AccueilPetit déjeuner / débat du Centre de sociologie des organisations

Petit déjeuner / débat du Centre de sociologie des organisations

Breakfast debate at the Centre de sociologie des organisations

*  *  *

Publié le mercredi 03 mai 2017 par João Fernandes

Résumé

L’objectif de ces rencontres est de débattre autour d'un livre, nouvellement publié par un·e chercheur·e du Centre de sociologie des organisations (CSO). Quelques personnes sont invitées à s’exprimer sur le livre et la thématique du débat . Le livre est le point central de la rencontre mais aussi le point de départ du débat et des échanges avec la salle.

Annonce

Programme des séances 2016-2017  

21 novembre 2017

de 8h30 à 10h00 au CSO, 19 Rue Amélie 75007 Paris

Se doper pour travailler

Débat autour de l'ouvrage collectif : Se doper pour travailler, dirigé par Renaud Crespin, Dominique Lhuilier et Gladys Lutz, aux éditions Eres.

Les invités :

  • Dr Philippe Lariviere, Médecin addictologue, Service d’Accompagnement et de Médiation, à la sous-direction de la Qualité de Vie au Travail de la Mairie de Paris,
  • Christian Lenoir, conseiller pour la prévention des conduites addictives en milieux professionnels à la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA),
  • Laurence Emin, directrice de l’Institut de recherche et d’enseignement des maladies addictives (IREMA) ,

et les co-auteurs.

Information et inscription obligatoire : http://www.cso.edu/fiche_evenement.asp?event_id=98

20 juin 2017

de 8h30 à 10h00 au CSO, 19 Rue Amélie 75007 Paris

Fin ou reconfiguration du travail ? Le modèle des industries de flux.

Débat autour de l'ouvrage : Au fil du flux. Le travail de surveillance-contrôle dans les industries chimique et nucléaire, Gwenaële Rot et François Vatin, aux Presses des Mines.

Pour débattre de ce sujet, nous recevrons :

  • Jean-Philippe Denis, Professeur à l'Université Paris Sud/Saclay, RITM (Réseaux-Innovation-Territoires-Mondialisation) et Rédacteur en Chef de la Revue Française de Gestion
  • Ulrich Socher, Responsable Ressources Humaines Métiers Industriels et Région Afrique Moyen-Orient à la Direction Industrielle de PSA Groupe

Et en présence des deux co-auteurs :

  • Gwenaële Rot, Professeur de sociologie à Sciences Po, CSO
  • François Vatin, Professeur de sociologie à l'Université de Paris Nanterre, Laboratoire Institutions et dynamiques historiques de l'économie et de la société (IDHES)

Modérateur : Laurent Etre, journaliste à L'Humanité

Information et inscription obligatoire : http://www.cso.edu/fiche_evenement.asp?event_id=97

16 mai 2017

de 8h30 à 10h00 à Sciences Po, Salle Sorel, 27 rue St-Guillaume 75007 Paris

  • La grande course des universités 

Débat autour de l'ouvrage : La grande course des universités, de Christine Musselin aux Presses de Sciences Po. 

Pour débattre de ce sujet, nous recevrons : 

  • Bernard Dizambourg, ancien Président de la Comue Université Paris-Est,
  • Thierry Mandon, Secrétaire d’état auprès de la ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, chargé de l'enseignement supérieur et de la recherche
  • Isabelle This Saint-Jean, ancienne Vice-présidente du conseil régional d’Île-de- France en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche et professeur à l'Université Paris 13, 

et Christine Musselin, sociologue et Directrice Scientifique de Sciences Po. 

Le débat sera animé par Anaïs Gérard, rédactrice en chef en charge de l'enseignement supérieur de l'AEF. 

En savoir plus http://www.cso.edu/fiche_evenement.asp?event_id=96 

Inscription obligatoire (dans la limite des places disponibles)

30 mars 2017 

http://www.cso.edu/fiche_evenement.asp?event_id=94

  • Données de réseaux sociaux et organisationnelles : Quel avenir pour la recherche en sciences sociales ? 

A l’occasion de la publication de l'ouvrage collectif "Multilevel Network Analysis for the Social Sciences", les auteurs s’interrogent sur le paradoxe dans lequel se trouve la recherche publique actuelle. Plus les méthodes d’analyse de réseaux deviennent sophistiquées, plus l’accès aux données devient problématique sur le plan déontologique et prohibitif sur le plan économique. Quelles sont les formes de régulation à concevoir et à mettre en œuvre concernant l’ensemble des acteurs à l'échelle nationale et européenne, en particulier concernant la connaissance que les sociétés ont d'elles-mêmes ? 

