AccueilNouveaux regards sur la haute couture parisienne de 1850 à nos jours

Nouveaux regards sur la haute couture parisienne de 1850 à nos jours

New perspectives of Parisian haute couture from 1850-the present day

*  *  *

Publié le mardi 07 mars 2017 par João Fernandes

Résumé

Le colloque s’inscrit dans le cadre des événements liés à l’ouverture de la bibliothèque de l’INHA, collections Jacques - Doucet. Mécène et collectionneur, Jacques Doucet fut aussi – il convenait de le rappeler – l’un des plus brillants représentants de la haute couture parisienne au tournant des XIXe et XXe siècles. Le colloque propose un nouveau regard sur les composantes de cette histoire de la haute couture : ses protagonistes, ses processus créatifs, ses matériaux, ses modes de diffusion, ses clientes, mais aussi son propre statut qui a largement évolué depuis son apparition et ses premières formulations à la fin du XIXe siècle, sous l’égide de Charles Frederick Worth.

Annonce

Argumentaire

Le colloque s’inscrit dans le cadre des événements liés à l’ouverture de la bibliothèque de l’INHA, collections Jacques - Doucet. Mécène et collectionneur, Jacques Doucet fut aussi – il convenait de le rappeler – l’un des plus brillants représentants de la haute couture parisienne au tournant des XIXe et XXe siècles. Le colloque propose un nouveau regard sur les composantes de cette histoire de la haute couture : ses protagonistes, ses processus créatifs, ses matériaux, ses modes de diffusion, ses clientes, mais aussi son propre statut qui a largement évolué depuis son apparition et ses premières formulations à la fin du XIXe siècle, sous l’égide de Charles Frederick Worth. Séculaire, cette histoire a été trop souvent appréhendée du seul point de vue des créateurs, dont le nom et la griffe, investis d’un pouvoir « quasi-magique », pour reprendre la célèbre expression de Pierre Bourdieu, ont été prioritairement convoqués afin de comprendre le succès de la couture parisienne. Pour asseoir cette réévaluation de l’histoire de la haute couture, les intervenants prendront en considération les contradictions inhérentes à sa construction et à son système, notamment les tensions entre couture, art et commerce, la relation de la couture avec le prêt-à-porter et la production en série. Seront également évoqués les questionnements actuels touchant d’une part à l’industrialisation extrême de la mode avec la fast fashion, d’autre part à l’impact des outils numériques sur la couture.

En partenariat avec l’Institut français de la mode, l’Institut d’histoire du temps présent-CNRS et avec le concours de la Fédération de la couture, du prêt-à-porter des couturiers et des créateurs de mode.

Program

Vendredi, 24 mars 2017

Institut national d’histoire de l’art (INHA)
2 rue Vivienne, 75002
Auditorium Colbert

9h00-9h30 : Accueil

9h30 : Introduction par Philippe Thiébaut, Conservateur général du patrimoine, Conseiller scientifique INHA

9h40 : Conférencier Invité : Jérôme Neutres, Réunion des musées nationaux et du Grand Palais des Champs-Élysées, « Jacques Doucet ou la collection d’art Haute Couture »

Repenser la Haute Couture 

(modérateur: Pascal Morand)

10h00-12h30 :

  • Maurizio Rofrano, « Jacques Doucet et Henri Bergson, Prolégomènes à une philosophie de la mode »
  • Katarzyna Stempniak, Duke University, « Labeling Space: The ‘Griffe’ and the Geography of Nineteenth-Century Haute Couture »
  • Sara Skillen, Center for Fashion Studies, Stockholm University, « Christian Dior and the charismatic succession: Creating the myth of Dior »

12h30-14h00 : pause déjeuner

Regards sur la clientèle 

(modérateur: Maude Bass-Krueger)

14h00-16h00 :

