AccueilCirculations familiales et reconfigurations de la parenté

Circulations familiales et reconfigurations de la parenté

Family circulations and reconfigurations of parenthood

*  *  *

Publié le mercredi 22 février 2017 par João Fernandes

Résumé

Au sein d'un monde globalisé, nous analyserons les reformulations que suscitent, dans les relations de genre et de parenté, les circulations induites par les nouvelles techniques de reproduction, par l’adoption internationale ou par la migration. Quels éléments circulent, sous quelles formes et par quelles voies lorsqu’il s’agit de procréer, de construire une famille, de faire vivre ou de maintenir l’existence des liens entre parents ? À quelles relations donnent lieu ces circulations, qu’il s’agisse du « voyage » que représente le transfert de paillettes de sperme, de la figure lointaine d’une gestatrice connue ou non, des liens construits dans les parcours d’adoption internationale ou de la manière dont la distance et la mobilité tendent à redéfinir les liens familiaux en situation de migration ? Entre parenté, citoyenneté et nationalité, on questionnera enfin les dispositifs d’affiliation, de reconnaissance et d’appartenance que révèlent ces différentes circulations.

Annonce

Argumentaire

Ces journées d’étude analyseront les reformulations que révèle, dans la parenté, la circulation des choses, des corps ou des personnes au sein d’un monde globalisé. Trois phénomènes majeurs seront envisagés, du plus récent au plus ancien : les nouvelles techniques de reproduction, du don de gamètes à la gestation pour autrui, l’adoption internationale et ses déclinaisons, la migration. Les circulations qu’ils recouvrent tendent en effet à questionner, troubler ou reformuler les relations entre parents comme les rapports de genre. Elles interrogent les frontières nationales et les législations qui leur sont associées, suscitent de nouvelles formes de mobilités, redéfinissent les  identités et les appartenances. Quels éléments circulent, sous quelles formes et par quelles voies lorsqu’il s’agit de procréer, de construire une famille, de faire vivre ou de maintenir l’existence des liens entre parents ? À quelles relations donnent lieu ces circulations, qu’il s’agisse du « voyage » que représente le transfert de paillettes de sperme, de la figure lointaine d’une gestatrice connue ou non, des liens construits dans les parcours d’adoption internationale ou de la manière dont la distance et la mobilité tendent à reformuler les liens familiaux en situation de migration ?  À la croisée de la parenté, de la citoyenneté et de la nationalité, on questionnera enfin les dispositifs d’affiliation, de reconnaissance et d’appartenance que révèlent ces différentes circulations.

Programme

Jeudi 16 mars 2017

Les circulations induites par les nouvelles techniques de reproduction

9H30 Introduction – Agnès Martial, Aurélie Fillod-Chabaud

  • 10h - Jean-Hugues Déchaux, Centre Max Weber, Université Lumière Lyon II, Que vendent les banques de sperme ? L'offre commerciale de deux établissements danois

11h- Pause

  • 11h15 – Irène Théry, Centre Norbert Elias, Marseille, Evolutions récentes des pratiques et questions spécifiques soulevées par la GPA internationale

12h30- Pause Déjeuner 

  • 14h - Jérôme Courduries, LISST, Université Toulouse Jean Jaurès, Recours transnationaux à la gestation pour autrui. Ruptures dans la lignée et dans la transmission de la nationalité

15h - Pause

  • 15h15 - Anaïs Martin, Centre Norbert Elias, Circulation et transmission aux confins de la parenté : le point de vue des personnes issues de don

Vendredi 17 mars 2017

Circulations, adoptions, migrations

  • 10h  - Agnès Martial, Centre Norbert Elias, Marseille,  L’évolution récente de l’adoption internationale et la question des origines. Quelques pistes d’analyse

11h – Pause

  • 11h15 - Aurélie Fillod-Chabaud, Centre Norbert Elias, Marseille, IREMAM, Aix-en-Provence, La circulation des enfants du Maghreb vers la France par kafala. Réflexion autour d’une pratique d’adoption en voie d’institutionnalisation

12h30-  Pause déjeuner

  • 14h –  Constance de Gourcy, LAMES, Aix-Marseille Université, Si loin, si proches : les enjeux de l'absence dans la relation parent/enfant

15h- Pause

  • 15h15 - Jennifer Bidet, CERLIS, Université Descartes-Paris 5, «  Le mari de ma sœur, c’est un cousin mais du côté de ma mère, du coup y a moins de risque génétique » : la réinterprétation des règles de parenté en Algérie par des descendant.e.s d’émigrés

Organisatrices

  • Agnès Martial,
  • Aurélie Fillod-Chabaud.

Lieux

  • Salle A, Deuxième étage, EHESS, Centre de la Vieille Charité - 2 rue de la Charité
    Marseille, France (13002)

Dates

  • jeudi 16 mars 2017
  • vendredi 17 mars 2017

Fichiers attachés

Mots-clés

  • genre, parenté, adoption, migration, nouvelles techiques de reproduction, GPA

Contacts

  • Agnes Martial
    courriel : agnes [dot] martial [at] univ-amu [dot] fr
  • Aurélie Fillod-Chabaud
    courriel : aurelie [dot] fillod-chabaud [at] univ-amu [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Agnes Martial
    courriel : agnes [dot] martial [at] univ-amu [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Circulations familiales et reconfigurations de la parenté », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 22 février 2017, http://calenda.org/395747