HomeImages of Africa, images about Africa

Images of Africa, images about Africa

Images d'Afrique, images sur l'Afrique

*  *  *

Published on Friday, March 03, 2017 by João Fernandes

Summary

Que l’image soit au cœur de notre monde et participe de sa construction symbolique est une thèse consensuelle dans les sciences sociales. En tant qu’« êtres sémiotiques par excellence », notre subjectivité comme notre objectivité sont faites d’images issues de nos univers sociaux, culturels, politiques. L’image est au centre d'une altérité interindividuelle ou intercommunautaire agissant comme outil de connaissance ou de non-connaissance du monde. C'est en cela qu'elle peut être source de crise ou de dialogue. Concernant l'Afrique, entité aux multiples dimensions, les images venues d'ailleurs ont longtemps été incriminées comme agressant ses caractéristiques intrinsèques.

Announcement

Argumentaire

L’UFR des Civilisations, Religions, Arts et Communication (CRAC) de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (Sénégal) organise la première édition du  FESTIVAL - COLLOQUE (FESTICOLL) sur le thème « Images sur l’Afrique, Images d’Afrique » du 27 au 29 avril 2017 à Saint-Louis. Le FESTICOLL est un événement innovant fusionnant les principes d’un colloque et d’un festival. Il vise la création d’un cadre interuniversitaire d’échanges scientifiques et de diffusion de travaux de recherche dans un format qui allie la science et la culture en associant plusieurs domaines : cinéma, théâtre, musique, expositions numériques, etc. L'objectif du FESTICOLL est de faire dialoguer, autour d'une thématique commune, des  scientifiques, des réalisateurs de films-documentaires, des artistes, des commissaires d'exposition, des photographes. A travers cette démarche innovante, les espaces académiques, culturels et pédagogiques sont  ainsi démultipliés pour favoriser la diffusion des connaissances et des productions culturelles. Le public du FESTICOLL visé est diversifié allant des scientifiques issus d’universités et d’organismes de recherche, jusqu’aux artistes, photographes, réalisateurs de documentaires, en passant par les habitants de la ville de Saint-Louis en provenance de l’Afrique de l'Ouest et Centrale, de l'Europe et  de l’Amérique.

Que l’image soit au cœur de notre monde et participe de sa construction symbolique est une thèse consensuelle dans les sciences sociales. En tant qu’« êtres sémiotiques par excellence », notre subjectivité comme notre objectivité sont faites d’images issues de nos univers sociaux, culturels, politiques. L’image est au centre d'une altérité interindividuelle ou intercommunautaire agissant comme outil de connaissance ou de non-connaissance du monde. C'est en cela qu'elle peut être source de crise ou de dialogue. Concernant l'Afrique, entité aux multiples dimensions, les images venues d'ailleurs ont longtemps été incriminées comme agressant ses caractéristiques intrinsèques. On a même dénoncé les « anciennes caricatures des années 1960 » (Boyon) qui négligent une Afrique diverse et plurielle (Balandier, Mudimbe). D'où la nécessité d'un travail de déconstruction et de reconstruction des approches portant sur les problématiques et situations spécifiques à l'Afrique. Avec l’explosion des outils technologiques qui consacre la « société de l'image » ou la « civilisation écranique », à l’heure de « la fragmentation des écrans » (Kifouani), certains États ont investi dans l'image pour renforcer ce qu'il est convenu d'appeler le soft power (Nye) et ainsi susciter le débat sur les problèmes interculturels.   Par ailleurs, les représentations de soi et des autres véhiculées par des images sont au cœur des dynamiques religieuses des sociétés africaines contemporaines. Les acteurs religieux font usage de l’image à différents niveaux et qu’elles soient des images matérielles ou immatérielles, elles sont signifiantes par les symboles et les imaginaires qu’elles charrient. Quant aux patrimoines africains, ils disposent d’une variété d’images. Le cas spécifique de la mise en patrimoine pourrait être apprécié comme un instrument de valorisation permettant d’assurer la continuité entre passé, présent et futur ainsi qu’un moyen de cohésion, à l’échelle locale et au-delà. Qu’en est-il du patrimoine numérique ? Les multiples usages de l’image révèlent-ils des spécificités africaines ? Quels sont les enjeux politiques de l’image et comment interfèrent-ils dans la construction l’ « Afrique » ? Quelles images de l’Afrique se donne à lire dans les médias, les réseaux sociaux, les foras, etc. ?