  • J. Scott, Arts University, Bournemouth, « Fried or Truffled Couture?: Debunking the Myth that House of Worth Was the Sole Domain of the Ultra-Wealthy »
  • Françoise Tétart-Vittu, « Couture/Confection (1850-1890) : une même approche commerciale »
  • Miren Arzalluz, « Côte Basque Parade: Haute Couture in Biarritz, 1855-1939 »
  • Alessandra Vaccari, Università IUAV, Venice, « How to be a Parisian: American Women and Paris Haute Couture, 1900-1930 »

16h:00-16h30 : pause

Les méconnus de la Haute Couture

 (modérateur: Sophie Kurkdjian)

16h30-17h30 :

  • Marie McLoughlin, University of Brighton, « Piguet : Paris Couture on Swiss Time »
  • William DeGregorio, Bard Graduate Center, « Couture and Historical Memory: the case of Augustabernard, a Female Designer in Interwar France »

17h30-18h00 : Chercheur Invité : Marco Belfanti, Université de Brescia, « La construction d’une mode Made in Italy ». Commentaire par David Zajtmann, Institut Français de la Mode

Samedi, 25 mars 2017

Institut Français de la Mode
36, quai d’Austerlitz, 75013 Paris
Amphithéâtre Yves Saint Laurent

9h00-9h30 : Accueil

9h30 : Introduction par Dominique Jacomet, Directeur Général, IFM

  • 9h40 : Conférencier Invité : Didier Grumbach, Président d’Honneur, Fédération de la Couture, du Prêt-à-Porter des Couturiers et des Créateurs de Mode, « Invention et réinvention de la haute couture »

La Haute Couture parisienne hors des frontières 

(modérateur: Philippe Thiébaut)

10h00-11h00 :

  • Zsolt Mészáros, Université Eötvös Loránd, Budapest, « Budapest, 1911 – La visite de Paul Poiret à Budapest »
  • Adelheid Rasche, Germanisches Nationalmuseum, Nuremberg, « Paris à Berlin, les années 1920 »

11h00-11h30 : pause

11h30-12h30 :

  • Ivana Čuljak, Researcher, Center for Research of Fashion and Clothing, Zagreb, « Fashioning socialist class through fashion parlours: Žuži Jelinek, Zagreb (1945 -1960) »
  • Maria Do Carmo Rainho, Archives Nationales, Brésil, « Jacques Heim and the expansion of French fashion in Brazil’s Golden Years »

12h30-14h : pause déjeuner

Séminaire 1 : La Haute Couture mise en scène 

(modérateur – Sophie Kurkdjian)

Amphithéâtre Yves Saint Laurent

14h00-15h30 :

  • Michele Majer, Bard Graduate Center, « Intertwining Relationships Among Art, Fashion and Commerce: Les Modes, Les Arts appliqués à la femme and l’Hôtel des Modes »
  • Emilie Hammen, Université Paris 1 et IFM, « Haute Couture et avant-garde : le cas de la revue Heim »
  • Marine Schweitzer et Christian Gros, Palais Galliera, « La Haute Couture monte sur les planches. L’exemple de Madame Segond Weber »

15h30-15h45 : pause

15h45-16h45 :

  • Marlène Van de Casteele, Université Lyon 2 Lumière, « La photographie de mode, moyen promotionnel de la couture : tensions productives et sujets de controverses (1920-1970) »
  • Michelle Finamore, Museum of Fine Arts, Boston, « Fashion and Accessibility in the Early Digital Era: Haute Couture on Film, 1900-1925 »

Séminaire 2 : La Haute Couture comme entreprise

 (modérateur – David Zajtmann)

Salle 0.1.