Les propriétaires de bases de données distingueraient désormais entre les données personnelles, non protégées, et les données «intimes», toujours protégées – mais personne ne connaît bien les critères de distinction. L’accès aux données sur les réseaux sociaux des personnes et des réseaux des entreprises suivrait le même chemin. 
L'analyse de réseaux sociaux et organisationnels permet à la sociologie, depuis des décennies, d’explorer les formes que prennent les réalités économiques, politiques et sociales vues sous leur angle relationnel. Les contributions à ce livre illustrent ce que l’on peut observer avec cette approche, à condition de disposer de données de réseaux assez riches.  

Pour en débattre, nous recevrons : 

  • Jacques Bossonney, Cognitive Process Transformation à IBM Talent Acquisition & Optimization, 
  • Sophie Vulliet Tavernier, directrice des Relations avec le Public et la Recherche de la Commission nationale de l'informatique et des libertés - CNIL 

et l'un des deux co-auteurs de l'ouvrage Emmanuel Lazega.

Le débat sera animé par Martin Clavey,journaliste scientifique. 
 
Formulaire d'inscription à remplir (obligatoire dans la limite des places disponibles) 

24 novembre 2016 

http://www.cso.edu/fiche_evenement.asp?event_id=93 

  • Où va la concurrence ?

La concurrence est omniprésente dans nos sociétés et semble s’imposer aux acteurs qui en subissent les effets. Et s’il en était autrement ?

Les auteurs de cet ouvrage invitent à changer le regard habituellement porté sur ce phénomène, pour s’interroger sur ses possibilités. Mettre en concurrence des individus, des produits, des services ou des organisations, ne va pas de soi. Cela suppose d’opérer des comparaisons et de les instrumenter, de préciser sous quel aspect les entités sont semblables ou dissemblables. Les acteurs ne restent pas passifs dans ces situations et doivent négocier, résister et s’interroger sur les bonnes conventions de mesure à adopter. Par-delà leur pertinence, c’est la légitimité des modalités de la compétition qui peut être discutée.

La perspective adoptée par l’ouvrage permet de parcourir une grande variété de terrains d’enquêtes (hôpital, industrie télévisuelle, marché du bio, musées, écoles de commerce, industrie high-tech, recherche, enseignement supérieur, secteur associatif), qui sont tous traversés par des luttes concurrentielles. Au fil des chapitres, la concurrence se révèle comme un processus collectif, aux mains de nombreux acteurs et dispositifs qui participent à la modeler, à l’organiser et à la faire évoluer sans parvenir nécessairement à la contenir.

Pour en débattre, nous recevrons :

  •  Véronique Atger, directrice du Département de la Recherche de Sorbonne Universités,
  •  Pierre-Michel Menger, professeur au Collège de France,
  •  David Viros, Chef du Service du Président de l’Autorité de la concurrence

Le débat aura lieu en présence des trois co-directeurs de l'ouvrage (Patrick Castel, Léonie Hénaut et Emmanuelle Marchal) et de certains auteurs.

Le débat sera animé par Donald Hebert, journaliste économique au Nouvel Observateur. 

11 octobre 2016 

http://www.cso.edu/fiche_evenement.asp?event_id=92

  • « Manger, bouger », « J’éco-rénove, j’économise », « Les médicaments génériques, c’est génial », « Fumer tue »…

Que fait l’État lorsqu’il s’immisce ainsi dans nos vies privées et cherche à orienter nos pratiques ? A-t-il une légitimité pour le faire ? Quels sont les acteurs et les instruments de ce gouvernement des conduites ? Comment les intéressés réagissent-ils ?

Dans sa lutte contre l’obésité, le réchauffement climatique, le surendettement ou encore le déficit de la Sécurité sociale pour ne citer que quelques exemples, l’État cherche moins à exercer un contrôle direct sur les individus ou à transférer sa responsabilité qu’à intervenir dans la régulation économique. À agir par plutôt que sur la demande. Finement articulés à des instruments plus classiques comme la contractualisation ou la réglementation, taxes, labels, prix, nudges ou autres étiquettes lui permettent de s’appuyer sur les mécanismes du marché que sont l’intérêt et la concurrence, d’orienter les pratiques des entreprises, et in fine les comportements des citoyens…

Le débat sera centré sur l'environnement et la santé et pour en débattre, nous recevrons : 


Modérateur : Hervé Gardette, journaliste et animateur de l'émission Du grain à moudre sur France Culture.
Remplacé par Ludovic Pauchant, journaliste à France Culture, France Inter et France Bleue 

Lieux

  • CSO - 19 rue Amélie
    Paris, France (75007)

Dates

  • mardi 11 octobre 2016
  • jeudi 24 novembre 2016
  • jeudi 30 mars 2017
  • mardi 16 mai 2017

Fichiers attachés

Mots-clés

  • données, réseaux, recherche, analyse, régulation

Contacts

  • Samia Ben
    courriel : samia [dot] ben [at] sciencespo [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Samia Ben
    courriel : samia [dot] ben [at] sciencespo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Petit déjeuner / débat du Centre de sociologie des organisations », Informations diverses, Calenda, Publié le mercredi 03 mai 2017, http://calenda.org/397994