AccueilRegards croisés sur la crise migratoire vue par des intellectuels des deux rives de la Méditerranée

Regards croisés sur la crise migratoire vue par des intellectuels des deux rives de la Méditerranée

Comparative approaches to the migratory crisis view by intellectuals on both sides of the Mediterranean

*  *  *

Publié le jeudi 09 mars 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Les flux migratoires, engendrés tantôt par les guerres et par les crises politiques et tantôt par des situations économiques difficiles, occupent actuellement le débat médiatique et politique sur les deux rives de la Méditerranée. Des images souvent stéréotypées montrent des immigrés ou des réfugiers qui s'entassent dans des barques de fortune surchargées. Ces images font peur à l'opinion publique qui se trouve mêlée à cette altérité étrangère et plurielle. Elles alimentent surtout le débat politique et engendrent des discours controverses. Le but à travers cet ouvrage collectif est de refléchir d'une manière collective, dans le cadre d'une approche pluridisciplinaire, à cette crise migratoire moderne.

Annonce

Argumentaire

Les flux migratoires, engendrés tantôt par les guerres et par les crises politiques et tantôt par des situations économiques difficiles, occupent actuellement le débat médiatique et politique sur les deux rives de la Méditerranée. De l’Espagne à la Turquie en passant par la Grèce, ou l’Italie, du Maroc à l’extrême Ouest de la Méditerranée au Liban à l’extrême Est, de la Tunisie à la France, à l’Allemagne et autres pays, la problématique des réfugiés syriens, libyens, soudanais, afghans, etc. ainsi que des immigrés économiques surtout africains, touche plusieurs pays méditerranéens, qu’ils soient des zones de passage ou des destinations d’accueil. Le traitement de ces flux migratoires diffère d’un pays à un autre.

Des images souvent stéréotypées montrent des immigrés ou des réfugiés qui s’entassent dans des barques de fortune surchargées, transportant des centaines d’hommes, de femmes et d’enfants. Certains perdent la vie à mi-chemin entre les deux rives de la Méditerranée. Pour ceux qui ont survécu, ils ont perdu leur humanité face à un traitement et un regard qu’on ne peut qualifier que de méprisant et humiliant.  A cela s’ajoute la situation sociale et sanitaire à l’origine de polémiques dans les camps de fortune. Ces images créent un amalgame dans les pays d’accueil entre immigrés économiques et réfugiés de guerre. Elles font surtout peur à l'opinion publique. Une opinion qui se trouve mêlée à cette altérité étrangère et plurielle dont l’avenir demeure incertain et provoque un tollé à partir d'informations et de désinformations. La crise migratoire alimente le débat politique et engendre des discours de controverses, comme elle ravive les peurs au sujet de l’actuelle immigration souvent clandestine et d'urgence. Cette réalité nous interpelle et nous pousse à poser un nombre de questions qui méritent d’être débattues principalement autour des axes suivants :

  • Social : Cette immigration est-elle une chance ou une menace pour les pays d’accueil ? Comment les Européens, les Turcs, les Libanais, les Marocains, les Grecs, etc. perçoivent-ils ces nouveaux arrivants ? Comment gérer cette peur mutuelle de l'autre ? Quelles sont les perspectives pour l’avenir ? Les moyens donnés à ces immigrés pour intégrer les sociétés d’accueil sont-ils efficaces et adaptés aux personnes provenant de différents milieux sociaux ? Comment dépasser la barrière de la langue ?
  • Politique : Comment peut-on évaluer le rôle et l’engagement de l’Europe (Union Européenne et autres pays européens) et des autres pays concernés par cette crise ? Comment évolue le discours politique alimenté et cristallisé autour de cette problématique, surtout lorsque immigration se conjugue avec terrorisme, chômage, identité nationale ou Islam ou encore lorsqu’elle devient un enjeu électoral majeur ?
  • Image : Comment le sujet est-il abordé par les médias et quel rôle jouent les médias dans cette crise ? Jusqu'à quel point ces immigrés "pluriels" et "différents" les uns des autres se retrouvent-ils dans l'image qu'on leur attribue ? Quels sont leur ressentis, leurs combats, leurs expériences ? Comment perçoivent-ils eux cette crise dont ils sont les principaux acteurs ?
  • Gestionnaire : Quel sort est-il réservé à ces immigrés / réfugiés une fois sur le sol du pays d’accueil ? Quelles sont les particularités de chaque pays ? Quelles sont les démarches administratives auxquelles ils sont confrontés ? Quels moyens sont mis pour accompagner les demandeurs d’asile dans leurs démarches ? Comment se décrit leur vécu ? Quels sont leurs droits ? Quelles sont les différentes sortes de protection ? Quelles sont les vraies opportunités de travail dans des pays européens qui voient leur taux de chômage monter de plus en plus ?