14h00-15h30 :

  • Géraldine Blanche, Sciences Po Paris, « Les maisons de couture et les droits de la propriété intellectuelle : quelle protection pour la mode ? »
  • Johanna Zanon, Université d’Oslo, « La Belle au Bois Dormant rencontre la Haute Couture : la fabrique d’un conte de fée entrepreneurial »
  • Karolien De Clippel, Modemuseum, Hasselt, « Paul Poiret et Joseph : une alliance courte mais significative »

15h30-15h45 : pause

15h45-16h45 :

  • Tomoko Okawa, Jissen Women’s University, Tokyo, « The business strategy of an Haute Couture Maison, and the industrial development of Japanese fashion – The case of Christian Dior »
  • Anna Lebovic, University of Sydney, « The American Vogue: How Parisian Haute Couture was Transmitted and Transformed in its Passage Across the Atlantic »

17h00-17h30 : Conclusion générale dans l’Amphithéâtre Yves Saint Laurent par Maude Bass-Krueger & Sophie Kurkdjian, Institut de l’histoire du temps présent, CNRS

Intervenants

  • Miren Arzalluz (Barcelone)
  • Marco Belfanti (Brescia)
  • Géraldine Blanche (Paris, SciencesPo)
  • Ivana Culjak (Zagreb City Museum)
  • Maria do Carmo Rainho (Rio de Janeiro, National Archives)
  • Karolien De Clippel (Hasselt, Modemuseum)
  • William DeGregorio (New York, Bard Graduate Center)
  • Émile Hammen (Paris, IFM)
  • Michelle Finamore (Boston, Museum of Fine Arts)
  • Christian Gros (Paris, Palais Galliera)
  • Didier Grumbach (Paris)
  • Anna Lebovic (The Univeristy of Sydney)
  • Marie McLoughin (University of Brighton)
  • Michele Majer (New York, Bard Graduate Center)
  • Zsolt Mészàros (Budapest, université Eötvos Lorànd)
  • Jérôme Neutres (Paris, Réunion des musées nationaux)
  • Tomoko Okawa (Tokyo, Jissen Women’s University)
  • Adelheid Rasche (Nuremberg, Germanisches National Museum)
  • Maurizio Rofrano (Paris)
  • Marine Schweitzer (Paris, Paris IV Sorbonne)
  • E.-J. Scott (Arts University, Bornemouth)
  • Sara Skillen (Stockholm University)
  • Katarzyna Stempniak (Duke University)
  • Françoise Tétart-Vittu (Paris)
  • Alessandra Vaccari (Université de Venise)
  • Marlène van de Casteele (Université Lyon 2 Lumière)
  • Johanna Zanon (Université d’Oslo)

Comité scientifique

  • Maude Bass-Krueger (Tel Aviv University et IHTP / CNRS),
  • Dominique Jacomet (IFM),
  • Sophie Kurkdjian (IHTP / CNRS),
  • Pascal Morand (Fédération de la couture, du prêt-à-porter des couturiers et des créateurs de mode),
  • Philippe Thiébaut (INHA),
  • David Zajtmann (IFM)

Domaine de recherche

Arts décoratifs, design et culture matérielle
Programme Histoire de la mode et du vêtement

Informations pratiques

24 mars 2017 - 9H30-18H
INHA, galerie Colbert, auditorium

25 mars 2017 - 9H30-18H
Institut Français de la Mode, amphithéâtre Yves Saint Laurent

entrée libre sur inscription : conferencehautecouture.wordpress.com/registration

En savoir plus sur le colloque

Lieux

  • Institut Français de la Mode - 36 Quai d'Austerlitz
    Paris, France (75013)

Dates

  • vendredi 24 mars 2017
  • samedi 25 mars 2017

Mots-clés

  • mode, haute couture parisienne

Contacts

  • Jean-Baptiste Jamin
    courriel : jean-baptiste [dot] jamin [at] inha [dot] fr

Source de l'information

  • Jean-Baptiste Jamin
    courriel : jean-baptiste [dot] jamin [at] inha [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Nouveaux regards sur la haute couture parisienne de 1850 à nos jours », Colloque, Calenda, Publié le mardi 07 mars 2017, http://calenda.org/398229