AccueilCent ans après « Le paysan polonais », quelle recherche et quel savoir pour aujourd'hui ?

Cent ans après « Le paysan polonais », quelle recherche et quel savoir pour aujourd'hui ?

One hundred years after the "Polish peasant" - what research and what knowledge for today?

*  *  *

Publié le mardi 07 mars 2017 par João Fernandes

Résumé

À l’occasion du centenaire en 2018 de la parution de l’ouvrage Le paysan polonais en Europe et en Amérique, le pôle « Jeune recherche » du Collège international de recherche biographique en éducation (CIRBE) se propose d’ouvrir un premier débat autour de la large – et toujours ouverte – question du savoir scientifique en sciences sociales aujourd’hui et, tout particulièrement, dans la recherche biographique en éducation. Quels savoirs produit-on ? Comment ? Et pour quelle utilité sociale ? Nous proposons une journée d’études où la jeune recherche et la recherche doctorale seront moteurs de la réflexion, en se portant créatrices de ce savoir, tout en poursuivant et en renouvelant des postures scientifiques existantes.

Annonce

Argument scientifique

À l’occasion du centenaire en 2018 de la parution de l’ouvrage Le paysan polonais en Europe et en Amérique, le pôle « Jeune recherche » du Collège international de recherche biographique en éducation (CIRBE) se propose d’ouvrir un premier débat autour de la large – et toujours ouverte – question du savoir scientifique en sciences sociales aujourd’hui et, tout particulièrement, dans la Recherche Biographique en éducation. Quels savoirs produit­on ? Comment ? Et pour quelle utilité sociale ? Nous proposons une journée d’études où la jeune recherche et la recherche doctorale seront moteurs de la réflexion, en se portant créatrices de ce savoir, tout en poursuivant et en renouvelant des postures scientifiques existantes.

L’une d’entre elles est précisément celle développée par W.I. Thomas et F. Znaniecki dans leur étude publiée entre 1918 et 1920, qui renverse la perspective du chercheur sur la réalité sociale. La problématique de leur travail portait sur la compréhension du phénomène migratoire de masse des populations issues des campagnes polonaises vers les grandes villes américaines au début du XXème siècle, dont Chicago. L’originalité dans l’approche de cette problématique consiste à privilégier une épistémologie herméneutique pour traiter le phénomène à étudier. La dimension première en est de saisir le monde social de l’intérieur en ayant comme point de départ la perception subjective des individus sur les situations qu’ils vivent, leur expérience vécue des contextes socio­politiques et historiques dans lesquels se déroulent les situations et les événements de leur existence. Au niveau méthodologique, cela se traduit par la mise en avant des documents personnels (correspondances, récits de vie) comme des espaces où se dessine pour le chercheur l’expérience subjective telle qu’elle est appréhendée par les individus. Par ailleurs, la posture de Thomas et Znaniecki a été de mettre la recherche au service de la société, de reconnaître son utilité sociale, en l’occurrence comprendre le phénomène migratoire urbain pour, in fine, pouvoir agir pour la réduction des tensions et conflits sociaux. La recherche en sciences sociales a été largement influencé par cette proposition scientifique qui a impulsé des courants comme l’interactionnisme symbolique, l’ethnométhodologie, des sociologies pragmatiques et compréhensives ainsi que des approches biographiques (le courant des histoires de vie, la recherche biographique). Le rapport entre le chercheur, son objet et son terrain a pu être orienté vers des démarches davantage collaboratives et participatives, reconnaissant la diversité des formes de savoir et la part nécessaire des acteurs dans sa construction.

La recherche biographique en éducation fait partie des courants de recherche qui poursuivent aujourd’hui cette approche dans la production et le travail du savoir. Les expériences et les parcours migratoires, éducatifs, professionnels ou de santé sont interrogés sous l’angle de la subjectivité de ceux qui les vivent et de ce que celle­ci permet d’ouvrir comme espace (auto)formateur et transformateur de soi et ou de la société. Car s’interroger sur les savoirs c’est également questionner leurs enjeux éducatifs et les envisager en tant que ressources de pouvoir d’agir. En ce sens, le récit de vie de Wladek Wiszniewski retraçait lui aussi – à la manière d’un Bildungsroman – un parcours formateur, dont le protagoniste tend toujours vers une réappropriation de sa vie et de son pouvoir d’agir.

Au regard des démarches d'enquête, des types et des finalités de savoir initiés par le travail de Thomas et Znaniecki, l’objet de cette journée est de questionner les formes de recherche et de production du savoir mises en œuvre par la recherche biographique en éducation, telles qu’elles se donnent à voir dans les intérêts et les implications des nouvelles générations de chercheurs. Jeunes chercheurs, doctorants et docteurs sont invités à confronter leurs idées et leurs travaux au cours de deux tables rondes.

Programme

9h-9h30 : Accueil des participants.

9h30-10h : Cédric Frétigné, directeur du laboratoire de recherche LIRTES (UPEC), Christine Delory-Momberger, Paris 13 Sorbonne Paris Cité(EXPERICE), présidente du CIRBE, Letitia TRIFANESCU, LIRTES (UPEC), responsable du pôle Jeune recherche.

10h - 12h30 : Table ronde, « Quel(s) savoir(s) produit la Recherche Biographique en éducation ? ».

Modération : Hervé Breton, maître de conférences en Sciences de l’éducation. Université François Rabelais, Tours (EES).

Qu’entend­on par « savoir scientifique » en sciences sociales aujourd’hui si l’on prend en considération les travaux et élaborations précédentes, dont ceux portés par Thomas et Znaniecki ? Comment la Recherche biographique en éducation s’empare­t­elle de ces savoirs au niveau épistémologique, méthodologique ? En quoi et comment permet­elle d’innover et surtout de les développer à travers de nouveaux objets, concepts ou méthodes ? Quel est le regard et le vécu des « jeunes chercheurs » en rapport aux manières de faire de la recherche qui sont élaborées par ce courant scientifique ?

  • Qu'entendre par : être auteur de sa vie ? Geneviève Lalik(CNAM CRF/ Université Paris 13Sorbonne Paris Cité, EXPERICE)
  • Facebook, un nouvel espace de pratique pour la recherche : quand les publications mettent en figure les attitudes individuelles Anne-Sophie Jurion (Université Paris 13 Sorbonne Paris Cité, EXPERICE)
  • La production des savoirs sur le processus de formation expérientielle – les apports épistémologiques et méthodologiques de l´École de Chicago Carmen Cavaco(Institut de l’éducation, Université de Lisbonne)

14h-16h30 : Table ronde « De quels enjeux éducatifs et politiques ces savoirs sont­ils porteurs ? »

Modération : Frédérique Montandon, maître de conférences en Sciences de l’éducation. UPEC, LIRTES.

Comment l’utilité sociale de la recherche et des savoirs qu’elle produit peut­elle être réinterrogée aujourd’hui ? Qu’en est­il des nouveaux intérêts de recherche et en quoi croisent­ils des enjeux sociopolitiques plus étendus ? Qu’en est­il des thèses en sciences sociales et sciences de l’éducation qui s’appuient sur le paradigme biographique et sur les paradigmes existentiels ? En quoi les savoirs de la recherche biographique s’inscrivent­ils dans une perspective éducative et politique et contribuent-ils au développement des champs de la formation des adultes et, plus largement, des sciences de l’éducation ?

  • Enjeux éducatifs, politiques et sociaux de la construction partagée de savoirs avec des personnes en situation de maladie chronique, Camila Aloisio-Alves (Faculté de Médecine de Petropolis, Brésil/ Université Paris 13, EXPERICE), Anne Dizerbo (Université de Rouen, CIVIIC)
  • Au regard du « Paysan polonais en Europe et en Amérique » : interroger les parcours professionnels sous l'angle de la subjectivité. Quels enjeux politiques et éducatifs ? Cécile Caristan (Université Paris 13 Sorbonne Paris Cité, EXPERICE)
  • Analyse de contenu et enjeux sociaux dans la compréhension des personnes en situation de handicap, Catherine Lehoux (Université Paris 13 Sorbonne Paris Cité, EXPERICE)

16h30-17h : Conclusion de la journée.

