AccueilEnseignement et apprentissage de la Shoah

Enseignement et apprentissage de la Shoah

The teaching and learning of the Shoah - practices and experiences in the school world

Pratiques et expériences dans le monde scolaire

*  *  *

Publié le vendredi 03 mars 2017 par João Fernandes

Résumé

La question de l'enseignement et de l'apprentissage relatifs à la Shoah se pose dans de nombreux contextes nationaux, chaque pays y apportant des réponses différentes en fonction de sa propre histoire et de son rapport au passé. À la suite d'une précédente conférence internationale dédiée aux recherches empiriques (Lucerne, février 2016), l'enjeu des journées d'études « Enseignement et apprentissage de la Shoah : pratiques et expériences dans le monde scolaire » est de poursuivre la réflexion sous l'angle des pratiques et des expériences d'enseignement et d'apprentissage. Ces journées d'étude sont destinées tout particulièrement aux enseignants et aux formateurs des institutions éducatives.

Annonce

Journées d’étude internationales, 22 et 23 janvier 2018 - Haute école pédagogique du canton de Vaud, Lausanne (Suisse)

Présentation

En 2004, la Suisse a rejoint l’International Holocaust Remembrance Alliance (IHRA), qui compte aujourd’hui 31 Etats membres et qui a pour but de promouvoir la mémoire, la recherche et l’éducation à propos de la Shoah. Dès mars 2017, la Suisse assumera la présidence de l’IHRA durant une année. C’est dans le cadre de cette présidence que la Haute école pédagogique du canton de Vaud, en collaboration avec la Haute école pédagogique de Lucerne, organise les journées d’étude internationales « Enseignement et apprentissage de la Shoah : pratiques et expériences dans le monde scolaire ». Ces journées d’étude sont destinées tout particulièrement aux enseignants et aux formateurs des institutions éducatives.

Il y a plus de 10 ans, la Suisse a introduit la « Journée internationale de la mémoire de l’Holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité » le 27 janvier de chaque année, date symbolique correspondant à la libération du camp d’Auschwitz-Birkenau par l’Armée rouge. Cette journée est dédiée à la transmission et au travail de réflexion à propos de la mémoire et de l’histoire de la Shoah et des génocides qui ont marqué l’histoire du XXe siècle, ainsi que des droits de l’Homme, de la tolérance, du dialogue interreligieux et interculturel. Les journées d’étude « Enseignement et apprentissage de la Shoah : pratiques et expériences dans le monde scolaire » ont pour objectif de soutenir le travail et les démarches en lien avec ces thématiques telles qu’elles peuvent être traitées dans le contexte scolaire.

La question de l’enseignement et de l’apprentissage relatifs à la Shoah se pose dans de nombreux contextes nationaux, chaque pays y apportant des réponses différentes en fonction de sa propre histoire et de son rapport au passé. Le positionnement par rapport à la Shoah doit être adapté non seulement à la situation de chaque pays, mais également en fonction du public cible. Il s’agit pour cela de clarifier les options pédagogiques qui favorisent la réflexion sur la Shoah et la prévention de nouveaux génocides, tout en identifiant les résistances et les effets indésirables d’interventions pédagogiques bien intentionnées.

Dans le cadre des journées d’étude, des enseignants et des formateurs en provenance des différents pays membres de l’IHRA, dont la Suisse, auront l’occasion d’échanger autour de leurs pratiques et de leurs expériences. L’objectif des journées d’étude est de promouvoir les échanges au niveau international et de favoriser la multiperspectivité pour apprendre les uns des autres.

A la suite de la Conférence internationale organisée par l’IHRA et la Haute école pédagogique de Lucerne en février 2016 et qui était dédiée aux recherches empiriques menées à travers le monde et dans une diversité de langues sur l’enseignement et l’apprentissage de la Shoah, l’enjeu des journées d’étude « Enseignement et apprentissage de la Shoah : pratiques et expériences dans le monde scolaire » est de poursuivre la réflexion sous l’angle des pratiques et des expériences d’enseignement et d’apprentissage. Les journées d’étude apporteront leur contribution à la mise en œuvre, dans les pratiques d’enseignement, des objectifs inhérents à l’instauration de la Journée de la mémoire et des orientations pédagogiques élaborées par l’IHRA et par les acteurs du champ éducatif helvétique.

Soumettre une proposition de communication

Sont invités à soumettre une proposition de communication les enseignants, les formateurs, les médiateurs culturels ou toute personne qui a expérimenté des dispositifs pédagogiques ou didactiques avec des élèves relatifs aux thématiques des journées d’étude « Enseignement de la Shoah ». Seront privilégiées les propositions faisant état d’expériences concrètes : dispositifs de formation (extra-scolaire ou projet d’établissement), séquences d’enseignement (en classe), matériaux pédagogiques audiovisuels et numériques relatifs à l’enseignement de la Shoah, effectivement testés auprès d’élèves de l’école obligatoire et post-obligatoire. Les propositions mettront l’accent sur les objectifs travaillés, sur les points forts identifiés et sur les difficultés survenues.

Le programme des journées d’étude internationales comportera des conférences en plénière et des sessions d’ateliers réunissant des communications. Afin d’offrir de véritables possibilités d’échange et de garantir une cohérence du programme, une sélection des propositions sera retenue pour les sessions d’ateliers. Ce choix s’effectuera à la fois en fonction de la qualité des propositions, de la représentativité de différentes perspectives (dispositifs de formation, séquences d’enseignement, matériaux pédagogiques) et des publics cibles (ordres d’enseignement), de l’équilibre au niveau de la provenance des intervenants (les différentes régions linguistiques de Suisse, les pays membres de l’IHRA). Les frais des intervenants retenus (déplacement, hébergement, repas) seront pris en charge par l’organisation des journées d’étude internationales.

Modalités de soumission

Les propositions de communication de 3000 signes maximum (espaces compris) pour des interventions de 20 minutes peuvent être rédigées en français, en allemand ou en anglais.

Les propositions seront accompagnées d’un court CV et de l’indication de l’institution de rattachement.

Langues de communication durant les journées : français, allemand ou anglais.

Les propositions de communication sont à adresser au plus tard

le 2 mai 2017

à l’adresse suivante : nadine.fink@hepl.ch

Participation et inscription

La participation aux journées d’étude internationales est gratuite. L’inscription est obligatoire.

Inscription sur la plateforme Internet.

  • Ouverture des inscriptions : 15 août 2017
  • Fermeture des inscriptions : 31 octobre 2017

Publication

Une sélection de contributions fera l’objet d’une publication dans Didactica Historica. Revue suisse pour l’enseignement de l’histoire, n° 5 – 2019.

Comité scientifique et d’organisation

  • Nadine Fink (HEP Vaud),
  • Monique Eckmann (HES-SO, Genève),
  • Peter Gautschi (PH Luzern),
  • Philippe Hertig (HEP Vaud),
  • Nathalie Masungi-Baur (HEP Vaud),
  • Sandrine Dreyfuss (HEP Vaud, secrétariat).

Lieux

  • Avenue de Cour 33
    Lausanne, Confédération Suisse (1014)

Dates

  • mardi 02 mai 2017

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Shoah, génocides, enseignement, apprentissage

Contacts

  • Nadine Fink
    courriel : nadine [dot] fink [at] hepl [dot] ch

Source de l'information

  • Nadine Fink
    courriel : nadine [dot] fink [at] hepl [dot] ch

Pour citer cette annonce

« Enseignement et apprentissage de la Shoah », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 03 mars 2017, http://calenda.org/396735