AccueilLaïcité, analyseur des fractures françaises. Que peut l'éducation ?

Laïcité, analyseur des fractures françaises. Que peut l'éducation ?

Secularism as a measuring instrument of French cohesion. The role of education?

Revue « Recherches éducation »

Recherches éducation journal

*  *  *

Publié le jeudi 16 février 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Cet appel à contributions concerne le dossier « Laïcité, analyseur des fractures françaises. Que peut l'éducation ? » de la revue Recherches et Éducations, à paraître second semestre 2018. e dossier s’attachera à documenter le glissement de la laïcité devenue, ou redevenue, une question primordiale d’éducation, de formation et de pédagogie, et en quel sens, propre ou impropre.

Annonce

Argument

« La laïcité est devenue une question de vie et de mort, au sens propre » déclare l’un des contributeurs de la revue Le Débat (n°185) à propos des attentats de janvier 2015. Si la sentence, au-delà de la caractérisation a posteriori de l’attentat, mérite d’être discutée, elle témoigne sans doute de l’intensité tragique qui est associée aujourd’hui au principe de laïcité, et ouvre par la même occasion sur les crispations que cet état de fait ne manque pas d’engendrer en retour.

Mais s’il y a un lieu qui a été particulièrement réinvesti par la mission fondamentale de former à la laïcité et aux valeurs de la République, dans l’objectif très clair de pallier les insuffisances ou pertes supposées du terrain en la matière, c’est avant tout l’école. Quelques jours après les attentats, la ministre de l’Education nationale, dans la foulée de l’intervention solennelle du Premier ministre devant l’Assemblée nationale, annonçait le 22 janvier 2015, comme la première de ses « onze mesures pour une grande mobilisation de l’Ecole pour les valeurs de la République », la nécessité de « renforcer la transmission des valeurs de la République » pour « mettre la laïcité et la transmission des valeurs républicaines au cœur de la mobilisation de l’école ».

Ce dossier s’attachera à documenter le glissement de la laïcité devenue, ou redevenue, une question primordiale d’éducation, de formation et de pédagogie, et en quel sens, propre ou impropre. Dans ce but, nous inscrirons la réflexion dans un cadre plus large, celui des fractures françaises, pour tenter de comprendre comment la laïcité, de principe politique fédérateur, a pu se muer en analyseur des clivages les plus profonds de notre société. En cela, ce dossier s’inscrira dans le cadre ouvert par une autre de ces mesures, la dixième, pour mieux comprendre, par retour réflexif, ce que nous sommes en train de vivre : « mobiliser l’Enseignement supérieur et la Recherche pour éclairer la société dans son ensemble sur les fractures qui la traversent et sur les facteurs de radicalisation ».

La problématique de la radicalisation a certes été fortement interrogée depuis 2015. Elle était au cœur de l’urgence première. Mais la compréhension plus précise des fractures, complexes, qui traversent notre société et ne se limitent pas au fait de la radicalisation, mérite d’être très fortement approfondie. La question de la jeunesse et de son éducation est en effet placée au premier plan des réponses politiques à la crise de 2015, à partir d’une grille de lecture interprétant la fracture sociale des années 90 comme une fracture culturelle, religieuse, morale, voire mentale, qui se décline en autant de maux frappant d’abord les jeunes, où l’on retrouve processus de radicalisation, jihadisme, antisémitisme et complotisme.

L’hypothèse d’une requalification pédagogique des fractures françaises sera mise à l’épreuve à travers l’analyse critique des nombreux dispositifs afférents sous l’angle des recherches en éducation, y compris internationales : enseignement moral et civique, enseignement des faits religieux, mobilisation de l’École, mobilisation des « partenaires de l’école », formation des enseignants, création des référents laïcité (Justice, PJJ, Préfecture, Éducation nationale), charte de la laïcité, mobilisation contre le racisme et l’antisémitisme, prévention de la radicalisation, du complotisme, etc.

Calendrier

  • 27 Janvier 2017 : lancement de l’appel à contributions
  • 24 mars 2017 : limite d’envoi des propositions d’articles

  • 21 avril 2017 : réponse aux propositions
  • 20 octobre 2017 : article en première version et évaluation
  • 19 janvier 2018 : retour des articles définitifs au cours du dernier semestre 2018 : une journée d’études

Modalités de soumission

Les articles feront entre 30 000 et 35 000 caractères, espaces et notes incluses. Les propositions ne devront pas dépasser 3000 signes, avec indication du nom du ou des auteurs, du titre provisoire, de l’université ou institution de référence, du laboratoire de rattachement et d’une adresse e-mail. Elles seront à envoyer conjointement à Isabelle de Mecquenem (isabelle.de-mecquenem@univ-reims.fr) et Christophe Miqueu (cmiqueu@yahoo.fr). 

Comité de rédaction

  • Andrieu Bernard (Université de Rouen) ;
  • Burel Nicolas (Université de Strasbourg) ; 
  • Descarpentries Jacqueline (Université Paris 8) ;
  • Garnier Alix (Université de Lille 3) ;
  • Go Henri-Louis (Université de Lorraine) ; 
  • Joing-MaroyeIsabelle (Université Lille 2) ; 
  • Le Sonn Loig (Université de Rouen) ; 
  • MorisseMartine (Université de Paris 8) ; 
  • Parayre Séverine (Université Catholique de Paris) ;
  •  Riondet Xavier (Université de Lorraine) ;
  •  Roquet Pascal (CNAM) ;
  •  Triby Emmanuel (Université de Strasbourg) ; 
  • Vors Ollivier (Université de Lille 2) ;
  •  Zay Danielle (professeure honoraire, Université Lille 3).

Catégories

Dates

  • vendredi 24 mars 2017

Mots-clés

  • laïcité, fracture sociale, jeunesse, éducation, pédagogie, politique éducative

Contacts

  • christophe miqueu
    courriel : cmiqueu [at] yahoo [dot] fr
  • isabelle de mecquenem
    courriel : isabelle [dot] de-mecquenem [at] univ-reims [dot] fr

Source de l'information

  • christophe miqueu
    courriel : cmiqueu [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Laïcité, analyseur des fractures françaises. Que peut l'éducation ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 16 février 2017, http://calenda.org/394583