Programme provisoire détaille

Sur les 3 jours : expositions de photographies (Lorin, Guran et Thiam) et atelier photographique (Djibril Sy)

Jeudi 27 avril 2017 (a l’ugb)

8h-9h. Accueil des participants

9h-9h30. Mots de bienvenue (Auditorium) : Frédérique LOUVEAU (Présidente du Comité d’organisation), Mor FAYE (directeur de l’UFR CRAC), Baydallaye KANE (Recteur de l’UGB)

Ouverture : Pr Mary TEUW NIANE (Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche)

9h30-10h : Pause café

10h-12h30. Projection n°1 : court-métrage (Auditorium)

Table ronde plénière 1 : « Tensions autour des regards multiples de/sur l’Afrique ».

Modérateur : Rachid ID YASSINE (Université Gaston Berger)

avec Joseph TONDA (Université de Libreville, Gabon), Felwine SARR (Université Gaston Berger), Serge Théophile BALIMA (Université de Ouagadougou), François ROBINET (Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines), Gora SECK (Université Gaston Berger), Delphe KIFOUANI (Université Gaston Berger), Sellou DIALLO (Université Gaston Berger), Eddy (Université Gaston Berger), Eliane DE LATOUR (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales).

  • Joseph TONDA (Université Omar Bongo de Libreville, Gabon) « Afrodystopie et continent noir de la sexualité »
  • Serge Théophile BALIMA (Université de Ouagadougou) « L’image de l’Afrique dans les télévisions francophones »
  • Eliane DE LATOUR (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales), « Images, images toutes faites, imaginaires, sur les grouilleuses de la nuit à Abidjan »

12h30-13h30 : DÉJEUNER

13h30-15h. Atelier 1 et atelier 2 en parallèle

Atelier 1 : « Fabrication et déconstruction des images médiatiques de/sur l’Afrique » (Salle des Actes)

Discutant(E) : Bertrand Cabedoche (GRESEC, Université Grenoble Alpes)

  1. Patrice KOURAOGO (CNRST et Institut des sciences de sociétés (INSS), Burkina Faso) « Déconstruction socioculturelle des images, paroles et symboles produits et envoyés par les Burkinabé avant, pendant et après l’insurrection populaire de l’année 2014 »
  2. Dimitri Régis BALIMA (Université de Ouaga 1 – Pr Joseph KI-ZERBO) « Analyse du traitement journalistique de la chute de Blaise Compaoré  par les journaux français »
  3. Mor FAYE (Université Gaston Berger) « Télévision, Etat et société au Sénégal de 1960 à 2000 »
  4. Gora SECK (Université Gaston Berger) « L’image et la fabrique des imaginaires et des identités »
  5. Patrice CORREA (Université Gaston Berger) « L’image de l’homme politique dans le dessin de presse d’Audiard »

Atelier 2 : « Regards croisés sur les images d’Afrique entre le Nord et le Sud » (Salle des Actes)

Discutant : Serge Théophile BALIMA (Université de Ouagadougou)

  1. Emmanuel PLASSERAUD (Université Bordeaux Montaigne) « Afrique « idéale » dans « Zero » (2016) de Gyula Nemes »
  2. Louis NDONG (Université Cheikh Anta Diop et Institut Goethe de Dakar) «  Images d’Afrique dans la presse germanophone : Quelle réception par les africanistes en Allemagne ? »
  3. Aliou POUYE (Université Cheikh Anta Diop de Dakar) « L’image de l’Afrique dans les lignes directrices de la politique africaine de l’Allemagne: Quelles leçons pour les relations Nord-Sud ? »
  4. Abdoulaye NIANG (Université Gaston Berger) « Le renouveau panafricaniste à travers les arts graphiques urbains »
  5. Bertrand CABEDOCHE(GRESEC, Université Grenoble Alpes) « Une  approche            historique de           la            co-construction              du          rapport                à             l’Autre »

15h-15h15 : Pause-café

15h15-16h45. Atelier 3 et atelier 4 en parallèle

ATELIER 3 : « Images d’Afrique dans les diasporas africaines » (Salle des Actes)

DISCUTANT(E) : Abdourahmane SECK (Université Gaston Berger)

