AccueilMusiques électriques, électricité et musique

Musiques électriques, électricité et musique

Electric Music, Music and Electricity

*  *  *

Publié le mardi 21 février 2017 par João Fernandes

Résumé

Ce colloque se propose d’examiner tout d’abord l’archipel des musiques électriques, depuis le projet de « clavessin électrique » du prêtre jésuite Delaborde (1759), dès les débuts de la science électrique, donc, jusqu’au développement des pratiques électroniques, puis numériques (de Schaeffer au dub, puis au sampling, jusqu’aux applications informatiques les plus récentes). Il s’agira également de mesurer l’incidence de l’électricité sur les musiques du XXe et du XXIe siècles, ainsi que sur les sujets connexes comme par exemple la pédagogie musicale, sur la lutherie (au sens large) et son emploi, sur l’enregistrement de la musique.

Annonce

Colloque organisé par MUSIDANSE (E.A. 1572) / JAMM, 9 et 10 mai 2017, Université Paris 8

Argument 

« I Sing the Body Electric » : cette déclaration du poète américain Walt Whitman, à la fin du XIXe siècle (reprise un siècle après par l’écrivain Ray Bradbury, puis par le groupe de jazz-funk Weather Report), en appelant à la communion des corps, semble faire signe vers un lien entre expression artistique et électricité.

Ce colloque se propose d’étudier ce lien, en examinant tout d’abord l’archipel des musiques électriques, depuis le projet de “clavessin électrique” du prêtre jésuite Delaborde (1759), dès les débuts de la science électrique, donc, jusqu’au développement des pratiques électroniques, puis numériques (de Schaeffer au dub, puis au sampling, jusqu’aux applications informatiques les plus récentes).

Il s’agira également de mesurer l’incidence de l’électricité sur les musiques du XXe et du XXIe siècles, ainsi que sur les sujets connexes comme par exemple la pédagogie musicale (dès 1960, Ligeti consacre un texte à ce sujet), sur la lutherie (au sens large) et son emploi, sur l’enregistrement de la musique (le beau livre, récent, de Greg Milner sur le sujet semble une avancée bibliographique remarquable).

Enfin, nous pourrons nous questionner sur le tournant que l’émergence de l’électricité a pu opérer sur la pensée musicale même (de l’esthétique à l’ontologie), du futurisme de Pratella, qui en appelle au « triomphe de l’Électricité », en 1911 (avant Russolo, donc), à l’afro- futurisme de la fin du XXe siècle, en passant par les interrogations d’Adorno (« La forme du disque », 1934), de Bartók (« La musique mécanique », 1937), elles-mêmes précédées par les prophétiques considérations esthétiques de Busoni, dès 1907, sur le Dynamophone du docteur Thaddeus Cahill :

« La musique est un éther sonore qui surpasse l’éther ; dans son universalité et sa plénitude, elle emplit l’homme comme l’univers, car elle sait se concentrer et se disperser sans perdre de son intensité. »

Axes thématiques

Seront privilégiés (sans caractère limitatif) des articles sur les sujets suivants :

  •  Etudes (tous genres musicaux) privilégiant les problématiques historiques, esthétiques et dans le domaine de l’analyse musicale
  •  Questions esthétiques et leurs relations avec la technique
  •  Liens / différences entre électricité et électronique, analogique et numérique
  •  Musique et énergie
  •  Electricité et émotion/expression musicales
  •  Dispositifs électriques et/ou électroniques dans leur relation directe avec le jeu musical et la création

Soumission des propositions

Un résumé de 5000 signes (espaces compris) et un CV, à envoyer à 

musique-et-electricite@univ-paris8.fr avant le 06 mars 2017 

Comité d’organisation

  • (MUSIDANSE, Univ. Paris 8 / équipe JAMM – Jazz et Altérités de la Modernité Musicale) :
  • Guillaume GILLES
  • Guillaume LOIZILLON
  • Philippe MICHEL
  • Frédéric SAFFAR 

Comité scientifique

  • Vincenzo CAPORALETTI (Univ. Macerata)
  • Laurent CUGNY (IREMUS, Univ. Paris 4)
  • Anne DANIELSEN (Univ. Of Oslo)
  • Agostino DI SCIPIO (compositeur)
  • Agnès GAYRAUD (artiste)
  • Philippe GONIN (Centre Georges Chevrier, Univ. de Bourgogne)
  • Martin LALIBERTE (LISA, Univ. Marne-La-Vallée)
  • Camille MOREDDU (Univ. Paris 10)
  • Benoît NAVARRET (IREMUS, Univ. Paris IV)
  • Christophe PIRENNE (Univ. Liège)
  • Catherine RUDENT (IREMUS, Univ. Paris 4)
  • Anne SEDES (MUSIDANSE, Univ. Paris 8)
  • Makis SOLOMOS (MUSIDANSE, Univ. Paris 8)

Lieux

  • Université Paris 8 - 2, rue de la Liberté
    Saint Denis, France (93526)

Dates

  • lundi 06 mars 2017

Mots-clés

  • musique électrique, enregistrement, histoire de la musique, analyse musicale, musique, musicologie

Contacts

  • Philippe Michel
    courriel : musique-et-electricite [at] univ-paris8 [dot] fr

Source de l'information

  • Philippe Michel
    courriel : musique-et-electricite [at] univ-paris8 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Musiques électriques, électricité et musique », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 21 février 2017, http://calenda.org/395110