AccueilLes catégories d'analyse à l'épreuve du terrain

Les catégories d'analyse à l'épreuve du terrain

Categories of analysis and the challenge of fieldwork

*  *  *

Publié le lundi 06 mars 2017 par Céline Guilleux

Résumé

La revue semestrielle à comité de lecture Encyclo. Revue de la jeune recherche en sciences sociales lance un appel à articles pour un numéro thématique sur la méthodologie de l'enquête en sciences sociales. Les articles écrits par des jeunes chercheuses et chercheurs (doctorant·e·s, jeunes docteur·e·s, postdoctorant·e·s) porteront sur le processus de construction de leurs objets de recherche, par le biais d'une réflexion sur l'articulation entre outils théoriques et pratiques de terrain.

Annonce

Argumentaire

Créée pour et par les jeunes chercheurs, la revue semestrielle à comité de lecture Encyclo. Revue pluridisciplinaire de la jeune recherche en sciences sociales a pour objectif la valorisation de leur travail et la mise en dialogue des travaux menés en sciences sociales. La revue lance un appel à articles pour un prochain numéro dédié à la méthodologie de l’enquête en sciences sociales.

Ce numéro s'inscrit dans le prolongement du colloque des doctorants de la Fédération Suds (CODOFE), qui s'est tenu en novembre 2016. Cette rencontre a porté sur l'articulation entre outils théoriques et pratiques de terrain chez les jeunes chercheuses et chercheurs en sciences sociales.

Les articles attendus doivent avoir pour ambition de poursuivre le dialogue amorcé sur la construction des objets de recherche au prisme du terrain, et de faire dialoguer les expériences entre « Nords » et « Suds ». Le processus scientifique, en tant que processus continu de remise en cause des savoirs normalisateurs existants, construit, déconstruit et reconstruit de nouvelles catégories [1]. Ce travail de construction est aussi une réflexion linguistique sur le sens des mots [2, 3]. Le poids des traditions scientifiques et institutionnelles, ainsi que les difficultés inhérentes à la réalisation d’une enquête conduisent souvent les jeunes chercheurs à adopter une démarche de « bricolage » [4].

Les jeunes chercheuses et chercheurs souhaitant participer à cet appel sont invité.e.s à mener un retour réflexif sur leurs pratiques de recherche de terrain, à expliquer comment ils s’approprient des catégories d’analyse existantes, les interprètent, s’inspirent des méthodes d’enquête ou des théories de recherche (par exemple en ayant recours à l’interdisciplinarité, au comparatisme, aux “studies”), voire en proposent de nouvelles.

  1. Dans quelle mesure l’usage des catégories a induit la préparation de votre terrain, la conception de vos outils et méthodologies d’enquête ?
  2. Dans quelle mesure les catégories que vous aviez envisagées ont-elles dû être remises en cause par la confrontation avec le terrain ? Ceci peut questionner par exemple la cohabitation, le dialogue et l’interpénétration des catégories d’usage local et des catégories d’analyse théorique.
  3. Dans quelle mesure avez-vous constaté un usage différencié de la catégorie considérée en fonction des acteurs locaux et/ou des chercheurs ? L’usage des catégories peut par exemple se révéler source de pouvoir et de hiérarchisation. Ainsi, des notions telles que « le Nord » et « les Suds », à l’instar de n’importe quelle catégorisation, sont le fruit d’un parti pris porteur de sens et de poids historique. 

Si toutes les thématiques sont les bienvenues (voir sur ce point les thématiques précédentes mises en avant par la revue : https://medihal.archives-ouvertes.fr/ENCYCLO_1/), nous porterons toutefois une attention particulière aux travaux qui mettront en perspective les difficultés concrètes – scientifiques, professionnelles, politiques, sémantiques, personnelles – qu’elles peuvent induire pour le/la jeune chercheur/se lorsqu’il/elle interroge les limites des catégories d’analyse.

Modalités de soumission

Les propositions d’articles peuvent être envoyées à l'adresse encyclo.revue@gmail.com 

jusqu’au 5 avril 2017

pour être examinées par le comité de rédaction.  Les résumés ne doivent pas dépasser 500 mots. Un document séparé contenant les coordonnées de l'auteur ainsi qu’une courte biographie scientifique doit accompagner l'envoi du texte.

Directeur de publication 

  • Jean-Pierre Guilhembet, PR, ANHIMA, Université Paris Diderot

Comité de rédaction

  • Eleonora Colangelo, doctorante, ANHIMA, Université Paris Diderot
  • Amandine Gabriac, doctorante, ICT, Université Paris Diderot
  • Aurélie Massie, doctorante, ICT, Université Paris Diderot
  • Paraskevi Michailidou, doctorante, ICT, Université Paris Diderot
  • Romain Millot, doctorant, ANHIMA, Université Paris Diderot
  • Elsa Paris, doctorante, CESSMA, Université Paris Diderot
  • Fanny Rassat, doctorante, LADYSS, Université Paris Diderot
  • Isabelle Rispler, doctorante, ICT, Université Paris Diderot
  • Elena Smirnova, doctorante, ICT, Université Paris Diderot
  • Nataliya Yatsenko, doctorante, ICT, Université Paris Diderot

Comité de lecture

  • Mathieu Arnoux,
  • Gérard Beltrando,
  • Marie-Noëlle Bourguet, 
  • Anna Caiozzo,
  • Omar Carlier,
  • Charlotte de Castelnau,
  • Sophie Cœuré,
  • Liliane Crips, 
  • Claudine Delphis,
  • Claudia Girola,
  • Pilar Gonzalez Bernaldo,
  • Azadeh Kian,
  • Martine Leibovici,
  • Didier Lett,
  • Natacha Lillo,
  • Manuela Martini,
  • Denis Merklen,
  • Zacarias Moutoukias,
  • Arnaud Passalacqua,
  • Marie-Louise Pelus-Kaplan,
  • Liliane Hilaire-Pérez,
  • Judicaël Petrowiste,
  • Michel Prum,
  • Fabien Simon.

Conseil scientifique 

  • Françoise Balibar,
  • Jean-Marc Besse,
  • Judith Butler, Monique  Chemillier-Gendreau,
  • Catherine Coquery-Vidrovitch,
  • Souleymane Bachir Diagne, 
  • Florence Dupont,
  • Pierre Ellinger,
  • Laurent Faret,
  • Monique Fort,
  • Vincent de Gaulejac, 
  • Antonia Grunenberg,
  • Claudia Hilb,
  • Thomas Lamarche,
  • Numa Murard,
  • Mahamet Timera,
  • Maryse Tripier.

Notes

[1] Florence Delmotte et Denis Duez (dir.), Les frontières et la communauté politique. Faire, défaire et penser les frontières, Bruxelles, Presses de l’Université Saint-Louis, 2016.

[2] Ludwig van Bertalanffy, Théorie générale des systèmes, Chap. 10 – La relativité des catégories, Paris, Éd. Dunod, 1973 (1968), pp. 227-254.

[3] Louis Quéré, La valeur opératoire des catégories, Cahiers de l’URMIS, n°1, 1995.

[4] Roger Bastide, “Mémoire collective et sociologie du bricolage”, L’Année sociologique, vol. 21, 1970.

Dates

  • mercredi 05 avril 2017

Fichiers attachés

Mots-clés

  • méthodologie, terrain

Contacts

  • Elsa Paris
    courriel : elsa [dot] l [dot] paris [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Elsa Paris
    courriel : elsa [dot] l [dot] paris [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Les catégories d'analyse à l'épreuve du terrain », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 06 mars 2017, http://calenda.org/397728