  1. Blondin CISSE (Université Gaston Berger) « La construction intellectuelle de la notion de race au 19ème siècle : de quelques figures du noir »
  2. Marcilene SILVA DA COSTA (Université de Toulouse Jean Jaurès, France) « L’image d’Afrique : les descendants des Marrons d’Amazonie brésilienne »
  3. Carmelia Aparecida Silva MIRANDA (Université d’État de Bahia) « Images Africaines au Brésil : La représentation du Samba de Lata de Tijuaçu Bahia – Brésil »
  4. Joanice CONCEIÇÃO (Universidade Federal Fluminense) « Talking about Faith :  Imagetic Deconstructions of Religions with African Roots »

Atelier 4 : « Patrimonialisation et archivage des images de/sur l’Afrique » (Salle des Actes)

Discutant(E) : Abdoul SOW (Université Gaston Berger)

  1. Yamba BIDIMA (Université de Ouaga 1 Pr J.Ki-Zerbo) « Problématique des images sculptées  dans les musées africains : Analyses de l’institution, des collections et des visiteurs au Burkina Faso »
  2. Franck OGOU (Université Abomey-Calavi) « Appropriation des images sur l’Afrique : de la nécessité de préserver les productions photographiques du continent. L'expérience de l'Ecole du Patrimoine Africain-EPA »
  3. Marian NUR GONI (EHESS, France) « Unearthing lost treasures » : le potentiel de l'archive photographique somalie pour (se) reconstruire »
  4. Maïa GHATTAS (Université Paris I – Panthéon Sorbonne) et Stéphane ELOUNDOU (artiste plasticien, Douala) « Patrimoine numérique » à quatre mains »
  5. Milly AOUSTIN-SOW « Images et Paysages : le patrimoine sénégalais à l’épreuve des clichés » (Université Gaston Berger)

19h. COCKTAIL DE BIENVENUE (HALL DE L’UGB 2) 

Vendredi 28 Avril 2017

(Sur L’île Saint-Louis)

8h30-11h. Projection n°2 : court-métrage (au crds)

Table ronde pleniere 2 : «Enjeux de la diffusion de l’information et des images de/sur l’Afrique».

Modérateur : Mor FAYE (Université Gaston Berger)

avec Yahaya DIABI (Université Houphouët-Boigny de Cocody), (NIMIS Erika (photographe, Université du Québec à Montréal), Sokhna SECK SARR (Université Gaston Berger), PAYETTE (Université Laval, Québec), Diouma DIALLO (Université Gaston Berger), Ibrahima THIAM (Photographe) et Marie Caroline Camara (Entre’vues)

  • Yahaya Diabi (Université Houphouët-Boigny de Cocody) « Cultures africaines, information et mondialisation historique »
  • Dominique PAYETTE (Université Laval, Québec) « L’impact de la crise du modèle d’affaires des médias nord-américains sur l’information internationale à l’ère de l’Internet »

11h-11h15 : Pause-café

11h15-12h45. Atelier 5 et atelier 6 en parallèle (CRDS)

Atelier 5 : « Productions d’images de/sur l’Afrique dans la littérature »

DISCUTANT (E) : Oumar Djiby NDIAYE (Université Gaston Berger)

  1. Cheikh Anta BABOU (Université Cheikh Anta Diop de Dakar) « L’image du Noir en Allemagne dans Deutsch sein und Schwarz dazu (Allemand et Noir en plus !) de Theodor Michael »
  2. Maria Aparecida Oliveira LOPES (l'Université fédérale de Bahia Sud) « Féminisme dans les œuvres de Chimamanda Ngozi Adichie, Chinua Achebe et Biyi Bandele »
  3. Detoubab NDIAYE (Universidade do Estado da Bahia au Brésil) « Identité plurielle : une image édifiante de l’Afrique dans les littératures africaines au Brésil »
  4. Alba RODRÍGUEZ GARCÍA (Université Gaston Berger) « Portraits africains : la diversité des images projetées par la littérature postcoloniale europhone »

Atelier 6 : « Représentations graphiques »

Discutante : Frédérique LOUVEAU (Université Gaston Berger)

  1. Michèle CROS (Université Lyon 2) « Dessiner un boom aurifère. Images du pays lobi burkinabè »
  2. Augustin PALE (Université Ouaga I Pr Joseph Ky Zerbo ) « Le Lobi d’hier et le Lobi d’aujourd’hui. Une anthropologie de la fluctuation de l’image de l’autre et de soi »
  3. Jennifer LORIN (Université Paris V Descartes) « La représentation de la royauté au Bénin »
  4. Milton GURAN (Université Fluminense) « Agoudas - Les Brésiliens du Bénin - Une approche anthropologique et photographique »
  5. Julien BONDAZ (Université Lyon 2) « Figures miraculeuses et apparitions furtives. Les images acheiropoïètes dans l'islam ouest africain »

