AccueilRecherches en sciences humaines et sociales : la question du transfert aux pratiques médicales

Recherches en sciences humaines et sociales : la question du transfert aux pratiques médicales

Social Sciences and Humanities Research: translating findings into medical practices

*  *  *

Publié le vendredi 10 mars 2017 par Céline Guilleux

Résumé

L'objectif de cette conférence internationale est d'engager une réflexion multi- et interdisciplinaire, associant les différentes parties prenantes, sur la question de l'utilisation et de l'utilité des résultats de recherches en sciences humaines et sociales (SHS) par et pour les professionnels de la santé au sens large. À partir d’exemples de recherches réalisées ou en cours de réalisation, nous explorerons la question de la « translation » ou « implémentation » des résultats de recherches en SHS au champ de la médecine et de la santé, en d'autre termes, comment et sous quelles conditions, des « résultats » de travaux en SHS sont mobilisés et utilisés par différents acteurs dans le champ de la médecine et de la santé. L’objectif est de mieux comprendre les processus de communication et de diffusion des connaissances en SHS ainsi que les conditions, formes et modalités de leur utilisation.

Annonce

Marseille, 12-13 Octobre 2017

Argumentaire

Depuis les années 1970, le champ de l’Evidence Based Medicine ou médecine basée sur les preuves, a structuré l’activité de transfert et de régulation d’innovations biomédicales à travers l’édition de recommandations nationales et internationales. Plus récemment, l’évaluation du transfert des résultats de la recherche biomédicale dans les pratiques cliniques – auxquelles on peut rattacher un grand nombre de recherches en psychologie de la santé ou en épidémiologie psycho-sociale – a donné naissance à la recherche ‘translationnelle’ ou d’‘implémentation’ dont les indicateurs de résultats sont en cours de définition. Son objectif est d’optimiser la traduction des résultats de la recherche dans les pratiques médicales qu’elles soient cliniques ou de santé publique. L’évaluation de différents types d’interventions constitue un des objectifs principaux de ces recherches, l’essai clinique en étant toujours la référence centrale.

La question du transfert des recherches en sciences humaines et sociales vers la médecine et plus largement la société, est plus complexe. Si une part des recherches en SHS, de type "appliqué", cherchent à éclairer des questions et problèmes qui se posent aux professionnels de santé, une part importante des travaux en SHS s'inscrit dans le cadre d'une recherche fondamentale dont les « résultats » visent en premier  lieu à enrichir les connaissances et cadres  théoriques  de ces disciplines. Leur impact sur les pratiques médicales ou sociales n’est ni direct ni immédiat. Les résultats produits par ces travaux peuvent cependant être utiles aux différents acteurs de la santé (professionnels, patients, aidants, associations de patients ou d’aidants, décideurs politiques, etc.), à la condition que ceux-ci aient accès à ces résultats, et qu’ils s’en saisissent.

L'objectif de cette conférence internationale est d'engager une réflexion multi et interdisciplinaire, associant les différentes parties prenantes, sur la question de l'utilisation et de l'utilité des résultats de recherches en sciences humaines et sociales par et pour les professionnels de la santé au sens large. A partir d’exemples de recherches réalisées ou en cours de réalisation, nous explorerons la question de la « translation » ou « implémentation » des résultats de recherches en SHS au champ de la médecine et de la santé, en d'autre termes, comment et sous quelles conditions, des ‘résultats’ de travaux en SHS sont mobilisés et utilisés par différents acteurs dans le champ de la médecine et de la santé. L’objectif est de mieux comprendre les processus de communication et de diffusion des connaissances en SHS ainsi que les conditions, formes et modalités de leur utilisation. Comment traduire les résultats de ces recherches au-delà des publications scientifiques ? Quelles démarches de communication scientifique et médiatique peuvent être entreprises? Quelle place pour les chercheurs et les différents métiers de la recherche dans ces processus? Quelle place pour les associations d’usagers ? Quelle place éventuelle pour les métiers de la communication ?

Nous attendons des communications dans les sessions thématiques suivantes : 

Session 1 : Recherches sur la communication en santé : transfert à la pratique clinique.

Les travaux proposés peuvent s’intéresser à la communication médecin/patient en cancérologie en général ou plus spécifiquement à la décision partagée ou à la littératie en santé. Un intérêt particulier sera porté aux travaux s’intéressant à l’accès aux interventions ou à leur déploiement en pratique de routine. Les travaux portant sur la communication des connaissances de SHS entre soignants et aux patients sont également bienvenus.

Session 2 : L'observation des conditions de vie de patients atteints de cancer : impact sur les pratiques médicales et les politiques sociales.

