (4 à 5) o résumé de l’article (environ 1200 à 1400 signes) o nombre de signes de l’article, espaces et bibliographie inclus (50000 signes maximum)
  • Important : rubrique choisie : (« Recherches » / « Perspectives »[1])

La proposition d’article, où ne figurera aucun élément d’identification. L’auteur veillera à respecter les consignes de mise en pageet le nombre de signes selon le type de contribution (« Recherches » / « Perspectives »). Nous attacherons une attention particulière aux références bibliographiques.

[1] La revue accueille deux types d’articles. L’auteur devra indiquer clairement quel type d’article il soumet :

  •  des articles scientifiques, mobilisant un recueil de données empiriques, dont les résultats seront présentés. Ils pourront s’intégrer à la rubrique « Recherches ».
  •  des argumentaires scientifiques formulant des questions de recherche, des présentations de protocoles de recherche étayés conceptuellement, des présentations d’études à caractère professionnel, dont la commande sera explicitée, des méta-analyses et réflexions épistémologiques, des notes méthodologiques questionnant les spécificités du champ. Ils pourront s’intégrer à la rubrique « Perspectives ».

Coordination scientifique

Ce numéro de la revue (Vol.3, n° 2), à paraître en septembre 2017, est coordonné par :

  • Jeanne Guiet-Silvain(Université Paris Descartes), Laboratoire CAREF Université de Picardie Jules-Verne
  • Séverine Parayre(ISP-Faculté d’éducation, Paris), Laboratoire TEC Paris Descartes
  • Line Numa Bocage(Université Cercy-Pontoise), Laboratoire EMA Cergy-Pontoise

Catégories

Lieux

  • ESPE de l'Académie de Lyon, site de la Loire
    Saint-Étienne, France (F-42023)

Dates

  • mardi 28 février 2017

Mots-clés

  • formation, activité, éducation en santé, pratique, posture, compétence, connaissance

Contacts

  • Magloire Akogbéto
    courriel : magloire [dot] akogbeto [at] univ-lyon1 [dot] fr

Source de l'information

  • Magloire Akogbéto
    courriel : magloire [dot] akogbeto [at] univ-lyon1 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Activités et formations des professionnels en éducation en santé », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 07 février 2017, http://calenda.org/393422