12h45-14h : Déjeuner sur la terrasse du crds

15h-17h30 : Atelier 7 : « Images du réel et images de la fiction » (Institut Français)

Projection N°3 : Documentaire

Discutant : Sellou DIALLO (Université Gaston Berger)

  1. Delphe KIFOUANI (Université Gaston Berger) « L'Afrique que voit le cinéma documentaire des années 2000 »
  2. Guglielmo SCAFIRIMUTO (Université Sorbonne Nouvelle Paris 3) « Images de la pauvreté et appropriation médiatique : le cas du documentaire Enjoy Poverty »
  3. François FRONTY (Université Paul Valéry Montpellier3) « Elaboration(s) d’image(s) cinématographiques du réel en Afrique aujourd’hui »
  4. Léthicia OBONO NGOU (Université François Rabelais de Tours, France) « L’Afrique à hauteur d’enfant. Yaaba, Karim et Sala et Le cri du cœur d’Idrissa Ouedraogo »
  5. Karine BLANCHON (Université de Bordeaux Montaigne) « Images de Madagascar au cinéma : l’ailleurs rêvé »
  6. Oulimata GUEYE (journaliste et commissaire d’exposition indépendante) « La science-fiction africaine, laboratoire d’un autre futur ? »

19h. Diner-Concert sur l’île (bateau)

Samedi 29 avril 2017

(langue de barbarie)

9h-11h30. Projection n°4 : documentaire

Table ronde pleniere 3 : « Dynamiques de création et processus de légitimation des arts en Afrique ».

Modérateur/trice : Saliou NDOUR (Université Gaston Berger) avec Kalidou SY (Université Gaston Berger), Oumar KAMARA (IUT de Bamako), Abdarahmane NGAÏDE (Université Cheikh Anta Diop), Daniel SCIBOZ (Haute Ecole d'Art et de Design, Genève), Sada NIANG (Université de Victoria, Canada)

  • Sada NIANG (Université de Victoria, Canada) « Nouvelles documentaristes sénégalaises  ou le renouvellement du genre autour de la créativité »
  • Daniel SCIBOZ (Haute Ecole d'Art et de Design, Genève), « Le dessin de lettres en mixant les références de la calligraphie au Sénégal et de la typographie européenne de l’époque moderne »
  • Kalidou SY (Université Gaston Berger) « Du Musée des Civilisations Noires : images et imaginaires floutés. Une approche sémiotique »
  • Oumar KAMARA (IUT de Bamako) « L’effigie » du concept comme élément de désintégration/déconstruction de la création contemporaine en Afrique »
  • Abdarahmane NGAIDE (Université Cheikh Anta Diop) « Temps, mouvement et images stéréotypées… »

11h30-11h45 : Pause café

11h45-12h45. Séance plénière conclusive et cloture par m. le recteur baydallaye kane

13h30-14h30 : Dejeuner sur la langue de barbarie

14h30. Excursion : visite de la ville par section metiers du patrimoine + Exposition de photographies sur la Place Faidherbe

19h Festicoll Off : Nuit des talents de l’UGB ***EXPOSITIONS DE PHOTOGRAPHIES

  1. Jennifer LORIN (Université Paris V Descartes) « La représentation de la royauté au Bénin »
  2. Milton GURAN (Université Fluminense) « Agoudas - Les Brésiliens du Bénin - Une approche anthropologique et photographique »
  3. Ibrahima THIAM (photographe) « Portraits – vintage »
  4. Djibril SY (Photographe) et les étudiants

Places

  • Université Gaston Berger, UGB 2
    Saint-Louis, Republic of Senegal

Date(s)

  • Thursday, April 27, 2017

Keywords

  • image, représentation, média, réseau social, civilisation africaine, cinéma africain

Contact(s)

  • Sokhna-Fatou Seck
    courriel : sokhnafatou [at] yahoo [dot] fr

Information source

  • Sokhna-Fatou Seck
    courriel : sokhnafatou [at] yahoo [dot] fr

To cite this announcement

« Images of Africa, images about Africa », Colloquium, Calenda, Published on Friday, March 03, 2017, http://calenda.org/397483