Les communications sollicitées peuvent investiguer l’un ou l’autre de ces impacts du recueil, en routine ou lors d’enquêtes, de données psychosociales. Les données recueillies directement auprès des patients (patient-reported outcomes) pourront concerner tout type de données psychosociales, par exemple la santé perçue, la satisfaction et les préoccupations, les conditions de vie, etc.

Session 3 : Apport pour la pratique médicale des connaissances produites par les recherches en anthropologie de la santé dans le domaine du cancer.

Seront examinées prioritairement les travaux permettant de mettre au jour les logiques (cognitives, culturelles, sociales et économiques) des conduites des malades et des professionnels autour de l’usages des médicaments, du suivi du traitement, de l’éducation thérapeutique, de l’accès aux soins et au dépistage.

Session 4 : Comment les recherches en sociologie de la santé peuvent-elles éclairer, orienter ou accompagner les processus d'innovation biomédicale dans le domaine du cancer ?

Les communications peuvent porter sur toutes questions relatives à l'innovation dès lors qu'elles s'inscrivent dans la thématique générale du colloque, par exemple : innovation responsable ; échange et transfert de connaissances ; innovation organisationnelle et recherche translationnelle ; essais cliniques et participation des patients ; gouvernance et régulation ;….

Modalités de proposition 

Les contributions prendront la forme de communications orales de 15 minutes regroupées en 4 sessions thématiques.

La langue du colloque est l’anglais (à l’exception d’une table ronde à laquelle participeront des patients).

Les propositions de communication (2000 signes espaces inclus, bibliographie comprise) doivent être rédigées en anglais, et déposées sur le site : http://sshtranslation.sciencesconf.org

Calendrier :

Date limite de soumission des propositions : 30 mai 2017

Réponse du comité scientifique : 1er juillet 2017

Inscription

Gratuite mais obligatoire sur le site : http://sshtranslation.sciencesconf.org

Toutes les informations, précisions et mises à jour concernant la programmation du colloque seront diffusées sur le site sshtranslation.sciencesconf.org que nous vous invitons à consulter régulièrement.

Contacts organisateurs 

  • Pascale Bourret : pascale.bourret@univ-amu.fr              
  • Aline Sarradon-Eck : aline.sarradon@inserm.fr

Comité scientifique

Chairmen: Pascale Bourret & Patrice Viens

  • Thémis  Apostolidis (PU, Psychologie sociale, AMU)
  • Pascale Bourret (MCU, Sociologie, AMU, SESSTIM)
  • Phyllis Butow (PU, Psychologie de la santé, University of Sydney, Sydney, Australia)
  • Alberto Cambrosio (PU, Sociologie, McGill University, Montréal, Canada)
  • Olivier Chinot (PU-PH, Oncologie, AMU-APHM, CRO2)
  • Dominique David (Présidente de l’Association Recherche sur les Tumeurs Cérébrales-ARTC)
  • Sylvie Fainzang (DR Inserm, Anthropologie, Cermes3)
  • Michel Dorval (PU, Epidémiologie Psycho-Sociale, Université Laval, Québec, Canada)
  • Roch  Giorgi (PU-PH, Biostatistiques, AMU- APHM, SESSTIM)
  • Anthony Gonçalvez (PU-PH, Oncologie, IPC-AMU, CRCM)
  • Anne Kerr (PU, Sociologie, University of Leeds,  UK)
  • Julien Mancini (MCU-PH, Epidémiologie Psycho-sociale, AMU- APHM, SESSTIM)
  • Hermann Nabi (CR Inserm, Epidémiologie Psycho-Sociale, INCA)
  • Aline Sarradon-Eck (Anthropologie, SIRIC-Marseille, SESSTIM)
  • Norbert Vey (PU-PH, Hématologie, IPC-AMU, CRCM)
  • Patrice Viens (PU-PH, Oncologie, IPC-AMU, directeur IPC et SIRIC-Marseille, CRCM)

Lieux

  • Salle de conférences, IPC2 - Institut Paoli Calmettes, 232 boulevard Ste Marguerite
    Marseille, France (13009)

Dates

  • mardi 30 mai 2017

Mots-clés

  • cancer, communication, médecine, soin, innovation

Contacts

  • Aline Sarradon-Eck
    courriel : alne [dot] sarradon [at] inserm [dot] fr
  • Pascale Bourret
    courriel : pascale [dot] bourret [at] univ-amu [dot] fr

Source de l'information

  • Aline Sarradon-Eck
    courriel : alne [dot] sarradon [at] inserm [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Recherches en sciences humaines et sociales : la question du transfert aux pratiques médicales », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 10 mars 2017, https://calenda.org/398588

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal