AccueilLa vie sociale des émotions

La vie sociale des émotions

The social life of emotions

*  *  *

Publié le mercredi 08 mars 2017 par João Fernandes

Résumé

La vie sociale des émotions couvre un domaine sociologique très significatif pour comprendre les acteurs sociaux, leurs intentions, leurs intérêts, les expériences sociales et le sens qu’elles donnent à leur vie sociale. Cela nous permet de comprendre le sens de leurs actions rationnelles et irrationnelles. Les émotions jouent un rôle dans la construction des actions différentielles par rapport aux actions universelles. Les étudier c’est revenir à comprendre leur vie sociale comme un itinéraire dialogique entre le sujet et la réalité sociale. « Être en société » implique un partage des expériences des autres membres sociaux. Ce colloque a pour objectif de réfléchir sur la vie sociale des émotions, sur leur fonction et leur rôle ; étudier le développement des conduites sociales face aux institutions ; comprendre les états d’esprit et les expériences populaires des grands événements historiques.

Annonce

Argumentaire

La vie sociale des émotions couvre un domaine sociologique très significatif pour comprendre les acteurs sociaux, leurs intentions, leurs intérêts, les expériences sociales et le sens qu’elles donnent à leur vie sociale. Cela nous permet de comprendre le sens de leurs actions rationnelles et irrationnelles. Les émotions jouent un rôle dans la construction des actions différentielles par rapport aux actions universelles. Les étudier c’est revenir à comprendre leur vie sociale comme un itinéraire dialogique entre le sujet et la réalité sociale. ‘Être en société’ implique un partage des expériences des autres membres sociaux.

Ce colloque a pour objectif de réfléchir sur la vie sociale des émotions, sur leur fonction et leur rôle ; étudier le développement des conduites sociales face aux institutions ; comprendre les états d’esprit et les expériences populaires des grands événements historiques. Un tel débat nous permettra de réfléchir sur le lien étroit entre structure sociale et acteur. La connexion entre émotions et actions sociales nous donnera également des éléments sur les effets des émotions sur les circonstances des transformations. Comme le disent les économistes : « les clignotants sont au vert pour une reprise de la croissance, mais ça dépend des acteurs. »

Il est alors plus que nécessaire pour les sociologues de s’emparer des recherches sur les émotions collectives et de réfléchir à ce qu’elles représentent au niveau des conduites et des actions sociales. Un regard sur le 20ème siècle nous permet de voir que le monde occidental a connu des attitudes analogues qui ont permis le développement du populisme. Également il ne faut pas laisser uniquement au management cette dimension, mais pouvoir l’intégrer dans un spectre plus large de la vie sociale.

Programme

22 mars 2017

13h00 : Accueil des participants

13h30 : Introduction et présentation par Jean-Marc Leveratto et Antigone Mouchtouris

  • 14h00 : Antigone Mouchtouris : La dimension sociologique des émotions
  • 14h30 : Jean Foucart : La transaction sociale : un entremêlement de rationalité et d'affectif 
  • 15h00 : Jacqueline Deguise-Le Roy : Interactions sociales et réponses émotionnelles dans un contexte interculturel
  • 15h30 : Aurélie Jeantet : Approche relationnelle des émotions et rapports sociaux
  • 16h00 : Stavroula Bellos : Tragédie, crise et distinction : ou la transformation des sentiments dans l'histoire
  • 17h00 : Étienne Le Roy : La maîtrise des émotions dans un cabinet de juge des enfants, entre éducation et socialisation juridique
  • 17h30 : Radoslav Gruev : Mémoire sociale et émotions
  • 18h00 : Emmanuel Jovelin : Le chercheur face à ses émotions
  • 18h30 : Kristina T’Felt : Les émotions du voyageur dans ses interactions avec l’Autre connu, l’Autre inconnu et l’Ailleurs

 23 mars 2017

08h30 : Accueil des participants

  • 09h00 : Alain Eraly : Pragmatique du discours et sociologie des émotions
  • 09h30 : Ewa Bogalska-Martin : Construction d'un deuil permanent comme lien identitaire. Quelques réflexions sur le nationalisme triomphant en Pologne
  • 10h00 : Brigitte Baldelli : L’émotion sociale comme marqueur identitaire
  • 11h00 : Bernard Valade : Les émotions : entre clinique et esthétique
  • 11h30 : Gisèle Dambuyant-Wargny : L'intervention sociale auprès des plus démunis : prendre en charge le corps vulnérable et le sentiment de honte
  • 12h00 : Kheira Belhadj-Ziane : Émotions et travail social : la place du plaisir dans les pratiques d'intervention sociale
  • 14h00 : Louis Ucciani : L'émotion un état de la conscience?
  • 14h30 : Pascal Fugier : La boîte à outils du sociologue clinicien pour mettre au travail le sujet avec et face à ses émotions
  • 15h00 : Pierre Roche : Affects et puissance d'agir. Recherches et interventions cliniques en sociologie
  • 15h30 : Delphine Vincenot : La centralité des éprouvés dans un dispositif d'accompagnement
  • 16h30 : Francis Farrugia : Psychologie analytique d’un syndrome dénarratif. Stendhal à Rome et Freud sur l’Acropole
  • 17h00 : Panagiotis Christias : La rationalisation de l’émotion esthétique de Thomas d'Aquin à Gary Becker
  • 17h30 : Fatima Mezzouj : L’empathie à l’aune de l’intervention sociale
  • 18h00 : Jean-Marc Leveratto : Spectacle artistique et émotion sociale 

Programme complet ci-joint ou disponible sur : https://rt10.hypotheses.org/215

Lieux

  • salle D206 - île du Saulcy, université de Lorraine, UFR Sciences humaines et sociales - Metz
    Metz, France (57000)

Dates

  • mercredi 22 mars 2017
  • jeudi 23 mars 2017

Mots-clés

  • émotion, sentiment, aspect sociologique

Contacts

  • Radoslav Gruev
    courriel : radoslav [dot] gruev [at] univ-lorraine [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Radoslav Gruev
    courriel : radoslav [dot] gruev [at] univ-lorraine [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La vie sociale des émotions », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 08 mars 2017, http://calenda.org/398263