AccueilL'hommage

L'hommage

Tribute

Colloque annuel de l’Association des doctorants en droit public de Lyon - (ADPL)

Annual conference of the Association des doctorants en droit public de Lyon - (ADPL)

*  *  *

Publié le mercredi 15 février 2017 par Anastasia Giardinelli

Résumé

L’Association des doctorants en droit public de Lyon (ADPL) organise pour la deuxième année consécutive une demi-journée d’études dédiée à l’appréhension d’une thématique aux contours juridiques a priori incertains. Afin d’en dégager les implications en droit public, le recours à une approche interdisciplinaire se révèle essentiel. Cette année, le choix du thème s’est porté sur « l’hommage ». L’hommage ne semble pas constituer un objet juridique défini, bien qu’il apparaisse à maintes reprises dans plusieurs branches du droit public. Comment saisir cet objet juridiquement non identifié ? Comment donner sens à la pluralité de significations que ce terme peut revêtir ?

Annonce

Présentation

L’Association des doctorants en droit public de Lyon (ADPL) organise pour la deuxième année consécutive une demi-journée d’études dédiée à l’appréhension d’une thématique aux contours juridiques a priori incertains. Afin d’en dégager les implications en droit public, le recours à une approche interdisciplinaire se révèle essentiel. Ce colloque, à l’initiative des doctorants, a vocation à promouvoir l’investissement scientifique de la jeune recherche lyonnaise.

Cette année, le choix du thème s’est porté sur « l’hommage ». L’hommage ne semble pas constituer un objet juridique défini, bien qu’il apparaisse à maintes reprises dans plusieurs branches du droit public. Comment saisir cet objet juridiquement non identifié ? Comment donner sens à la pluralité de significations que ce terme peut revêtir ?

Génériquement, l’hommage revêt principalement deux acceptions :

  • La première, fruit d’une approche historique, associe l’hommage à une relation de fidélité, comme ce fut le cas, notamment, à l’époque féodale. Il renvoie alors à la vassalité, au fait d’être « l’homme de ». Cette première définition trouve des échos en histoire du droit, bien sûr, mais également dans la terminologie récente relative à la loyauté. Par exemple, le Premier Ministre peut-il être considéré comme l’homme du Président ; existe-t-il une loyauté gouvernementale... ? D’autres éléments de réflexion peuvent également être recherchés du côté des relations entre le pouvoir central et le pouvoir local (déconcentré ou décentralisé).
  • Une seconde, contemporaine, caractérise « l’hommage à », connotant le respect, l’admiration, la reconnaissance. Cet aspect amène à s’interroger sur les temps et les lieux de l’hommage en droit public (au travers, notamment, de l’organisation des commémorations, des cérémonies, de la construction de bâtiments dédiés...), sur les moyens de rendre hommage (grâce, par exemple, à l’adoption des lois mémorielles) ou encore sur les titulaires, directs ou indirects, de l’hommage (quelles sont les autorités/personnes compétentes pour décider d’un hommage, pour exercer l’hommage ou encore le recevoir).

Cette dernière définition rappelle également l’hommage au sens de la science juridique, en ce qu’elle interroge notre culture juridique (hommage aux auteurs, mais également aux textes historiques, à la jurisprudence - par les Grands Arrêts par exemple -, à la tradition juridique...).

Ces indications de réflexion ne constituent pas un cadre rigide et les propositions émises peuvent bien entendu s’étendre au-delà de ces thèmes.

L’appel à contributions concerne tout doctorant ou jeune docteur en droit, désireux d’apporter un éclairage juridique à un thème peu connu du droit, au cours d’un dialogue interdisciplinaire.

Les interventions se déroulent sous forme de tables rondes, mêlant les points de vue des doctorants juristes à ceux de spécialistes provenant d’autres disciplines (anthropologie, science politique, sociologie, philosophie...), en binômes ou en trinômes. Les propositions de contribution peuvent d’ores et déjà inclure un pendant interdisciplinaire et présenter un binôme constitué. Elles peuvent également consister en une seule approche juridique du sujet, la relation interdisciplinaire ne s’effectuant que dans un second temps.

Les contributions sont susceptibles de faire l’objet d’une publication.

Modalités de soumission

Les propositions de sujets de contributions devront être envoyées par courriel à l’adresse:

asso.adpl@gmail.com

  • Elles seront transmises anonymement au comité scientifique.
  • Elles ne devront pas dépasser 3000 signes.

 Calendrier

  • 17 janvier 2017 : Diffusion du présent appel
  • 12 mars 2017 : Date limite d’envoi des propositions de sujets de contributions

  • 27 mars 2017 : Communication de la liste des contributions retenues par le comité scientifique
  • 5 octobre 2017 : Date du colloque

Comité scientifique

  • Emilie Barbin, doctorante à l’Institut d’Études Administratives, Université Jean Moulin Lyon 3
  • Lucien Breteau, doctorant au laboratoire Droit, Contrats, Territoires, Université Lumière Lyon 2
  • Elise Fraysse, doctorante à l’Institut d’Études Administratives, Université Jean Moulin Lyon 3

Contact 

asso.adpl@gmail.com

Catégories

Lieux

  • Lyon, France (69)

Dates

  • dimanche 12 mars 2017

Fichiers attachés

Mots-clés

  • hommage, droit public, approche historique, culture juridique

Source de l'information

  • Asso ADPL
    courriel : asso [dot] adpl [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« L'hommage », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 15 février 2017, http://calenda.org/395255