Inscription gratuite auprès de Cécile Caristan : cc.caristan@gmail.com

Comité scientifique

  • Hervé Breton, maître de conférences en Sciences de l’éducation. Univ. François Rabelais, Tours (EES).
  • Maria da Conceição Passeggi, professora titular. UFRN.
  • Elizeu Clementino, professor Titular PPGEduC. UNEB.
  • Christine Delory-Momberger, professeur émérite en Sciences de l’éducation. Univ. Paris 13 Sorbonne Paris Cité (EXPERICE).
  • Cédric Frétigné, professeur en Sciences de l’éducation. UPEC, LIRTES.
  • Pascal Lafont, maître de conférences en Sciences de l’éducation. UPEC, LIRTES.
  • Jérôme MBiatong, maître de conférences en Sciences de l’éducation. UPEC, LIRTES.
  • Valérie Melin, maitre de conférences en Sciences de l’éducation, Université Lille 3.
  • Fréderique Montandon, maître de conférences en Sciences de l’éducation. UPEC, LIRTES.
  • Augustin Mutuale, professeur en Sciences de l’éducation, ICP-ISP, EA Langues, cultures, histoire et éducation.
  • Christophe Niewiadomski, professeur en Sciences de l'Éducation. Université Lille 3.
  • Marcel Pariat, professeur émérite en Sciences de l’éducation. UPEC, LIRTES.

Discutant

Cédric FRETIGNE, professeur en Sciences de l’éducation. UPEC, LIRTES.

Comité d’organisation

Camila Aloisio Alves (Paris 13, EXPERICE), Zohra Bacha (UPEC, LIRTES), Cécile Caristan (Paris 13, EXPERICE), Carmen Cavaco (Univ. de Lisbonne), Anne Dizerbo (Rouen, CIVIIC), Anne-Sophie Jurion (Paris 13, EXPERICE), Letitia Trifanescu (UPEC, LIRTES).

Lieu

Jeudi 22 juin 2017, 9h - 17h

UPEC (Université Paris-Est Créteil)
Mail des Mèches (Maison des Langues et des Relations Internationales)
M° Créteil Université (ligne 8)
Salle 201

Collège international et interuniversitaire de recherche biographique en éducation, CIRBE

LeCIRBEse propose d’ouvrir un espace de réflexion, de travail, d’échanges et de formation à la recherche dans le domaine de la recherche biographique en éducation. Sont concernés par la notion d’éducation telle que l’entend la recherche biographique toutes les expériences, tous les espaces, tous les types de formation et d’apprentissage formels, non formels et informels, se déployant tout au long de la vie (lifelong learning) et dans tous les secteurs de la vie (lifewide learning). Interrogeant les relations d’interaction et de construction réciproque entre le biographique et l’éducatif, la recherche biographique en éducation vise à faire reconnaître conjointement la dimension formative de l’expérience biographique et la dimension biographique de la formation. Elle se donne pour tâche de comprendre et d’analyser, d’une part, comment les opérations de biographisation selon lesquelles les individus font signifier les situations et les événements de leur existence au sein de l’espace social sont partie prenante des processus d’apprentissage et de formation ; et, d’autre part, comment les épisodes d’apprentissage et de formation s’inscrivent dans des constructions biographiques individuelles, où elles trouvent leur forme et leur sens en relation avec un ensemble construit et évolutif d’expériences formatives, de savoirs et de compétences.

CIRBE Pôle « Jeune Recherche » ,Responsable : Letitia Trifanescu (UPEC, LIRTES)

Le pôle « Jeune recherche » du CIRBE se donne pour mission d’être un lieu de travail et de mise à l’épreuve des questionnements et des méthodes de la recherche biographique en éducation. Il s’agit de proposer les approches et les appropriations actuelles du paradigme biographique en éducation en tant qu’héritage dont la consolidation est à l’œuvre. Le pôle « Jeune recherche » se donne ainsi pour objectif d’explorer les relations et les articulations possibles entres les modes de recherche et leurs « objets » dans une continuité épistémologique avec les fondements de la recherche biographique en éducation.

Lieux

  • UPEC (Université Paris-Est Créteil) Mail des Mèches (Maison des Langues et des Relations Internationales), Salle 201
    Créteil, France (94)

Dates

  • jeudi 22 juin 2017

Mots-clés

  • recherche biographique, postures scientifiques, parcours de vie, épistémologie herméneutique.

Contacts

  • Cécile Caristan
    courriel : cc [dot] caristan [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Cécile Caristan
    courriel : cc [dot] caristan [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Cent ans après « Le paysan polonais », quelle recherche et quel savoir pour aujourd'hui ? », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 07 mars 2017, http://calenda.org/398233