AccueilCritique du discours dominant comme projet d’émancipation

Critique du discours dominant comme projet d’émancipation

Critique of the dominant discourse as a problem of emancipation

Ah bé tè ! Troisièmes rencontres anthro-Pau-logiques

Ah bé tè! Third Anthro-Pau-logic conference

*  *  *

Publié le lundi 13 mars 2017 par Elsa Zotian

Résumé

Pour ces troisièmes rencontres « anthro-Pau-logiques », les doctorants en anthropologie et sociologie de l’UPPA souhaitent aborder l’émancipation, celle qui libère, qui permet de créer et de penser l’utopie. Dans ce cadre, le rôle des média est indéniable : la presse actuelle aliène-t-elle plus qu’elle n’émancipe ? La question centrale est celle de la transition qui s’opère entre la presse communautaire d’hier et d’aujourd’hui, et la presse propagandiste médiatrice du discours dominant. Au travers de ces journées, nous voulons comprendre l’incidence de ce décollement sur les trajectoires individuelles et le développement d’une pensée collective portée par la critique et l’émancipation. Dans ce séminaire pluridisciplinaire, nous invitons à réfléchir sur les notions de critique  et d’émancipation en partant d’exemples-types de médias et acteurs de presse communautaire, mais aussi de sujets sociétaux en rapport, ou non, avec cette presse.

Annonce

Argumentaire

Pour ces troisièmes rencontres « anthro-Pau-logiques », les doctorants en anthropologie et sociologie de l’UPPA souhaitent aborder l’émancipation, celle qui libère, qui permet de créer et de penser l’Utopie. Dans ce cadre, le rôle des média est indéniable : la presse actuelle aliène-t-elle plus qu’elle n’émancipe ? La question centrale est celle de la transition qui s’opère entre la presse communautaire d’hier et d’aujourd’hui, et la presse propagandiste médiatrice du discours dominant.

Nous nous intéresserons plus particulièrement aux « médias communautaires », ces canaux d’informations localisés qui portent un réel projet d’émancipation, articulant le désir immédiat d’une vie meilleure et l’utopie comme étant la réalité de demain. Nous avons pris pour exemple le journal communautaire et régional Pays (diffusé en Gascogne et au Pays Basque Nord) parce qu’il porte une critique sociale et un projet d’émancipation ; il constitue une archives des luttes sociales des années 1970.

Au travers de ces journées, nous voulons comprendre l’incidence de ce décollement sur les trajectoires individuelles et le développement d’une pensée collective portée par la critique et l’émancipation.

Dans ce séminaire pluridisciplinaire, nous invitons à réfléchir sur les notions de critique  et d’émancipation en partant d’exemples-types de médias et acteurs de presse communautaire, mais aussi de sujets sociétaux en rapport, ou non, avec cette presse.

Entrée libre et ouverte à tou(te)s

Programme

Mercredi 15 mars 2017

médiathèque André Labarrère (Pau)

18h : Ouverture des 3e rencontres Ah bé tè ! Les anthro-Pau-logiques par Nadia Mékouar-Hertzberg, directrice de la fédération de recherche « Espace, Frontière, Métissage » et Abel Kouvouama, Professeur des universités à l'UPPA

Conférence gesticulée « Ethno-conf. Cultures à toutes les sauces » par Anaïs Vaillant

Jeudi 16 mars 2017

Ethnopôle InOc Aquitaine, château d'Este (Billère)

Le journal ''Pays'', hebdomadaire régional du Bassin de l’Adour (1977-1978)

8h45 : Accueil des participants

Ouverture par Jean-Jacques Castéret, directeur de l'Ethnopôle Inoc Aquitaine

  • Marie-Christine Aragon, ancienne PDG de la SCOP et directrice de publication de l'hebdomadaire Pays, conseillère départementale des Pyrénées-Atlantiques : « La tête dans les étoiles, mais les pieds sur terre »
  • Philippe Biu, professeur certifié d'occitan (CRPHLL/UPPA) : « L'occitan dans la presse écrite : l'exemple de la revue "Pays" »
  • Patricia Heiniger-Castéret, maître de conférences en ethnologie (ITEM/UPPA) : « Lire Pays et apprendre le décentrement »