Le but du Forum de Recherche sur les Médias en Méditerranée (FOR2MED) à travers cet ouvrage est

  • De réfléchir de manière collective, dans le cadre d’une approche pluridisciplinaire, à cette crise migratoire moderne.
  • Permettre à des intellectuels, des chercheurs, des journalistes, des juristes et des sociologues, des économistes, des politologues, des experts des deux rives de s’intéresser à ses diverses facettes et d’exposer leurs différents points de vue sur cette question.
  • Récolter des témoignages de personnes qui ont vécu cette expérience ou qui la connaissent de près afin de mieux les comprendre, et ensuite essayer de dépasser les préjugés et les stéréotypes afin vaincre cette crainte de l’autre et réfléchir sur des pistes pour préparer un avenir meilleur.

Dans cette perspective, les contributeurs peuvent explorer entre-autre l’un des axes cités ci-dessus.

L’ouvrage sera construit autour de trois grandes parties :

  • La première dédiée à la recherche, qui regroupe les articles scientifiques (de longueur non supérieure à 30 000 signes). 
  • La deuxième consacrée aux témoignages, qui accueille des récits d’immigrés, ou d’ONG, ou de professionnels ou d’experts travaillant auprès de ces personnes et pouvant fournir des informations pratiques qui recensent un état des lieux (des articles courts de longueur non supérieure à 15 000 signes) 
  •  La troisième consiste à élaborer un lexique subjectif sur la thématique de l’Immigration.

Les pays concernés par cette étude sont, en premier lieu, les pays du pourtour méditerranéen, mais également les autres pays dont la population se trouve contrainte de fuir en se dirigeant vers la Méditerranée comme le Yémen, le Soudan, l’Irak. Ainsi ceux qui servent de lieux de passage ou de lieux d’accueil définitif comme l’Allemagne, la Grande Bretagne et autres. Ces pays européens ou non, qui n’ont pas forcément une côte sur la Méditerranée, mais qui sont tout autant convoités par les demandeurs d’asile ou les immigrés clandestins qui subissent la crise de plein fouet.

Cet ouvrage tient à porter un intérêt particulier à la façon dont l’Europe fait face à cette crise. Il tente de mettre l’accent sur les politiques menées, les contraintes, les difficultés, les risques mais également les bénéfices, ainsi que les engagements pris de part et d’autre et les fruits attendus.

Calendrier

  • Le 15 Avril 2017 :Date limite d’envoi des propositions d’articles

    comprenant un résumé (de 500 mots pour les articles longs et 200 mots pour les articles courts), d’un titre, de 3 à 5 mots-clés, assortis d’une courte présentation biographique de l’auteur (900 signes maximum) ; (fichier Word, Times New Roman, corps 12 et interligne simple).

  • Réponse aux auteurs dans un délai de quatre semaines.
  • Les auteurs dont les propositions auront été retenues sont priés d’envoyer l’article final rédigé en langue française avant le 15 octobre 2017. Les articles ne devront pas dépasser 30 000 signes (notes comprises) pour les articles académiques et 15 000 signes pour les témoignages, et ne doivent pas être publié ailleurs.
  • Cet ouvrage sera publié en 2018. La publication sera suivie d’un colloque.
  • L’envoi de la proposition se fera par mail aux deux coordinatrices de l’ouvrage : anader@for2med.org et boulosj@hotmail.com

Coordinatrices

  • Amal NADER, Docteur en Sciences de l’Information et de la Communication de l’Université de la Sorbonne Nouvelle. Elle a enseigné à la Faculté de Droit et de Sciences Politiques de l’Université de Reims, puis elle a occupé le poste de Maître de conférences à la Faculté d’Information de l’Université Libanaise à Beyrouth. Elle exerce depuis 2006 son métier de journaliste politique spécialiste des questions géopolitiques du monde arabe à radio Monte Carlo-Doualiya – Paris. Elle est présidente du Forum de Recherche sur les Médias en Méditerranée.
  • Jimy BOULOS, Diplômée en littérature arabe, elle a travaillé dans plusieurs domaines, radio, télé et presse écrite. Une expérience qui lui a permis de traiter l'actualité de différents points de vue. Elle exerce depuis Mars 2016 son métier d'interprète consécutive avec Dar Traduction, ce qui lui permet d'être en contact direct avec les demandeurs d'asile et ainsi toucher de près la crise migratoire qui se trouve au cœur de l'actualité. Elle est secrétaire générale du Forum de Recherche sur les Médias en Méditerranée.

Lieux

  • Paris, France (75)

Dates

  • samedi 15 avril 2017

Mots-clés

  • immigration, réfugié, Méditerranée, média, image

Contacts

  • Amal Nader
    courriel : amal [dot] nader [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Amal Nader
    courriel : amal [dot] nader [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Regards croisés sur la crise migratoire vue par des intellectuels des deux rives de la Méditerranée », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 09 mars 2017, http://calenda.org/398426