AccueilDes hommes et des objets en voyage

Des hommes et des objets en voyage

Travelling People, travelling objects

La réception de l’art suisse dans le contexte du Grand Tour européen du XVIIIe siècle

The reception of Swiss art in the context of the eighteenth-century European Grand Tour

*  *  *

Publié le mercredi 08 mars 2017 par Céline Guilleux

Résumé

La Revue suisse d'Art et d'Archéologie prévoit en 2018 un numéro consacré à l’art suisse du XVIIIe siècle. L’enjeu principal sera l’étude de l’art suisse dans le contexte du voyage européen. La question est de savoir comment les objets d’art ont été perçus, acquis et collectionnés par les voyageurs pendant et après leur Grand Tour. Cette perspective devrait donner de nouvelles connaissances sur la diffusion et la réception de l’art suisse dans l’Europe du XVIIIe siècle.

Annonce

Argumentaire

La littérature spécialisée est d’avis que les petits maîtres suisses, les peintres de paysage et de scène de genre entre 1750 et 1850 ont contribué à la création de l’image de la Suisse en vendant leurs œuvres à des voyageurs et ont ainsi participé au rayonnement de la Suisse en Europe. Est de savoir où sont allées les images et autres objets acquis en voyage en Suisse et sous quelle forme matérielle ces œuvres ont été distribués et collectionnés à l’étranger.

Dans cet appel à contributions nous souhaitons aborder la question de la diffusion de l’image/des images de la Suisse par les voyageurs, une clientèle peu (re)connue dans le domaine de l’histoire de l’art. L’accent est mis d’un côté sur l’objet et sa propriété matérielle et de l’autre nous allons nous poser la question de l’importance de l’art suisse par rapport au(x) lieu(x) de destination assignés par les voyageurs.

Des propositions d’article sur les thèmes suivants (mais non exclusivement) sont les bienvenus :

Images, Média, Matériaux

Dans la littérature concernant les petits maîtres suisses, on suppose que le petit format et le prix modéré des estampes ont contribué à la popularité de ces supports auprès des voyageurs européens. Est-ce que les collections européennes permettent une autre vision, plus complexe, de la réception de l’art suisse par rapport au médium et au matériel ? Dans quelles relations se trouvent les estampes, aquarelles, peinture et les produits des arts décoratifs de la Suisse dans une seule et même collection ?

Les parcours et les lieux de destination des estampes suisses 

Les estampes des petits maîtres suisses étaient proposées sur le marché d’art sous forme de feuille individuelle, ou sous forme d’une série reliée, mais aussi publié sous forme d’illustration dans une œuvre littéraire, comme par exemple le récit de voyage.

Est-ce que des voies commerciales spécifiques peuvent être discernées dans le contexte du voyage? Dans quelles collections européennes (bibliothèque, cabinet des estampe, etc.) trouve-t-on des estampes suisses ? Sous quelle forme apparaissent-elles ? Et quelle importance ont-elles dans le contexte d’une collection spécifique ?

Paysages suisses – identité(s) et souvenir(s)

Les estampes de paysages des petits maîtres suisses du 18ème siècle ont contribué à l’identité nationale suisse. Quelle signification et fonction jouent les estampes de paysages suisses dans les collections européennes ? Quelle influence ont-elles sur les autres objets d’art et les objets des arts décoratifs acquis lors des voyages ?

La Suisse – l’Italie – l’Europe 

Les voyageurs du Grand Tour ont souvent acquis une multitude d’objet d’art qui peuvent être considérés comme souvenirs topiques et conventionnels de leur lieu d’origine respectif. Comment ces lieux de mémoires imaginaires ont-ils été appropriés et représentés dans les collections européennes ? Quelles relations médiatiques, matérielles et sémantiques sont construites entre et autour de ces objets de collection sur le niveau transrégional ? Et quelle position ont les objets suisses dans ce système?

Nous invitons des historiens/historiennes de l’art et des chercheurs/chercheuses des disciplines voisines à envoyer des propositions.

Modalités de soumission 

Les propositions d’article (300 mots maximum ; en allemand, en français, en italien, ou en anglais) sont à transmettre par courriel à Danijela Bucher (danijela.bucher@uzh.ch) et Dr. Miriam Volmert (miriam.volmert@khist.uzh.ch)

avant le 1 mai 2017.

Les propositions devraient contenir une brève présentation de l’auteur et une liste de mots-clés (six mots env.).

La sélection des propositions va être communiquée au plus tard fin juillet 2017. Les articles (environ 30'000 – 40‘000 signes, espaces compris, 12-15 images) doivent être rendus fin janvier 2018.

La revue ne rémunère pas les auteurs. Les auteurs ont la charge de s’occuper des droits de reproduction d’images et de prendre en charge des redevances éventuelles avant la soumission de l’article.

Coordinatrices

  • Danijela Bucher, lic phil, Doctorante en géographie et histoire de l’art

Inscrite en cotutelle de thèse entre l’Université d’Angers (UMR ESO) et l’Universität Zürich (Kunsthistorisches Institut)

Danijela.bucher@uzh.ch

  • Miriam Volmert, Dr. Historienne de l’art

Wissenschaftliche Assistentin

Universität Zürich (Kunsthistorisches Institut)

miriam.volmert@khist.uzh.ch

Dates

  • lundi 01 mai 2017

Mots-clés

  • artiste, Grand Tour, voyage

Contacts

  • Danijela Bucher
    courriel : danijela [dot] bucher [at] uzh [dot] ch

Source de l'information

  • Danijela Bucher
    courriel : danijela [dot] bucher [at] uzh [dot] ch

Pour citer cette annonce

« Des hommes et des objets en voyage », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 08 mars 2017, http://calenda.org/397955