Table-ronde et débat « L'expérience ''Pays'' »

 

  • Jean-Paul Basly (journaliste de Pays),
  • Dominique Ponneau (maquettiste de Pays),
  • Elisabeth Busquet (sous réserve)

12h : Repas

14h00

  • Patrick Busquet,journaliste et représentant national Fondation Hirondelle en République Démocratique du Congo : « Par les chemins de l’information, vers le pays d’Humanité »
  • Dolorès de Bortoli, sociologue et ingénieur de recherche, chercheure associée (ITEM/UPPA) : « Émancipation et/ou reproduction en SHS : un mouvement pendulaire »
  • Rémy Berdou, doctorant en anthropologie (ITEM/UPPA) : « L'enquête Montagne »
  • Dominique Cunchinabe, doctorant en anthropologie (ITEM/UPPA) : « Communautés paysannes de montagne vers une émancipation soutenable ? »
  • Serge Javaloyès, écrivain, poète et traducteur : « Le journal Pays : traverser tous les champs  du possibles »

17h : Conclusions de la journée

Vendredi 17 mars 2017

Amphi de la présidence, UPPA (Pau)

Médias et courants minoritaires

9h00 : Accueil

  • Mélanie Larché, doctorante en ethnologie (ITEM/UPPA) : « Critique du capitalisme : du logiciel libre aux communs pour le libre accès à la connaissance sur internet ».
  • Fanny Parise, anthropologue rattachée à la Direction de l'innovation du groupe SEB  : « Anthropologie du phénomène de transsubstantiation médiatique des nouvelles minorités actives. Le cas des ''créateurs de culture'' : entre consommation spirituelle et ''lifestyle bashing'' ».
  • Milo Villain, doctorant en sociologie (Passages/UPPA) : « Quelle médiatisation pour les mouvements écologistes citoyens en défense des zones marines et littorales ? »
  • Anaïs Angeras, doctorante en anthropologie (UCL/LAAP) : « ''Quoi dire'', mais surtout ''comment dire'' quand on habite le ''hors-normes'' : l'importance de la communication dans le processus de réappropriation de l'espace ».
  • Julien Boyer, diplômé en sociologie et philosophie (Université Diderot Paris VII) : « Regard sur (et depuis) les ''médias communautaires'' de la ZAD de Notre-Dame des Landes »

12h : Repas

14h00

  • Eneko Bidegain, professeur en sciences de la communication (Université de Mondragon) : « Les médias locaux en langue basque »
  • Tobias Etienne-Greenwood, doctorant en sociologie (Passages/UPPA) : « Ehuzu : un média communautaire d’État ? Presse officielle, journalistes-griots et le Renouveau Démocratique au Bénin »
  • Françoise Saliou, doctorante en anthropologie (ITEM/UPPA) : « Discussion autour du terme ''mudar'' »

Table-ronde de jounalistes

  • Antton Rouget, journaliste à Médiapart et au Journal du Pays Basque (JPB)
  • Béatrice Molle-Haran, journaliste à Médiabask (sous réserve)

16h30 : Conclusions finales

Lieux

  • Auditorium | Amphi de la présidence - Médiathèque André Labarrère | UPPA
    Pau, France (64100)
  • auditorium - InOc Aquitaine, Château d'Este, 1 avenue de la Pléiade
    Billère, France (64140)

Dates

  • mercredi 15 mars 2017
  • jeudi 16 mars 2017
  • vendredi 17 mars 2017

Fichiers attachés

Mots-clés

  • critique, émancipation, utopie, presse, média, média communautaire, presse communautaire

Contacts

  • Mélanie Larché
    courriel : lesanthropaulogiques [at] yahoo [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Mélanie Larché
    courriel : lesanthropaulogiques [at] yahoo [dot] com

Pour citer cette annonce

« Critique du discours dominant comme projet d’émancipation », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 13 mars 2017, http://calenda.org/398690