AccueilCastoriadis et les sciences sociales

Castoriadis et les sciences sociales

Castoriadis and social sciences

*  *  *

Publié le lundi 13 février 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Après sa rupture définitive avec Marx et le marxisme au milieu des années 1960, Castoriadis s’est efforcé de repenser les conditions de l’agir pratique révolutionnaire dans le cadre d’une théorie de la société qui pose l’« imaginaire » comme son principe de genèse et d’identité. À l’occasion de l’élaboration de sa nouvelle théorie du social et de l’histoire, Castoriadis a pu écrire que les sciences sociales sont toutes passées, sans exception, à côté de leur objet d’étude : l’être du social et l’histoire comme création. Nous invitons les participants de cette journée d’étude à réfléchir sur les raisons qui ont pu pousser Castoriadis à formuler un jugement aussi radical sur l’histoire des sciences sociales, mais aussi à expliciter les implications théoriques de cette critique sans concessions. 

Annonce

Argumentaire

Après sa rupture définitive avec Marx et le marxisme au milieu des années 1960, Castoriadis s’est efforcé de repenser les conditions de l’agir pratique révolutionnaire dans le cadre d’une théorie de la société qui pose l’« imaginaire » comme son principe de genèse et d’identité. À l’occasion de l’élaboration de sa nouvelle théorie du social et de l’histoire, Castoriadis a pu écrire que les sciences sociales sont toutes passées, sans exception, à côté de leur objet d’étude : l’être du social et l’histoire comme création. Nous invitons les participants de cette journée d’étude à réfléchir sur les raisons qui ont pu pousser Castoriadis à formuler un jugement aussi radical sur l’histoire des sciences sociales, mais aussi à expliciter les implications théoriques de cette critique sans concessions. 

Le collectif Société et L’Atelier Castoriadis présentent « Castoriadis et les sciences sociales »

Organisation

Geneviève Gendreau et Thibault Tranchant

Université du Québec à Montréal, jeudi 16 & vendredi 17 février, salle N-M350

Programme

Jeudi 16 février

9h45 – 10h. Accueil

Castoriadis et la critique des sciences sociales

Modération : Geneviève Gendreau

  • 10h – 10h45. Stéphane Vibert (Université d’Ottawa) : « Structure et création –Castoriadis et la critique de Lévi-Strauss ».
  • 10h45 – 11h30. Thibault Tranchant (Université de Rennes 1 et Université de Sherbrooke) : « Réciprocité de la critique de la raison et des sciences sociales selon Castoriadis ».
  • 11h30 – 12h. Discussion

12h – 13h30. Pause

Les sciences sociales au prisme de l’imaginaire

Modération : Stéphane Vibert

  • 13h30 – 14h15. André Duhamel (Université de Sherbrooke) : « Le pouvoir de commencer. Ricœur et Castoriadis sur l’imaginaire ».
  • 14h15 – 15h. Cédric Faure (Université Paris Diderot) : « Castoriadis, une autre approche du sujet en sciences sociales ».

15h – 15h15. Pause

  • 15h15 – 16h. Vanessa Molina (Université d’Ottawa et Université du Québec à Montréal) : « Castoriadis et la transformation des imaginaires : recherche multidisciplinaire contemporaine au-delà de l’imaginaire radical ».
  • 16h – 16h30. Discussion

Vendredi 17 février

9h45 – 10h. Accueil

Questions de méthode

Modération : Maxime Ouellet

  • 10h – 10h45. Geneviève Gendreau (Université d’Ottawa) : « La saisie du social-historique chez Castoriadis : élucidation, compréhension et causation ».
  • 10h45 – 11h30. Nicolas Piqué (Université Joseph Fourier, Grenoble) : « Réalité, strates et histoire : enjeux historiographiques de l’œuvre de Cornelius Castoriadis ».
  • 11h30 – 12h. Discussion

12h – 13h30. Pause

Économie politique et révolution

Modération : Thibault Tranchant

  • 13h30 – 14h15. Maxime Ouellet (Université du Québec à Montréal) : « La postérité de la critique castoriadienne de l’économie politique ».
  • 14h15 – 15h. Benoît Coutu (Université du Québec à Montréal et Université de Moncton, campus d’Edmundston) : « Idée de révolution et agir révolutionnaire chez Castoriadis ».

15h. Discussion et clôture du colloque

Lieux

  • Université du Québec à Montréal, Pavillon Paul-Gérin-Lajoie, salle N-M350 - 1205 rue Saint-Denis
    Montréal, Canada (H2X 3R9)

Dates

  • jeudi 16 février 2017
  • vendredi 17 février 2017

Mots-clés

  • Castoriadis, imaginaire, social-historique, création, épistémologie, ontologie

Contacts

  • Thibault Tranchant
    courriel : ateliercastoriadis [at] gmail [dot] com
  • Geneviève Gendreau
    courriel : ateliercastoriadis [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Geneviève Gendreau
    courriel : ateliercastoriadis [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Castoriadis et les sciences sociales », Colloque, Calenda, Publié le lundi 13 février 2017, http://calenda.org/394333