AccueilLe défi de l'après

Le défi de l'après

The challenge of afterwards - the postdoc phase in France and Germany

La phase postdoctorale en France et en Allemagne

*  *  *

Publié le vendredi 03 mars 2017 par Céline Guilleux

Résumé

La soutenance d’une thèse de doctorat marque la fin d’un cycle et la reconnaissance de ses pairs. Mais elle ouvre dans le même temps une phase d’incertitudes et d’inquiétudes légitimes sur son avenir professionnel à court, moyen et long terme. Quel que soit le système universitaire dans lequel on a fait sa thèse, les jeunes chercheurs.es partagent de part et d’autre du Rhin un certain nombre de questions, de doutes et d’angoisses, qui portent tant sur les aspects institutionnels que sur les choix très concrets à faire : doit-on privilégier la carte de l’internationalisation de son parcours ? Comment arriver à construire un nouveau sujet de recherche ? Quelles sont les possibilités structurelles qui s’offrent en France, en Allemagne ou ailleurs ?

Annonce

19 mai 2017

Argumentaire

La soutenance d’une thèse de doctorat marque la fin d’un cycle et la reconnaissance de ses pairs. Mais elle ouvre dans le même temps une phase d’incertitudes et d’inquiétudes légitimes sur son avenir professionnel à court, moyen et long terme. Quel que soit le système universitaire dans lequel on a fait sa thèse, les jeunes chercheurs.es partagent de part et d’autre du Rhin un certain nombre de questions, de doutes et d’angoisses, qui portent tant sur les aspects institutionnels que sur les choix très concrets à faire : doit-on privilégier la carte de l’internationalisation de son parcours ? Comment arriver à construire un nouveau sujet de recherche ? Quelles sont les possibilités structurelles qui s’offrent en France, en Allemagne ou ailleurs ?

Le/la jeune docteur.e est donc confronté à tout un champ de possibles académiques et extra-académiques dont il convient d’évaluer la pertinence en fonction des contraintes institutionnelles très fortes qui pèsent sur les parcours professionnels. Or, bien souvent en cette période d’incertitude, les post-doctorant.es sont seuls pour réfléchir à ces différentes options auxquelles ils doivent faire face.

Ce troisième séminaire postdoctoral, conçu par le Centre Marc Bloch, le CIERA et l’Université Humboldt, se donne comme objectif d’aborder de manière très concrète la question de la phase postdoctorale en France et en Allemagne dans une perspective à la fois comparée et croisée. À travers une série d’exposés et de tables rondes, l’accent sera mis sur l’échange d’expériences tant sur le plan pratique qu’analytique. Il s’adresse aux jeunes chercheurs.es en sciences humaines et sociales en fin de doctorat ou qui sont actuellement en phase postdoctorale.

L’objectif de cette journée est de créer un espace franco-allemand de réflexion et d’échanges sur la phase postdoctorale comme période à la fois cruciale et transitoire afin de donner concrètement aux jeunes chercheurs.es des outils en termes de conception, de financement et de mise en réseau qui leur permettent de mener à bien leurs projets respectifs.

La manifestation se compose à la fois d’exposés informatifs de nature institutionnelle ou structurelle, de présentations de projets par de jeunes chercheurs et d’une table ronde explorant une voie professionnelle hors du champ académique où les compétences acquises lors d’un doctorat en SHS sont recherches.

La soutenance d’une thèse de doctorat marque la fin d’un cycle et la reconnaissance de ses pairs. Mais elle ouvre dans le même temps une phase d’incertitudes et d’inquiétudes légitimes sur son avenir professionnel à court, moyen et long terme. Quel que soit le système universitaire dans lequel on a fait sa thèse, les jeunes chercheurs partagent de part et d’autre du Rhin un certain nombre de questions, de doutes et d’angoisses, qui portent tant sur les aspects institutionnels que sur les choix très concrets à faire : doit-on privilégier la carte de l’internationalisation de son parcours ? Comment arriver à construire un nouveau sujet de recherche ? Quelles sont les possibilités structurelles qui s’offrent en France, en Allemagne ou ailleurs ?

Le jeune docteur est donc confronté à tout un champ de possibles académiques et extra-académiques dont il convient d’évaluer la pertinence en fonction des contraintes institutionnelles très fortes qui pèsent sur les parcours professionnels. Or, bien souvent en cette période d’incertitude, les post-doctorant.es sont seuls pour réfléchir à ces différentes options auxquelles ils doivent faire face.

Ce troisième séminaire postdoctoral, conçu par le Centre Marc Bloch et le CIERA se donne comme objectif d’aborder de manière très concrète la question de la phase postdoctorale en France et en Allemagne dans une perspective à la fois comparée et croisée. À travers une série d’exposés et de tables rondes, l’accent sera mis sur l’échange d’expériences tant sur le plan pratique qu’analytique. Il s’adresse aux jeunes chercheurs en sciences humaines et sociales en fin de doctorat ou qui sont actuellement en phase postdoctorale.

L’objectif de cette journée est de créer un espace franco-allemand de réflexion et d’échanges sur la phase postdoctorale comme période à la fois cruciale et transitoire afin de donner concrètement aux jeunes chercheurs.es des outils en termes de conception, de financement et de mise en réseau qui leur permettent de mener à bien leurs projets respectifs.

La manifestation se compose à la fois d’exposés informatifs de nature institutionnelle ou structurelle, de présentations de projets par de jeunes chercheurs et d’une table ronde explorant une voie professionnelle hors du champ académique où les compétences acquises lors d’un doctorat en SHS sont recherches.

Modalités de candidature

Les jeunes chercheurs.es intéressés par cette manifestation sont invités à présenter

jusqu’au 31 mars 2017

leur candidature (CV scientifique de deux pages maximum accompagné d’un projet de post-doctorat ou d’une lettre de motivation) par courrier électronique en un seul document PDF à Emmanuel Droit, dem@cmb.hu-berlin.de

Prise en charge

Le Centre Marc Bloch prendra en charge les frais de voyage dans la limite de 100 Euros pour les participants venant de France ou de l’étranger et 80 euros pour les participants venant d’Allemagne. Il assurera en outre la prise en charge de deux nuitées à la Gästehaus de l’Université Humboldt de Berlin.

Comité de sélection

  • Christophe Duhamelle (EHESS/CIERA)
  • Emmanuel Droit (Centre Marc Bloch)
  • Markus Messling (Centre Marc Bloch)

Lieux

  • Centre Marc Bloch, Salle Germaine Tillon, 7e étage - Friedrichstrasse 191
    Berlin, Allemagne (10117)

Dates

  • vendredi 31 mars 2017

Mots-clés

  • post-doctorat, France, Allemagne

Contacts

  • Emmanuel Droit
    courriel : dem [at] cmb [dot] hu-berlin [dot] de

URLS de référence

Source de l'information

  • Emmanuel Droit
    courriel : dem [at] cmb [dot] hu-berlin [dot] de

Pour citer cette annonce

« Le défi de l'après », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 03 mars 2017, http://calenda.org/397399